La dépendance est-elle forcément pathologique?

  • La dépendance est-elle forcément pathologique?

    Posted by Dhimminy_Cricket on 1 novembre 2021 à 23 h 04 min

    Bonjour à tous,

    Désolé, je ne vais pas être très bavard cette fois.

    Simplement, j’ai passé une bonne partie de la journée à discuter avec une personne qui considère que la dépendance est forcément pathologique. Que la dépendance reflète forcément une addiction. Qu’il était tout à fait possible de n’avoir aucune dépendance …

    Toutes ces idées me semblent relativement simplistes. Pour moi l’addiction et la dépendance sont 2 choses bien distinctes même elles peuvent intervenir dans les mêmes problèmes. Je pense qu’il peut y avoir dépendance sans addiction et inversement. Je pense aussi qu’il peut y avoir des dépendances non handicapantes et donc non pathologique. Pour moi, tout le monde est forcément dépendant à quelque chose.

    Alors la personne me rétorque que souffrir d’un lien affectif rompu ponctuellement n’est pas la même chose que de souffrir d’une dépendance (exemple du fait de savoir ou non gérer l’absence prolongé d’un enfant sans ressentir de manque).

    En cherchant rapidement j’ai eu beaucoup de mal à trouver des choses qui pourraient étayer mes propos et j’ai finis par lui dire qu’elle devait avoir raison même si j’étais surpris de ce manque d’info parce que je reste assez persuadé de ce que je dis pour le coup.

    Vous en pensez quoi vous?

    Le_bacteriophage répondu Il y a 6 mois, 3 semaines 3 Membres · 48 Réponses
  • 48 Réponses
  • 6d0d6da040fd28bd3ba19e2cf66f6640?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    gueko

    Membre
    2 novembre 2021 à 11 h 28 min

    Salut @glen

    je crois comprendre ce que tu dis. Si je ne me trompe pas, tu peux étayer ton raisonnement en parlant de la dépendance affective, qui peut en effet être pathologique, mais qui ne l’est pas forcément. Nous sommes des animaux sociaux, on a donc besoin des autres pour notre équilibre mental. Cependant, on va pas tous faire une tentative de suicide en cas de rejet (ce qui est une forme de dépendance affective pathologique). Je crois que c’est l’exemple le plus parlant (en tout cas, c’est le premier qui me vient en tête, peut-être même le seul dans mon cas)…

  • 6d0d6da040fd28bd3ba19e2cf66f6640?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    gueko

    Membre
    2 novembre 2021 à 11 h 34 min

    Tu peux aussi argumenter par le biais des symbioses dans la nature (parasitisme, commensalisme, mutualisme), tu devrais trouver des exemples de dépendances qui ne sont pas des addictions (au sens où il s’agit d’un besoin mais pas d’un besoin pathologique, car dans le cas du mutualisme et du commensalisme, il n’y a pas de perdant). Perso, je crois que je passerais par là

  • 626bb25d54601 bpthumb

    Le_bacteriophage

    Membre
    2 novembre 2021 à 11 h 48 min

    Salut @Johann

    Merci pour la vidéo. J’ai commencé à la regarder hier soir mais je me suis arrêté à la moitié parce que je comprends l’anglais mais que j’ai pas non plus un vocabulaire follichon. Aussi parce que la voix robotique, là maintenant, dans mon état un peu obsessionnel, ça m’énerve assez pour ressentir un ras le bol. J’ai tenu la moitié mais j’ai failli fermer au moins 3 fois la vidéo avant ça. Je la regarderai, promis mais pas tout de suite.

  • 626bb25d54601 bpthumb

    Le_bacteriophage

    Membre
    2 novembre 2021 à 12 h 13 min

    @Maolantaroma

    Déjà, merci de prendre de ton temps parce que j’ai besoin là d’avoir des avis. Dans un premier temps le manque de détails de ma part est volontaire parce que je veux juste une réponse à : dépendance = pathologie, oui ou non?

    Je ne pense pas qu’il y ait besoin d’exemple pour pouvoir s’exprimer sur le sujet mais je comptais bien sûr donner des détails au fur et à mesure que la discussion s’installe 🙂 D’ailleurs, tu as pu déjà donner quelques uns de tes éléments de réponse et ça me va très bien.

    Maintenant, je te réponds :

    Au sujet de la différence que je fais entre une addiction et une dépendance, il y a plusieurs aspects dans mon cheminement :

    – il s’agit de 2 mots qui me semblent vraiment très très différents là quand je les vois… Je n’ai malheureusement pas de connaissance éthymologique mais j’ai du mal à me dire que l’un = l’autre, juste visuellement

    – en terme de comportement, je pense que l’addiction va générer quelque chose qui se rapproche d’un comportement maniaque, avec de la furie voir de l’hystérie (en admettant que je sache reellement ce que c’est….) La dépendance va être plus mesurée dans le sens où, même en ne prenant que des cas pathologiques, elle va générer certe de la souffrance et donc faire apparaître un ou des troubles (je te rejoins là-dessus) mais pas nécessairement des comportement maniaques, hystériques.

    Maintenant que c’est dit, je peux me permettre de réagir à l’exemple que tu donnes à propos de ton rapport au sport vs celui de ton conjoint. De ce que tu me dis, je pense que ton conjoint est dépendant au sport alors que toi tu es addicte.

    Attention, il ne s’agit que de mon interprétation, je ne te dis pas que j’ai raison. Maintenant, ce que je vais faire c’est que je vais aller voir un peu les définitions pour dépendance et addiction pour me faire une réelle idée de ce que ça peut être et qui se basera sur autre chose que mes propres considérations. Mais d’ors et déjà, je pense que l’exemple des drogues est assez parlant. Toutes les drogues ne vont pas générer les mêmes effets. Certaines vont impliquer une dépendance, d’autre une addiction et encore d’autres, les 2 à la fois (il me semble que la vidéo de Johann parle un peu de ça d’ailleurs même si je n’ai pas tout vu ni tout compris pour le moment). Je te donne des exemples une fois que je me suis renseigné sur tout ça. Promis 🙂

  • 5d2a2cb085eb8 bpthumb

    bagayaga

    Membre
    2 novembre 2021 à 12 h 26 min

    Dépendance et addiction sont caractérisées par une différence :

    *Pour la dépendance–>

    – C’est de ressentir le manque lorsque l’on est privé de l’objet de la dépendance.

    *Pour l’addiction–>

    – C’est de n’avoir aucune envie d’arrêter de se procurer l’objet de l’addiction, même si cela a un caractère délétère pour soi.

    Ainsi, les deux sont tout à fait cumulables.

    *Ce qui les rassemble–>

    Les deux sont liés neurologiquement à une anomalie dans la recapture de la dopamine. Donc d’un système de la récompense biaisé.

  • 626bb25d54601 bpthumb

    Le_bacteriophage

    Membre
    2 novembre 2021 à 12 h 28 min

    Salut @gueko

    C’est toujours aussi sympa de te lire peu importe ce que tu dis et encore plus quand tu vas même ne serait-ce qu’un petit peu dans mon sens 😆 Je rigole là mais j’étais réellement perdu hier soir à force de ne rien trouver pour étayer ce que je pensais… Ça a été un sacré coup.

    Bon, vu ce qu’on s’est déjà dit, je pense que tu as déjà eu l’occasion de réfléchir de façon sérieuse à ce type de sujet. Tu touches très très juste quand tu prends l’exemple de la dépendance affective mais je pense que tu as déjà compris depuis longtemps que c’est un sujet très important pour moi. Justement, le seul cas où pour le moment j’ai pu trouver des choses qui pourraient introduire le fait que la dépendance ne serait pas forcément pathologique, c’est au sujet de la dépendance affective où une partie d’un écrit aborde le fait qu’il s’agit aussi d’un problème de société. Dans les sociétés individualistes, la dépendance affective a une connotation péjorative alors que ce n’est pas le cas dans des sociétés sociocentriques (exemple : Inde et Japon). Bon, je ne vais pas faire l’intello, je ne parle là que de ce que j’ai lu hier et même si ça me semble très pertinent, j’ai besoin d’aller plus loin avant de prétendre savoir exactement de quoi il s’agit. Merci @Lucia pour la référence vers l’article 🙂

    Tu fais bien aussi de rappeler que l’homme est un animal social parce que pour moi ça sous-entend très précisément qu’il y a forcément une notion de dépendance qui s’applique à tous les individus. J’y ai d’ailleurs pensé hier dans ma phase de réflexion mais c’était assez tard et j’avais déjà décidé de laisser la personne tranquille parce qu’elle m’avait dit clairement que je la fatiguais.

    Je prends les autres pistes que tu me donnes, ça va me permettre de faire des recherches plus ciblées a partir de mots-clés. Merci beaucoup

  • 626bb25d54601 bpthumb

    Le_bacteriophage

    Membre
    2 novembre 2021 à 12 h 31 min

    @bagayaga

    Merci à toi. Je suis tout à fait en phase avec ça. Je vais quand même faire quelques recherches parce que je considère que je n’aurais sans doute pas dû mettre en avant le conflit qui était apparut dans ma discussion de dépendance vs addiction parce que ce qui m’intéresse là, c’est bien la dépendance et pas l’addiction. En même temps, je trouve ça intéressant de pouvoir faire rapidement la différenciation entre les 2

  • 5d2a2cb085eb8 bpthumb

    bagayaga

    Membre
    2 novembre 2021 à 12 h 37 min

    Peut-être que ce que tu cherche se trouve au niveau des théories de l’attachement.

  • 626bb25d54601 bpthumb

    Le_bacteriophage

    Membre
    2 novembre 2021 à 12 h 39 min

    Très juste. L’un des arguments de la personne avec laquelle j’ai parlé a été de dire que je mélangeais dépendance, lien affectif et attachement “normal”. Ce qui me donne forcément envie de creuser par là mais je ne savais encore une fois pas comment orienter mes recherches. Je vais pouvoir partir dans un sens avec ce que tu me dis.

  • 5d2a2cb085eb8 bpthumb

    bagayaga

    Membre
    2 novembre 2021 à 12 h 49 min

    C’est quelque chose que j’ai compris ici, sur la tendance à prendre son fonctionnement personnel, pour celui du fonctionnement général, celui de l’autre, plus généralement celui des autres.

    Ce qui est étudié dans le cadre de la théorie de l’esprit.

Page 1 of 5