Comment supporter d’être en décalage ? HPI + hypersensibilité



  • Comment supporter d’être en décalage ? HPI + hypersensibilité

     Anonymous mis à jour il y a 5 mois, 2 semaines 17 Membres · 31 Messages
  • ced

    Member
    5 juillet 2019 at 16 h 58 min

    Je pense également que cette proportion de 2% est très certainement sous estimée. Je partage entièrement ce sentiment de n’être entouré que de ca ou d’en voir partout 🙂

    Je rejoint également aspie dans l’idée que “surdoué” est mal défini ou pas adéquat dans le cadre d’une “proportion officielle”.

    Cela dit, cette situation me parait assez logique car nous ne sommes qu’a l’aube de la reconnaissance de cette différence.

    J’imagine que pour la majorité, nous nous identifions a ce “status”, grace a nos lectures, a des videos, des échanges sur les réseaux sociaux, …

    La société d’aujourd’hui nous offres ces possibilités alors qu’il y a 20 ans ce genre de connaissances  étaient réservées aux rats de bibliothèques. Et encore les études psycho-scientifiques n’en étaient qu’a leurs débuts.

    Il est fort probable que d’autres études suivront, qu’une meilleure compréhension des différences s’installera, qu’une granularité plus fine des diagnostiques verra le jour et qui sait… ramènera la proportion de “normo-pensant” a 2% de la population 🙂

  • ced

    Member
    5 juillet 2019 at 17 h 33 min

    Merci Etienne 🙂

    Pourrais tu préciser sur quel aspect tu n’es pas d’accord ? Car je suis d’accord avec toi sur le point : L’érudition ne remplace pas l’intelligence..J’en connais beaucoup des savants qui sont incapable de penser “hors du cadre”

    Je te rejoint aussi sur ton point de vue : je distingue le fait d’être “doué” (voir “surdoué”) du fait d’être intelligent“. Et c’est la que se fait la démonstration de ce que j’avançait : il commence a y avoir une différenciation entre “HPI” et “HQI” (voir THPI, TTHQI, etc …) , soit plus de granularité dans les diagnostiques (ou du moins dans les approches 🙂 ).

    Concernant le terme “normo-pensant” il me dérange aussi d’une certaine façon car il donne grosse connotation de banalité a d’autres personne alors que personne n’est banal.  J’ai juste utilisé ce terme pour faire référence a un terme commun et surtout dans une dernière phrase qui se voulait humoristique avant tout 🙂

     

    PS : édité pour supprimer les balises HTML

  • yohann-schroo

    Member
    5 juillet 2019 at 17 h 51 min

    Je rejoins ced sur ses propos, c’est souvent long ce genre de processus, mais en temps normal ça finit par arriver.

    M’enfin ça va vraiment etre très long hein.

    Que ce soit pour asperger, autiste de haut niveau, surdoué, précoces, HPI, ce que vous voulez? Et quand je dis “long” je parle pour plusieurs dizaines années. Car pour le moment en attendant on est loin d’etre sorti de l’auberge, m’enfin ça empeche pas de vivre non plus m’enfin bon…

  • Anonymous

    Member
    16 juillet 2019 at 7 h 16 min

    @marion27

    Pour supporter.., j’analyse les gens. Je regarde en eux ce qu’il y a en moi. Ils sont d’excellents miroir. Une merveilleuse possibilité de comprendre, de les comprendre, de me comprendre. En plus avec eux ça va très vite, c’est dans l’instant que j’apprends. Aucune page à tourner, la réflexion, le choc, tout est instantané. J’adore.

  • fuegodemisojosgmail-com

    Member
    30 août 2019 at 20 h 10 min

    Youhou, je suis heureuse d avoir pu lire vos commentaires. Même situation, solitude, replis sur soi. On s y fait. Pour le handicap: Socrate avait un daimon: inspiration divine..et Aristote nous disait qu il n y avait point de génie dans un grain de folie. Pas tous les fous sont des génies bien sure, ça c est important.  Si vous lisez, au fil de l histoire, vous pouvez faire aisément des parallèles avec la démonologie( voir étymologie daemon: puissances divines)  des temps modernes ou les djinns musulmans(maladies psychologiques) et le côté handicap du HP. Frustration, négativité, marginalité(souvent reliée à la folie), enfin des lésions psychiques. Évidemment, les problématiques « démoniaques » de l église n ont rien à voir en soi avec la problématique du HP, il existe simplement des liens étymologiques cohérents que je trouvais intéressants. Puis, il y a les aptitudes (diverses) à voir des évidences,  là où les autres pigent rien. Hors certains liens, peuvent se vérifier…comme je viens de le faire avec Socrate. Ou du style Lol 😂 Et surtout ce sentiment depuis toujours d être différent, « mal incarné » (Selon conception new age de l enfant indigo..).Donc je souhaite à tout le monde bonne chance et mieux vaut peu d amis, qu une foule qui nous comprennent pas. 💕🌺

  • fuegodemisojosgmail-com

    Member
    30 août 2019 at 21 h 55 min

    *sources vérifiées, c est juste…ça reste des croyances…enfin ce que je voulais dire c est que c est l image de La Croix a porter, essayons de retenir le bon côté. Dsl pour aparté ^^

  • maroan

    Member
    31 août 2019 at 6 h 48 min

    Merci aux intervenants de cette discussion. On vient de me découvrir HPI, ce que je suspectais. Mais je n’imaginais pas le caractère multidimensionnel de cette personnalite car je considérais benoîtement que les HP ont uniquement des facilités  d’apprentissage. Et donc je relis toute ma vie a cette aune, je me comprends mieux, en particulier mon empathie et ma solitude.

    Tout ça pour dire que je me delecte de vos avis sur le sujet.

  • licorneureuse

    Member
    14 octobre 2019 at 9 h 31 min

    Bonjour !!

    Je lis vos interventions avec beaucoup d’attention même très tardivement, j’en suis navrée.

    Il est vrai qu’on trouve des solutions, des compensations mais je dois dire qu’en terme d’émotions, j’éprouve et même encore maintenant de grosses difficultés. Je suis dans un faux-self à mon avis trop important et donc je suis fatiguée et actuellement, en retrait. Je trouve mon réconfort ici avec des personnes merveilleuses où le décalage n’existe pas. Je vais essayer de lire, merci beaucoup pour vos retours et votre attention 🙂

  • jabberwocky

    Member
    14 octobre 2019 at 12 h 09 min

    Je pense également que cette proportion de 2% est très certainement sous estimée.

    Hé bien moi, je pense le contraire ced. Deux pour cents, c’est en effet “considérable”. Si on suit cette logique selon laquelle la proportion de surdoués est sous-estimée, cela reviendrait plus ou moins à nier le phénomène.

    Il y a de toute façon un problème de mot et de sens. On devrait parler de “haut potentiel” et non pas de surdoué ou de zèbre (qui, je le rappelle, est l’animal le plus con de la savane).

    L’appellation “haut potentiel” sous-entend que les personnes concernées ont un outillage ou une architecture qui peuvent les hisser plus facilement vers l’intelligence. Rien de plus.

    Des hauts potentiel immatures, extrémistes, manipulateurs, toxiques, naïfs, stupides même, j’en ai personnellement rencontré. L’intelligence cela se travaille et se vit.

    Des tas de gens préfère étouffer leur potentiel plutôt que de le vivre. Question de commodité. Parce que vivre l’intelligence, c’est se mettre à la marge.

    Tout le monde ne peut pas se permettre un luxe comme celui-ci…

  • ilya

    Member
    14 octobre 2019 at 18 h 28 min

    Bonsoir.

    J’ai remarqué que lorsque je suis en groupe mais en action, déménagement, sport, choses qui m’intéressent, chose que je “dois” accomplir, que j’ai envie d’accomplir, activité avec objectif assez concret, tout se passe plutôt bien.

    Par contre quand ce sont des soirées, des moment ou les gens se regroupent pour discuter, faire la fête uniquement pour discuter faire la fête, partager des banalités, sociabiliser là c’est la “cata”. En général je fini seul dans un coin à regarder les autres, la sensation est assez désagréable.

    Je n’ai pas encore trouvé la solution, peut être qu’elle serait de partir plus tôt, en général je m’éclipse sans bruit après avoir bien ruminé mon désarroi. Ce genre de moment ou tu es entouré de plein gens mai que tu te sens plus seul que jamais.

    Peut être que se fixer des objectifs dans ce genre de moment, donner un sens concret serait une solution, idée qui vient de me traverser l’esprit à l’instant. A méditer.

  • patricia-rennes

    Member
    17 octobre 2019 at 15 h 05 min

    @jabberworcky et @ced

    pour le % de HP si l’on se refère aux probas il y  a un truc qui me parle c’est la courbe de Gauss

    il semble que 130 et au delà soit dans les 2.2% (du bon coté ) et que cela ne varie pas beaucoup sur  le temps.

    chouette j’ai retrouvé la source

    https://www.psy-co.ch/mesurer-le-haut-potentiel/

     

  • Anonymous

    Member
    18 octobre 2019 at 14 h 47 min

    Bonjour à toutes et tous,

    Je pense qu’il n’y a pas à supporter quoique ce soit. il est nécessaire d’accepter, et de se dire que c’est comme ça. Il y a une majorité et une minorité. Cette minorité de “surdoués” je préfère alter-doués, existent et ont du mal à s’intégrer dans l’illusion de la réalité de la majorité. Ne luttons pas, ne subissons pas. Soyons nous-même et vivons le à fond. Grace à ce site entre autre, on peut constater que nous ne sommes pas seul(e)s. Nous sommes aussi des terriens, pas des alter-terrestre, encore plus conscient que les autres, que le monde va mal. Alors trouvons nous, rassemblons nous et soyons plus fort que toute cette bêtise qui nous entoure. Nous sommes cette minorité qui pourrait sauver notre monde et celui de nos enfants.

    L’humanité n’a t elle pas cru un jour que la Terre était plate, ou que l’on ne pourrait jamais aller sur la lune?????

    Merci de m’avoir lu et à bientôt.

  • patricia-rennes

    Member
    19 octobre 2019 at 16 h 16 min

    @Dyonisos

    c’est interessant cette piste de se regrouper

    —————————————————————————

    je sais que nous sommes tous différents mais nous sommes d’accords sur plusieurs points qui sont en cohérence avec nos particularités

    le monde va mal (climat , pollution…)

    peut être pourrions nous nous faire entendre si nous nous regroupons .

     

  • licorneureuse

    Member
    21 octobre 2019 at 17 h 53 min

    L’acceptation parait être une bonne stratégie mais est-ce que s’accepter soi veut dire qu’on se sentira moins seul(e)(s) ? Je suis très contente de mettre des mots sur mon fonctionnement cognitif et émotionnel mais … est ce que ça a arrangé ma vie sociale, la gestion de mes émotions, le sentiment de décalage trop fort ? et bien non… enfin pour l’instant, la réponse reste négative de mon coté, malheureusement ….

    Petite piste : la méditation est vraiment pas mal pour gérer les émotions négatives et l’hypersensibilité … au même titre que les bouchons d’oreilles pour le bruit 😉

  • Anonymous

    Member
    23 octobre 2019 at 12 h 55 min

    Bonjour,

    j’arrive sur le site et tous ces témoignages sont rassurants même si chacun suit son propre cheminement.

    Je ressens la même chose que toi Marion à 42ans mais effectivement même si le diagnostic est tombé, l’allégresse de la première semaine est vite retombée.

    Et une déferlante de questions a surgi. Que faire avec ça? Comment l’intégrer après tant d’années passées dans un flou complet? etc etc

    Changement de coupe, de cap et après?

    Les nuits sont entrecoupées entre rêves étranges, sommeil agité et insomnies.

    Donc je suis toujours dans le flou, d’un autre ordre mais très flou quand même.

    J’espère trouver des réponses en discutant avec vous tous;)


Viewing 16 - 30 of 30 posts

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant

New Report

Close