THQI



  • THQI

    5e99c4ec13256 bpthumb Corwin mis à jour Il y a 2 mois 4 Membres · 6 Messages
  • aa6997a963fd61ac83b95b5ba000fd55?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    olbius

    Organisateur
    25 août 2018 à 10 h 41 min

    THQI (Très Haut QI : 145 ou supérieur)

    Et si on parlait THQI ?

    Une définition fréquemment rencontrée du THQI (Très Haut Quotient Intellectuel) est qu’il s’agit d’une personne ayant un score à un test de QI supérieur d’au moins trois écarts type au dessus de la moyenne, donc un QI supérieur à 145 au test WAIS.

    THQI (Très Haut QI)

    Source : THQI wiki Zebra Crossing

    Comme souvent, c’est en tombant sur un article que m’est venue l’idée d’ouvrir un sujet, ici dédié à la question du THQI 🙂

    Par définition, si demain le QI moyen augmente, il n’est pas dit que la proportion de THQI augmentera (et si, au contraire, elle diminuait ?).

    THQI et solitude

    Mais on peut se prendre à rêver de cerveaux plus efficients pour tous, non ? En d’autres termes, si l’on comparait les “humains de demain” à ceux d’aujourd’hui, on pourrait peut-être considérer que, d’une certaine façon, la part de THQI a augmenté. Une sorte d’inflation du Très Haut QI, en somme.

    Le THQI ne serait alors à ce moment là plus un QI de 145 ou supérieur à 145 mais peut-être un Très Haut QI supérieur à 150 ou plus).

    C’est en tout cas ce que laisse entrevoir ce papier 😉 :
    Would you plunk down $30,000 to get the most from your brain?

    Du coup, le sentiment de solitude du THQI resterait inchangé ? Un sujet complexe…

    Est-il important pour vous de différencier les surdoués avec un QI élevé des surdoués avec un QI très élevé ? Et surtout, pour quelle(s) raison(s) ? Pensez-vous par ailleurs que l’on trouve un nombre élevé de THQI Asperger ?

  • aa6997a963fd61ac83b95b5ba000fd55?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    olbius

    Organisateur
    8 février 2020 à 18 h 34 min

    Longtemps, Tanya Izquierdo Prindle a cherché ce qui clochait chez elle avant de mettre enfin le doigt sur le « bobo » : elle a un très haut quotient intellectuel (THQI) et un syndrome d’Asperger, une « double exceptionnalité ». Elle n’est ni surhumaine ni supérieure aux autres, tient-elle à préciser. Elle est tout simplement différente.

    Source : La double face de la douance

  • aa6997a963fd61ac83b95b5ba000fd55?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    olbius

    Organisateur
    1 mars 2020 à 12 h 38 min

    Surdoué identifié à 5 ans : l’interview de Matthieu THQI de 33 ans

    Matthieu a 33 ans, il a été identifié comme surdoué [THQI] à l’âge de 5 ans.
    Il a donc toujours vécu avec cette étiquette d’enfant précoce et s’est construit autour du fait d’être surdoué.
    Il témoigne de son parcours scolaire, tout d’abord avec deux ans d’avance, puis ses deux redoublements. Il témoigne également de sa difficulté de surdoué à faire des efforts pour travailler. Enfin il partage son parcours professionnel plein de rebondissements. Entre menuisier, dessinateur industriel puis développeur indépendant.
    Matthieu est un scientifique de formation mais un artiste dans l’âme. Il s’exprime par l’écriture, la peinture et la musique. Il partage également sa quête pour plus de rationalité.
    Passionné de science fiction, il nous partage également sa vision du future et ses envies d’immortalité.
    Le premier papa de la série d’interviews de surdoués. Il partage également son rôle de parent et l’éducation qu’il veut transmettre à ses enfants.
    ❤ Un témoignage poignant, merci à lui 🙏

    Une interview d’un THQI réalisée par la chaîne YouTube Docendo Discimus – Surdoués & Neuroscience.

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    1 mars 2020 à 17 h 12 min

    Aujourd’hui, dimanche pluvieux…

    Temps idéal pour rester faire le geek à la maison ^_^’

    Je découvre tout juste cette page consacrée au THQI !

    J’ai beaucoup de choses à dire ! =)

    Tout d’abord, il faut se méfier des informations données sur le forum zebras-crossing…

    Il s’agit du point de vue d’un de leurs modérateurs, et qui n’est étayé par aucune source sérieuse…

    Certains sont entrés à MENSA après avoir passé le test d’entrée de l’association, test qui n’a rien à voir avec le WAIS IV destiné aux adultes. Et ce dernier est utilisé par des psychologues spécialisés. Quant au test proposé par MENSA, il ne correspond qu’à quelques sub-tests du WAIS IV. Autrement dit, certains pourront être recalés à MENSA alors qu’ils ont un QI supérieur à 130 sur l’ensemble des sub-tests du WAIS IV, et d’autres pourront y entrer alors qu’ils ont peut-être un QI inférieur à 130. Voilà pourquoi il n’est pas exclus de voir quelques idiots à MENSA (lol)

    Si l’auteur de ces articles avaient passé le test WAIS IV, et s’il s’était entretenu avec une psychologue spécialisée, il saurait que les tests mesurent une fourchette, le QI représentant une moyenne théorique d’un potentiel. Donc par exemple, pour quelqu’un qui a un QI de 132 selon le WAIS IV, la fourchette peut aller de 127 à 136. Entre 127 et 130, vous n’êtes pas surdoué. Entre 130 et 136, vous l’êtes. Et comme son nom l’indique, un potentiel peut très bien rester potentiel.

    Il revient donc à la psychologue de s’assurer que les notes obtenus dans les sub-tests sont homogènes (ce qui n’est pas possible avec le test d’entrée à MENSA, qui ne se bornent qu’à quelques sub-tests). Car si la personne s’est entraînée avec les cubes ou les matrices sur le Net, la psy le verra tout de suite ! De plus, elle se basera également sur un examen clinique. Car le fait d’être “atypique” dans sa façon d’être, a des effets sur la personnalité… Donc si vous êtes stressé(e), que vous perdez vos moyens, que vous obtenez un résultat de 129, la psy peut très bien vous diagnostiquer HP… Ou pas…

    Par conséquent, les tests ne sont qu’un outil, ce ne sont pas eux qui vous diagnostiquent.

    Le diagnostique revient à un professionnel qualifié !

    Corrigeons à présent les erreurs de l’article au sujet des THQI.

    Comme nous nous en doutons, l’ensemble de la population n’a pas passé de test WAIS IV. Donc comment pouvons-nous savoir qu’il y a tant de pourcentage de personnes qui ont un QI de tant ou de tant ? Nous utilisons un modèle mathématique d’échantillonnage qui a fait ses preuves sur le terrain empirique. Et il s’agit de la courbe de Gauss (“Loi normale”) :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_normale

    La Loi Normale est une loi de probabilité statistique… Donc peu importe l’évolution des données brutes, la valeur moyenne des échantillonnages sera TOUJOURS de 100 ! Dire que le QI moyen d’une population dépasse 100, cela est mathématiquement incorrect. Quand bien même nous invoquerions un possible effet Flynn, cela ne changerait rien à l’échantillonnage, la moyenne toujours égal à 100 (par définition).

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_Flynn

    Certains auteurs ont échantillonné à l’échelle de la planète en se basant sur les performances économiques des pays, ce qui leur a donné des valeurs de QI attribuées à telle ou telle nation. Autant vous dire que leurs travaux ont été pas mal contestés…

    Autre point qui mérite d’être abordé : il existe plusieurs échelles de mesure pour le QI. Dans les pays anglo-saxons, ils utilisent l’échelle Cattell. Dans les pays européens comme la France, le test WAIS IV utilise l’échelle Wechsler. Dans les séries US, lorsque l’on mentionne des QI qui semblent impressionnants, c’est toujours sur l’échelle Cattell.

    Je vais donc donner quelques exemples et correspondances…

    QI de 130 sur l’échelle Wechsler <=> QI de 148 sur l’échelle Cattell

    QI de 150 sur l’échelle Wechsler <=> QI de 180 sur l’échelle Cattell

    QI de 160 sur l’échelle Wechsler <=> QI de 196 sur l’échelle Cattell

    A savoir que le test WAIS IV est plafonné à 150 sur l’échelle Wechsler, il n’est pas conçu pour aller au-delà…

    La raison principale est que la notion de “THQI” ne fait pas l’unanimité. Cela a surtout été développé et popularisé par une poignée de psychologues, mais il n’y a aucune étude sérieuse qui a été publiée dans des revues spécialisées à comité de lecture. Mais comme c’est un bon business, ce serait bête de s’en priver, c’est toujours un nouveau marché destiné à une possible clientèle… ^^

    Les témoignages sont intéressants mais ils me foutent toujours mal à l’aise. J’ai l’impression qu’on fait la promotion d’un truc qui me concerne, présenté comme une curiosité, insistant sur le côté “atypique” qui nous séparerait du reste de la population, alors que moi de mon côté, je m’efforce au contraire de montrer tout ce qui nous rassemble… Car c’est la seule façon à mes yeux de lutter contre la solitude… Voir l’autre comme quelqu’un d’aussi unique que soi, et avec les mêmes capacités intellectuelles, pour peu que nous ne le prenions pas pour un imbécile…

    Il vaut mieux avoir une 2 chevaux avec un conducteur motivé, il mettra peut-être plus de temps, mais à la finale il ira beaucoup plus loin qu’un conducteur qui s’est endormi dans sa Ferarri… Et à n’en pas douter, la nana ou le gars dans la 2 CV aura bien plus de trucs intéressants à partager… Cela reste très personnel, mais je préfère largement les cotôyer eux, que ceux qui ont été diagnostiqués HQI ou THQI, et qui n’ont rien d’autre sinon la très haute estime qu’ils ont de leur petite personne…

    Voilà, ça c’est dit ^^

    Bon dimanche ! 😉

  • 5d63da5dc4589 bpthumb

    f4b3

    Membre
    11 mai 2020 à 13 h 35 min

    Pour prolonger la réflexion (je vais sans doute décaler un peu ^^), effectivement la capacité ne fait pas tout. Depuis que j’ai pris conscience des miennes et que je travaille dessus j’ai l’impression que la question de l’isolement, la solitude, se pose juste en d’autres termes. Avec moins de souffrance, car comme le mécanisme est “identifier” il est moins subi (on contrôle mieux et comprends mieux les situations dans lesquelles on se retrouve, voir on les choisit en connaissance de cause. Ça passe par là). Mais aussi, depuis que je rencontre d’autres personnes à haut potentiel (bon ça ne fait pas des masses des temps non plus hein^^), je n’ai pas l’impression que même si on se comprend plus facilement, ce soit finalement ça qui résoudra la question. Ce qui pose le plus c’est la nature de la relation, déjà, est-ce que la personne avec laquelle on échange (que ce soit un collègue, un ami, un membre de la famille etc) est-elle toute proportions gardées, bien-veillante, dans un rapport constructif, y’a-t-il avec elle des formes de complicité qui font qu’on peut s’entendre… j’ai pu me rendre compte que le potentiel ne changeait pas grand-chose à l’affaire personnellement. Les personnes à haut potentiel que j’ai rencontré ne sont pas plus facilement des “amis”, on partage des capacités qui nous permettent d’établir des rapports différents en partie en fonction de ça, mais il y a tout le reste. J’ai parfois l’impression que c’est la même chose que, je ne sais pas moi, les motards ou les passionnés jardinage qui savent d’emblée eux aussi ce qui les relit.

    Ce que je pense actuellement, c’est que bien entendu le potentiel a à voir dans une certaine mesure, mais la clef principale se trouve aussi dans l’ouverture d’esprit, chez l’autre et en soi, en terme de positionnement, d’adaptation. Ça ne fait pas disparaître l’isolement et la solitude, ça les transforme. Ça ne résoudra pas les incompréhensions, mais ça aide à en réduire le nombre et le poids. On peut réussir à amorcer ça chez les autres aussi (et il ne s’agit pas d’être dans la manipulation, d’en tirer un profit directe, il s’agit de construire des situations).

  • 5e99c4ec13256 bpthumb

    Corwin

    Membre
    11 mai 2020 à 15 h 03 min

    Personnellement je ne vois pas trop en quoi ça bénéficierait à quiconque de différencier les HQI des THQI.

    Ça rejoint ce que j’ai dit dans un autre topic, pour moi le test a un but utilitaire de diagnostique d’une situation. À partir du moment où on t’a dit que tu étais HP avec telles sensibilités ou troubles, est-ce que ça ajoute vraiment quelque chose de rajouter une strate ? Est-ce qu’il faudrait faire des forums de THQI qui se sentent incompris par les HQI ? :p

    Par contre, petite remarque vis à vis de ta dernière question “Pensez-vous par ailleurs que l’on trouve un nombre élevé de THQI Asperger ?”, pourquoi tu nous demande une opinion ? Open Mouth
    Si une réponse existe à cette question c’est dans des études scientifiques qu’il faut la chercher, pas en demandant notre avis !


Affichage des publications 1 - 6 de 6

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant

New Report

Close