Problème de sociabilité

  • Problème de sociabilité

    Publié par Membre Inconnu le 8 mars 2023 à 21 h 02 min

    Salut,

    Je suis nouvelle ici et j’ai trouvé sympathique de pouvoir partager ses différences donc je pose ce sujet là.

    De plus en plus, après plusieurs dépressions et des rechutes, je m’empêche de vivre une vie sociable saine et stable. Enfin, elle est quasi inexistante car j’ai trouvé judicieux d’enlever mes amis de ma vie ( ou de les faire fuir ) car je déteste avoir le poids de ne pas savoir quoi penser de son amitié avec l’autre, je déteste me dire que c’est pas aussi réciproque et je déteste donner, encore donner de mon temps pour ne rien avoir en retour… Je suis peut être trop exigeante mais je vis maintenant dans la peur de rencontrer des gens, parler dans un groupe, parler en public, même la famille me fait peur.

    J’ai très peur d’être déçu car je ressens la douleur extrêmement forte ( hypersensibilité) donc par exemple je vais éviter les relations sociales au travail en m’isolant, je mets un casque de musique partout où je vais sauf quand je me promene avec mon copain. ( Le bruit inutile m’insupporte aussi )

    J’arrive plus à nourrir une relation correctement. Je fais aucun effort mais aucun. Et je me sens très oppressée quand on nous invite moi et mon copain quelque part. Donc je me force à sortir mais c’est pas vraiment mes amis ou même ma famille.

    J’ai tout le temps peur de ce que je vais entendre et y’a des moments où j’aimerai me boucher les oreilles. ( je pense je suis traumatisée à cause du harcelement enfin bref )

    C’est vraiment infernal car j’aime bien être dans ma bulle mais je me dis que c’est pas normal et que je peux rater un petit quelque chose de ma vie.

    Je sais pas si vous avez des difficultés également à être sociable.

    Je suis ouverte à la discussion…( pour une fois ) peut être que mon problème deviendra moins lourd…

    Bonne journée/soirée

    Membre Inconnu a répondu il y a 10 mois, 3 semaines 30 Membres · 37 Réponses
  • 37 Réponses
  • k13

    Membre
    8 mars 2023 à 21 h 18 min

    Bonsoir

  • manuel2210

    Membre
    8 mars 2023 à 21 h 25 min

    Salut, j’ai aussi un peu le même problème, ce n’est pas trop les gens qui me font peur mais les discussions, je me retiens souvent de dire ce que je pense est c’est super frustrant, j’ai perdu 3 jobs en deux ans et c’était des contrats d’apprentissage, j’essaye de relativiser en prenant la chose à la rigolade genre tu est trop intelligent ils ne peuvent pas te comprendre, alors que c’est un manque de réflexion ou un trop plein, tout dépend du côté ou l’on est 😅 bref je trouve très peu de personne avec qui discuter librement.

  • alka

    Membre
    8 mars 2023 à 21 h 27 min

    Salut @fleurdumal j’ai l’impression d’avoir une problématique similaire à la tienne

    Je vis en extrême indépendance je laisse pas rentrer les gens dans ma vie et fais confiance à presque personne.

    Et je suis plus à l’aise dans la solitude que dans le contact avec l’autre mais ça trouve ses limites et comme toi je ne sais pas si être au contact des autres peut m’être bénéfique

  • pierrrrow

    Membre
    8 mars 2023 à 21 h 34 min

    Bonsoir @fleurdumal , je pense qu’ici tu trouveras une multitude de gens qui rencontrent des problématiques similaires aux tiennes. Il existe plein pistes de réflexions sur le sujet. L’hyper-stimulation engendrée par l’effet de foule, du bruit ou de multiples sources d’attention amène beaucoup de fatigue, de doute et un besoin accru de retrouver le silence et la sécurité d’un chez soi, de s’isoler. Si ça te dit, je suis dispo pour que nous échangions en privé sur le sujet.

    Bien à toi.

  • edward

    Membre
    8 mars 2023 à 21 h 38 min

    Je comprends ta peine, je me reconnais beaucoup dans ce que tu décris. Harcèlement, isolement social, dépression, manque de reciprocité dans mes relations. J’ai coupé les ponts avec tout le monde, amis et famille, quand j’ai compris que je n’avais que des relations toxiques, j’ai l’impression qu’on me donne des broutilles dans l’espoir de recevoir une montagne. A présent je me montre très selectif et j’espère pouvoir faire rentrer dans ma vie des personnes saines. En attendant je me contente de me satisfaire de moi même.

    Visiblement tu as réussi à recontrer quelqu’un, si tu te sens bien avec c’est plutot positif. J’espère que tu trouveras l’épanouissement.

    Bonne soirée.

  • banbino210

    Membre
    8 mars 2023 à 21 h 54 min

    Salut !

    Je peux comprendre ce que tu ressens, car moi aussi j’ai eu des périodes où je me suis senti isolé et incapable d’entretenir des relations sociales saines. Je suis désolé que tu aies traversé des dépressions et des rechutes, cela doit être difficile. Mais je suis heureux que tu aies décidé de partager ton expérience ici.

    Je comprends que tu aies retiré tes amis de ta vie pour éviter les situations inconfortables. Mais tu sais, parfois, il est normal que les amitiés évoluent et que les gens s’éloignent. Il ne faut pas que tu te mettes trop de pression sur les relations sociales. Je sais que cela peut sembler difficile, mais essayer de sortir de ta zone de confort et de rencontrer de nouvelles personnes peut être bénéfique pour ta santé mentale et ton bien-être.

    Il est important de se rappeler que tout le monde a des peurs et des doutes, et il n’y a rien de mal à cela. Mais il ne faut pas laisser ces peurs nous empêcher de vivre notre vie. Je t’encourage à continuer à travailler sur toi-même, peut-être en parlant à un professionnel de la santé mentale ou en rejoignant des groupes de soutien.

    N’oublie pas que tu as une valeur et que tu mérites des relations saines et heureuses. Si tu te sens prêt, tu peux essayer de nouvelles choses pour sortir de ta bulle et voir ce qui se passe.

  • celi

    Membre
    8 mars 2023 à 22 h 03 min

    Des situations et ressentis similaires pour une part, et je lutte contre l’isolement extrême dans lequel je me mets par période de ma vie. J’ai toujours fait des métiers où la sociabilité et sociabilisation sont au centre. Et puis arrive l’urgence de partir, changer de travail, d’environnement… Mon CV est bien rempli !😅

    Je reste persuadée du fait que les autres sont essentiels, mais pas tout le monde et pas tout le temps… Difficile de faire la part des choses et des besoins, quand on oscille entre réalité de la vie, envies troubles, besoin de calme et besoin d’aide.

  • esiiole

    Membre
    8 mars 2023 à 22 h 16 min

    salut !

    je comprend ton mal… j’ai aussi passé une bonne partie de ma vie( et je continue d’ailleurs) à rêver d’une vie sociale ultra foisonnante, avec des amis a ne plus en pouvoirs, des groupes de potes toujours dispo, prêt a faire des activités, des sortie. Bref une vie sociale bien clichée…, une vie sociale “normale”.

    Mais bon la réalité c’est que j’ai toujours été très isolée, j’ai passé mon adolescence a ne voir personne en dehors des cours, au lycées j’avais pas mal d’amis… que je voyait la journée… une fois rentrée chez moi, j’ai toujours été seule.

    et puis une fois sortie du lycée j’ai laissée mon ex gérer l’aspect sociale, je n’était plus dans les groupes de discussion pour les soirée auxquelles nous étions invités; plus personnes ne m’envoyait de message, je rajoute a ça que j’ai commencer a travailler, ça a fini de m’isoler.

    mais pas autant que quand j’ai fais mon coming out et que j’ai commencé ma transition, j’ai rompue avec mon ex et je me suis alors retrouvée Totalement seule. Pas un message, pas une invitation… rien

    donc j’ai du m’y faire, la solitude est maintenant une de mes grandes amies…

    je n’ai pas encore renoué beaucoup de relations, mais les quelques une que j’ai maintenant sont très saines, plus riches, et beaucoup moins éreintante.

    j’ai une astuce a te donner : le mode Balek

    je m’explique :

    -Sois toi même. si tu a besoin de te changer pour plaire au gens, c’est qu’il ne t’apprécient pas, ils apprécient la version de toi modifiée que tu leur présente. et plaire au gens qui ne nous aime pas, n’a aucun intérêt .

    -Tu ne dois rien au gens. tu ne te dois pas de prendre de leurs nouvelles tous les jours ou toutes les semaines. tu n’as pas a leur “prouver” ton amitié. tu n’as pas à leur donner ton temps.

    j’aurais d’autres points mais je les ai pas vraiment posés donc les ressortir comme ça vite fait, c’est pas facile ^^”

    Mais en gros en ce qui concerne le social, il faut essayer de lâcher prise, de ne pas trop se poser de questions, ( je sais a quel point c’est dur) apprends a vivre avec toi même et puis laisse la vie te présenter de nouvelles personnes, soit toi même, si elles doivent devenirs tes amies, elle n’en aurons rien a faire que tu sois particulière, sinon elles ne seront jamais plus que des connaissance..

    si jamais tu a envie d’en parler, mes dm sont ouverts ^^

  • nawnaw

    Membre
    8 mars 2023 à 23 h 10 min

    Bonjour, et bienvenue !!

    Je te comprends parfaitement… surtout que moi, ma meilleure amie que je considérais comme ma soeur, d’un jour à l’autre, elle a changée…. et j’ai eu une déception, je ne savais pas qu’on pouvait ressentir la même peine que en rupture amoureuse…

    c’était dur… mais après j’ai pu faire le cap, pour moi les amis, pour prouver mon amour pour eux je les aide, sans rien attendre en retour… même si defois je sens que ce n’est pas autant réciproque par quelques uns…. mais la finalité en soi c’est d’être présente…. Moi le problème je n’aime pas trop d’aide en retour car je sens que je suis un poids…..

    J’ai aussi peur de m’attacher que toi, donc je vois un peu plus de monde, un peu plus d’amis, c’est très variée, sans vraiment m’attacher profondément à un car j’ai peur qu’on me laisse tomber

    je pense que tu peux entretenir des relations saines sans qu’il y est un attachement aussi profond, ça se travaille, ce n’est pas évident mais faut juste ajuster ses attentes… difficile à dire qu’à faire mais ….

  • fenderltd

    Membre
    8 mars 2023 à 23 h 13 min

    Bonsoir à tous,

    je pense que nous sommes assez nombreux à ressentir ces problèmes relationnels. notre hypersensibilité, notre approche de la vie, notre fulgurance non partagée crée vraiment des difficultés dans la relation à l’autre au quotidien

    Moi je vis seul (mes enfants de 17 et 21 ans avec leur maman) avec mon chat et ma vie pro est une vraie galère alors que j’ai été forcé à faire des études longues (plutôt réussies et sans difficultés par ailleurs) : Dr Ingénieur en sciences, certifié de mathématiques, certifié data scientist, maitre praticien en hypnose ericksonienne et PNL +++++ Je n’ai pas trouvé d’environnement me permettant de m’épanouir (2 fois 6 ans dans l’industrie et Sanofi pour finir, puis prof de maths, cours particuliers, chauffeur de taxi;;;) et puis avec l’âge et le parcours trop varié, je pense ne plus intéresser grand monde ni être pris au sérieux… quel gâchis de mes capacités (que je n’exploite que pour moi, là est le gâchis… )… bientôt salarié taxi à nouveau au SMIC, pour subvenir à mes besoins….je suis fier de moi néanmoins quand je vois tout ce que j’ai fait et traversé, les épreuves affrontées la quasi majorité sans aide aucune…et surtout ce que je suis toujours et encore capable de faire, je me surprend parfois un peu…

    Alors oui, des phases difficiles et de la dépression car on ne nous aide pas suffisamment à être fier de nous… pour certains depuis la plus tendre enfance (c’est mon cas), avec les difficultés sociales rapidement rencontrées à l’école qu’on ne vous aide pas à affronter (mes parents se moquaient!!!! gentiment de moi), les autres qui vous descendent parce que vous êtes différent et que vous faites peur dans votre genre, une fulgurance que les autres n’ont pas forcément et certains vous mettent à l’écart à cause de cela…

    Même les bons amis au final, c’est un peu compliqué s’ils ne sont pas zèbre car ils n’arrivent pas toujours à faire avec vous et se protègent en vous mettant à l’écart….Mes parents ne m’ont jamais soutenu… ce n’était jamais assez (de quoi???), j’étais chiant, toujours vouloir à être différent et avoir des avis différents pour me faire remarquer…. comme s’ils n’avaient pas compris que vue ma nature à ne pas spécialement vouloir me faire remarquer, j’avais quand même besoin d’exprimer mes positions, assez différentes de leur ultra conformité….

    Bien sûr qu’il ne faut rien demander et ne rien attendre des autres… construire sa vie et ses relations comme on les aime….On attire qui on attire, on repousse qui on repousse…

    Ma vie est archi vide c’est clair…mais je ne demanderai qu’à avoir un cercle d’amis plus large, des gens que je puisse voir et rencontrer régulièrement…je reste ouvert et j’essaye de m’ouvrir toutes les portes et toutes les possibilités mais je ne ferai plus comme étant plus jeune où à vouloir être absolument accepté par les autres, on se demande ce qu’il faut dire ou ce qu’il faut faire pour plaire….

    Chacun doit pouvoir être soi et s’exprimer dans un environnement bienveillant et chaleureux…

    inutile de perdre son temps à faire semblant…un cercle peut-être restreint…être tout seul, il manque quand même quelque chose…

    Le truc c’est que nous ne sommes pas très nombreux globalement … je n’ai pas rencontré au cours de mon parcours un seul autre zèbre … et je pense quand même que nous avons naturellement de quoi mieux nous comprendre et nous entendre

    J’ai été long…je sais…

    Je dirais: soyons nous même, restons ouvert, accueillons la différence avec bienveillance et ne perdons pas notre temps et notre énergie avec des faux-semblants…la vie est courte…rendons nous là aussi agréable que possible…

    Perso, je suis toujours sous AD depuis un moment maintenant… Je ne sais pas si j’arrêterai un jour, on verra bien..ce dont je suis persuadé néanmoins c’est que nous n’avons pas besoin de cela…

    Je suis mon unique et meilleur soutien et toute mon envie, mon enthousiasme, mon NRJ et mon amour à partager, comme au premier jour….la vie se renouvelle sans cesse, à chaque instant….

Page 1 sur 4

Connectez-vous pour répondre.