Que pensent les hommes des femmes intelligentes ?



  • Que pensent les hommes des femmes intelligentes ?

    5ec29db998906 bpthumb jasper mis à jour Il y a 8 mois 15 Membres · 51 Messages
  • aa6997a963fd61ac83b95b5ba000fd55?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    olbius

    Organisateur
    16 novembre 2019 à 12 h 51 min

    Les hommes pensent être attirés par les femmes intelligentes jusqu’au moment où ces derniers en rencontrent réellement une dans un cadre amoureux.

    […]

    Les hommes perdent l’intérêt pour la femme intelligente qu’ils viennent de rencontrer, alors qu’ils avaient montré de l’intérêt et de la curiosité avant même de l’avoir rencontrée.

    Source : Que pensent vraiment les hommes des femmes intelligentes ?

    Comment expliquez-vous ce paradoxe ?

  • 34bbc13aedbf08a1fb33e343890abb61?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    booo

    Membre
    17 novembre 2019 à 20 h 05 min

    Comment expliquer ce paradoxe, autrement qu’en postulant la bêtise des hommes concernés par ceci, tu veux dire ? 🙂

  • 5c6b1ccf559db bpthumb

    elha

    Membre
    19 novembre 2019 à 23 h 09 min

    il n’empêche que le sujet est intéressant tout de même 🙂

    En effet, ‘je supporte’ (tout est relatif et je ne suis pas de celles qui se ventent/vendent par des autocompliments…c’est important pour moi de le préciser) les étiquettes d’intello et belle…

    Et je ne sais rien en faire pour en faire UNE rencontre certaine, ou certaine rencontre ‘amoureuse’ … et là je serai bien trop longue à m’expliquer/dévoiler.

    Mais tout de même je pense faire fuire de part ma personnalité, intensité, vérité…

    A ceux et celles qui se sentent d’en échanger, je suis preneuse de partage 🙂

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    20 novembre 2019 à 23 h 23 min
  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    20 novembre 2019 à 23 h 24 min

    l’homme a besoin de dominer donc flop quand il se sent inférieur

    c’est tout bête…. je sais ça me gratte aussi à la lecture
    <p id=”m_4710917363356414795yiv0529636269gmail-pa30″>”Autant, dans les domaines social, politique et économique, le combat pour l’égalité entre les sexes est impérieux et à mener constamment, autant il est néfaste, dans le domaine sexuel, s’il tend à se confondre avec l’abolition de la différence des sexes, laquelle doit être exaltée, du fait de l’antagonisme entre le moi et la libido.</p>
    <p id=”m_4710917363356414795yiv0529636269gmail-pa31″>31En effet, tout ce qui est insupportable pour le moi est précisément ce qui contribue à la jouissance sexuelle : à savoir l’effraction, l’abus de pouvoir, la perte du contrôle, l’effacement des limites, la possession, la soumission, bref, la « défaite », dans toute la polysémie du terme.</p>
    <p id=”m_4710917363356414795yiv0529636269gmail-pa32″>32L’énigme féminine se définit ainsi : plus elle est blessée plus elle a besoin d’être désirée ; plus elle chute, plus elle rend son amant puissant ; plus elle est soumise, plus elle est puissante sur son amant. Et plus elle est vaincue, plus elle a de plaisir et plus elle est aimée. La défaite féminine c’est la puissance de la femme.”</p>
    Masochisme féminin et relation sexuelleJacqueline SchaefferDans Le Divan familial 2002/2 (N° 9), pages 47 à 60

  • 5b4efe574f267 bpthumb

    ana-b

    Membre
    23 novembre 2019 à 13 h 15 min

    Je vais poster un avis très succins et pas assez argumenté mais qui est le reflet d’un ressenti tiré de mon expérience

     

    renoxntrer une une femme intelligente

    c’est un fantasme

    et comme tout fantasme … une fois réalisé … il n’est plus …

     

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    23 novembre 2019 à 13 h 28 min

    Vous allez surement rire à mes remarques : depuis l’adolescence et comme “l’éducation” ou la “société” nous à plus ou moins inculqué que les hommes étaient supérieurs au femmes ainsi qu’à eux bien sûr…plus ou moins consciemment je n’en attendais pas moins en mettant la barre très haut !!! hi hi !!

    Ils devaient être “supérieurs” et le prouver… avec ma soif de découverte et mon goût pour apprendre, je demandais beaucoup, n’est-ce pas ?

    Sans compter que de mon côté je m’efforçais d’être excellente dans divers domaines… pour mon contentement personnel et aussi être à la hauteur de ces “êtres supérieurs” hi hi  !!

    Alors bien sûr la déception est parfois grande des deux côtés !!!

     

  • 5d5ff71276985 bpthumb

    Byaku

    Membre
    23 novembre 2019 à 16 h 15 min

    Vous allez surement rire à mes remarques : depuis l’adolescence et comme “l’éducation” ou la “société” nous à plus ou moins inculqué que les hommes étaient supérieurs au femmes

    Moi ça ne me fait pas rire :/ Ça me rend aussi interrogatif que stupéfait.
    J’ai l’impression d’avoir grandi dans une société différente à ce niveau là … Peut être que c’est grâce à mes parents ( faut bien qu’ils aient des qualités :p ) qui m’ont toujours appris que y’avait pas de supériorité de l’un par rapport a l’autre si on regarde l’ensemble, mais qu’il y avait des différences tout simplement. Et du coup je n’ai jamais compris ce mouvement et cette façon de penser.
    J’ai aussi été élevé a 95% entouré de femmes, 3 grandes soeurs ( qui m’ont menées la vie dur jusqu’a ce que je prenne l’ascendant physique xD ) et ma mère bien évidement. Avec un père qui rentrait très tard du travail, allait se coucher très tôt, et donc très peu présent dans mon éducation. Donc surement pas étonnant que je sois bien éduqué à ce niveau là ^^ ( respect de la femme )

    Mouaaah … allez … j’avoue un petit secret 😛 pour moi y’a une légère supériorité de la femme sur l’homme. L’homme a selon moi quasi toujours la supériorité physique, et la femme pratiquement toujours la supériorité psychique. Et puisque pour moi le psyché l’emporte sur la force sans le moindre doute :/  … déduction logique 😀

    De mon point de vue, c’est un faux débat qui dure depuis toujours bien qu’il a pourtant déjà trouvé ses réponses logiques et saines qui plus est depuis bien longtemps. Je ne comprend pas que ça ne soit pas naturel pour tout le monde xD

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    23 novembre 2019 à 17 h 45 min

    😀

    ——-

    Sinon, je n’ai jamais trop compris pourquoi l’on s’efforçait à faire des distinctions entre les hommes et les femmes. Factuellement, il y en a, mais qui sont d’origine religieuse (“sociale et culturelle”), ce qui signifie que par le passé, il y a des abrutis qui ont donné un peu trop d’importance à leur bi..p lol

    Bref, ça me dépasse un peu.

    Quant à l’intelligence, ça devrait être la norme, et non l’exception… Pourquoi considère-t-on tout le temps, et implicitement, que c’est la bêtise qui devrait être la norme ? Non, une “femme intelligente”, c’est juste normal. C’est la connerie qui devrait interpeler… héhé… 😉

    Quant aux idéologies sexistes, qui sont très bien explicitées dans l’interview de Thinkerview, hé bien comment dire… On présente cela comme si c’était nouveau, un phénomène de société très actuel, sauf qu’elles sont vieilles de plus de 3500 ans… J’observe là encore le léger retard intellectuel que peuvent avoit certains acteurs médiatiques… ^^

    D’un côté, il y a la femme, qui représente symboliquement la compassion, la douceur, la non-violence, etc. De l’autre côté, il y a l’homme, qui représente symboliquement la virilité, le combat, l’affirmation de soi, etc. Et comme nos sociétés sont quand même plus pacifiques depuis qu’on se tourne vers une logique de non-violence, on va s’inquiéter d’une crise de l’identité masculine, et j’en passe. D’où l’apparition de certaines études où l’on va même se demander ce que ça ferait si un homme se retrouvait face à une femme intelligente !… 🙂

    Chez les Indo-européens, dans la culture védique, c’est le dilemme qui oppose Vishnu et Shiva. Les adeptes de Vishnu se rase le crâne, suivent la voie de la non-violence, du végétarisme, de l’abstinence, etc. Les adeptes de Shiva sont plutôt des nietzschéens, ils ont les cheveux longs, ce sont des guerriers qui affirment ce qu’ils sont, car s’ils ne se défendent pas s’ils se font agresser, ils disparaissent. Ils sont pour la vie, pour la sexualité, et ils ne sont pas moins “spirituels”.

    Et là où il y a un dilemme, c’est que ces deux branches antagonistes ont toutes les deux raison. Il faut réussir à les concilier via la voie de Brahma, qui est la voie du juste milieu. C’est une voie mystique, mais d’un point de vue philosophique, fait sens pour des considérations aussi bien individuelles que sociales ou politiques. Au-delà de nos attributs physiques, il faut juste accepter que nous avons ces deux parts en nous, et qu’il faut réussir à concilier. Chez les Druides ou les Vikings, les femmes se battaient comme les hommes, il y avait bien plus d’égalité que ce qu’on a pu voir ensuite avec l’arrivée des religions monothéistes…

    Une femme qui accepte sa part masculine, ça n’en fait pas une lesbienne castratrice. Un homme qui accepte sa part féminine, ça n’en fait pas une lopette. Et ceux qui pensent que si, c’est que leur virilité ne tient pas à grand chose. Le cas échéant, pourquoi ce besoin de compenser et de montrer combien on est un vrai mâle alpha ? Cela n’a pas de sens… Et quand on en voit certains rabaisser des nanas ou les cogner, ça n’en fait pas des hommes, juste des merdes… Voilà, c’est dit ! ^^

    Bon week-end ! 🙂

  • 5d5ff71276985 bpthumb

    Byaku

    Membre
    23 novembre 2019 à 19 h 11 min

    Pourquoi considère-t-on tout le temps, et implicitement, que c’est la bêtise qui devrait être la norme ? Non, une “femme intelligente”, c’est juste normal. C’est la connerie qui devrait interpeler… héhé…

    Ben … parce que pour des gens comme nous, la majorité des gens représentent pas mal de bêtise. Il y a une majorité de gens bêtes pour des types comme nous, et tout à fait normal pour la plupart des gens ^^
    Entre eux ils ne se trouvent pas bête ” Hein ! ça faut l’savoir ! C’est écris dans mes livres … ” ( Soral ) xD

    La bêtise est donc la norme de notre point de vue parce que c’est ce qui est le plus présent. De leur coté, ils se sentent normaux, ( voir même intelligents des fois xD des moments que je trouve particulièrement amusants) et ont peur de nous.
    Ont a beau les trouver bêtes, ils sont pas toujours si bête que ça, et la majorité des gens ” normaux ” se rendent compte du gouffre qui peut les séparer d’une personne autrement plus intelligente …
    Certain(e)s angoisses, se sentent dévalorisés, d’autres peuvent même finir par nourrir une certaine rancœur et jalousie. Et donc les femmes intelligentes sont extrêmement effrayantes pour eux. De la même façon qu’on voit peu d’hommes sortir avec des femmes plus grandes qu’eux en taille par exemple ( j’expose pas les raisons, elles me paraissent évidentes ) ben de la même façon il y a peu d’hommes prêt a accepter de sortir avec une femme plus intellectuelle qu’eux.

    C’est pratiquement le même problème pour les hommes je trouve. En beaucoup moins prononcé que chez les femmes … Mais les hommes intelligents effraient également les femmes.

  • 5ec29db998906 bpthumb

    jasper

    Membre
    23 novembre 2019 à 19 h 37 min

    le plus difficile pour moi est de comprendre comment en est on arrivé à pouvoir se poser cette question ? elle sous entend tellement de pensées simplistes,  et de réponses biaisées qu’elle demande à être repositionnée dans son contexte.

    D’abord,  je ne suis pas d’accord avec toi @Darren, le problème n’est pas le même depuis 3500 ans. Je crois qu’il y a eu une époque ou l’égalité hommes femmes était en passe de réussir. Je ne sais pas si je débarque de la planète mars, mais je peux t’affirmer que quand j’ai fait mes études, personne n’avait l’idée qu’entre hommes et femmes, les uns étaient globalement plus intelligents que les autres. On étaient différents, on avait peut être des aptitudes et des réactions différentes, mais, de mon adolescence à mon âge de jeune parent, j’ai rarement croisé des personnes croyant à une supériorité d’un coté ou de l’autre. On était bien après mai 68 et avant l’an 2000, donc loin des tourments des changements de mentalités.

    Il n’est cependant pas impossible que les pensées d’un autre âge aient toujours été là dans certains esprits, et que les paroles n’aient pas eu la possibilité de se libérer pendant ces années là.

    Avant cette époque, la femme, dans beaucoup de milieux sociaux, était officiellement la propriété de l’homme, elle devait demander la permission à son mari pour tout ce qui ne relevait pas des strictes tâches ménagères. Elle n’était pas considérée comme intellectuellement majeure. Et puis, les événements et l’engagement de nos ainés avaient progressivement débarrassé une bonne partie de la société de ces principes. L’égalité avait progressé.

    Mais, depuis quelques années, il me semble que, de façon très sournoise, on tente petit à petit de remettre les femmes à cette place d’autrefois. En particulier dans l’environnement professionnel, dans lequel la recherche de performance individuelle est un levier redoutable :  On demande en fait aux femmes d’être une sorte d’homme amélioré, qui, en plus d’être performante dans son environnement professionnel, et tout ce qui gravite autour, comme un homme, doit faire aussi tout le reste.

    Et c’est une double contrainte impossible, l’objectif ne peut pas être atteint. Et les reproches tombent : Si elle ne réussit pas , c’est car elle n’est pas aussi performante qu’un homme, pas ‘intelligente’. C’est tout à fait nouveau dans l’histoire de l’humanité, et ça me semble de plus en plus perceptible dans le monde professionnel : On demande aux femmes de devenir comme un homme pour avoir une place, ou, sinon, elle doit se tenir  dans son rôle de faire-valoir.

    Et d’ailleurs, un homme qui prend réellement en charge les tâches domestiques, en parallèle de sa vie professionnelle, est mis dans la même case.

    Le problème n’est pas une question d’intellect, ni une mauvaise résistance à la charge mentale, mais juste que, si une femme est assez ‘intelligente’  en ce qu’elle parvient à faire tout ce que la société lui demande, c’est vraiment qu’elle est wonderwoman et que les hommes ne peuvent que trembler de peur à l’idée qu’elle pourrait y arriver.

    Ceci dit, je crois que parler des hommes et des femmes comme des groupes homogènes est aussi une simplification redoutable, dont il faut vraiment se méfier.

     

     

     

     

     

     

     

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    24 novembre 2019 à 2 h 36 min

    Re !

    @byaku J’ai pas mal de recul sur la notion de “surdoué”…

    Je ne suis pas persuadé que si quelqu’un passait un test WAIS IV, obtiendrait 105, serait nécessairement plus stupide qu’un autre qui aurait 135. Personnellement, je ne me différencie pas des “autres”. Bon, je vois bien qu’il y a souvent moins de culture, de lecture, de curiosité ; mais est-ce que c’est vraiment lié à l’intelligence ? Si l’on apprend les bonnes techniques, tout le monde peut raisonner correctement. Ce n’est pas du tout inné, ce qui implique que tout le monde peut obtenir un joli niveau (pour peu qu’on s’en donne la peine).

    Je pense que le problème n’est pas l’intelligence, mais la fainéantise, qui est reine dans notre société de consommation et de divertissement. Si le temps que consacrent certains aux réseaux sociaux, à la TV, aux séries et à leur console de jeux, ils le passaient à explorer un sujet, un domaine, hé bien leurs efforts finiront tôt ou tard par récompenser. Et la grosse différence, c’est que là ce ne sera pas éphémère… Quelqu’un qui apprend par exemple la musique, ça restera avec lui jusqu’à la fin de sa vie…

    J’ai aussi lu des commentaires dévalorisants contre les gilets jaunes, qui seraient stupides ou qui auraient un QI très bas et j’en passe. Moi-même je suis un gilet jaune, et tous ceux qui ont voulu m’expliquer ci ou ça, je les ai séchés rapidement. Et ce n’était pas trop dur, c’était juste des imbéciles convaincus de leur supériorité intellectuelle ^^’
    Là, il s’agit plutôt de discrimination sociale (mépris de classe), mais j’ai tendance à penser que c’est la même mécanique qu’on retrouve partout. Que ce soit la classe sociale, le sexe, l’orientation sexuelle, la couleur de peau, le QI, (etc.), dès qu’on se différencie de personnes que l’on va mettre dans un groupe, et de se penser comme appartenir à un autre groupe, ça me met mal à l’aise. Je comprends qu’on veuille s’identifier à une case, à une idée ou à un concept, cela peut aider ou donner du sens à des personnes, mais bon…

    Je suis un chieur hein ^^

    Sinon, je suis sorti pendant quelques années avec quelqu’un qui faisait une tête de plus que moi. Je voyais bien que certains nous regardaient, mais ça me faisait marrer. Il faut savoir que les personnes grandes ont l’habitude d’être entourées de gens plus petits, pour elles c’est juste normal… 🙂

    ——-

    @jasper Je m’aperçois que j’ai été maladroit avec mon précédent message. Ce qui est vieux depuis plus de 3500 ans, c’est le “débat” qui oppose la logique féminine (Vishnu) à la logique masculine (Shiva). Implicitement, je taclais les discours de Zemmour et de ceux qui se plaignent de la féminisation de la société. Généralement, ils présentent cela comme si c’était nouveau et dramatique, sauf que le fond du “problème” n’a rien de nouveau. Et ça n’a rien de dramatique non plus, il faut juste trouver un juste milieu.

    Comme je l’écrivais, chez les Anciens, l’homme et la femme étaient égaux dans la société. Bon, cela est plus ou moins vrai selon les régions du monde. Mais fait est que cela s’est considérablement dégradé avec l’arrivée des religions monothéistes. Tu écris à juste titre que depuis quelques années, “on tente petit à petit de remettre les femmes à cette place d’autrefois”. De me poser automatiquement la question suivante : y a-t-il un retour du religieux dans la société ? C’est le principe de causalité : si l’on pense avoir identifié une cause à un effet, et que cet effet réapparait, il convient donc de se demander si ladite cause est aussi réapparue… Et les faits sont là : depuis quelques années, je n’ai jamais autant entendu parler de religion dans les médias… C’est juste hallucinant…

    Mais il faut voir comment c’était dans les années 60 dans les écoles catholiques pour les femmes.

    160dd24601178d5fcabdc1eaba95c006

    Source : https://media.lelombrik.net/t/160dd24601178d5fcabdc1eaba95c006/f/160dd24601178d5fcabdc1eaba95c006.jpg

    Je ne sais pas comment ce fut après mai 68, j’imagine que ça ne pouvait pas être pire, mais je ne comprends pas pourquoi ceux qui prétendent défendre la condition des femmes, soutiennent par ailleurs des religions ou des pratiques religieuses, c’est complètement orwélien. Si je veux avoir rapidement un avis sur le degré d’évolution d’une civilisation, je regarde simplement comment on se comporte avec les femmes, puis avec les animaux. A partir du moment où je vois qu’une pauvre dame va être lapidée avec de petits cailloux parce que c’est la Loi qui a été écrite dans le livre magique, je les considère comme des arriérés et ne peut avoir aucun respect pour leur livre maudit. Cela s’est vu en Iran, pays musulman. 3500 ans plus tôt, il y avait un certain Zoroaste. Lis ces enseignements et observe le décalage. Est-ce qu’on a envie de vivre dans une société qui dégrade ? Faut croire que certains “bien-pensants” soient plus préoccupés du sort des animaux que celui des femmes…

    Sinon je te rejoins entièrement dans ton analyse, et tu as parfaitement raison sur le fait que parler “des femmes” ou “des hommes” n’a pas beaucoup de sens. C’est la raison pour laquelle j’écrivais que je ne comprenais pas pourquoi l’on s’efforçait à faire des distinctions entre “homme” et “femme”. Cela peut faire sens d’un point de vue symbolique, comme je l’évoquais, mais sinon dans le réel, nous sommes tous des individus très différents les uns des autres ^^

  • 34bbc13aedbf08a1fb33e343890abb61?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    booo

    Membre
    24 novembre 2019 à 10 h 57 min

    De toute façon, cette question n’a pas de sens, autre que sa volonté absurde de voir le monde par un tout petit bout de lorgnette. Sans blague, quels sont les mots dans cette interrogation qu’on pourrait définir pour déblayer le terrain et construire un raisonnement qui tienne debout ?

    Autrement dit, qu’est l’intelligence d’abord ? Il faudrait commencer ainsi, ce qui nous obligerait à sortir d’une vision communautariste fort réductrice. Hé non, l’intelligence ne s’arrête pas au qi… croit on sérieusement qu’on puisse établir des baromètres ? Alors, au delà d’un million d’euros sur son compte, vous êtes riches, je le déclare. Et en deçà, vous êtes pauvres, cqfd. Allez vous vraiment bêtement commencé à considérer qu’une personne qui a 500 000 euros disponible à l’ instant en monnaie sonnante est pauvre ? Bref, il faudrait, disais-je, d’abord faire un sort à la définition de l’intelligence… Et il y a du travail 🙂

    Ensuite, les hommes, les femmes… Quelle généralité ! Il n’y a pas les hommes et les femmes : il y a des hommes et des femmes. Nuance de taille. À partir de là, il n’est pas possible de savoir ce que pensent les hommes des femmes car le groupe “les hommes” n’existent pas !!! Il faudrait se demander ce que pensent des hommes, donc on tomberait vite sur un cas par cas. Enfin bref.

    Évidemment, on peut toujours s’intéresser à la domination masculine, et expliquer qu’il y a des hommes qui ne veulent pas d’une femme trop intelligente selon leurs propres critères, ou trop belle, ou trop riche, ou trop grande… Bon. Cependant, il y en a qui ne seraient pas contre…. N’y a t il pas des femmes que les hommes trop intelligents, beaux, riches, grands intimideraient au point d’être refusés ? Mais il y en a qui aimeraient… Bref, on pourrait poursuive longtemps. Parle t on véritablement de domination masculine ici finalement ?

    Cela dit, et bien que cela n’ait pas de rapport avec le sujet initial (mais j’avais tout de même envie de lui faire un sort car cela m’agace un peu de lire cette question “que pensent les hommes des femmes intelligentes ?”), je suis d’accord avec les deux derniers intervenants : Darren et Jasper

    Concernant cette fameuse domination, il semble bien que nous vivions un joli retour de flamme, c’est terrible. Le monstrueux s’accroche et ne veut pas mourir, il a même joliment ressuscité en 40 ans et les coups qui lui avaient été portés dans notre pays ne sont que de vieilles blessures sur son cuir épais. Tout ce qui a été gagné fait l’objet à nouveau de discussion, l’avortement en est un exemple. Il est clair que les religions monothéistes n’y sont pas pour rien. Comme il est facile d’orienter la raison d’un croyant quand on prêche !

    Qu’il est facile aussi de dresser des groupes les uns contre les autres ! Et comme il séduit, le discours qui affirme des rapports de force. Ah mais tiens, ça me rappelle un truc ?? Ah oui, ce n’était pas précisément ce que faisait cette question à la base de notre échange ? 😂

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    24 novembre 2019 à 13 h 06 min

    Bonjour, je trouve tous vos commentaire très intéressants et par rapport à mon précédent message ironique que j’ai écris ici, je voulais ajouter que depuis mon adolescence j’ai beaucoup progressé et pris de la distance avec l’éducation de l’époque, j’étais adolescente dans les années 60, avec un parrain asiatique qui me consignait dans ma chambre lorsque qu’ils recevait ses relations masculines, ne voulant pas que ces hommes me voient et/ou me regarde… ma mère, elle très libre et s’en moquait totalement au point de ne pas s’occuper de moi s’il y avait trop de contraintes… ayant des amies homosexuelles d’ailleurs…

    Puis il y à eu mai 68 qui semble avoir fait progresser la société mais pas forcément aussi bien que l’on aurait pu rêver… la pseudo libération sexuelle permettait surtout aux garçons de profiter de la situation sans se préoccuper des conséquences…nombre de filles se sont retrouvées enceintes sans savoir comment… pas très rose tout cela…

    Si maintenant que j’ai découvert ma surefficience, je sais pourquoi je me suis éloignée de beaucoup de choses et personnes qui ne correspondaient pas à mes valeurs et suis beaucoup plus sereine d’ailleurs…

    A 20 ans, je trouvais le fonctionnement du mon curieux et je sais maintenant pourquoi…

    Si je prends tout cela avec humour c’est que ce drame ou cette comédie de la condition humaine me paraît plus supportable ainsi… heureusement comme disait Lacan, nous ne sommes pas immortels sinon tout cela serait insupportable…

    Sinon l’on peut aussi penser que les hommes et les femmes ont tous les deux les mêmes problèmes à résoudre le temps qu’ils sont ici sur cette terre : apprendre à vivre le mieux possible, être aimé et aimer, faire face aux maladies et problèmes de l’existence, s’entraider tous genres confondus, ainsi vu l’on dirait qu’il n’y a plus beaucoup de différence entre les deux sexes sinon cette différence physique à but simplement reproductif…après que l’on soit surdoué ou pas, il existe des moments d’intelligence et de bêtise pour tous à différents degrés puis les extrêmes… et tous doivent faire face à l’existence avec leur intelligence ou leur bêtise…

    Belle journée à tous

     

     

     

  • a050a3517902d7e3290cbeb1ff91e3dd?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    joe44joy

    Membre
    28 novembre 2019 à 15 h 31 min

    Bonjour,

    Je me suis régalée à vous lire. J’avoue que l’on pourrait ne pas se limiter à l’intelligence dans le jugement des hommes sur les femmes. Je pense que l’intelligence est un caractère parmi d’autres si tenté qu’on puisse dire qu’il y a des femmes bêtes ? Qui est on pour juger et par rapport à qui ? On sait bien qu’il y a toujours plus intelligent ou bête que soi et que cela n’est pas inscrit dans le marbre. Le fond de votre question, ce qui est sous jacent pour moi c’est la supériorité d’une par rapport à un. Supériorité féminine en “intelligence pour généraliser” soit en force physique sportive scolaire réussite sociale beauté… Cela dérange des hommes et pas les hommes effectivement. Certains apprécient des femmes intelligentes, merci pour elles ! Réminiscence du machisme, de l’orgueil, de l’ego. Je pense que certaines personnes ne jugent pas comme il faudrait les gens, c’est à dire avec égalité pour ce qui est du genre humain, tout simplement. D’ailleurs ce mot me gêne et je préfère parler d’équivalence entre hommes et femmes car l’égalité n’existe pas, je ne suis pas “la même”  et donc l’égale d’autres, je suis unique et bien différente comme chacune et chacun des humains. Je pense donc que l’intelligence est subjective et se compare et que nul n’est intelligent à 100%. Comme il a été dit l’intelligence c’est vaste en domaines et en niveaux. Je suis pour parler d’équivalence entre hommes et femmes, et le niveau d’intelligence a pour causes essentielles comme il a été dit, l’éducation, l’environnement, le temps passé à l’étendue de nos dons à assouvir notre curiosité et notre acharnement dans le travail (ou passion). Parmi ces critères, chacun peut évoluer et l’intelligence du trappeur équivaut à celle du trader dans des domaines différents. Donc pour vous dire, que la supériorité par exemple féminine (tjs de manière relative, chacun estime supérieur quelqu’un de manière personnelle) peut-être valorisée en admiration et donc parfois en critère prépondérant pour entrer en relation amicale amoureuse professionnelle ; ou bien, cela touche comme je le disais plus haut des ressorts machistes ou éveille l’ego le pouvoir le manque d’estime de soi de la personne en face… Il s’agit au fond préférer se sentir supérieur à l’autre, la femme dans le sujet dont on parle, pour se sentir bien dans ses baskets. La femme intelligente, ne cherche pas à faire genre “je suis intelligente, voyez vous” Elle est juste elle même, et tente d’exister dans un monde où l’homme a le pouvoir. Je le ressens ainsi. J’entends la suprématie sur terre, en effet, en tant que femme, je me sens dans une société régie par les hommes, car ce qui nous entoure pour faire court (et vous pouvez me le reprocher sauf si vous portez une longue vue) est pensé par des mâles politiques, militaires, ingénieurs qui modèlent notre vie puisqu’ils ont un impact sur notre vie de tous les jours politique de la ville, de la famille, de la diplomatie, des produits vendus ! Je ne pense pas en toute sincérité que des femmes dans leur majorité j’entends, seraient d’accord pour Autoriser certaines choses, je pense notamment en matière d’armement, ou plus couramment dans l’alimentation où il est autorisé des substances qui nous rendent malades à petit feu, notamment à destination des enfants (édulcorants, émulsifiants). Conclusion, il y a tjs plus intelligent que soi, que nous soyons homme ou femme. Auriez vous eu l’idée de poser cette question : Que pensent les femmes des hommes intelligents ? Que du bien, évidemment, cela va de soi ! Fin de l’histoire. Cela démontre bien où nous en sommes nous les femmes dans ce monde ! Il y a du boulot !


Affichage des publications 1 - 15 de 41

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant

New Report

Close