Adulte surdoué et dépression



  • Adulte surdoué et dépression

    5fe5ef6422433 bpthumb norbert mis à jour Il y a 2 semaines, 4 jours 35 Membres · 96 Messages
  • aa6997a963fd61ac83b95b5ba000fd55?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    olbius

    Organisateur
    8 février 2021 à 18 h 47 min

    Le cerveau est un organe, la dépression altère sa régulation et modifie son équilibre au niveau global et cellulaire, ce n’est pas uniquement une question de ‘mécanique’ des neurotransmetteurs. Ces dernières années, la recherche s’est aussi intéressée à la question de la neuro-inflammation du cerveau. On pense qu’elle joue un rôle dans la durabilité de la dépression car cet état inflammatoire agit sur les systèmes neuronaux. On voit bien avec le Covid-19 que cette piste de recherche est importante. De nombreux malades ressentent comme une chape de plomb qui fatigue physiquement et psychiquement, concrètement, on observe que l’état inflammatoire induit par le Covid-19 peut s’associer à un tableau de dépression.

    Source : Traitement de la dépression : toutes les raisons d’espérer

  • This content has been hidden as the member is suspended.
  • This content has been hidden as the member is suspended.
  • 5fdfc3a303f0b bpthumb

    larlequin

    Membre
    8 février 2021 à 19 h 37 min

    @Olivier_Variant

    “Bah une bonne psychanalyse et ça repart !”

    🤣🤣 Ha l’enfoirer ! 🤣🤣

  • 602297de80624 bpthumb

    Akira974

    Membre
    10 février 2021 à 5 h 47 min

    Pour ma part j’ai vécu récemment des évènements qui m’ont beaucoup affectés au niveau personnel et j’ai fait je pense une mini dépression. Je dis je pense, car je ne m’en suis rendu compte que la semaine dernière. En fait, j’ai touché le fond du coup j’ai remonté, et j’ai eu comme une révélation sur les trois derniers mois. Le soucis c’est qu’en mode normal quand je m’ennuie je tombe dans une inertie monstre. Est-ce un état dépressif? Je m’ennuie dans des situations ou je n’ai pas de choses intéressantes devant moi. Vous admettrez que peut importe nos vies respectives, il est difficile pour un surdoué de toujours être stimulé. Que ce soit par son environnement ou par autrui. Mon médecin traitant qui est lui même HP (QI de 145) m’a diagnostiqué en septembre un stress post traumatique à cause des trucs que j’ai cités plus haut. Mais là encore à l’aune d’un surdoué, ce n’est pas détectable forcément. Je fonctionne quotidiennement, j’ai deux enfants il faut bien s’en occuper. Je fais du sport et je vois du monde. J’ai fait du rafting par exemple et je me suis éclatée. A côté de cela j’ai un aplanissement de mes émotions. Là encore est-ce un effet du soi disant TSPT ou est-ce un retour à ma façon d’être “normal” car quand j’étais plus petite je ne ressentais pas grand chose. C’est vers la fin du lycée que j’ai commencé à ressentir des trucs pour autrui mais là encore avec un peu d’introspection je me demande si ce n’est pas dû aux hormones. Je pense que sincèrement la littérature de base de la psychanalyse est fait statistiquement en ratio pour les gens dits d’intelligence moyenne. Un surdoué invente souvent des mécanismes de réflexions et de défenses qui sont adaptés à ses besoins et à son environnement. Du coup c’est un peu du cas par cas à mon sens. Et les diagnostiques sont encore plus difficile à poser.

  • 5fe5ef6422433 bpthumb

    norbert

    Membre
    11 février 2021 à 14 h 53 min

    @Akira974

    j’ai touché le fond du coup j’ai remonté, et j’ai eu comme une
    révélation sur les trois derniers mois. Le soucis c’est qu’en mode
    normal quand je m’ennuie je tombe dans une inertie monstre.

    salut Akira, étant dans le passé, passé par des moments semblables aux tiens, permets-moi stp, de te dire ma vision du “problème”

    Tu as d’un côté de ta tête tes rêves, tes désirs tes envies. L’amour bien sûr en fait partie mais pas que. De l’autre tu as ton mental qui (normalement) est là pour réaliser ces désirs.

    Mais entre les deux, la “courroie de transmission” est abimée

    Par les 5 blessures, par la culpabilité, par les problèmes d’identité. La zébritude et le covid19 ne sont pas là pour arranger les choses ! (quoique, pour la zébritude,…)

    Que ce soit pas les thérapies comportementale, ou par la psychanalyse lacanienne qui permet l’analyse puis le dépassement de ces “attaques”, le but du jeu est de REUSSIR à faire ce que tu veux (pour cela reprendre confiance en soi).

    perso je m’en suis sorti en arrivant à faire quelque chose (n’importe quoi, à la limite, même ce dont tout le monde se fiche), qui m’a redonné confiance, et puis en élargissant progressivement le cercle de ce que j’arrivais à faire, à des choses plus vitales.


Affichage des publications 91 - 96 de 96

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant