La solitude dans l’amitié

  • La solitude dans l’amitié

    Publié par poeticspirit le 19 mars 2024 à 16 h 45 min

    Bonjour à tous,

    Je me pose beaucoup de questions en ce moment sur l’amitié et plus particulièrement, la sensation de solitude au sein de la relation amicale.

    Est-ce que vous vivez aussi des situations similaires avec votre/vos ami(s)?

    Je me rends compte que je ne partage (plus) rien avec mes deux meilleurs amis. Nos relations sont devenues tellement superficielles que j’en viens à me dire que ce n’est plus utile de se côtoyer. Au fond, ils ne me connaissent pas. C’est une sensation de profonde solitude… Et en même temps, je suis tellement nulle pour nouer des relations.

    En espérant pouvoir partager avec vous.

    lavoiedumilieu a répondu il y a 3 semaines, 4 jours 7 Membres · 26 Réponses
  • 26 Réponses
  • gigi3007

    Membre
    19 mars 2024 à 17 h 02 min

    Bonjour poeticspirit,
    même si presque pas d’amis amies, c’est aussi ce que je ressens même avec des anciennes amies hpi 🙁
    à la différence d’elle, je n’ai plus de famille et vis seule sans enfant. Alors c’est en échangeant un peu sur le net que je me trouve des affinités ici (même si j’y suis peu) et sur d’autres sites d’atypiques.
    après je pense aussi que pour moi vu que je n’ai pas que du hpi pour le bonus lol j’ai aussi des troubles neurodéveloppementaux (tdah, multi dys et tsa) donc pas évident de rester focus sur toujours la même chose ou personne.
    la remise en question de tout m’envahis chaque jour mais je me dis après tout la vie est un long parcours et oublier ou laisser partir faire partie de la vie normale ou pas lol

  • poeticspirit

    Membre
    19 mars 2024 à 17 h 20 min

    Bonjour gigi,

    Je te remercie pour ton retour 🙂 Finalement, est t’il préférable d’avoir des relations amicales superficielles (sans saveur donc!) ou alors faut t’il une relation qui soit teintée de profondeur… Chaque jour, je ne cesse de me remettre en question, d’analyser mon comportement, celui des autres, avec en général une tendance à me dire que “c’est ma faute!”. Je me sens toujours coupable de tout. Sensation affreuse. Certainement le manque d’écho au niveau relationnel.

  • absolu

    Membre
    19 mars 2024 à 18 h 28 min

    Les gens font tous mine de n’avoir besoin de personne alors que la plupart souffre de solitude. Ils sont prêts à aller au restaurant payer cher un repas qu’ils pourraient mieux réaliser chez eux et à moindre frais juste pour fuir cette solitude, mais si vous les abordez ils vont être fuyant ou vide…c’est très étrange…

  • phifou

    Membre
    19 mars 2024 à 18 h 39 min

    J’adore ton message très clair et très proche de ce que je ressens ! J’aimerais tant avoir une réponse à partager… Sans doute attendons-nous, naïvement, trop d’une relation amicale : sincérité, intensité, profondeur, longévité ! N’est-ce pas qu’une sympathie occasionnelle, opportuniste, fruit du hasard et variable selon l’évolution de chacun des protagonistes ?

  • sarah-mg

    Membre
    19 mars 2024 à 19 h 26 min

    @phifou

    Je te rejoins assez… A l’âge qui est le mien, je ne me suis fais que 2 amis. Une à 12 ans, l’autre à 28…

    Après y a eu des potes, des copains /copines…

    Souvent les égos ne s’apprivoisent pas, menant à des relations superficielles… Il n’empêche que ce sont quand même des relations…

    Pour ma part, mon intérieur est tellement changeant, que je n’en veux à personne de ne pas s’accommoder de cela…

    Les relations profondes d’amitié c’est un peu comme l’amour éternel pour moi… Une jolie croyance mais destructrice…

  • lemien

    Membre
    19 mars 2024 à 23 h 44 min

    on change ? Les gens changent ? Ce qui a été valable il y a 15 ans ne l’est plus aujourd’hui. Il m’est arrivé de revoir un ami d’enfance avec lequel j’avais des relations fortes et privilegiées. Le constat est amer on n’a plus rien a se dire. Je n’ai meme plus rien a dire à beaucoup de personnes d’un mouvement auquel j’ai appartenu de nombreuses années. On change et c’est heureux, non ? Le côté peut etre hypersensible fait que c’est plus délicat. Quand à être une tourte en amitié pareil trop de sensibilité ? 🙂 J’ai tres peu d’amis, voir pas mais au boulot j’en ai pleins et une fois parti je ne les reverrais plus.

  • poeticspirit

    Membre
    20 mars 2024 à 8 h 41 min

    Fuyant ou vide… comme dans beaucoup de rencontres j’ai envie de dire!

  • poeticspirit

    Membre
    20 mars 2024 à 8 h 44 min

    @phifou

    Peut-être, je me suis demandé s’il s’agissait d’exigences à vouloir ce qui est dérangeant pour beaucoup…

  • poeticspirit

    Membre
    20 mars 2024 à 8 h 59 min

    @lemien

    Oui, nous évoluons, nos chemins de vie s’éloignent, est ce heureux ? Je ne saurais le dire actuellement… Paradoxalement, je suis un être très solitaire ! D’où je pense le besoin d’une relation profonde en amitié. Eh oui l’hypersensibilité… je rêve d’être une psychopathe pour ne plus rien ressentir. 😶 Les relations au travail sont généralement des relations éphémères donc la suite logique est de ne plus se revoir comme tu le sais!

  • phifou

    Membre
    20 mars 2024 à 9 h 35 min

    @poeticspirit

    Une idée qui me vient : est-ce que les gens qui attendent beaucoup d’une amitié ne sont pas ceux qui ne s’aiment pas assez eux-mêmes ? S’aimer soi-même, je trouve ce concept bizarre tant j’en suis loin, et justement, si j’observe ceux qui pratique ça sans problème, ils me semblent moins dépendants de leur relation aux autres….

Page 1 sur 3

Connectez-vous pour répondre.