TAUX DE MORTALITE DU AU COVID-19 PAR PAYS "OCCIDENTAUX" AU 22 AVRIL 2020 :



  • TAUX DE MORTALITE DU AU COVID-19 PAR PAYS "OCCIDENTAUX" AU 22 AVRIL 2020 :

    5e8aa3c06fde9 bpthumb zelos mis à jour Il y a 5 mois, 1 semaine 6 Membres · 22 Messages
  • 5d9c58430463a bpthumb

    momosse

    Membre
    22 avril 2020 à 6 h 15 min

    BELGIQUE : 14.65% / 11.5 M d’hab. (0.36% de sa pop. infectée et 0.05% de décès)).

    ITALIE : 13.4% / 60 M d’hab. (0.3% de sa pop. infectée et 0.04% de décès)).

    R-U : 13.35% / 66.5 M d’hab. (0.2% de sa pop. infectée et 0.026% de décès)).

    FRANCE : 13.3% / 67 M d’hab. (0.25% de sa pop. infectée et 0.03% de décès)).

    SUEDE : 11.5% / 10 M d’hab. (0.15% de sa pop. infectée et 0.018% de décès)).

    PAYS-BAS : 11.45% / 17 M d’hab. (0.2% de sa pop. infectée et 0.02% de décès)).

    ESPAGNE : 10.4% / 47 M d’hab. (0.45% de sa pop. infectée et 0.045% de décès)).

    U.S.A : 5.4% / 330 M d’hab. (0.25% de sa pop. infectée et 0.013% de décès)).

    SUISSE : 5.3% / 8.5 M d’hab. (0.3% de sa pop. infectée et 0.017% de décès)).

    DANEMARQUE : 4.7% / 6 M d’hab. (0.15% de sa pop. infectée et 0.006% de décès)).

    IRLANDE : 4.5% / 5 Millions d’hab. (0.3% de sa pop. infectée et 0.015% de décès)).

    PORTUGAL : 3.5% / 10.5 M d’hab. (0.2% de sa pop. infectée et 0.007% de décès)).

    FINLANDE : 3.5% / 5.5 M d’hab. (0.07% de sa pop. infectée et 0.0025% de décès)).

    ALLEMAGNE : 3.35% / 83 M d’hab. (0.18% de sa pop. infectée et 0.006% de décès)).

    AUTRICHE : 3.3% pour 9 M d’hab. (0.16% de sa pop. infectée et 0.005% de décès)).

    TCHEQUIE : 3% / 10.5 M d’hab. (0.07% de sa pop. infectée et 0.002% de décès)).

    NORVEGE : 2.5% / 5.5 M d’hab. (0.13% de sa pop. infectée et 0.003% de décès)).

    DONC, ce qui ressort de ces chiffres que j’ai extrapolés du tableau de la situation mondiale (voir lien ci-dessous)…

    https://gisanddata.maps.arcgis.com/apps/opsdashboard/index.html#/bda7594740fd40299423467b48e9ecf6

    c’est que, sans vouloir en aucun cas minimiser cette pandémie en son caractère imprévisible qui rendait toutes projections préalables bien trop aléatoires et donc exagérément risquées pour la situation sanitaire internationale, il n’en demeure pas moins que l’on peut aujourd’hui observer que son impact réel est à beaucoup relativiser au regard de ses conséquences létales sur une population donnée, celle dite “occidentale” de l’Europe et des Etats-Unis réunies en l’occurrence, elle qui centralise environ 80% des cas au monde.

    On observe donc que “seulement” moins de 0.5% de ses habitants sont détectés positifs (ce qui est une estimation certes très peu fiable dans la mesure où les quantités et la qualités même de ce dépistage (qui est en outre réalisé de façon très hétérogène suivant les états) n’est très probablement pas représentatif de la réalité du nombre d’individus infectés (en ce qu’il faudrait probablement majorer notablement ce pourcentage qui devrait plus être considéré à hauteur d’une valeur à multiplier par 2 ou 3 à mon sens et en extrapolant au plus négatif)) mais surtout, il ressort que parmi ces peuples (détectés ou pas), le taux de mortalité n’est “que” de l’ordre de 0.05% (au plus) avec le recul moral nécessaire et indispensable qu’il faut consacrer à cette estimation… En substance et en schématisant beaucoup, un malade sur dix succombera aux conséquences de son infection (souvent associée à ces fameux facteurs de “comorbidité” qui concernent spécifiquement cette personne).

    Cette donnée-là est quoi qu’il en soit beaucoup plus significative que la première en ce qu’elle est évocatrice d’un impact direct, avéré et donc nettement plus aisément quantifiable parce que simple à isoler s’agissant de la dangerosité du Covid-19 et puisqu’on s’exonère ici du niveau de contamination général pour ne retenir que son taux de mortalité effectif.

    Ce qui confère aussi une certaine valeur à ces alignements de chiffre, c’est qu’indépendamment des diverses mesures préventives prises individuellement et respectivement par ces états, ils font apparaître clairement une homogénéité globale assez fine entre tous ces pourcentages, eux qui ne se distinguent pas tant sur l’ensemble des citoyens d’un pays par rapport à un autre. On peut donc en traduire une certaine rationalité et par extension, leur accorder un certain sérieux.

  • 5e8aa3c06fde9 bpthumb

    zelos

    Membre
    22 avril 2020 à 6 h 55 min

    Très intéressant, juste une question. le 1er chiffre c’est le pourcentage de ceux qui sont morts du Covid parmi ceux qui ont en été infecté (dont on est au courant bien sûr) ?

    Et oui, je suis tout à fait d’accord, je disais à un ami très impressionnable, au début du confinement, que ce qui se passait n’était pas grave, relativement parlant ; je parle au sens non catastrophique, si l’on prend du recul, mais les médias et politiciens ont insufflé une panique dans l’esprit des gens comme si c’était la fin du monde. Mon pote me demandait “comment ce sera après”, il pensait qu’il y aurait moins de monde dehors, je lui ai expliqué qu’on ne verra pas la différence dans la rue car le nombre de morts en rapport avec la population totale n’est pas assez conséquent pour que la différence avant/après soit notable.

    Il y aura certes une progression, le rythme ne va pas revenir du jours au lendemain, je pense qu’il faudra quelques semaines/mois pour que le Covid “quitte” l’esprit des gens, qu’ils soient rassurés, moins parano/phobiques les uns envers les autres ; il est clair qu’on verra encore des masques pendant un certain temps (surtout que le virus n’est pas éradiqué et qu’il n’y a pas de vaccin pour l’instant). Tout comme même une fois le danger complètement passé, la machine au niveau activité/travail va se remettre en marche au fur à mesure, selon les cas.

  • 5e8aa3c06fde9 bpthumb

    zelos

    Membre
    22 avril 2020 à 7 h 04 min

    Oublié d’ajouter que ce qui s’est passé est par contre très inquiétant au niveau réaction de la population, le côté chacun pour soi et laisser les gens crever dans leur coin comme s’ils avaient la lèpre, la mentalité de merde quoi.

    Si jamais il se passait un truc vraiment grave, je n’ose imaginer la réaction, on serait foutus. Espérons que peut-être ce qui est arrivé fera réfléchir les gens sur leur comportement, et que ce que l’on pourrait en tirer de bénéfique c’est que si prochaine fois il y a, peu importe l’intensité/gravité, le fait d’être passé par la période Covid aura eu un effet avertissement/expérience et que ça se passera mieux.

    Oula, je deviens optimiste, qu’est-ce qui m’arrive…

  • 5e8aa3c06fde9 bpthumb

    zelos

    Membre
    22 avril 2020 à 7 h 06 min

    Ha tiens, autre truc top serait que l’hygiène des français s’améliore de façon générale dans la vie de tous les jours.

    Mais là, je sais pertinemment que ça ne changera pas, même en période Covid la plupart des gens sont toujours dégueus.

  • 5e5c865e51587 bpthumb

    quetzal

    Membre
    22 avril 2020 à 7 h 11 min

    Très intéressant tes chiffres @Momosse.

    Conclusion après deux mois d’arrêt totale de l’économie mondiale : tout le monde s’est chié dessus pour rien grâce aux médias qui n’avaient rien d’autres à traiter. On a volontairement mis dans la merde le service de santé français avec des mesures absolument folles de centralisation des malades augmentant les risques pour les autres patients. Ajouté à cela, les reports de rendez-vous des autres spécialistes qui ne voulaient pas consulter pendant cette période. Cela aura des conséquences et ces chiffres gonfleront les stats dérisoires d’une grippe qui fut considéré comme la nouvelle peste bubonique. Je vous passe le couplet sur les artisans qui vont mettre la clé sous la porte car ils ont et von foirer leur saison.

    J’entends déjà certains dire “oui mais il y a des prêts que l’état va accordés…”. Un prêt se rembourse, le manque à gagner sera pris par des taxes et dans l’absolu c’est un immense mensonge des dirigeants qui utilise une pyramide de Ponzi pour combler la dette.

    Préparez vous à sucer les cailloux, ça va devenir une source de minéraux… 😞.

  • 5d9c58430463a bpthumb

    momosse

    Membre
    22 avril 2020 à 7 h 18 min

    @zelos

    Le premier chiffre correspond au pourcentage de mortalité parmi les personnes infectées dans un pays donné.

    Le deuxième chiffre dénombre la population (en Million d’habitants) du pays en question.

    Le troisième chiffre est le pourcentage d’habitants de ce même pays détectés positif au Covid-19.

    Et le dernier chiffre c’est le pourcentage de décès attribué au Covid-19 sur les Millions d’habitants d’un pays… Il est évocateur en ne dépassant jamais les 0.05% d’une population.

  • 5e5c865e51587 bpthumb

    quetzal

    Membre
    22 avril 2020 à 7 h 35 min

    Je viens de me relire… La forme est pas très belle vous m’en voyez désolé mais le fond y est même si j’ai pas pu tout exposer ce que je vois pour l’avenir. Du coup, post à moitié complet et en retard pour le taf… 😕

    Bonne journée à tous.

  • 5e8aa3c06fde9 bpthumb

    zelos

    Membre
    22 avril 2020 à 7 h 53 min

    @Quetzal

    Oui tu as exagéré un peu en mode provoc mais le fond est là, on se doute que tu ne penses pas réellement le “pour rien”, expression toussa.^^

    Et exactement, les petits commerçants ne bénéficiant pas d’un capital de secours vont devoir fermer boutique, tout comme plein de gens qui vont être chamboulés par l’impact économique et professionnel.

    Mais malheureusement, si ces mesures n’avaient pas été mises en places, la population n’aurait pas été capable de faire preuve de jugeote et de faire attention elle-même.

    C’est très frustrant, on dirait des gamins incapables de réaliser eux-mêmes l’intensité d’une situation, donc au début c’était nimp, après y a les mesures et la propagande d’ambiance fin du monde, et c’est nimp mais dans l’autre sens (avec justement des conséquences néfastes rien qu’au niveau accès aux soins).

    Mais oui, l’impact économique global et individuel aura des conséquences, peut-être bien pires sur le long terme que le Covid en lui-même, sur la qualité de vie d’une grande partie de la population.

  • 5e538ff590b75 bpthumb

    max

    Modérateur
    22 avril 2020 à 8 h 36 min

    Comme je l’ai déjà dit dans un autre post sur le sujet et je crois que tu l’as signalé @momosse les chiffres ne représentent que ce qu’on veut qu’ils représentent…

    Les pays occidentaux rassemblent 80% des cas, peut-être parce qu’à 300 EUR le dépistage, beaucoup de pays n’ont pas les moyens d’évaluer leur taux de contamination. Pour le taux de mortalité, c’est pareil, en France, on ne tient compte que des gens décédés à l’hôpital, pas en EHPAD ni même à domicile…

    Je travaille pour un grand groupe agroalimentaire, mon patron nous présentait les chiffres des accidents de travail pour chaque usine, et j’ai eu la surprise de voir qu’en Roumanie, il n’y avait aucun accident de travail ! C’est normal, si tu en déclare un, tu es viré sur le champ !

    Tous les gouvernements comptent le moins de décès possible pour pouvoir dire ensuite qu’ils ont bien géré, à tel point que, comme tu le dis, on s’interroge sur l’utilité de toutes ces actions !

  • 5e538ff590b75 bpthumb

    max

    Modérateur
    22 avril 2020 à 8 h 50 min
  • 5f05abe2a555c bpthumb

    isabelle1970

    Membre
    22 avril 2020 à 9 h 08 min

    personnellement je regarde ce site … mis à jour continuellement et avec les sources d’où proviennent les chiffres …

    cependant, oui, les chiffres ne peuvent être qu’un reflet d’un courbe … le nombre par ex de personnes reconnues ayant le virus en Belgique est, en soi, complètement faux ..; vu que seuls les patients hospitalisés sont testés . Les tests dans les maisons de repos viennent de commencer … mais seules les maisons de repos ayant 5 cas ‘suspects” sont testées !!

    J’ai moi-même “probablement” le virus .. je ne peux que mettre “probablement” vu que je ne peux pas faire partie des gens testés vu que pas hospitalisée …

    il y a aussi les décès dans les maisons de repos qui sont repris dans les chiffres mais qui n’ont pas été testés, ils sont nommés “suspecté de” …

    Et que de dire de l’Afrique où si l’on regarde les chiffres, ils sont “chanceux” .. sauf qu’ils n’ont pas de test ni de système médical adéquat …

    Je pense donc qu’en effet ces chiffres doivent en tout cas permettent aux épidémiologistes d’avoir une vue de l’évolution, ils restent nécessaires pour ça .

    Ha j’oubliais ! Une entreprise liégeoise (donc de ma ville), Zen Tech crée des tests sérologiques, 1M par /mois … et les autres pays l’auront avec la Belgique … pourquoi ? parce que administrativement pour certifier ce test, la Belgique prend + de “pincettes”que des autres pays qui l’ont déjà commandé .. hier, j’ai entendu qu’un épidémiologiste belge disait que même l’ OMS préconise dans des cas particuliers d’assouplir ces démarches administratives ..

    https://www.worldometers.info/coronavirus/?fbclid=IwAR0XoSTPyCZxPhpqyaKZpR3hfj6bvdT9eEwsXF6VWaeGUmEFUCSLDqmD36Q#countries

  • aa6997a963fd61ac83b95b5ba000fd55?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    olbius

    Organisateur
    22 avril 2020 à 9 h 28 min
  • 5d9c58430463a bpthumb

    momosse

    Membre
    22 avril 2020 à 9 h 44 min

    @quetzal

    J’ai mis ces chiffres en avant un peu pour resituer cette pandémie dans une rationalité qui nous échappe quelque peu aussi de par le sur-traitement médiatique qui en est fait qui s’avère être exagérément anxiogène et qui est propre à valider d’emblée les “choix politiques forts” mis en oeuvre précédemment, alors que tous nous étions confrontés à cet “adversaire” inattendu… Il serait néanmoins trop facile de critiquer aujourd’hui la pertinence des mesures de protection prises en réalisant après coup que cette maladie n’est probablement pas aussi terrible que redouté initialement…

    Le simple fait qu’elle se soit répandue à une échelle mondiale justifie en soi les décisions exceptionnelles là pour prémunir une population face à un mal inconnu et forcément inquiétant.

    Reste que maintenant que l’on dispose de plus d’éléments convergeant, il serait tout aussi naturel de les prendre en considération pour rétablir un fonctionnement normal progressif sans non plus trop tarder mais en gardant en compte le risque (réel) encouru.

  • 5f05abe2a555c bpthumb

    isabelle1970

    Membre
    22 avril 2020 à 9 h 52 min

    @olbius

    Dans l’article ils ne parlent pas du fait que ça pourrait être dû à un “état dépressif” dû au confinement et la solitude ? Je ne sais pas mais ça pourrait être des facteurs qui font que des personnes “se laissent aller” non pas uniquement sur le plan hygiénique, mais dans leur vie, tout simplement (ce qui est souvent le cas dans un état dépressif)

    je trouve donc cet article très “ciblé” et sincèrement pouvant donner une image très restreinte d’une réalité 🙂

  • 5d9c58430463a bpthumb

    momosse

    Membre
    22 avril 2020 à 9 h 54 min

    @max

    Sans être naïf (et je ne crois pas l’être) et tout en restant prudent vis-à-vis des chiffres communiqués, on peut tout de même se dire que “l’axe du mal” représenté parfois par “le pouvoir en place” aurait quelque difficulté à coordonner aussi bien et à une si grande échelle les info’ qu’il souhaite…

    Bref, à un moment, il faut savoir interpréter des éléments avec pragmatisme et donc, ni sans trop s’y fier complètement mais sans non plus voir je ne sais quelle machination derrière ^^…


Affichage des publications 1 - 15 de 22

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant

New Report

Close