PN, HPI, coincidence ou corrélation, le suis-je ?

  • PN, HPI, coincidence ou corrélation, le suis-je ?

    Posted by Anonyme on 19 septembre 2021 à 6 h 25 min

    Bonjour,

     

    Je fais un grand pas aujourd’hui en vous écrivant pour échanger sur certaines choses qui me turlupinent depuis maintenant des années. Je ne pense pas vous envoyer ce message pour obtenir une confirmation sur le fait d’être un HPI qui ne peut être effectué que par un professionnel qualifié. Peut être que je fais cela plus pour en écarter l’idée. J’ai fait pas mal de recherche et me suis documenté plusieurs fois sur des périodes assez courtes, mais sur des intervalles assez longs à propos de tout ce qui gravite autour du sujet. J’ai essayé avec le plus grand recul possible de voir si je me reconnais au travers des différents traits qui font d’une personne un HPI et mal grès le fait de passer a autre chose j’en reviens toujours au point initial. Il serait donc temps que j’ouvre au moins la discussion avec d’autres personnes.
    Pour être le plus pertinent possible, je vais vous raconter mon parcours étant enfant, adolescent et jeune adulte.

    Je m’appelle Gauthier j’ai 22ans, j’ai grandis en garde alternée dès mon jeune âge, approx 5ans. Ma mère s’est enfuie du domicile un soir avec moi dans ses bras, mon père violent psychologiquement et physiquement brûle l’ensemble de mes photos d’enfance, menace ma mère, l’harcèle de nombreuses manières (courriers, manipulations de proches, lancement de rumeurs, lieu de travail, etc) tout ça pendant des années, il arrive par ailleurs à conserver ma garde totale aillant une armée d’avocat ainsi qu’un patrimoine financier plus qu’honorable et des compétences évidentes en matière de manipulation, analyse, interprétation et prise de décision. Je grandis avec un père violent, qui me force à 4h de devoirs tous les soirs, car je suis une m*rde, un neuneu et que je devrais aller voir un psychiatre, car c’est très inquiet à quel point je suis idiot. Il n’oublie pas de me rappeler à quel point ma mère est une p*te ou encore une ch*****, et que mon frère est idiot comme moi que je n’arriverai jamais à rien dans la vie, etc.. je mens sur mon envie d’aller aux toilettes lors de ces séances d’enseignements renforcés que je vis comme une torture pour aller pleurer en cachette. Incapable de réfléchir sous une telle pression je suis incapable de me concentrer et me trompe sur mes exercices. C’était simple 10 divisions à faire si j’en loupe une, 20 divisions supplémentaires et ainsi de suite, couchées à 00h00 chaque soir pour se lever à 7h30. Ce scénario dure des années, mon niveau scolaire chute grandement à l’entrée au lycée alors qu’il était déjà bas les années auparavant, je suis le clown et le cancre de la classe. Je loupe chaque année scolaire et réussi à passer en conseil de classe par mon agilité oral qui convainc l’ensemble des professeurs à plusieurs reprises. Plus je grandis, moins l’emprise de mon père est importante, mal grès les divers conflits, étapes, problèmes que j’ai du surmonté en vivant avec mon père (je vous passe les détails) J’arrive donc au lycée avec une moyenne de 6 et je redouble alors ma seconde, que je passe avec 10 de moyenne. Je tombe dans la consommation de drogues, de pire en pire.

    Je fuis le domicile parental invivable à 17ans, trouve un travail en commercial sédentaire et commence à vivre une vie normale ? (mal grès ma consommation) Cette année est marquée au fer dans ma mémoire comme l’année de délivrance. Je me rappelle des annotations des professeurs sur mes bulletins : inattentif, distrait, dans la lune, souffre de troubles de l’attention.
    J’ai longtemps eu très peur d’être idiot, vraiment idiot pour l’avoir entendu pendant plus de 10ans. Mais alors que je vis seul, je tombe sur un livre “Pouvoir illimité d’Anthony Robbins” oui oui le gourou des USA qui aide les gens a se réaliser (petit clin d’oeil pour les plus critiques aha) Ce livre a littéralement changer ma vie, je m’intéresse à beaucoup de choses, décide de me trouver un autre moyen de vivre que celui qui me générer de l’argent actuellement, vous m’aurez compris. Je me rends compte que je n’aurai pas du arrêter l’école vis-à-vis de mes ambitions, je passe le bac en candidat libre la même année avec des livres achetés et la Fnac (rattrapant donc la classe redoublée) , puis le BTS en candidat libre également, je créer en parallèle une SASU gestion de boutique ecommerce , puis j’intègre l’EDHEC 3e école de commerce en France en admission parallèle arrivé directement en 3e année, tout ça en travaillant temps plein 35H à côté en parallèle dans différents domaines. Je suis aujourd’hui en 4e année à l’EDHEC et j’ai une activité de trading forex et cryptomonnaies, une agence de marketing digital qui fournis de prestations de webdesign sea/seo etc.. , un niveau de musculation aguerrie (5ans) à raison de 10h par semaine. Je parle en l’espace de deux ans couramment anglais et espagnol à l’oral comme à l’écrit. j’ai lu et je lis toujours des tonnes (neuromarketing, dev perso, entrepreneuriat, communication, medecine, spiritualité, RH, management, trading, poker, et j’en passe) autant dire que le kindle est bien rempli

    En seulement 5ans, j’ai changé ma vie du tout au tout, j’entreprends de nouvelles activités chaque jour sans arrêter pour autant les autres et j’atteins un bon niveau rapidement dans la majorité des choses que j’entreprends, je laisse mes émotions me guider avant tout, c’est mon moteur ma foie et peut-être ma plus grande faiblesse. J’ai aujourd’hui un emploi du temps aux alentours de 90h semaine soit 12h/jour et plus le weekend. Je pratique de la danse. Je pense que c’est mon exutoire, à la fois par ce que j’ai subi plus petit, mais également pour canaliser l’ensemble de ses pensées qui ne peuvent s’arrêter dans ma tête, ces nuits blanches à réfléchir à ce que je veux faire et comment le faire et pourquoi ça et pourquoi ci et pourquoi si ça …….. etc. Je commence à réaliser que si j’ai pris des drogues, c’était à la fois pour m’échapper de problèmes passés, mais aussi pour canaliser cette partie de moi qui ne cesse de réfléchir, qui va trop vite.
    Aujourd’hui j’ai quitté l’ensemble de ces drogues, j’ai depuis des difficultés de concentration plus importante, la fumette m’aidant par le passé à travailler de manière plus calme et posée, j’ai développé un TOC qui s’appelle la trichotillomanie, ça consiste à s’arracher tout les poils de la barbe, des sourcils et tout autres poil de manière compulsif et incontrôlable (apparait lorsque je réfléchis, trade, écoute en cours, stress, ou encore joue au poker.

    Socialement parlant, je n’ai pas un caractère renfermé même si je le suis tout le temps physiquement, j’ai un très bon cercle social je suis plutôt populaire et aimé des gens. J’ai par le passé eu énormément de difficulté avec les autres. Maintenant je les comprends beaucoup mieux, même peut être trop. La difficulté est toujours de communiqué sur la même fréquence qu’eux, j’ai quitté les soirées et les activités qui ne m’intéresse plus et fais acte de présence de temps à autre pour mon propre besoin psychique et rencontré de temps en temps un partenaire sexuel qui ne pourrait être rien d’autre, car aucun intérêt commun a cet âge avec la quasi-totalité des gens, je m’ennuie avec les gens soit par manque de connaissance de leurs parts sur des échanges peut importe la nature de celui-ci, soit parce que je ne sais pas quoi leur répondre pour être pertinent dans la réponse et la valeur de l’information que je veux leur communiqué pour qu’il me comprenne tout en étant vrai avec moi-même et mes sentiments. Je reste alors superficiel, je réponds aux exigences de la société. Le seul lien qui ne me fera jamais faux bond dans mes relations c’est, les émotions que les autres me font vivre et celles que je leur fais vivre en retour. Je pense que c’est essentiellement ça qui maintient mes relations. J’ai d’ailleurs un esprit très ouvert, je cherche à voir le bon dans tout comme le mauvais dans le meilleur, j’ai une prise de recul importante en général, je ne fais pas de généralité et analyse chaque chose indépendant la plupart du temps.

    J’ai longtemps pensé qu’être idiot, puis comme mon père un PN manipulateur, car j’ai hérité de nombreuses de ces compétences, très réfléchies, vision analytique long terme, prise de décision pertinente, mais également absence d’émotions face à certaines situations, réflexion manipulatrice sans vouloir agir en tant que tels. Ou encore d’autres que j’ai rejetés et supprimer de mon moi actuel : voleur, menteur par intérêt, acteur, violent psychologiquement.
    Depuis maintenant 2ans je ne ressemble plus, mais alors plus du tout au portrait dessiné plus haut, j’ai encore ces compétences dont je ne me sers plus que dans un cadre moral et légal ainsi que dans la société pour entreprendre et avancer. J’ai aussi les belles qualités de ma mère de l’attention à l’autre, le dévouement, l’émotion, l’acceptation de soi et des autres, elle est coach RH calé en développement personnel.
    Aujourd’hui après une découverte de moi-même bien plus approfondie, ma sensibilité aux musiques, aux autres et à leurs émotions. Je doute fort d’être un PN mal grès le fait de l’avoir pensé pendant longtemps.

    J’écris ce message, car je me sens aujourd’hui toujours en décalage avec les autres, la société mal grès le fait que je me débrouille correctement dedans. Je m’endors toujours en cours, m’ennuie je suis capable de suivre mieux le cours en faisant un autre cours en parallèle sur mon ordinateur ou sur un livre. Mes notes n’ont jamais été aussi élevées qu’en études sup j’en fais énormément et j’ai toujours l’impression que c’est trop long.
    Je ne sais pas ci les résultats que j’ai obtenus sont dus a un travail acharné en parallèle d’un emploi du temps chargé sur plusieurs années de productivité, ou alors un potentiel plus élevé.

    Je ne cherche pas vraiment à savoir si je suis HP ou si je ne le suis pas, plus à comprendre pourquoi j’ai l’impression d’évoluer plus vite, de n’être intéressé par des relations profondes et investies que si la personne m’apporte des compétences et valeurs que je n’ai pas et qui m’attire, pourquoi ce besoin d’être le meilleur, ce besoin de m’informer sur tout pour tout contrôler, cette capacité a prédire les actions de personnes que je connais bien à l’avance et j’en passe.
    Je n’ai pas que des qualités, mes défauts sont : manque de confiance par le passé, mais ça va mieux, téméraire dans mes choix, excessif c’est tout ou rien, têtu, je me sens seul, incompris, j’ai du mal à exprimer mes émotions, à parler coeur ouvert, à construire des relations amoureuses durables, à maintenir une relation familiale suffisante, à être spontané émotionnellement, a dormir le soir fatigue la journée, dépression tout le 1an et demi/2ans, période de dépersonnalisation.

    À vivre, je suis quelqu’un de très positif, de chaleureux, de drôle et de motivant, mais à l’intérieur ça va dépendre de ce que je vis qui peut être différent de ce que je dégage extérieurement.
    Voilà, je pense, vous avoir un peu raconté ma vie, si j’ai écrit un texte aussi long. Soyez-en sur ce n’est pas pour rien mon énergie est précieuse si j’y ai consacré ce temps, c’est que j’en avais besoin. Désolé de vous avoir soulé, merci à ceux qui ont lu jusqu’au bout et ceux qui ont lu rien que la moitié aha. Une réponse courte comme longue sera la bienvenue, je trouve ce forum très bien pour vous autres échanger sur vos particularités.
    Il est 6:19 et j’ai encore une soixantaine d’onglets ouverts à consulter avant d’être capable de fermer l’oeil! je vous laisse! un grand merci bisous bisous

    Gauthier

    Anonyme répondu Il y a 8 mois 1 Membre · 0 Réponses
  • 0 Réponses

Sorry, there were no replies found.