Consommer ou ne pas consommer ?

  • Consommer ou ne pas consommer ?

    Publié par alb69000 le 30 mars 2024 à 21 h 52 min

    Bonsoir tout le monde,

    je vais essayer d’être le plus concis possible.

    J’ai une personnalité qui se prêterait plutôt bien à la consommation de cannabis.

    Néanmoins, je n’ai jamais consommé, je me le suis littéralement interdit.

    J’étais habitué jusqu’à il y a peu à faire énormément de sport (6 séances par semaine). Je me suis fait opérer depuis peu, c’est passé à 0 séance par semaine.

    Franchement c’est dur, on peut le comprendre (sécrétion de endorphines…).

    Et là, j’ai l’impression de devenir taré.

    Ce qui me fait repenser à ce rejet total de la drogue (et du laisser-aller en général à vrai dire) et je me demande ce que je devrais faire.

    Voilà, j’aimerais connaître votre opinion (de hpi, ce qui sera encore plus pertinent je pense).

    alb69000 a répondu il y a 3 mois, 2 semaines 6 Membres · 12 Réponses
  • 12 Réponses
  • hautpotentieldeconneries

    Membre
    30 mars 2024 à 22 h 18 min

    Salut

    Je vais essayer d’être clair en temps que toxico.

    Ta consommation de sport s’apparentait à une attitude de dépendance. Je parle scientifiquement parlant.

    Quand on remplace une dépendance par une autre il faut faire très attention. Le cannabis est sournois. Certes c’est une “drogue douce” mais il a tendance à être plus anxiogène qu’anxiolitique. Si c’est pour te craquer un pète de temps à autre pourquoi pas, mais ne va surtout pas remplacer le sport par le joint.

    Parole d’expert, revenir en arrière est trèèès compliqué^^

  • alb69000

    Membre
    30 mars 2024 à 22 h 41 min

    Je te remercie pour ton aide, je prends note.

    J’ai peur que ça ait des répercussions sur mon cerveau aussi (le QI notamment).

    Au fait, j’ai vraiment du mal avec ce truc, avec l’idée de laisser-aller en général.

    Je suis en résidence étudiante, il y a un foyer où peuvent se réunir les étudiants.

    Et j’y vois des consommateurs, qui me dégoûtent profondément, les quelques fois où je les ai entendus parler, seules des bêtises sortaient de leurs bouches.

    J’ai pas envie de devenir comme eux.

  • hautpotentieldeconneries

    Membre
    31 mars 2024 à 0 h 11 min

    Après, les abrutis restent des abrutis, les gens intelligents restent intelligents sous cannabis. Ça donne juste faim, et ça rend bon public en terme d’humour, ça a donc tendance à faire ricaner bêtement. Ça stimule l’imagination.

    Je te mets en garde sur le terrain éventuellement addictif chez toi, rapport à ta consommation de sport antérieure.

    Mais je ne suis pas du tout addictologue^^

    Si tu veux tester qq chose qui détend, est très légèrement psychotrope mais qui reste très doux, essayes le h4cbd qui se trouve dans les cbd shop légalement. C’est une approche du truc peut être moins risquée.

  • xav34

    Membre
    31 mars 2024 à 3 h 38 min

    L’abrutissement est une épidémie. D’un point de vue médical, encourager la consommation de drogues chez des personnes, certains atypiques, facilement accroc à la dopamine est très risqué. J’en fais les frais. Drogues, et notamment cocaïne, jeux d’argent, sexe ect… Ne tombez pas dans l’excès, notamment si votre personnalité est à tendance borderline.

    Portez vous bien.

  • janesparrow

    Membre
    31 mars 2024 à 12 h 04 min

    Bonjour. Je comprend bien ton addiction de sport pour y avoir été et cette frustration insupportable. Par contre je rejoins ce qui a été dit : attention a ne pas remplacer une addiction par une autre, celle ci aurait des effets bien différents du sport !!! Et ces effets ne correspondraient pas à ton lifestyle et ne te rendraient pas heureux ni fier de toi.<div>

    Je te conseille plutôt de te mettre à un instrument de musique, si tu le peux à la batterie si tu es kynestesique (si les blessures qui t’ont fait arrêter le sport te le permettent)

    Pour info a une époque, ayant besoin de me calmer aussi, mais refusant de consommer, j’ai essayer le CBD mais je crois que pour les esprits très actifs ces trucs là n’ont pas vraiment d’effet, tu serais déçu même si tu essayais donc ça ne vaut pas le coup de prendre le risque d’une addiction….

    Fais de la musique ça défoule, c’est créatif et c’est social. Que du bonheur !

    </div>

  • aryastarc

    Membre
    31 mars 2024 à 13 h 04 min

    Hello, je prends le train en cours.

    Je suis d’accord avec ce que j’ ai lu plus haut, le sport ne se remplace que par une activité aussi satisfaisante pour le corps et l esprit

    Même si c est difficile d imaginer mieux ou plutôt de renoncer temporairement voire plus à son sport préféré, c est possible, et si c est nécessaire ben alors y a pas à tortiller.

    Apprendre la musique c est l’assurance d être transporté dans un autre état d esprit similaire à celui du sport. Même si physiquement c est plus soft, quoique.

    Si tu ne peux pas pratiquer en mode sport intensif, peux tu pratiquer en mode soft ? comme la marche ? l idée étant de sortir pour s aérer et se mettre en mouvement même si c est pas la même dope que quand tu forces.

    Je suis d’accord avec les autres, la fumette et les autres drogues dites douces n arrivent pas à la cheville des bénéfices nets du sport et pour être asthmatique d effort je peux te garantir que je donnerai beaucoup pour récupérer mes capacités respiratoire d avant…

    La fumette fait beaucoup de dégâts aux poumons et ça ne te donne ni les muscles ni la motivation, au contraire. La fumette est une triste échappatoire facilement accessible, pour moi, plus qu un hymne au bonheur c est un leurre de la joie et de la sociabilisation surtout quand l effet laisse place à l’ inconfort, à un esprit flou et vaseux…

    Je peux que te recommander le théâtre pour canaliser l’ énergie en toi et la partager du temps où tu peux pas faire de sport. C est ce qui m arrive …

  • hautpotentieldeconneries

    Membre
    31 mars 2024 à 13 h 06 min

    Voilà je crois que tout est dit. <div>

    Sur un terrain addictif il ne faut pas.

    Tu vois chez le psychiatre je n’ai jamais plus de benzodiazepines. Car j’ai très facilement un comportement de tox avec.

    Tox un jour tox toujours. Il faut se surveiller.

    Trouve une passion obsessionnelle non sportive, créative, artistique, intellectuelle.

    Une substance non.

    Dans es canabinoides légaux et non psychotropes il y a le cbd (qui ne te fera rien) et le cbn qui produit les effets suivants : appétit et détente musculaire et sommeil facilité.

    Ça tu peux l’essayer sans risque de dépendance. Absolument aucune, si tu ne les marie pas avec du tabac et ça n’a aucun effet sur ta cognition.

    Par contre non ça ne vaut pas un shoot d’endorphine d’après 1h30 de sport, certainement pas.

    </div>

  • xav34

    Membre
    31 mars 2024 à 18 h 57 min

    Beaucoup d’entre nous sont TDAH et il faut savoir que 50 % des cocaïnomans le sont. C’est la pire substance pour nous.

  • sarah-mg

    Membre
    1 avril 2024 à 7 h 44 min

    Salut

    Déjà, ne confonds pas laissé-aller et convalescence, ces deux choses n’ont rien à voir.

    Concernant ta répulsion aux drogues, ne te questionnes pas dessus, tu t’évites bien des galères.

    Si tu penses devenir taré, sachant que ton corps se repose, occupe ton esprit.

    Tu dis être en résidence étudiante, j’en comprend que tu es encore étudiant, alors sors tes livres, apprend tout par coeur, lis, médite.

    Aide les autres. Trouve quelqu’un qui peut passer du temps avec toi si tu es immobilisé.

    Mais souviens toi, c’est temporaire et ton corps à besoin de ton état d’esprit pour se remettre vite.

    Ne laisses pas la dépression s’installer !!!

    Courage.

  • alb69000

    Membre
    1 avril 2024 à 18 h 51 min

    Je ne m’attendais pas à autant de réponse, même si je me doutais que le bon sens se trouverait en masse sur ce forum.

    Merci à tous.

Page 1 sur 2

Connectez-vous pour répondre.