Zèbres et Femmes



  • Zèbres et Femmes

    5f3e7e69d5f09 bpthumb Alfa mis à jour Il y a 1 mois, 1 semaine 3 Membres · 3 Messages
  • 5f23fd5431e5c bpthumb

    Norbert

    Membre
    14 août 2020 à 12 h 11 min

    En introduction

    Dans Isaac Asimov/ Fondation et Empire (3/5 du cycle de la Fondation)

    un curieux personnage: Le Mulet (on n’est pas loin du zèbre!)

    C’est un HPE (et certainement HPI), tellement empathique qu’il en est télépathe. Il dit aux gens pile ce qu’il faut pour que les gens fassent exactement ce qu’il attend d’eux, et en plus volontairement! (le Mulet veut reconstruire un nouvel Empire dans la Voie lactée, le premier s’étant effondré)

    Lorsque les “Marchands”, alors le peuple le plus organisé, entendent parler de lui, ils envoient un couple d’espions mariés sur la planète dont le Mulet vient de s’emparer.

    [conjecture personnelle: Roman écrit en 1952: Psychologiquement l’espion mâle Toran représente Isaac Asimov marié en 1952, Bayta, l’espionne, représente l’épouse d’Isaac Asimov (avec qui il devait divorcer), et le Mulet représente le jeune Asimov, avant son mariage (c’est cela le ressort intime de l’histoire). En se mariant, en 1942, Asimov a renoncé à une partie de ce qu’il était lui même, mais ce roman a pour but de le restituer!]

    Le couple Toran et Bayta, échouent à rencontrer le Mulet, mais ils rencontrent un pauvre clown persécuté par la police: “Magnifico” [dont le nom n’est pas innocent].

    _______courte citation des critiques__________________

    “Toujours dans la continuité du cycle de la Fondation, Asimov développe un de ses personnages les plus complet et également le méchant le plus terrifiant que nous ait donné la science-fiction: le Mulet, un mutant que le plan Seldon n’avait pas prévu, et qui grâce à ses capacités psychiques est capable de soumettre n’importe quel individu à sa volonté. Grâce à ce pouvoir, le Mulet semble invincible dans sa conquête de la galaxie et même la pourtant si puissante Fondation semble démunie.
    La nouvelle est également l’occasion de découvrir la première héroïne du Cycle de la Fondation: Bayta Darell, dont l’ingéniosité et la détermination font figures de contrepoid face aux pouvoirs du Mulet. C’est la première fois qu’une femme est mise sur le devant de la scène dans le cycle après six nouvelles et avec quelle manière!”

    “La
    nouvelle laisse transparaître tout le génie d’Asimov : le personnage du
    Mulet n’apparaît pas une seule fois dans le récit, il est seulement
    évoqué et craint, cependant il suffit de lire les dernières lignes pour
    découvrir que celui-ci était présent sous nos yeux tout au long de
    l’histoire.”

    ____

    En fait le Mulet n’était autre que Magnifico, qui infiltré dans les rangs ennemis, en profite pour tous les soumettre,… tous sauf Bayta. Elle seule comprend qui il est, et le Mulet a la faiblesse fatale, de ne pas la tuer. “Un bienfait n’étant jamais pardonné” , c’est à cause de cette erreur que les Marchands éliminent le Mulet. Néanmoins l’Empire, bien ordonné, et démocratisé subsiste et met fin au chaos galactique.

     

     

  • 5f3a5ba042c91 bpthumb

    Guerriere

    Membre
    17 août 2020 à 12 h 19 min

    On serait HP (E/I), je trouve que la théorie m’a l’air bien trouvé, et vraie pour ma part. Même qu’on puisse inconsciemment accentuer l’Emotionnel en inhibant l’intellectuel et vice-versa.

  • 5f3e7e69d5f09 bpthumb

    Alfa

    Membre
    18 août 2020 à 8 h 45 min

    Ok pour le titre de cette discussion, mais sérieux, “zèbres et femmes” c’est vraiment au rayon “philo et spirit” ?

    Très possible je dis pas, mais vous avez envisagé un autre forum ou pas ?

    Si y’a pas, alors ici est sans doute bien ! Et c’est peut-être justifié, si ça se trouve je capte rien à ce truc !

    Bise


Affichage des publications 1 - 3 de 3

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant

New Report

Close