Epuisement émotionnel et difficultés qui se répètent

  • Epuisement émotionnel et difficultés qui se répètent

    Posted by juste1zebre on 30 janvier 2022 à 2 h 09 min

    Bonjour, je voulais parler un peu de ces deux dernières années et cette situation extraordinaire qu’on vit. Je voulais savoir si d’autres personnes se retrouvaient dans mon ressenti, et si oui ou non elles ont réussi à retrouver un rythme de vie normal. En deuxième partie, je voulais aborder mes difficultés sociales, parler de la manière dont je m’y prends et qui peut être, je ne le sais pas, n’est pas la bonne enfin vous me direz ce qu’il en est.

    Concernant la situation actuelle, j’ai terminé mes études il y a peu comme beaucoup d’étudiants entre cours à la maison et confinements à répétition ce qui n’était guère joyeux. 2020 s’est plutôt bien passée, vivant seul depuis un certain temps ça n’a pas trop changé mon quotidien. Mais depuis un an, j’ai commencé à changer de mode de vie, à devenir comme une larve sans énergie, à avoir vraiment beaucoup d’idées noires car j’ai été de déceptions en déceptions (tant dans mes rencontres sentimentales aussi rares soit t-elles que dans mes relations amicales certaines ont volé en éclat pour des raisons que j’ignore toujours, des gens ont changé de comportement du jour au lendemain). Je me suis mis à faire des insomnies tous les soirs, m’endormant parfois à 4 voir 5h du matin et me réveillant entre 11h et 13h le lendemain … J’ai eu beaucoup de difficultés à trouver du travail suite à mes études, des dizaines d’envois de CV chaque jour qui ne me menaient nulle part et m’ont fait péter un câble, personne pour m’aiguiller ni me conseiller ou même juste discuter, j’ai fini par me dire “à quoi bon tout ça ?”. Et j’ai commencé par me laisser vivre. Je végète littéralement chez moi, je n’ai de force et de motivation pour rien faire. Pire encore, la journée je me sens épuisé entre 17 et 19h il m’arrive de sombrer dans mon lit et de dormir. En plus de la situation actuelle, je reçois plein d’autres stress qui viennent me pourrir la vie de tous les côtés, parents, famille, pression que je me mets aussi à moi même pour certaines choses et qui finalement ne se font pas bref j’ai l’impression d’être dans un cercle vicieux. Je ne sais pas comment sortir de là, j’ai l’impression que rien ne me motive à faire quoi que ce soit, personne qui me pousserait derrière à faire des choses, par exemple une copine. Je sais ça peut paraître stupide mais ne pas se sentir seul c’est un immense élan de motivation comme le dit mon père. Je me sens freiné par l’image que la société me renvoie de moi même, c’est à dire que comme je n’ai pas de possibilité de rencontrer du monde dans une soirée par exemple, je me suis rabattu sur les sites de rencontre. J’y ai fait beaucoup d’efforts de photos, descriptions, et rien. Aucun match, aucun like qui ne me dirait que j’ai ne serait que 0,1% de chance de plaire à quelqu’un. Personne ne me croit d’ailleurs quand je dis qu’en 3 ans je n’ai jamais fait une rencontre. Résultat je ne trouve plus de sens à rien dans la solitude, tout ce qu’on me rabâche à longueur de journée c’est de me demander dans quoi je travaille comme si j’étais un robot crée uniquement dans le but de bosser. Ce côté déshumanisant de la société qui ne se préoccupe en rien de l’état émotionnel des gens me gêne de plus en plus. Petite anecdote, j’ai eu un rdv avec une conseillère en orientation pro, très sympathique et pédagogue elle me dit avec un grand sourire “on va bosser sur votre CV qui doit être refais, et surtout allez vous divertir avec un ami, allez en soirée, parlez aux gens, faites ci, faites ça” je n’ai pas osé lui dire que j’étais presque seul à part ma famille que j’appelle parfois et que mes tentatives de connexion aux autres ne fonctionnent pas forcément. Les hommes ça va, j’arrive à m’en faire des amis assez rapidement mais aussi je me retrouve confronté très souvent à leur mal être de célibataire, certains depuis très très longtemps et ça me met encore plus mal à l’aise d’entendre leurs soucis. J’ai l’impression de former le club des célibataires dont personne ne veut plus depuis des lustres.

    Secondo j’ai décidé d’aller un peu plus vers les autres depuis les derniers mois. J’ai donc fait des efforts pour par exemple engager la conversation avec des inconnus sur les réseaux sociaux ou dans des évènements et avec lesquels je partage la même passion, mais je ne comprends toujours pas pourquoi ça n’accroche pas avec aucune fille. La dernière fois par l’intermédiaire d’un ami j’ai fait la rencontre d’un couple passionné d’art, j’ai été invité à leur expo et d’autres filles étaient présentes. La plupart souriantes et très jolies, y’en a même une qui est venue vers moi pour discuter d’elle même, très chaleureuse etc, on a tous échangé nos réseaux sociaux et j’étais déjà content d’avoir fait autant de nouvelles rencontres en une seule fois et de me dire qu’au final c’est pas moi qui cloche et qui fait fuir les gens. Je leur envoie à chacune un message quelques jours après notre rencontre, juste histoire de discuter cordialement, de prendre des news et de faire un peu plus connaissance. Elles répondent, mais ne cherchent en aucun cas à me relancer ni à vraiment discuter avec moi bref je sens que le coeur n’y est pas. Elles répondent pour répondre quoi. Du coup je veux pas paraître trop lourd, je n’envoie plus aucun message et je n’en reçois plus d’elles non plus. Aussi étrange que ça puisse paraître, les filles m’ont toute gardé dans leurs contacts, continuent de regarder mes storys mais c’est comme toutes les autres avant, sans un mot ni une réaction depuis et ça dure comme ça des mois.

    Si vous aviez des pistes pour m’expliquer ce comportement, et si des filles passent sur ce post et peuvent m’expliquer ce serait super sympa. D’avance désolé je blablate beaucoup mais j’ai besoin de partager mon expérience pour voir si d’autres personnes sont dans le même ressenti/expériences que moi et surtout essayer de comprendre et d’avancer un peu mieux avec tout ça.

    Merci pour votre aide et vos réponses

    juste1zebre a répondu il y a 7 mois, 3 semaines 4 Membres · 11 Réponses
  • 11 Réponses
  • 61e1aad94781b bpthumb

    asocial

    Membre
    30 janvier 2022 à 3 h 02 min

    Salut,

    Je n’ai aucun conseil à te donner, juste un point de vue basé uniquement sur mes expériences (donc pas du tout objectif) à partager.

    La solitude, le sentiment d’inutilité et d’inadaptation ont ponctué ma vie. Après des décennies à ne pas m’accorder le droit d’être tel que je suis fondamentalement, je commence à peine à m’écouter. Évidemment, cela relève d’un travail effectué sur moi-même mais qui n’a pu se faire qu’avec l’assistance de personnes compétentes (qu’il faut bien prendre le temps de sélectionner). Le soutien de ne serai-ce qu’une seule personne est également un facteur précieux pour progresser, même si l’évolution du processus peut tout remettre à plat.

    Il s’agit de déterminer ce qui nous apporte du bien-être au quotidien, même dans ce qu’il y a de plus trivial et, une fois ces points identifiés, s’y concentrer quelques en soit les conséquences sociales, professionnelles, familiales, etc. Ça peut faire flipper parce que ça nous sort d’un certain confort(misme). Mais je pense qu’il vaut mieux crever à faire ce qu’on aime que de vivre longtemps aliéné à tout ce qu’on déteste.

    Pour ce qui est des rencontres, j’ai jamais été très doué non-plus. Mais aujourd’hui j’essaie de m’ouvrir un peu plus. Ce qui est sûr, c’est qu’être dans l’attente ne produira que de la déception. Il faut savoir être heureux par soi-même pour que tout le reste ne devienne que du bonus. Car s’il est sans doute agréable de toujours avoir des opportunités amoureuses (que ceux qui connaissent le sujet nous informent), pas sûr que ça garantisse un bonheur perreine.

    Bref, vu mon parcours, je ne suis certainement pas un exemple à suivre. Mais si mon témoignage peut te donner des pistes de réflexion, c’est avec joie que je le partage avec toi.

  • 5f825ad29183e bpthumb

    faiseuse-de-foret

    Membre
    30 janvier 2022 à 5 h 26 min

    @juste1zebre

    Bonsoir, je suis détestée sur ce site donc j’espère que tu vas pas me détester aussi.

    Asocial a raison sur tout ce qu’il t’a dit (comme quoi je suis rationnelle car si je me laissais guider par mes affects ou des délires je ne pourrais pas dire ça vu comment il m’a traitée)·

    Pour les filles ou femmes ce qu’il faut faire pour qu’elles sortent de l’indifférence est créer une connection émotionnelle. Sinon c’est normal qu’elles ne te voient que comme n’importe-qui d’autre (même si j’admets que pour toi ce ne soit pas spécialement normal).
    Donc ça marche quelle que soit l’émotion que tu crées chez elles mais en donnant des effets différents : par exemple si tu fais rire elles te verront comme quelqu’un d’agréable avec qui on passe toujours de bons moments, si tu étonnes comme quelqu’un d’intérêssant qu’on gagne @ fréquenter, si tu fais pleurer comme quelqu’un de bon qui mérite la compassion ou si tu fais peur comme quelqu’un à fuïr pour toujours…

    En fait c’est normal qu’elles soient très distantes au début pour deux raisons :
    • honte @ la saloppe : la société conditionne pour que les filles soient très rangées donc ne montrent pas d’intérêt quand ne connaîssent pas l’autre sinon c’est une chienne qui a envie (c’est certes stupide mais c’est ainsi) ;
    • quantité monumentale de sollicitations : tout le monde veut tellement tout de nous qu’on ne peut pas prendre de temps pour chacun donc qu’on ne s’intérêsse qu’@ qui fait ses preuves (ce qui se rapproche de la sélection naturelle).
    Je pourrais rajouter aussi :
    • sélection naturelle : héritée de vieux instincts on a tendance @ ne s’intérêsser qu’@ qui semble d’emblée le plus intérêssant ;
    • domination masculine : les mâles aiment dans leur grosse partie mener la danse en séduction, comme des chasseurs, & avoir la moindre impression que la proie n’en est plus une leur coupe le processus (& l’envie ou au-moins les déconcerte), donc même si elles ne le conscientisent pas beaucoup elles savent qu’elles ne doivent pas remplir le rôle qui n’est pas le leur·

    C’est ainsi que même si c’est chocant limitant & dommage la séduction doit se dérouler sur le principe de chasse au trophée… Mais biensûr pas toujours de manière aussi carricaturale car ça dépend du contexte : la preuve tu as constaté que suivant les lieux les femelles sont beaucoup plus accessibles.
    Donc l’indifférence que tu reçois d’elles n’est rien d’autre qu’une manière de t’inciter @ faire tes preuves.

    Comment créer une connection émotionnelle ou sentimentale ou affective ?
    Un exemple : ne pas hésiter de relancer la conversation & approfondir certains points de sorte que ça te permette de raconter une anecdote personnelle en lui demandant si elle en a elle aussi, plaisanter de temps en temps & équilibrer | le temps – la place | de parole entre vous deux @ partir du moment où elle est plus réceptive & répondante. Le moment où l’une va revenir vers toi est celui où il y aura eu au minimum un lien affectif de créé avec (tant que c’en est un qui ne fait pas fuïr)·
    Quand tu en abordes une que ce soit dehors ou par l’InterNet fais en sorte qu’il y ait un contexte sur lequel se baser pour que ça ait l’air naturel sinon elle sera méfiante donc plus distante : par exemple si une publicité ou publication passe qui a un rapport avec ce que vous aviez vu ensemble là où vous étiez… & biensûr ça ne peut pas marcher avec chacune car toutes les personnalités ne sont pas compatibles mais cette phase vous permet une première découverte de vos personnalités respectives·

    Toujours être proportionné @ la situation : par exemple ne pas lui raconter le décès de ta grand-mère si tu ne la connaîs que depuis quelques jours — @ moins justement que ça réponde @ quelquechose chez elle – que vous avez vécu ensemble·
    & surtout ne pas trop traîner avant de l’inviter @ se revoir, ou de la recontacter… Car c’est très pénible d’avoir l’impression que le séducteur tourne autour du pot. Il n’a pas l’air sûr de lui donc ça fait fuïr· On a besoin de comprendre assez vite tes intentions pour savoir si on t’évite ou si on se laisse aller·

    Aussi c’est évident mais si tu ne te sens pas bien tu ”vibres‟ ton état & les autres le ressentent dans leur esprit non-conscient par un processus qu’on pourrait qualifier de syntonie même si c’est pas le bon terme voire de pré-télépathie donc l’autre se sent littéralement mal avec toi & tu n’auras aucune réussite.
    Les affects ne sont pas dans ton cerveau, ils oscillent autour de toi dans un champ d’information impalpable pour lequel le cerveau n’est qu’un émetteur-récepteur, donc ces informations s’échangent continuellement entre les êtres vivants, c’est pourquoi pour la séduction il faut aller bien & être en forme sinon sans savoir pourquoi on ne sent pas cette personne, on ne veut pas continuer avec, même si elle est très polie très instruite & très coole…

  • 62b09ccaf099d bpthumb

    juste1zebre

    Membre
    30 janvier 2022 à 13 h 08 min

    @Asocial Salut c’est justement dans ce qui me passionne que je veux faire ma vie, j’ai tenté mainte et mainte fois de l’expliquer à mon entourage mais pas grand chose à faire malheureusement …C’est à dire que moi je me plaît dans l’artisanat, mais j’ai fait des études plutôt intellectuelles un bac +5 dans la com qui pour moi n’a vraiment rien de folichon. J’ai détesté ce milieu presque aussitôt que j’ai terminé mes études. Alors les gens ont l’image de l’artisan qui gagne pas très très bien sa vie, avec des hauts et des bas mais je suis convaincu qu’on est plus heureux quand on fait ce qu’on aime et qu’on aime ce que l’on fait. Pour parler vrai le contact avec les autres en entreprise “traditionnelle”, open space etc j’ai expérimenté et vraiment j’en ai eu ras le bol au bout de 8 mois. Je ne trouvais pas de sens à ce que je faisais, pire encore j’allais certaines journées au boulot sans rien avoir à faire mais j’étais payé quand même cherchez l’erreur lol

    @faiseuse-de-foret je ne comprends pas que tu sois détestée alors que tu semble assez lucide sur beaucoup de choses ^^ pour essayer de te répondre dans l’ordre, je ne reflète absolument pas ce que je dis justement dans la réalité. Une très bonne amie proche avec laquelle je discute quasiment tous les jours depuis un an ne m’a pas cru quand j’ai fini par tout lui déballer, que je ne sortais presque pas, que je ne connaissais pas grand monde etc. Elle même m’a dit que son copain m’avait trouvé super sympa, ouvert et drôle. Elle est vraiment tombée des nues quand je lui ai raconté mes difficultés. J’ai de l’humour quand je suis avec une personne sinon par message c’est un peu plus difficile disons qu’en physique il faut qu’un contexte se créer pour pouvoir faire de l’humour. Surtout que je ne dégage pas ce que je ressens quand on me voit, je m’habille bien, j’essaye toujours d’être souriant, à part des yeux un peu fatigués et un visage un peu rond dû à la bonne chère, vraiment y’a rien qui dirait que je suis seul et déprimé c’est à l’intérieur. Après je comprends ce que tu dis effectivement sur la manière d’établir une connexion avec les autres malgré tout y’a des gens pour lesquels je fait un effort surhumain et que rien ne se passe. Ils semblent être d’une passivité sans nom. Il y a une fille qui me plaisait dans mes contacts, on s’est rencontré la première fois y’a un peu plus d’un an, le rdv s’était pas ultra bien passé de mon ressenti, j’étais fatigué ce jour là, pas très enclin à soutenir une conversation dans les yeux de quelqu’un. Je me suis dit par la suite que c’était mort, mais on a continué à parler par message par la suite, parfois des messages drôles, d’autres fois elle s’est confiée à moi sur sa famille etc. Finalement on s’est pas revus depuis un an et je n’ai même plus envie de lui proposer un rdv en fait elle ne montre pas vraiment de motivation à me voir par contre elle semble avoir une vie sociale vachement riche genre elle sort tout le temps au resto ou bar avec des gens donc clairement j’ai compris que je ferais pas partie de son monde et que jamais il ne lui viendrais à l’idée de m’inviter ou que ce soit, qu’en gros elle a “pas le temps pour moi”. Tu dis que intrinsèquement c’est à l’homme de faire ces efforts là mais j’ai surtout l’impression que c’est une mentalité propre à la française. Par exemple des filles colombiennes ou asiatiques m’ont déjà ouvertement dragué par le passé, ou ont relancé la conversation avec moi. Il n’y a qu’avec les françaises que ça se passe mal, que c’est trop subtil. Tu as dit aussi qu’il faut créer une relation émotionnelle, mais avec une personne qui ne parle pas et ne montre aucun signe d’intérêt c’est plus que compliqué. Je suis difficile en plus, je n’aime pas les filles trop sociables avec tout le monde et en même temps je n’aime pas les renfermées sur elles mêmes qui n’ont rien à raconter. Je n’arrive pas à créer cette connexion sans pour autant être intrusif résultat je me retrouve face à un mur. C’est hyper perturbant cette sensation de se faire regarder de loin avec questionnement, ça me fait me sentir bizarre, pas fréquentable. Le soucis c’est que toutes les filles avec lesquelles je discute bien sont toujours en couple je sais pas pourquoi c’est avec elles que ça se passe le mieux mais que évidemment rien n’est possible. Elles ont une conversation plus ouverte, on rigole plus, et elles s’intéressent plus à moi en retour. Ce que je veux dire c’est que je suis attristé de voir qu’il y a des femmes qui pensent que si elles font le premier pas elles seront considérées comme des salopes … je me demande bien ou on est allés inventer cette information car je ne le perçois pas du tout comme ça. J’ai des filles qui sont déjà venues me parler d’elles même et ça ne m’a pas absolument pas effleuré l’esprit.

  • 5f825ad29183e bpthumb

    faiseuse-de-foret

    Membre
    31 janvier 2022 à 7 h 45 min

    @Kitsunebi
    ‟mais moi je t’aime bien, princesse-guerrière”

    🐱

    ‟En tout cas, je ne suis pas sûre que cela fonctionne très bien, ces histoires de séduction… Je pense que cela dépend de qui on est et de qui on a en face de soi…”
    Il y a l’être mais il y a aussi l’agir. L’être c’est la vibration, la personnalité ; effectivement si deux vibrations son trop éloignées ça ne peut pas marcher, c’est pourquoi j’ai mentionné que toutes les personnalités ne soient pas compatibles· Beaucoup de vibrations sont @ peu près au même niveau donc quand deux êtres sont compatibles il faut aussi que leurs agirs le soient sinon cela coupe les tentatives de contacts, crée de mini-fermetures… Car dans les différentes composantes de l’être & de l’agir il y en a autant qui s’adressent @ autant de parties de l’autre (grossièrement il faut savoir @ la fois parler au cœur, au mental, au corps etc)·

    @juste1zebre

    ‟je ne comprends pas que tu sois détestée alors que tu semble assez lucide sur beaucoup de choses”
    Justemement la réponse doit être dans la question… Certaines gens n’aiment pas que d’autres aient raison ou soient sûres d’elles·

    ‟Tu dis que intrinsèquement c’est à l’homme de faire ces efforts là mais j’ai surtout l’impression que c’est une mentalité propre à la française.”
    Ça je n’en sais rien du tout·

    ‟Par exemple des filles colombiennes ou asiatiques m’ont déjà ouvertement dragué par le passé, ou ont relancé la conversation avec moi.”
    Ça me semble possible que se savoir étrangères les pousse @ se sentir en position de faiblesse donc penser devoir fournir plus d’efforts dans la communication un peu comme pour mieux s’intégrer· C’est le principe de la ”vibration inférieure‟· Elles ne seraient probablement pas ainsi avec des mâles de leur milieu·

    ‟je n’arrive pas à créer cette connexion sans pour autant être intrusif”
    Peut-être es-tu loin d’être aussi intrusif que ne le penses˙ Tu as le droit de poser des questions pour t’intérêsser, ce n’est en soi pas intrusif·˙

    ‟je sais pas pourquoi c’est avec elles que ça se passe le mieux mais que évidemment rien n’est possible. Elles ont une conversation plus ouverte, on rigole plus, et elles s’intéressent plus à moi en retour”
    Probablement car celles célibataires se savent cibles potentielles de séduction donc se mettent en une position plus inaccessible·

    ‟je suis attristé de voir qu’il y a des femmes qui pensent que si elles font le premier pas elles seront considérées comme des salopes … je me demande bien ou on est allés inventer cette information”
    Dans une société très normative il ne faut pas grand-chose pour déplaire ou être mal vu[e]·

    Sinon j’ai l’impression de reconnaître ta problématique & ton profil. Si je ne me trompe pas tu as déjà eu deux pseudo-s ici.
    Alors je ne vois pas assez globalement ta situation pour te répondre bien mais je me demande si quand tu échanges avec les filles ça ne se sentirait pas que tu fais un grand effort pour que ça se passe bien. Si c’est ça alors c’est normal que ça coupe car on se dit inconsciemment : pourquoi devoir forcer, pourquoi pas de naturel, c’est une personne @ problèmes… Donc dans ce cas le conseil serait ‾ne pas faire d’effort, juste faire en sorte de se sentir très bien, initier quand-même quelques échanges sans trop t’y investir puis laisser venir‾· Si tu te sens bien & es en harmonie tu vas attirer @ toi.

    D’un autre côté il me paraît possible aussi que tu n’oses pas assez parler, demander, proposer aux filles ; je le ressens car tu sembles avoir peur d’être intrusif. & une peur, un excès de contrôle : ça se ressent ce qui est problématique… Il ne va rien se passer de mal même si tu relances une fois de trop ou que tu poses une question indiscrète par exemple· Quelqu’un de très doué socialement n’a pas peur de gêner car il sait qu’il sentira le moment où il gêne (ou très peu après)·
    Donc tu devrais vraiment te rassurer @ propos de ça & oser davantage aller plus loin sinon ça se ressent & ça permet pas au processus d’aller jusqu’au bout. & je sais que ça puisse sembler paradoxal avec le conseil précédent mais l’idée c’est d’être @ l’aise, communiquer facilement sans investir beaucoup d’énergie dedans. C’est un équilibre entre deux extrêmes qui posent tous les deux problème (faire trop & faire trop peu ainsi que vouloir trop & vouloir trop peu)·
    Tu me sembles actuellement être dans le faire trop peu & le vouloir trop· Le contraire (vouloir trop peu & faire trop) ce serait le rôle typique du singe social qui amuse mais avec qui on ne veut pas se poser· Pour que ce soit efficace il te faut faire sans faire d’effort, faire & que ce soit simple & naturel· Équilibre aussi entre la profondeur (trop : on s’ennuie) & la légèreté (trop : on ne veut pas se poser)·

    & s’il n’y a pas d’occasion de créer un lien émotionnel essaye de créer l’occasion·
    & pour celle de longue date je t’aurais plutôt conseillé de retenter justement mais en étant plus entreprenant (& non t’attendre @ ce que ce soit elle qui t’invite ce que je ne trouve pas logique)· C’est @ toi de l’inviter dans ”ton monde‟ pour la conquérir·

  • 62b09ccaf099d bpthumb

    juste1zebre

    Membre
    1 février 2022 à 3 h 55 min

    @faiseuse-de-foret merci pour tes éclairages, concernant la communication je veux bien faire des efforts mais j’ai souvent l’impression d’être seul à en faire réellement. Y’a meme pas une micro perche qui m’est tendue, c’est genre je suis dans le desert mais complet quoi. Les femmes veulent etre seduites mais par quoi en fait ? J’en sais rien puisque je sais meme pas decoder si je plais a quelqu’un ou pas. En tout cas personne homme comme femme ne m’a jamais demandé quel était mon style de fille. Je ne sais pas mener un rendez vous non plus. Bien sur que des que je rencontre une fille j’ai envie de lui demander si elle est celib ou c’est quoi son style d’homme, mais c’est ultra direct comme question alors je ne l’ai jamais posé. On est comme des cons à avoir une conversation ultra banale et rien d’autre. Je sais d’avance que je ne vais même pas essayer d’etre plus « entrant » avec tout ce qui se passe une simple bise ca pourrait etre considéré comme un viol maintenant limite. C’est extremement dur de ne pas savoir rebondir et interesser les gens meme si on est doués dans plein de domaines … et plus cette situation continue plus je me sens au fond du gouffre et à tord on fini par croire que je suis asocial mais pas du tout j’ai jamais refusé de parler à qui que ce soit bien au contraire. Je développe des pb de santé à cause de tout ce stress je dois aller faire des examens qui ne m’enchantent vraiment pas et j’ai peur de ce qu’on va m’annoncer. Petit a petit j’ai commencé par développer plein de soucis, d’abord de l’eczema, des brulures d’estomac, des insomnies puis maintenant une gene au coté gauche qui ne me lache plus depuis un an. Tu me dis qu’il faut que je parle vrai avec les gens, mais pour leur dire quoi ? Que je déteste beaucoup de choses dans la société actuelle ? Non puisqu’il faut toujours paraître positif même si un parpaing nous tombe sur le coin de la tronche. Avant, mes précédentes copines m’ont parlé cash de leurs soucis perso a la première rencontre. Je n’en ai meme pas tenu compte parce que j’avais envie d’entendre leurs difficultés et que ca me touchait qu’elles s’ouvrent. L’une avait été violée par son père petite, une autre sa mere tyrannique l’a elevé suite au decès de son pere et la dernière avait une grave maladie des os qui se ne voyait absolument pas. Je les trouvais tres courageuse de m’en parler de but en blanc et jamais je ne les au jugé sur ces difficultés qu’elles ont eu dans leur vie

    Moi quand j’ai le malheur d’évoquer mes soucis qui me pèsent on me traite de personne négative, pessimiste et je ne sais quoi d’autres ce qui a le don de me faire sentir encore plus à l’écart comme si on me foutait une étiquette pour toujours resultat j’en veux à mort aux personnes qui se sont aventurées à me faire cette réflexion, souvent dans ma famille d’ailleurs car plutot que de me rassurer, de me réconforter, d’avoir une discussion adulte, ces gens ne font que me juger et critiquer alors que parfois ils sont pires que moi niveau negativité. Rien n’est jamais bien, ni ce que je fais ni ce que je suis pour eux. Je ne leur pardonne pas leur hypocrisie, ils ont fait des choses pires que moi dans leur vie, mais ils ont enterré ça au plus profond pour montrer une face enjolivée d’eux et ca marche aupres des autres c’est ca qui me tue. J’ai rien à me reprocher, j’ai fait de mal a personne ni violé personne dans ma vie mais je me sens traité comme quelqu’un de bizarre dont il faudrait se méfier du moins c’est l’effet que ca me fait. Bon apres je sais que c’est un soucis commun à tous les zebres, mais vraiment c’est pesant. Parfois je me dit que juste une fois j’aimerais qu’une personne pose ses mains sur moi en me disant « ca va aller ne tkt pas si tu as besoin je suis là » mais non ca n’arrive jamais. Me plaindre ne sert a rien alors je me contente de subir et de prendre a chaque nouvelle déroute l’équivalent d’un immeuble dans la tronche et la ca commence à faire un Empire state Building pour etre honnete. Comme chaque année, y’a cette date horrible du 14 fevrier qui se rapproche, tout va etre fait pour que les gens seuls se sentent encore plus seuls alors je sais pas quoi faire … ca va faire grave bizarre si je propose un rdv a la fille ce jour la quoi alors que j’ai pas la sensation qu’on soit si proches que ca du moins elle ne m’en donne aucun signe chaleureux. Les filles de mes contacts ne me suppriment pas c’est deja ca on va dire …

  • 5f825ad29183e bpthumb

    faiseuse-de-foret

    Membre
    1 février 2022 à 4 h 50 min

    Écoute : j’ai déjà passé beaucoup de temps @ te conseiller en particulier avec tes précédentes identités & visiblement ce n’est pas efficace puisque tu reviens toujours avec la même problématique, je suis au bout de ce que je peux te proposer & je pense désormais que l’approche comportementale n’est pas ce qu’il te faut, tu as besoin d’une approche holistique, d’autant plus s’il y a répercussion sur le physique (dans ce cas il faut traiter la source sinon le physique ne se règlera pas vraiment) donc voici ce que je te propose : essaye un soin bioénergétique ou l’hypnothérapie. En particulier je te recommande un QuanticScan car je sais précisément en quoi ça consiste donc ​je pense vraiment que ça pourrait te convenir.

    Car si on te donne conseil sur conseil ça te fait trop d’informations à intégrer donc ça sature & tu n’arrives pas à les mettre en pratique, en plus tu es si loin de la normopensance qu’il y a trop de choses neurotypiques que tu ne comprends pas spontanément & pour lesquelles il te faut des explications, en gros ce serait un travail monumental. & en plus de ça tu as aussi tes propres soucis donc il semble clair que pour l’instant travailler l’être soit plus urgent que travailler l’agir.

    Certaines personnes te diront de consulter des psy-s & dans ton cas particulier je ne suis pas d’accord car tu vas perdre des mois & années @ parler sans que rien de concrêt ne se passe. Ta problématique est trop complexe & intrique tous les plans de ton existence donc les psy-s ne t’apporteront pas de solution concrête ni rapide, te confier & pallabrer n’est pas ce qu’il te faut dans ton cas @ toi, je persiste & signe.
    Alors biensûr tu fais ce que tu veux, je ne fais qu’essayer de t’aider @ mon petit niveau ; mais @ la lumière de ma lucidité, de mes connaîssances dans divers domaines & des grandes quantités de messages que j’ai lus de toi, ce qui te conviendrait le mieux vue ta problématique actuelle c’est hypnothérapie ou soin énergétique — plus particulièrement QuanticScan (qui peut se pratiquer en présence ou @ distance).
    Tout ce qui est hypnose est plus dans la pratique, & tout ce qui est thérapie quantique plus dans la théorie & la vision globale.
    (il faut pas avoir peur du mot ˜quantique˜ hein c’est juste un surnom
    pour se distinguer des autres méthodes comme on aurait pu mettre autre
    chose)

    ‣ Si tu optes pour l’hypnothérapie grossièrement on va explorer tes schémas mentaux, les croyances & expériences qui les sous-tendent & te reprogrammer ce qui nuït @ ton épanouïssement ou cause certaines situations de vie répétitives.

    ‣ Si tu optes pour QuanticScan on va rechercher en toi ce qui cause les déséquilibres & souffrances en considérant les parties physique énergétiques & psychiques de ton être dans sa globalité, ce qui permet de voir comment elles interagissent entre elles (notamment pour la psychosomatisation donc on peut savoir ce que veut exprimer une maladie corporelle & quel est son sens d’origine psychique), & pouvoir te donner des pistes de dépassement de tes problèmes, des pistes de soins particuliers etc.
    Cela permet d’avoir une compréhension de certains phénomènes ce qui peut parfois être libérateur mais ce n’est pas un soin, plutôt une méthode d’enquête. Si tu veux avoir le soin directement tu peux faire la bioénergie quantique mais la bioénergie quantique a une méthode d’enquête un peu moins aboutie car le créateur de la méthode a voulu la scinder en deux formations pour que chacune soit davantage spécialisée. Donc c’est @ toi de voir par quoi tu préfères commencer. En général les praticien[ne]s QuanticScan sont aussi bioénergéticien[ne]s mais l’inverse n’est pas souvent vrai·

    Ah & un dernier conseil : essaye de t’éloigner de ces personnes de ta famille qui sont toxiques… @ moins que leur parler franchement puisse les recadrer (dans ce cas ça vaudrait le coup d’essayer)·

  • 62b09ccaf099d bpthumb

    juste1zebre

    Membre
    1 février 2022 à 11 h 53 min

    @faiseuse-de-foret merci pour tes conseils je vais m’orienter effectivement vers ce genre de therapie, a mon sens un psychologue n’est pas vraiment utile dans la mesure ou comme tu le dis je vais encore juste lacher mon sac sans entendre ce qu’on va me dire et qu’on m’a deja dit 1000 fois et qui ne fonctionne pas. D’ailleurs je n’ai pas vraiment de témoignages de personnes qui disent que ca a marché pour eux en plus d’être tres cher. j’avais un compte ici mais c’était y’a plusieurs années entre temps il s’en ai passé des choses. Malheureusement je comprends bien que ce soit difficile à comprendre ce que je vis uniquement par des écrits car ca ne reflète ni ma voix, ni mon physique, ni mon environnement donc chaque personne se fait une idée qui lui est propre de mes dires. Je suis pas de mauvaise volonté hein bien au contraire je suis loin d’etre asocial c’est meme tout l’inverse je vais souvent vers les autres (par exemple dans mon groupe d’amis ca nous est arrivé plusieurs fois de croiser des gens connus, personne n’a jamais le courage d’aller demander de prendre une photo ensemble c’est moi qui m’y colle à chaque fois pareil quand on est a un guichet pour une visite mais je me dis que ca me fait faire un mini exercice donc c’est pas plus mal). Disons que je suis plus perdu qj’autre chose dans ce monde et surtout avec ma génération. Je vois que les gens se rencontrent via les sites de rencontre, via instagram, etc j’ai essayé tout ca ca ne fonctionne pas pour moi. J’ai aussi tenté d’organiser des sorties en proposant sur ce site, personne ne m’a répondu de même que sur mon fb j’avais posté « si des gens sont seuls sur Paris actuellement, je propose d’aller faire une visite de groupe a tel endroit et de terminer dans un resto ou bar ». La encore, je me suis retrouvé seul à faire ca donc je l’ai hyper mal pris. J’aurais meme preféré qu’on me mente et qu’une personne me dise qu’elle est pas dispo plutot que de laisser mon post sans aucune réponse comme si je n’existais pas. Mais tu as raison sur le fait que je ne comprends pas la pensée unique des gens, je me protège aussi de beaucoup de choses. Merci en tout cas pour ton aide je suis désolé de saouler les gens avec mes trucs et de donner cette impression de tourner en rond mais je lutte contre ce mental oppressant tous les jours et comme dis dans mon premier message c’est épuisant à la fois pour le corps et l’esprit. Concernant les gens de ma famille j’ai commencé a couper les ponts depuis quelques mois. Ca me fait mal mais c’est pour mon bien. Alors je ne les ai pas supprimé ni rien, je me contente de ne plus envoyer aucun message à part les traditionnels joyeux anniversaire/joyeux noel/bonne année. Quand on me demande si ca va, je suis hyper bref, je leur renvoie leur meme comportement à la gueule qu’ils ont avec moi. Non seulement ces gens ne me sont d’aucune aide concrète, mais se permettent de me juger alors qu’ils m’ont pourri la vie pour diverses raisons. Du coup maintenant on s’évite bien comme il faut et c’est tant mieux j’ai besoin de personnes qui me poussent vers le haut et qui me mettent en avant, pas qui passent leur vie à me critiquer et à me descendre par jalousie auprès des autres. Ils ne font que donner une image dégradée de moi qui n’est pas vrai.

    @Lor merci c’est très gentil de ta part je veux bien parler en pv

  • 61f3bd5267f0d bpthumb

    burgundywines

    Membre
    1 février 2022 à 19 h 46 min

    @faiseuse-de-foret

    Bonsoir, (pas eu le temps de te juger, je débarque sur le forum)

    J’ai relu et relu ton profil, je n’ai trouvé comment te contacter, plutôt que de raconter ma vie et cracher mes vérités aux yeux de tous

    Une chose a capté mon attention dans ton 2ème post à juste1zebre : le QuanticScan

    Cela semble tomber pile poil avec ce dont j’ai besoin ici et maintenant, mon histoire est longue,mais y’a de la matière on va dire

    It’s been a long way…

    Comment puis-je m’entretenir avec toi sur ce sujet?

    Si tu le souhaites naturellement 😉

  • 61f3bd5267f0d bpthumb

    burgundywines

    Membre
    1 février 2022 à 19 h 53 min

    @juste1zebre

    Salut!

    j’aurais bien des choses à te dire, je suis volontiers bavarde et j’ai des heures de vol au compteur ,donc du vécu hein!

    je partage certains de tes ressentis, normal entre zèbres

    je regrette de ne pas habiter Paname, j’irais volontiers boire un verre avec toi, je préfère le réel et le présentiel (je suis présentement à Bordeaux, mais j’ai passé 20 ans en région parisienne et j’ai effectué plusieurs sorties entre zèbres jadis-en 2009 et 2010)

    mais sait-on jamais…

  • 5f825ad29183e bpthumb

    faiseuse-de-foret

    Membre
    1 février 2022 à 20 h 40 min

    @burgundywines
    Bonjour, avec plaisir, sur ce site il faut ajouter l’autre en contact pour pouvoir lui écrire en privé. En ce moment ça fonctionne pour moi mais ça n’a pas toujours été le cas. Sinon tu peux aussi m’écrire sur mon propre site·˙

Page 1 of 2