Réalisme et vision en dychotomie



  • Réalisme et vision en dychotomie

    5eaf0be396a47 bpthumb ratz mis à jour Il y a 7 mois 4 Membres · 6 Messages
  • 5eaf0be396a47 bpthumb

    ratz

    Membre
    3 mai 2020 à 18 h 09 min

    Bonjour à tous, voila je fais mon coming-out (de la zebrance hein).

    Diagnostiqué précoce à 10 ans, au vu de ma mauvaise intégration scolaire.

    TDAH mais non detecté à l’époque et non soigné.

    Une boule de nerfs, inadapté socialement, coupant la parole, mouchant même mon instituteur de CM2…

    Les années ont passées, le sport et la musique me soulageaient pas mal.

    Mais une sensation de solitude extrême. Sans compter sur un environnement familial violent.

    J’ai commencer a boire et a fumer pour m’intégrer.

    Les études ne me passionnaient pas, hormis les sciences. Il fallait (et il faut) une application réelle et palpable pour m’intéresser ensuite à la théorie. du style 0 en maths et 18 en physique appliquée. De quoi faire péter les plombs à n’importe quel professeur…

    Mon bac en poche j’ai commencé un an d’IUT en électricité, rasoir… que du périmé.

    Aucune envie de faire ingénieur ou technicien dans un bureau, je voulais vivre. Du coup j’ai enchainé les boulots, les filles et les drogues.

    J’ai perdu l’amour de ma vie il y’a peu de temps. Tout était de trop, un boulot de nuit un autre de jour, des passions dévorantes, des alcoolisations massives et trop peu de temps avec les enfants.

    Seul l’activité me permet de ne pas devenir fou. Et chose étonnante j’apprécie pour la première fois la solitude avec la tranquillité sans bruit.

    Ce monde m’ecoeure et ne respecte pas mes valeurs, du coup je me comportais comme un c***** pour ne rien laisser paraitre. tout en étant victime de pervers narcissiques du fait de la dépendance affective.

    J’ai arrêté l’alcool et la ritaline il y’a 5 mois pour reprendre le contrôle de ma vie. Utiliser mes capacités pour réaliser mes rêves.

    Depuis j’ai un peu de sertraline et çà me soulage, les crises d’angoisses s’espacent et je commence a prendre mon régime de croisière dans la maison que je loue.

    Et j’ai un nouveau projet professionnel. Qui me donne de l’espoir.

  • 5f970ca328734 bpthumb

    max

    Modérateur
    3 mai 2020 à 18 h 18 min

    Joli parcours ! Je suis allé moins loin dans le creux, mais je comprends et partage le ressenti global, j’ai aussi joué les connards, testé l’alcool et la drogue par désintérêt de l’école, heureusement, j’ai rencontré ma femme très tôt et elle m’a sauvé de ces penchants…

    Je ne sais pas encore si je les perdrais, mais je me raccroche aux responsabilités. Tiens bon dans tes efforts de sobriété, c’est un combat très difficile, mais ça vaut le coup !

  • 5e8aa3c06fde9 bpthumb

    zelos

    Membre
    3 mai 2020 à 18 h 27 min

    Salut et bienvenue, ami de 85 !

    Lourd parcours, comme beaucoup d’entre-nous ici, au plaisir d’échanger et en espérant que ça aille mieux pour toi (tu as l’air sur le chemin ziblement). 😉

    Et désolé si je fais court, si je commence à répondre en détail, c’est le méga pavé, je n’ai pas le courage et des MP en retard. 🙂

  • 5eaf0be396a47 bpthumb

    ratz

    Membre
    3 mai 2020 à 19 h 05 min

    Aucun souci.

    Pour la sobriété c’est plus simple qu’il n’y parait. Du coup je compulse un peu sur les clopes. Personne n’est parfait. Cette relation qu’on avait autour de l’alcool n’était pas saine.

    Il faut juste patienter et la jouer fine pour rebondir !

  • 5f9fe339a320f bpthumb

    h-h-n

    Membre
    3 mai 2020 à 19 h 11 min

    T’inquiète, c’est en touchant le fond qu’on atteint des sommets, donc chapeau bas, tu as eu des échecs, certes mais tu auras de merveilleuses réussites. Donc nickel.

  • 5eaf0be396a47 bpthumb

    ratz

    Membre
    3 mai 2020 à 20 h 18 min

    On ne peut pas dire que ce soit un échec (même si c’est très dur) car mon entreprise commençait a monter en puissance, j’ai été marié 12 ans, on a eu 2 enfants, presque fini 1 maison.

    Le souci c’est d’avoir cumulé 2 boulots, une mauvaise gestion du stress et une relation moisie. Et le désir de mon ex de changer de mec, en l’occurrence mon témoin de mariage.

    Nous n’étions pas sur la même longueur d’onde. Plutôt que de finir épave a fuir dans le boulot et l’alcool pour ne pas voir que ta vie c’est de la m****, c’est bien mieux comme çà.

    Il faut lâcher prise, ce qui est dur pour nous, êtres sensibles… mais on en ressort plus fort. Je vais enfin devenir adulte. Je voudrais garder le contrôle sur mes sentiments, mais c’est encore difficile car je rationalise tout.


Affichage des publications 1 - 6 de 6

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant

New Report

Close