La femme zèbre est-t-elle plus sensible que l’homme zèbre?



  • La femme zèbre est-t-elle plus sensible que l’homme zèbre?

    5e8aa3c06fde9 bpthumb zelos mis à jour Il y a 6 mois, 3 semaines 7 Membres · 16 Messages
  • 5e3bfd1f3f118 bpthumb

    spectra

    Membre
    7 mai 2020 à 11 h 50 min

    Bonjour à tous, c’est mon premier topic sur ce site Slight Smile C’est une question qui trotte depuis longtemps dans ma tête.

    La question est simple mais peut porter à confusion : La femme HP est-elle plus encline à avoir un côté émotionnel plus développé que le mâle surdoué? Ou bien elle possède également les mêmes caractéristiques intellectuels qui incluent pensée en arborescence, réflexion, questionnement, analyse de l’environnement et tout le tralala?

    Je me suis toujours demandé car les seules femmes hypersensibles (donc qui se rapproche du HP) que j’ai rencontrées n’avaient pas forcément ce côté intellectuel super développé déjà présent chez moi.

    J’espère avoir été clair et vous remercie d’avance pour vos réponses.Wink

  • 5eb0b4ba7b445 bpthumb

    dianette

    Membre
    7 mai 2020 à 12 h 15 min

    Tu n’as pas du en rencontrer suffisamment, ou peut-être pas été suffisamment à l’écoute des femmes pour repérer les HP hypersensibles et les observer correctement 😜

  • 5eb0b4ba7b445 bpthumb

    dianette

    Membre
    7 mai 2020 à 12 h 25 min

    Recherche rapide sur Google:https://etudiant.lefigaro.fr/les-news/actu/detail/article/surdoues-pour-une-fille-qui-a-un-probleme-je-vois-cinq-garcons-19857/

    <b style=”font-family: inherit; font-size: inherit; -webkit-text-size-adjust: 100%;”> Les garçons et les filles précoces ont-ils les mêmes problèmes?

    Il y a une différence énorme. Pour une fille qui a un problème, je vois cinq garçons. Beaucoup n’ont pas la patience de persévérer, les filles elles, sont beaucoup plus réalistes. Elles persévèrent plus dans l’acquisition de l’écriture par exemple. Ils sont plus nombreux à être dyslexiques, dysagraphiques, bègues, font au lit tard. Les garçons sont une population fragile. On s’en aperçoit au niveau des résultats scolaires, les filles sont très largement en tête. Les garçons sont beaucoup plus attirés par le plaisir immédiat. Beaucoup de talents masculins sont perdus, car ils n’ont pas trouvé de plaisir dans les activités scolaires. Certains se sauvent en ayant des hobbies qui les éloignent du programme scolaire. Ils peuvent ensuite réussir brillamment dans certains domaines, qui sont approfondis de façon autonome.

  • 5f970ca328734 bpthumb

    max

    Modérateur
    7 mai 2020 à 12 h 35 min

    Les hommes HP ou non sont éduqués pour moins laisser exprimer leurs émotions, les femmes sont dans un monde où on laisse moins s’exprimer leur intelligence…

    En fait, je ne vois pas où intervient la notion de HP dans ce domaine.

  • 5eadaaf0cc7bf bpthumb

    saya

    Membre
    7 mai 2020 à 13 h 13 min

    Bonjour @spectra

    C’est très intéressant ce que tu évoques car j’ai entendu un homme dire qu’il y avait plus d’hommes hpi que de femmes hpi et plus de femmes hpe que d’hommes hpe. Parce que la société aurait empêché la femme d’exprimer son son côté hpi et ainsi son côté hpe aurait pris le dessus. Cet homme a plus de 50 ans. Donc pas sûr que cette analyse puisse s’appliquer aux jeunes générations.

    HP ou pas le facteur hormonal est lui bien présent. Les femmes subissent plus de fluctuations hormonales et développent plus de pathologies à ce niveau. Je ne suis pas une spécialiste en la matière mais en tant que patiente je peux affirmer que mes troubles hormonaux m’ont rendu plus sensible physiquement et psychiquement.

    Est-ce que ceux-ci ont empêché mon développement intellectuel ? En réalité, je ne vois aucun rapport de près ou de loin car même si de grandes caractéristiques nous rapprochent les uns des autres, nous avons tous des modes de pensées différents qu’ils soient innés ou acquis. Est-ce que ceux-ci ont pu altérer mon intellect ? Non plus. En revanche, mon analyse et ma perception sont liées. Elles sont indissociables.

    En conclusion, je dirais qu’il a y a bien trop de facteurs et trop peu de certitudes sur ces différences intellectuelles, d’ailleurs je te rappelle qu’il y a peu, on pensait que l’homme était plus intelligent que la femme car il avait et il a un plus “gros” cerveau.

  • 5eb0b4ba7b445 bpthumb

    dianette

    Membre
    7 mai 2020 à 13 h 25 min

    Petit aparté en lien avec la question: Je crois comprendre que beaucoup de HP (tous?) sont hypersensibles, mais j’observe des exemples dans mon entourage qui sont hypersensibles mais ne semblent pas être HP. Quelqu’un a des connaissances sur le sujet?

  • 5e3bfd1f3f118 bpthumb

    spectra

    Membre
    7 mai 2020 à 13 h 32 min

    @Dianette merci pour ton retour, pour te répondre je dirais plutôt que je n’ai pas rencontré assez de femmes HP voir pas du tout (celles-ci se disaient hypersensible mais sûrement pas HP).

    @Max salut merci pour ta réponse ! Je m’attendais à ce qu’une personne sorte cette réponse c’est pour ça que ce sujet est assez sensible. J’entends bien qu’au 21e siècle on apprends aux hommes de masquer leurs émotions et aux femmes de “masquer leur intelligence”, si bien que je suis hypersensible mais parfois peu émotif. En premier lieu je voulais avoir l’avis des femmes pour savoir si leur intelligence prenaient parfois une place importante dans leur vie à mon instar. Voilà 🙂

    Bonjour @saya merci pour ta réponse detaillée 🙂 on se rejoint tous pour dire que la société à “bridé” l’intelligence des femmes. La fameuse “l’homme a un plus gros cerveau que la femme”, on est d’accord que c’est du pur bullshit.

    En conclusion, on peut dire que nous les hommes nous avont appris à mettre un “filtre” sur nos émotions pour pas dévoiler nos “faiblesses” à l’égard des autres, tandis que vous les femmes vous vous êtes sur-adaptés en mettant de côté votre côté froid et intelligent, si j’ai bien compris. 😉

  • 5eb0b4ba7b445 bpthumb

    dianette

    Membre
    7 mai 2020 à 14 h 43 min

    Pour partager mon expérience perso, je ne pense pas avoir été bridée intellectuellement, si ce n’est par une famille (et peut-être une société) qui voyait mon étourderie et mes rêvasseries d’enfant, et du coup les fautes d’inattention, comme un manque d’intelligence. Je suis plutôt fière de mon parcours (peut-être masculin?) d’approfondissement de mon potentiel intellectuel, peut-être pour me prouver que j’en étais capable. J’ai certes croisé des femmes que l’on pourrait peut-être qualifier de hors normes pendant ce parcours (des profs et mentor). Les rencontres que l’on fait dans la vie conditionnent pas mal notre développement. Mes parents m’ont aussi toujours laissée libre de choisir ma voie, même s’ils ne la comprenaient pas.

    J’encourage donc les femmes et les hommes de ce site à être aussi des mentors à leur tour pour d’autres 😜 En tout cas j’essaie moi de l’être, de voir des potentiels chez des jeunes et les encourager à les developper. C’est très enrichissant et encourageant de recevoir les nouvelles, parfois des années plus tard, de comment ça a contribué à leur réussite et épanouissement. ❤️

  • 5e3bfd1f3f118 bpthumb

    spectra

    Membre
    7 mai 2020 à 15 h 23 min

    @Dianette j’aurais bien aimé vous avoir comme prof, ça m’aurait permis de prendre la parole plus souvent et de sortir de ma bulle 😉

  • 5eb0b4ba7b445 bpthumb

    dianette

    Membre
    7 mai 2020 à 15 h 30 min

    Mieux vaut tard que jamais! Et t’es encore jeune 😜

  • 5d9c58430463a bpthumb

    momosse

    Membre
    7 mai 2020 à 15 h 31 min

    A cette question, je serais tenté de répondre (en ayant pris grand soin d’enlever au préalable les deux “zèbres” superflus de sa formulation) que, d’une façon générale et pour synthétiser ; Oui.

  • 5e3bfd1f3f118 bpthumb

    spectra

    Membre
    7 mai 2020 à 15 h 43 min

    c’est bien ce qui me semblait, on pense généralement bien + que les femmes qui elles sont plus dans les sensations/emotions, enfin pour ma part la pensée prends une très grosse place dans ma vie mais j’aimerais me « réconcilier » avec mes émotions, me reconnecter avec eux et les ressentir « mieux » car le mental peut parfois être très fatigant et moins excitant au final 🤔

  • 5ee69fafee78a bpthumb

    air

    Membre
    7 mai 2020 à 18 h 12 min

    Bonjour

    Je ne pense pas qu’il y ait une difference. En ce qui me concerne, j’ai eu la chance de m’epanouir dans un milieu, famille et ecole, qui ont poussé en avant mon côté intelligent de maniere naturelle. Par exemple : les instit me prenaient à part pour me prêter des livres tres en avance pour mon age. Mon intelligence a pu s’epanouir aussi dans le savoir : je suivais plusieurs formations universitaires en parallèle. Ma sensibilité a aussi ete encouragee par la pratique de la musique dès le très jeune age (4 ans). Mes parents ayant appris ma douance tres tôt et par hasard, ils ont tout bien fait. Mieux que moi avec mes enfants, peut être…Il m’ont sauvé la vie, car je vois les difficultés des autres hp et je comprends ma chance.

    Donc non, pour moi pas de differences hommes/femmes pour l’intelligence ou la sensibilité.

    J’ai rencontré plusieurs hp, jeunes hommes ou jeunes femmes (plus rares), dans la cadre de mon travail, qui sont spontanement venus vers moi d’ailleurs. Tous hors norme, hors lots et tous et toutes étaient pareils, intelligence +sensibilité. D’ailleurs je les ai tous aidés dans leur parcours et on reste en contact, car ils ont tous des difficultés à se comprendre, à se comporter, ça part dans tous les sens. Il leur fallait un cadrage pour pouvoir atteindre leurs objectifs et finir leurs etudes.

    La plupart ont eu leurs parents qui sont venus me remercier les larmes aux yeux. Mais tous ont eu besoin d’un cadrage musclé bienveillant, fait de fermeté et de comprehension. Jeunes femmes et jeunes hommes. Pareil.

    Voilà pour mon experience perso.

  • 5eadaaf0cc7bf bpthumb

    saya

    Membre
    7 mai 2020 à 19 h 18 min

    @Spectra Je te rassure, le mental est très fatiguant pour moi aussi. C’est pourquoi je me suis mise tant bien que mal à la méditation. C’est vraiment difficile pour moi, car c’est le vacarme constant dans ma cervelle. Mais avec de la détermination et de la patience, la méditation devient un rendez-vous indispensable pour se recentrer. Aussi, pour me reconnecter avec mes émotions, je me suis mise à la peinture. Peut-être que toi aussi tu peux tenter une forme artistique pour te reconnecter à tes émotions.

  • 5e3bfd1f3f118 bpthumb

    spectra

    Membre
    7 mai 2020 à 20 h 11 min

    J’avais moi aussi essayé la méditation qui n’avais pas du tout fonctionné sur moi malgré des séances matin et soir pendant 1 mois 😪

    L’art est une très bonne idée malgré que je sois très très nul en dessin 🤣 la seule chose qui m’aide finalement à relâcher la pression c’est la boxe anglaise, et je la considère comme un art 😎


Affichage des publications 1 - 15 de 16

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant

New Report

Close