Coronavirus – Infos pratiques



  • Coronavirus – Infos pratiques

    6000162634334 bpthumb sawael mis à jour Il y a 6 jours, 13 heures 28 Membres · 330 Messages
  • 5fe5ef6422433 bpthumb

    norbert

    Membre
    26 janvier 2021 à 16 h 25 min

    @byaku

    Re bisou, champion toutes catégories

    trop tard!

    Terminator : Dark Fate - Film 2019 | Cinéhorizons

  • 6000162634334 bpthumb

    sawael

    Membre
    26 janvier 2021 à 17 h 12 min

    @sylvie7 héhé…
    Serais-tu en train de critiquer ma méthode pédagogique ?! 😉

    Pour enseigner, je pars toujours des principes, et seulement après, quand je suis sûr qu’on a bien compris le tableau général, on “descend” dans le réel avec tous ses cas particuliers et toute sa complexité. Je me rends compte que c’est un peu platonicien comme manière de faire !

    En physique, il m’est arrivé de le faire, car j’en ai les moyens. Mais pour la biologie, sauf si tu me parles de chimie et des électrons, je vais être très rapidement limité. Et ma crainte en abordant les détails, c’est tout simplement de perdre les gens. C’est toute la difficulté de vulgariser sur un forum, face à un public dont on ne sait finalement rien.

    C’est donc cool de ta part d’avoir réagi, au moins pour nous montrer que le réel est toujours plus complexe qu’il n’y paraît. Je n’ai donc rien à redire à tes remarques, sinon que j’apprécie le geste ^^

    ——-

    Pour le fait d’attaquer, cela implique une intention. Or un virus n’en aura pas, il se comporte de façon mécanique. Et c’est grâce à ça que la vie a pu apparaître : le machin réplique son code mécaniquement dans un milieu, puis ça finit par se combiner, par se complexifier, jusqu’à l’apparition des micro-organismes. Bon, je sais que je ne t’apprends rien, je pense juste à ceux qui me liront ^^

    Donc, en soi, les virus ont (eu) un rôle essentiel. Leur fonction à la base n’est pas d’attaquer quoi que ce soit ou qui que ce soit. Ils ne sont donc pas “mauvais”. Le seul problème, c’est quand ils se trouvent dans un milieu propice, et qui n’est autre que notre organisme… Et là encore, c’est un problème de temps, car notre organisme est équipé pour s’adapter, avec une coexistence possible, mais les mécanismes de l’évolution sont extrêmement longs. Autant dire qu’il ne faudra pas trop compté là-dessus…

    ——-

    Pour les antiviraux, merci pour les infos !
    C’est un domaine que je ne connais en effet pas du tout !

    ——-

    “Bon on ne sait pas encore tout sur le virus du Covid mais il semblerait avoir un tropisme pour les cellules respiratoires, d’où les lésions pulmonaires observés.”

    => Il y a eu aussi des lésions neurologiques, des pertes d’audition quasi totales également, et j’en passe. Ah c’est sûr, la personne ne meurt pas, donc ça n’apparaît pas dans la courbe de mortalité, qui elle ne concerne que les plus âgés, ce qui fait dire à certains que c’est “OKLM” pour eux.

    Mais tu as raison, les cas sévères liés au COVID-19 va concerner des problèmes respiratoires. Mais là où je ne suis pas d’accord, c’est de ne pas voir que pour beaucoup d’autres cas, qui ne finiront pas aux soins intensifs, ils se retrouveront quand même avec de lourds handicaps.

    Et c’est très difficile de trouver des informations, je n’ai trouvé aucune étude statistique. Je sais que ça peut concerner 35 à 40% des “porteurs sains” (asymptomatiques), qu’il y a 2,7 millions de personnes contaminées en France, plus de 73000 décès qui concernent hélas les personnes les plus âgées, et seulement un peu moins de 300 000 cas “résolus”. Juste avec ces données, avec un calcul à la louche, ça fait environ 900 000 personnes qui sont ou seront susceptibles d’avoir des complications…

    ——-

    “je suis d’accord avec toi, le rôle de la flore commensale est sous estimée.”

    => De ce que j’ai compris, des explications dont on a eu la gentillesse de me fournir, ce serait là l’angle mort des vaccins M-ARN. Car ils s’occupent de la partie “mécanique” de l’organisme, concernant sa réponse immunitaire, mais sans le travail des bactéries, bah ce serait comme pisser dans un violon.

    Et comme le sars-cov2 épuise la flore commensale, affaiblissant ainsi la qualité de la réponse immunitaire, c’est peut-être pour cette raison que l’on m’a dit que l’effet des vaccins anti-Covid19 ne fera qu’augmenter la période d’incubation. Mais je n’ai pas eu plus de détails techniques.

    En revanche, je sais que bcp de chefs d’Etat ont chopé le COVID-19, et certains ont eu des “implants” d’anticorps monoclonaux, en lien justement avec la flore commensale (microbiote). J’ai vu que cela fait partie d’un corpus de recherches initialement menées pour des thérapies contre le CANCER.

    Et c’est un domaine de recherche qui est vraiment tout récent (fin 2015).

    ——-

    Mé bon…

    Cela me met mal à l’aise d’aller un peu trop loin dans ce genre de détails, car je ne sais pas comment tout ça peut être perçu. Moi je suis complètement blasé et stoïcien face à la situation, mais pour d’autres personnes, il y a peut-être un aspect anxiogène non négligeable dans tout ça 😅

  • 603c04bd5637b bpthumb

    sylvie7

    Membre
    26 janvier 2021 à 19 h 55 min

    @sawael

    Serais-tu en train de critiquer ma méthode pédagogique ?! 😉

    😁😁😁😁😁😁😁😁😁 peuuuuuuut eeeeeeeeetreeeeee 🤣🤣🤣

    Pour le fait d’attaquer, cela implique une intention. Or un virus n’en aura pas, il se comporte de façon mécanique.

    Quand tu vulgarises, utiliser un mot qui évoque une intention n’est pas gênant.

    Exemple : la mer attaque la falaise

    L’acide chlorhydrique attaque la peau.

    L’eau attaque le fer.

    La mer, l’HCl et l’eau n’ont pas d’intention belliqueuse. Et pourtant on comprend bien ce qui se passe par ces images.

    Ouais je sais chui chiante 😁😁😁 mais je crois bien que j’ai raison😁😁😁😁 il faut revoir ton image c’est tout…. 😘

  • 5fcd58414f19b bpthumb

    cineaste

    Membre
    26 janvier 2021 à 21 h 57 min

  • 6000162634334 bpthumb

    sawael

    Membre
    27 janvier 2021 à 13 h 03 min

    @sylvie7 “il faut revoir ton image c’est tout…. “

    Ok… J’aurais donc 2 réactions possibles…

    La première consisterait simplement à dire que l’usage n’est pas un bon argument pour justifier le sens d’un concept. Dans son sens originel, le verbe “attaquer” appartient au domaine militaire (“aller au contact de l’ennemi”). Tous les sens dérivés reposent donc sur de l’analogie. Ce qui signifie qu’il existe un autre vocable, plus précis et plus rigoureux, pour chacun de tes exemples. En géologie, pour la falaise, on parlera d’érosion. En chimie, pour les métaux, on parlera d’oxydation. Etc. Les employer dans le cadre d’une vulgarisation ne va pas perdre les gens.

    Le langage commun emploie souvent ce type d’analogies pour exprimer le réel, mais il y a deux problèmes à cela. Celui que nous déplorons en philosophie est que le sens des mots est dévoyé. Un idéaliste en philosophie n’a pas du tout le même sens que celui de la vie de tous les jours. Un cartésien en philo n’est pas aussi “cartésien” ou “matérialiste” que ceux qui utilisent ce mot de manière profane pour se qualifier (et sous-entendu par là qu’ils sont terre à terre, qu’ils sont athées, etc.) Cette manoeuvre était légion chez les sophistes dans l’Antiquité, pour des raisons politiques. D’où la naissance de l’analyse conceptuelle, Platon étant le premier à avoir dissocier le sens de “logos” de celui de “muthos”, qui étaient alors synonymes de par leur polysémie.

    Aujourd’hui, nous avons la même avec la com’, qui nous bourre dans le crâne des slogans, en liant des concepts entre eux de manière arbitraire. Genre “je fais ce que je veux avec mes cheveux !” Cela peut faire sourire, mais on encre dans le crâne des gens une certaine conception de la liberté, et après nous on galère pour tenter d’expliquer le déterminisme, le principe de causalité, et de faire entendre que la notion de liberté n’est pas aussi simple. C’est peut-être con, mais cela a un impact psychologique dans la manière dont nous allons jugé notre situation. Avec de la culpabilité si nous pensons que ce que nous vivons est à cause de nous, avec un esprit politique si nous pensons que ce que nous vivons est un ensemble d’effets dont nous ne sommes pas toujours la cause…

    Si certaines analogies peuvent s’apparenter à des figures de style, qui sont légion dans le domaine littéraire ou de la poésie, il ne faut pas s’y tromper car dans leur usage populaire, cela a plutôt tendance à appauvrir le langage. Si nous n’employons qu’une poignée de mots pour exprimer tout un tas d’idées qui sont différentes, bah il y aura tôt ou tard des problèmes de compréhension. Ce qui nécessite de faire ensuite des analyses conceptuelles, mais qui n’auraient pas lieu si le langage n’était pas autant galvaudé. Donc, dans le domaine des sciences, même si certains usages se font quand même, perso je préfère éviter.

    Puis, il y a une seconde réaction possible, qui consiste simplement à dire que j’en ai strictement rien à cirer lol Chacun fait comme il le sent, je m’en fous un peu ^^ Cela ne changera pas ma manière de penser… ^^

  • aa6997a963fd61ac83b95b5ba000fd55?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    olbius

    Organisateur
    29 janvier 2021 à 12 h 07 min
  • 603c04bd5637b bpthumb

    sylvie7

    Membre
    18 février 2021 à 17 h 15 min

  • 6000162634334 bpthumb

    sawael

    Membre
    19 février 2021 à 23 h 22 min

    “Il est temps de s’attaquer au mystère du Covid long, selon une responsable de l’OMS”

    https://www.sciencesetavenir.fr/sante/il-est-temps-de-s-attaquer-au-mystere-du-covid-long-responsable-oms_151375

    Si quelques études commencent à lever un coin du voile, on ne sait toujours pas vraiment pourquoi certains malades atteints du Covid-19, affichent ensuite pendant des mois des symptômes comme une fatigue extrême, des difficultés respiratoires ou des troubles neurologiques et cardiaques parfois très sévères.

    https://www.independent.co.uk/news/health/coronavirus-hospitals-death-long-covid-b1804704.html


  • 6000162634334 bpthumb

    sawael

    Membre
    19 février 2021 à 23 h 58 min

    Cela fait drôle de relire mes premiers messages de mars 2020…

    Je ne suis pas spécialiste et je ne veux affoler personne :-/

    Mais de ce qu’on m’a expliqué, ce virus est extrêmement agressif avec le temps (…). Concrètement, le Coronavirus (Sars-CoV-2) est une mutation du SARS Virus (responsable de l’épidémie de SRAS en 2002/2003). La maladie qui lui est associée est appelée Covid-19. Les symptômes commencent par une irritation de la gorge, ce qui provoque ensuite une toux, avec des montées de fièvre. Puis ça s’attaque aux poumons, d’où problèmes respiratoires (…)

    La réalité des chiffres ne reflète pas du tout la réalité sur le terrain. La situation d’urgence est telle qu’on laisse de côté le cas des porteurs sains, on part du principe que les mesures de confinement limiteront la casse (encore faut-ils les respecter). Quant à ceux qui ont eu le COVID-19 et qui sont maintenant guéris, cela ne dit rien de leur situation dans 6 mois (…)

    Puis de relire ceux qui ont tenté de “minimiser” la situation, alors
    que nous sommes toujours dans la merde, avec plusieurs mutations du virus, des
    cas de covid long, et j’en passe, bah ça me donne un petit
    goût amer dans la bouche. J’aurais aimé me planter ceci dit…

  • 6000162634334 bpthumb

    sawael

    Membre
    23 février 2021 à 18 h 49 min


Affichage des publications 321 - 330 de 330

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant