Question bête

  • Question bête

    Publié par Tintin13 le 24 décembre 2022 à 16 h 29 min

    Bonjour, je m’appel Quentin j’ai 23 ans j’ai été diagnostiqué HPI durant mon collège. Je ne vais pas rentrer dans les détails mais c’est quelque chose que je vis assez mal car je me suis toujours senti différent des autres et aujourd’hui mes relations professionnels avec beaucoup de mes collèges sont difficiles, je ne suis pas très aimé par mes collègues de travail, ont m’appel “Monsieur je sais tout”, je suis très dévoué à mon travail et j’excelle dans celui-ci. C’est sur que que je suis apprécié par ma direction, je suis couvert de félicitation et j’ai eu donc des promotions très rapidement ce qui a attisait la colère de beaucoup de mes collègues de travail et qui fait que aujourd’hui 2/3 de mes collègues me haïssent. Résultat aujourd’hui, je n’aime plus ma place dans mon travail et j’ai donc changé mon attitude au travail, je fait le minimum, je me comporte des fois comme un “faignant” pour être un peu comme les autres. Ce pendant mon cerveau avait beaucoup de mal car j’ai l’impression de ruminer constamment, et je doit me forcer a maintenir cette attitude et je dois beaucoup me concentrer pour être “normal” afin d’être un salarié comme les autres. J’ai trouvé la combine pour être “apaisé” toute la journée afin de ne pas déborder d’énergie et en faire trop (ce que mes collègues détestent) car tous le monde me perçoit comme quelqu’un qui veut être meilleur que tout le monde alors que non, je n’est aucune mauvaise intention a être meilleur, j’aime ce que je fait et ça m’épanouis beaucoup. Donc depuis quelques mois j’ai commencé a fumer de l’herbe, ça m’apaise, j’arrive enfin a ne penser a rien, et avoir un côté “je m’en foutisme”, j’arrive a être un peu comme tous le monde dans mon travail et j’ai même réussi a me faire plus d’amis au travail chose qui n’était pas arrivé depuis que j’ai commencé. Je voulais savoir si d’autres personnes comme prenait aussi de l’herbe de cannabis pour s’apaiser et éviter le débordements d’énergie au travail et si vous avez des avis sur ma façon de faire.

     

    Quentin.

    hplovecraft a répondu il y a 1 mois 3 Membres · 2 Réponses
  • 2 Réponses
  • 63a461adaa893 bpthumb

    geapix

    Membre
    24 décembre 2022 à 17 h 57 min

    J’ai eu le même problème que toi mais au collège, lycée et au début de mes études où j’ai aussi fumée de l’herbe. J’ai réussi à arrêter parce que je pense que j’ai réussi à être mieux avec moi et les autres.

    Concernant le boulot, il y a des HP qui genre apprennent une langue étrangère au boulot pour éviter d’en faire trop pour ne pas énerver les collègues et s’ennuyer…

  • 637c91d779e88 bpthumb

    hplovecraft

    Membre
    26 décembre 2022 à 10 h 19 min

    Résultat aujourd’hui, je n’aime plus ma place dans mon travail et j’ai donc changé mon attitude au travail, je fait le minimum, je me comporte des fois comme un “faignant” pour être un peu comme les autres. Ce pendant mon cerveau avait beaucoup de mal car j’ai l’impression de ruminer constamment, et je doit me forcer a maintenir cette attitude et je dois beaucoup me concentrer pour être “normal” afin d’être un salarié comme les autres. J’ai trouvé la combine pour être “apaisé” toute la journée afin de ne pas déborder d’énergie et en faire trop (ce que mes collègues détestent) car tous le monde me perçoit comme quelqu’un qui veut être meilleur que tout le monde alors que non, je n’est aucune mauvaise intention a être meilleur, j’aime ce que je fait et ça m’épanouis beaucoup.
    Donc depuis quelques mois j’ai commencé a fumer de l’herbe, ça m’apaise, j’arrive enfin a ne penser a rien, et avoir un côté “je m’en foutisme”, j’arrive a être un peu comme tous le monde dans mon travail et j’ai même réussi a me faire plus d’amis au travail chose qui n’était pas arrivé depuis que j’ai commencé.
    Je voulais savoir si d’autres personnes comme prenait aussi de l’herbe de cannabis pour s’apaiser et éviter le débordements d’énergie au travail et si vous avez des avis sur ma façon de faire.

    @Tintin

    Ce que tu décris correspond à ce que certains psychologues appellent, “faux-self”. Cela consiste donc à endosser un comportement conforme à ce que l’on pense être la norme ou aux attendus de la majorité.
    Les causes du sentiment d’ostracisme à l’origine de cette stratégie peuvent être multiples et même, fantasmées. Il s’agit le plus souvent de s’extraire du rôle du bouc émissaire ou de l’élément perturbateur, responsable d’une crise larvée au sein du groupe.
    Dit autrement, tu n’es pas fondamentalement responsable du ressentiment, des frustrations et des manquements d’autrui ; en adaptant ton comportement, tu valides leurs impressions. Je pense donc que, tôt ou tard, cela reviendra sur la table. Tu es et restera un sujet de méfiance.
    Le mensonge et la drogue ne feront que différer un problème essentiel : celui qui consiste à être soi-même fusse au prix de la solitude. Devenir son meilleur ami, être bienveillant envers soi en œuvrant pour son épanouissement, sera payant à terme. Les gens, s’ils n’aiment pas les différences, aiment encore moins ceux qui portent sur eux leur faiblesse ou leur malaise.

    Tu peux canaliser ton énergie autrement. La fumette ne fera qu’étouffer momentanément, tes envies créatives. Le mieux serait de te constituer une vie parallèle, versée dans un projet ou une réalisation.