QI (Quotient Intellectuel)

QI : définition du Quotient Intellectuel

Le QI, pour “Quotient Intellectuel“, a pour objectif de mesurer l’intelligence humaine.

QI et intelligence

Plus exactement, il sert à évaluer l’intelligence logique (ou intelligence logico-mathématique, intelligence cognitive, ou encore intelligence rationnelle), c’est-à-dire une forme d’intelligence parmi d’autres.

On trouve ainsi, par exemple, le QE (Quotient Emotionnel) adapté à un autre type d’intelligence. Même si l’intelligence émotionnelle, plus récemment mise en lumière, est logiquement sujette à de nombreuses controverses. On parle dans ce cas de Haut Potentiel Emotionnel.

test de QI (calculer son QI)

Mais revenons à la traditionnelle notion de QI, qui nous intéresse plus particulièrement sur cette page : un Haut Potentiel Intellectuel, par définition, est avant tout quelqu’un qui dispose d’un QI de Haut Potentiel, autrement dit d’un QI (très) élevé.

Généralement, on admet que l’on ne peut parler de surdoué que si l’individu dispose d’un QI de 130 ou plus (test WAIS).

Les autres termes désormais fréquemment utilisés comme synonymes de “surdoués” ou “Haut Potentiel“, tels que “zèbres” 🦓, impliquent bien entendu comme condition nécessaire, mais non suffisante, un QI de 130 minimum.

Test de QI

Comment savoir son QI ? En passant un test de QI, bien entendu 😉

Malheureusement, il n’est pas si simple de trouver un test de QI gratuit et fiable.

Test de QI adulte

Considérez le genre de tests que vous pouvez trouver sur internet plus comme un divertissement que comme un indicateur sérieux. Calculer son QI en 10 questions ne sera par définition jamais, au mieux, qu’une grossière estimation de son QI.

Le test WAIS (Wechsler Adult Intelligence Scale) est le plus largement utilisé pour tester son QI lorsque l’on a plus de 16 ans. Ce test d’intelligence évolue, s’affine, se perfectionne : nous en sommes ainsi au WAIS-IV depuis 2008. Le QI le plus élevé que l’on peut obtenir via ce test est de 160.

Alors que le WAIS est le plus répandu en Europe, on trouve d’autres tests de QI plus fréquemment utilisés dans d’autres régions du monde. Ainsi, aux Etats-Unis, c’est le test de Cattell (ou CFIT, pour “Culture Fair Intelligence Test”) qui est le plus courant. Celui-ci se veut une mesure du QI mais aussi un test de personnalité. Notons tout de même qu’il est possible de convertir un score de QI obtenu dans une échelle ou dans une autre, afin d’estimer des équivalences entre les deux. Le QI le plus élevé est ici de 180, voire plus. C’est pour cela que l’on entend fréquemment parler d’individus dont le QI serait supérieur à 200.

Pour avoir un premier aperçu, vous pousser passer en ligne un test de QI gratuit et fiable.

Prêt à aller de l’avant et à obtenir un score plus fiable encore, qui a réellement du sens ? Pourquoi ne pas passer votre test de QI auprès d’un psychologue spécialisé Haut Potentiel ? Vous pouvez également commencer ou poursuivre votre quête via la lecture de livres sur les surdoués.

Sachez qu’il est possible de passer un pré-test Mensa, une “organisation internationale dont le seul critère d’admissibilité est d’obtenir des résultats supérieurs à ceux de 98 % de la population à des tests d’intelligence (homologués par Mensa International, le plus souvent un test de QI)” (source : Wikipedia), afin d’avoir une idée un peu plus réaliste de la mesure de votre QI.

En savoir plus : pré-test Mensa

THQI (Très Haut Quotient Intellectuel)

Un THQI est une personne obtenant un score à un test de QI supérieur d’au moins trois écarts type au dessus de la moyenne, soit un QI de 145 ou plus. Une Discussion est plus particulièrement consacrée à cette notion sur le site : THQI

On parle aussi parfois de TTHQI, pour des scores de QI supérieurs à 160.

Comme on le voit, ce type de lecture a ses limites, notamment parce qu’il pré-suppose une certaine homogénéité entre des sous-segments de HQI, qui serait basé sur des niveaux de QI. A ce jour, scientifiquement parlant, rien ne permet de soutenir cette thèse.

Mais elle n’est probablement pas plus erronée que celle qui consiste à considérer que soudainement, au-delà de 130 ou 135 de QI, l’être humain basculerait dans une autre dimension. Tout cela est un sujet statistique, qui n’a de sens qu’en fonction d’une norme, d’une moyenne (ici un QI de 100), ainsi que d’un écart-type. Imaginer un THQI qui serait nécessairement et fondamentalement différent du HQI serait ainsi limiter sa pensée à une vision linéaire… Autrement dire, faire preuve de manque d’intelligence ? 😉 En tout cas, cela relèverait d’une vision “religieuse”, plus proche d’une escalier dont on monte les marches, d’une lumière dont on se rapproche à chaque pas, que d’une approche scientifique.

Test de QI enfant

Il existe au Canada un test de QI dédié aux enfants en bas âge, le WPPSI (Wechsler Preschool and Primary Scale of Intelligence). Ce test existe en deux versions :

  • de 2 ans et 6 mois à 3 ans et 11 mois
  • et de 4 ans à 7 ans et 3 mois
Test WISC (QI)

Plus connu en France et en Europe, le test WISC (Wechsler Intelligence Scale for Children) est un test destiné aux enfants de 6 ans à 16 ans et 11 mois. Ce test en est actuellement à la version WISC-V (2014).

Test de QI adolescent

L’adolescence est un âge très particulier dans la vie. On y entre plus ou moins tôt, on y reste plus ou moins longtemps… Et le cerveau, durant cette période, est un peu comme une éponge. A quel moment faut-il donc passer d’un test de QI enfant à un test de QI adulte ? 17 ans, pourquoi pas, à condition de se rappeler, toujours, que chaque adulte, chaque adolescent, chaque enfant, bref, chaque individu, est unique.

Notons tout de même que le test d’intelligence des adolescents et des adultes de Kaufman est né en 1993. Les scores des tests Kaufman “sont classés par symétrie, de manière non-évaluative”.

Moyenne de QI

Quel est le QI le plus élevé au monde ?

Le QI le plus élevé au monde appartiendrait à un certain Terence Tao, mathématicien australien, avec un QI estimé à 230. Il s’agit d’un score de QI sur l’échelle de Cattell, qui équivaut à un QI d’environ 168 sur l’échelle de Wechsler.

Le QI d’Albert Einstein est estimé à 160 environ, soit un écart substantiel. Il convient néanmoins de souligner que mesurer son QI est de plus en plus difficile à mesure que l’on s’éloigne de la norme. Pour les THQI cela commence ainsi à être compliqué, et ça l’est forcément encore plus pour les TTHQI (QI de 160 ou plus).

moyenne de QI (100)
Répartition du QI (courbe de Gauss) (Wechsler)

Quel est le QI moyen ?

Par définition, le QI moyen est de 100… Puisque c’est la façon dont le QI a été pensé 😉

Plus exactement, le QI moyen se situe entre 90 et 110. La moyenne de QI ne se conçoit ainsi réellement que dans une fourchette, autour de l’indice 100.

Quel est le QI le plus bas ?

Au niveau individuel, est-il possible d’avoir un QI de 0 ? Voire un QI négatif ?

Les tests de QI n’ont pas été conçus pour cela, donc déterminer le QI le plus bas semble une tâche complexe.

Dans le monde, on observe des niveaux de QI moyen très différents. Outre les évidents facteurs liés aux inégalités d’accès à l’éducation, par exemple, on peut raisonnablement imaginer qu’un modèle de test de QI qui né dans les pays développés et logiquement moins adapté à d’autres types de sociétés.

Là encore, il faut garder à l’esprit que le QI n’est qu’une grille de lecture, une vision, et non pas une réalité objective, une Vérité Révélée.

Le genre de “carte du QI mondial” présent ci-dessous ne montre ainsi en aucune façon une hiérarchie d’intelligence entre les pays du globe !

QI moyen dans le monde
QI moyen par pays tel qu’estimé par Lynn et Vanhanen dans IQ and Global Inequality (2006)

Par ailleurs, la notion de moyenne de QI par âge n’a pas réellement plus de sens, dans la mesure où le QI évolue tout au long de la vie, au niveau individuel. En effet, le cerveau est un “muscle” et l’intelligence est dynamique : la plasticité cérébrale ne cesse de montrer à quel point l’intelligence évolue tout au long de la vie. Et l’on sait même désormais, contrairement à certaines croyances encore récentes, que de nouveaux neurones continuent d’être produits même après 70 ans. Une bonne nouvelle, non ? 😉

L’effet Flynn et la baisse du QI

Idiocracy, effet Flynn et baisse du QI
Idiocracy, ou la relativité des tests de QI

Jusqu’au début des années 90, il était admis que le QI augmentait dans les pays développés, notamment en Occident.

C’est l’effet Flynn.

Depuis cette date, l’augmentation du QI semble avoir cessé. On noterait même une baisse du QI en Occident et dans les pays développés (voire dans le monde).

Cette classique lecture décliniste du monde conduit, par exemple, à la création du film Idiocracy en 2006 (“idiocratie” en français).

Chacun, bien entendu, voit dans cette œuvre ce qu’il veut bien y voir. Tout en sachant que, dans tous les cas, “l’ennemi est bête : il croit que c’est nous l’ennemi alors que c’est lui !” (Pierre Desproges).

Si, pour expliquer ce phénomène, de nombreuses hypothèses ont été – et sont encore – étudiées, l’impact du digital sur le quotidien de l’être humain a peut-être été largement sous-estimé. Bien loin de diaboliser “les écrans”, il s’agit plutôt de se souvenir qu’un test, conçu dans un contexte donné, peut facilement mettre en lumière l’évolution de certaines aptitudes… Mais il aura beaucoup plus de mal à mesurer tout ce qui sort du cadre d’origine.

Des travaux récents commencent tout juste à mettre en valeur des capacités accrues chez les jeunes générations, en parallèle de compétences réduites dans d’autres domaines. Là encore, la pensée linéaire aurait ainsi montré ses limites : le monde réel n’est pas une ligne que l’on suit, un sillon que l’on creuse.

Il faudra encore certainement beaucoup de temps avant d’y voir plus clair, d’autant que la tentation du “c’était mieux avant” reste omniprésente, tout comme l’intemporel fantasme de la fin du monde, du déclin, de l’effondrement… Y compris chez les surdoués / zèbres / personnes à Haut Potentiel.

Même si certains individus sont “en marge”, l’Homme demeure une créature biologique, avec tout ce que cela peut comporter de limitations neurologiques. Et si le digital pouvait lui permettre de prendre un peu de hauteur, de recul, en matière de compréhension de Soi et de son rapport au monde ?

Tout savoir sur le QI

Plus d’informations sur le QI sur Wikipedia :

Crédit photo : Idiocracy