La Femme surdouée : Double différence double défi

  • La Femme surdouée : Double différence double défi

    Posted by geapix on 10 septembre 2021 à 16 h 03 min

    “Il existe de grandes différences entre les hommes et les femmes dans la façon d’être surdoué et de vivre cet état. Les femmes à haut potentiel ne répondent pas de la même manière que les hommes aux contraintes d’une société dans laquelle les schémas de réussite sont encore imprégnés de sexisme. Le défi est double pour elles : dans un monde fondé sur l’image d’une femme au corps parfait et non d’une femme dotée d’un cerveau, il leur faut réussir à articuler leur féminité et leur intelligence et se faire accepter. En se fondant sur les dernières études sociologiques et scientifiques, et sur de nombreux exemples de patientes, Monique de Kermadec met en lumière les nombreuses barrières sociales et professionnelles auxquelles se heurtent ces femmes qui se sentent en décalage. Elle leur donne des clés pour optimiser leur potentiel afin d’arriver à assumer le rôle qu’elles pourraient avoir dans notre société pour le bénéfice de tous.”

    Écrit par Monique de Kermadec, psychologue clinicienne, psychanalyste.

    Usager supprimé a répondu il y a 1 mois 14 Membres · 59 Réponses
  • 59 Réponses
  • 603adbc53dd95 bpthumb

    matty

    Membre
    10 septembre 2021 à 20 h 22 min

    Les femmes ont moins de pression sociale sur leur douance, elle apprennent très vite en tant que petite fille à ne pas trop attirer l’attention ce qui fait qu’elles ont plus de facilité à passer partout en eaux moins tumultueuses que les garçons envers qui les attentes de performances peuvent être délétères. Chacun sa croix en fait. Je ne sais pas si j’aurais préféré être une fille.

  • 60944cc9a5130 bpthumb

    geapix

    Membre
    10 septembre 2021 à 20 h 45 min

    Mmm moins d’attente sur la performance… Zèbritude à part, les femmes doivent montrer beaucoup de performance pour être prise au sérieux, pour prétendre à un poste… Alors… Je ne comprends pas vraiment tes propos… Tu penses qu’une femme hp se met moins la pression qu’un homme hp au niveau de la performance… J’en doute fort…

  • 60944cc9a5130 bpthumb

    geapix

    Membre
    11 septembre 2021 à 7 h 47 min

    Il y a du vrai dans ce que tu dis : on apprend très vite aux filles à rentrer dans le rang…

    Elles ne sont pas plus heureuse pour autant, surtout les hp filles qui sont du coup moins diagnostiquées.

    On note souvent une décompassation (similaires à un burn out) à l’adolescence chez les jeunes filles, qui se manifeste notamment par des troubles alimentaires, des addictions, troubles de l’humeur, etc… Choses encore plus fréquentes chez les adolescentes hp… Et adultes femmes hp.

    Je trouve mal venu de prétendre à des difficultés différentes mais équivalentes.

  • 603adbc53dd95 bpthumb

    matty

    Membre
    11 septembre 2021 à 14 h 21 min

    @geapix

    “Zébritude à part” ne concernait évidemment pas ma réponse.

    Pour dire les choses autrement, une fille surdouée sera moins soumise à des attentes de performances de la part de son entourage qu’un garçon surdoué parce que culturellement c’est encore une tendance d’avoir moins d’attente. Elle sera moins sous pression de “faire quelle chose de ce potentiel” puisque c’est une litanie bien rodée que l’on attende légitimement d’un surdoué qu’il ne “gâche” cette “chance” et soit à la hauteur de l’image que les neuro-typiques se font de nous. Un fille aura donc plus d’espace pour se construire parce qu’un peu plus à l’abri des attentes et des pressions liées à sa douance. Malgré tout les caractéristiques, lucidité, sensibilité, sens de la justice, pourront à un certain âge faire péter les carcans consciencieusement construit et provoquer prématurément “le burnout” si fréquent chez nous.

    Toute foi et toujours douance inclus, à sexe équivalent, une fois devenu femme, étant naturellement mieux “équipée”, il lui sera plus facile d’être performante et par voie de conséquence mieux prise au sérieux qu’une neuro-typique.

  • 603adbc53dd95 bpthumb

    matty

    Membre
    11 septembre 2021 à 14 h 39 min

    Je ne trouve pas mal venu de constater les différences de difficultés, quant à imaginer qu’elles sont ou non à équivalence il faudrait savoir de quelles histoires et de quel impact sur le vécu des acteurs on parle pour avoir un avis éclairé. En l’espèce chacun de nous deux y projetant son référentiel nous pourrions légitimement, dans chacune des situations données ne pas être raccord de bien des manières différentes.

  • 60944cc9a5130 bpthumb

    geapix

    Membre
    13 septembre 2021 à 11 h 14 min

    Je pense que tu as tort de crois qu’une hp, parce qu’elle est une femme, n’a pas la pression de “gâcher” son dont elle aussi. La pression est la même, est même plus intense, plus confuse associer aux autres pression des femmes.

    En plus, l’entourage a tendance à ne pas croire à sa zébritude, parce que visiblement le terme “femme surdoué” sont deux termes qui font disconnance lorsqu’ils sont associés ensemble.

    C’est gentil de m’expliquer 2 fois la même chose @matty . Je n’ai absolument pas l’impression que tu me prends pour un être inférieurement capable de comprendre tes propos….

  • 60944cc9a5130 bpthumb

    geapix

    Membre
    13 septembre 2021 à 11 h 36 min

    Je pense qu’il y a confusion dans tes propos sur le terme “féminité”. On ne traite pas de la féminité jusqu’à présent dans cette discussion.

    La femme n’est pas forcément synonyme de féminité….

  • 60944cc9a5130 bpthumb

    geapix

    Membre
    13 septembre 2021 à 12 h 24 min

    Merci pour cette répétition inutile. Ça n’a toujours aucun sens @carl

  • 603adbc53dd95 bpthumb

    matty

    Membre
    13 septembre 2021 à 14 h 09 min

    Une femme surdouée n’a pas, pas de pression, elle en a moins, du au fait que comme tu l’expliques, l’entourage a tendance à ne pas croire à la douance féminine.

    Sinon je ne me sens pas responsable de la colère que tu portes parce que de mon point de vue il n’est parfois pas inutile pour la compréhension de dire de deux façons un peu différentes lorsque l’on craint de n’avoir su le faire du premier coup ou que j’ai simplement zappé que je me répète ou qu’on enseigne le mieux ce qu’on a le plus à apprendre.

    Je vais toute fois redoubler de vigilance pour que tu ne te sentes pas “infériorisé” par mes paroles, mais ça dépendra aussi de ta sensibilité à te percevoir dans cette infériorité.

    Je me souviens de mon premier post sur ton premier sujet : ” Abrupte comme un volcan”.

  • 603adbc53dd95 bpthumb

    matty

    Membre
    13 septembre 2021 à 14 h 12 min

    Tu as raison @carl ce n’est pas que culturel, ça tient aussi du tempérament, elles respectent plus la vie.

Page 1 of 6