Décalage affects / intellect



  • Décalage affects / intellect

    ?s=1&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue Anonyme mis à jour Il y a 6 mois, 1 semaine 9 Membres · 19 Messages
  • f8c234aed16224f713a96334dc15f3a9?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    mdc83

    Membre
    21 mai 2020 à 11 h 46 min

    Bonjour,

    Je ne suis pas diagnostiquée haut potentiel, je ne sais donc pas si je le suis. Mais si je suis arrivée sur cette page, c’est que je me pose la question depuis un certain temps déjà. J’ai 36 ans et des difficultés depuis un certain nombre d’année. Mon parcours a été extrèmement chaotique à cause de troubles du comportement alimentaire (anorexie, boulimie). Enfant j’étais plutôt “précoce” (à l’époque on ne parlait pas de cela comme aujourd’hui), j’ai sauté la classe du CP, j’ai eu une scolarité plutôt réussie, j’ai fait médecine malgré tout, des études entrecoupées de dizaines d’hospitalisation, de diagnostics psy (troubles anxieux, dépression, TCA ) .. Ce qui me caractérise le plus est un décalage complet entre une immaturité affective (des angoisses, des peurs d’abandon, une hypersensibilité, des débordements émotionnels) et une maturité intellectuelle, des pensées et des raisonnements constants qui ne s’arrêtent jamais ! On m’a toujours dit que j’étais une fille “brillante”, “super intelligente” ( je ne sais pas ce que ça veut dire…) et qu’on ne comprenait pas comment une fille si intelligente pouvait ne pas utiliser ses capacités de raisonnement pour faire cesser des angoisses irrationnelles….Je me suis toujours sentie décalée et incomprise car oui entre ce que peux développer intellectuellement et ce que je ressens intérieurement il y a un gouffre immense. Cela s’est traduit dans tous les domaines, y compris dans les relations amoureuses (inexistantes par crainte, me sentant trop décalée entre mon intellect et mes affects). Je suis suivie par un psy depuis de longues années. Nous n’avons jamais vraiment évoqué le haut potentiel. Parce que lui est braqué sur le fait que j’ai eu des difficultés d’attachement petite (prématurée, difficultés alimentaires) et moi en plus j’aurais presque honte de me penser haut potentiel donc je n’en parle pas. J’ai peur de passer pour la nana prétentieuse. C’est toute la difficulté…Comment distinguer symptômes psy du reste ? Moi je pense que rien arrive par hasard. Y a t-il plus de difficultés psy chez les hauts potentiels ? Ce n’est pas une maladie mais cela peut entraîner des troubles sans doute par des traits de personnalité ou par un mode de fonctionnement bien particulier ?

  • aa6997a963fd61ac83b95b5ba000fd55?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    olbius

    Organisateur
    24 mai 2020 à 15 h 45 min

    Hello !

    Est-ce que tu as envisagé de consulter un autre psy, pour avoir un second avis ?

  • 5f6f03b8aa053 bpthumb

    yesminah

    Membre
    24 mai 2020 à 16 h 48 min

    bonsoir, je dirais la même chose qu’olbius, d’essayer de voir un autre professionnel.

    il y a un truc qu’on nomme la sur-attribution, qui consiste à attribuer au fait d’être hpi tous les autres problèmes qu’un individu peut avoir par ailleurs. sur le blog over the 130 le sujet est abordé et j’ai bien aimé l’approche et l’argumentation.

    parce qu’il y a effectivement encore débat sur le fait que les hpi ont une manière de se relier qui peut se rattacher à l’immaturité et la dépendance affective à cause de l’intensité des affects et de leur manifestation. mais y’a aussi plusieurs hpi pas détectés qu’on rapproche de certains troubles psy (bipolaire, dépressif, narcissique le plus souvent) . comme des hpi qui peuvent aussi être alcooliques, dépressifs, victimes d’inceste ou maltraitance, avec des carences affectives graves qui les rendent dépendants affectifs, etc…

    et si on met tout sur le compte de la douance on n’a pas la bonne prise en charge et la personne peut continuer à souffrir longtemps.

    dans un premier temps passer des tests (si on est en état de les passer) c’est bien pour faire un diagnostic différentiel. et après voir pour le reste…

    bon courage en tout cas

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    24 mai 2020 à 17 h 16 min

    Hey Salut.

    J’ai toujours été tellement fier que je ne peux que me demander comment c’est possible d’en arriver à demander à un autre ce qui se passe en moi (nous).


    Avez-vous déjà pensé au fait que le machin de Psy(chologues) n’est qu’un énorme amas de statistiques qui fonctionne péniblement pour la masse? Donc, comment voulez vous que ça fonctionne sur vous puisque vous faites partie des quelque pourcentage qu’on aimerait bien voir disparaître?

    Avez-vous déjà pensé au fait que le machin des Psy(chiatres) est basé sur un dogme créé par des réunions de gens malades qui ont inscrits des “lois” à grand coup de “qui criera le plus fort”?

    Avez-vous déjà pensé que l’un ou l’autre de ces charlatans ne fait qu’appliquer aveuglément un soit disant remède infondé basé sur du flan qui ne fait que de traiter les symptôme en amenant surtout pas la guérison (pas rentable) et surtout basé sur le fait qu’il faut que vous y retourniez afin de délester votre porte-monnaie?


    Si jamais, il me semble que ce que vous percevez comme des “troubles affectifs” ne sont que le reflet de ce qui se nomme actuellement la “DemiSexualité”?
    Etre DemiSexuel c’est d’abord vouloir lier son être profond avant même d’entre-voir autre chose (oui il m’a fallu 20 ans pour comprendre que c’est ce qui m’habite).


    Pourquoi vouloir absolument ressembler aux autres alors que ce n’est pas possible?


    N’allez surtout pas croire que j’ai des solutions si ce n’est de commencer par s’écouter avant d’écouter les autres. En tant qu’Artiste et provocateur Né je me complaît simplement à provoquer des questionnements.

    Paix et Tremblements.

    https://www.youtube.com/watch?v=y7kvGqiJC4g

  • 5d2a2cb085eb8 bpthumb

    bagayaga

    Membre
    24 mai 2020 à 18 h 02 min

    La seule choses que te permet de payer un psy, c’est de pouvoir renouer un dialogue intérieur…

    Le fait de te raconter à un étranger. Permet d’organiser l’introspection. Tu te racontes et cela te permet de prendre conscience de ta réalité. De lever l’anesthésie, le déni.

    Dès l’enfance nous apprenons à nous nier…

    L’enfant pleur, le parent l’invective à ne pas pleurer…

    C’est quoi cette méthode sérieusement ?

    La psychologie n’est pas inutile nan.

    Mais si on développait une éducation saine , basée sur l’écoute de soi, assumer ce que l’on est plutôt que chercher à être ce que la société effectivement attend de nous et surtout que l’on nous laisse apprendre à être nous même et comment on fonctionne et comment nous devons réagir face à la réalité en fonction de ce que l’on est.

    Eh bien les psychologues seraient inutiles. Car nous aurions un dialogue intérieur sain et quotidien et nous réglerions nos soucis nous même en temps et en heures !

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    24 mai 2020 à 18 h 23 min

    @bagayaga

    @bagayaga


    Serait-ce possible de lire, puis comprendre ce qui est écrit avant de répondre n’importe quoi?

    Ou est-ce que tu m’as vu écrire que c’est inutile?

    As-tu déjà pensé au fait que ce n’est pas parce que toi tu t’es nié toi-même que tous les autres l’ont fait aussi?

    Allo? Allo?

  • 5ec2a0d9097a9 bpthumb

    isit

    Membre
    24 mai 2020 à 19 h 03 min

    Bonjour @mdc83

    “…on ne comprenait pas comment une fille si intelligente pouvait ne pas utiliser ses capacités de raisonnement pour faire cesser des angoisses irrationnelles….”

    Ça m’agace un peu quand j’entends des chose de ce genre… Pour moi on ne peut tout simplement pas se libérer de ses émotions par la raison.

    Cela permet au mieux de comprendre leurs origines mais ça ne suffit pas. Ce serai comme dire que tu peux te débarrasser d’une envie de pisser en comprenant par quels mécanismes tu t’es retrouvé la vessie pleine (désolé pour l’analogie…).

    Au pire ça permet juste de mettre un bon gros couvercle sur nos émotions, comme on l’apprend dès l’enfance, car ça ne fait “pas bien” en société…

    On en devient des cocottes-minute prêtes à cracher un jet de vapeur brûlante dès qu’une situation titille un peu trop notre soupape.

    Voilà pour moi il faut pouvoir retirer ce couvercle, laisser sortir son émotion entièrement et complètement, c’est à dire pleurer, taper, crier, trembler, se rouler par terre, etc, jusqu’à ce qu’on en ai plus le besoin. Cela bien sur dans un contexte sécurisé et si possible entouré d’amour, de bienveillance et de compréhension.

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    24 mai 2020 à 19 h 16 min

    @Isit

    Je suis 100% d’accord avec toi en temps qu’ Enpath qui s’est volontairement transformé en psychopathe afin de pouvoir dire “oh t’as mal? Etonnant… Moi j’ai rien senti!”

    Depuis que j’arrive à déplacer mon corps éthérique et à en attiré d’autres à moi il m’arrive souvent de pleurer sans ressentir absolument aucune émotion si ce n’est celle de l’autre et ça fait vraiment bizarre.

    Alors je me pose souvent cette question :

    Et si les Emotions n’était qu’un system qu’on a foutu en nous pour nous retourner la cervelle afin de nous emprisonner comme tellement d’autre system “caché”?

  • 5d2a2cb085eb8 bpthumb

    bagayaga

    Membre
    24 mai 2020 à 19 h 24 min

    La catharsis mon pote, tu devrais tester peut-être ?

    Le conflit ça ne marchera pas avec moi…

    Inintéressant au possible.

    Moi mes glandes se portent bien là haut, la colère ce n’est pas une émotion qui me traverse souvent.

    Du reste tu peux bien écrire ce qui te fais plaisir, il n’empêche que c’est mon approche sur le sujet. Que ça te défrise les poils de uc, me laisse un tentinet de marbre.

    J’ai bien lu ton message. Je t’offre un accès de compréhension pour la démarche thérapeutique. Si tu préfères chier sur mon topo, qu’est ce que tu veux que je te réponde ?

    Je suis fatiguée des esprits rigides et hermétiques…

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    24 mai 2020 à 20 h 09 min

    @bagayaga

    Ah super et?

    Est-ce que tu as lu que j’étais pour ou contre toi?

    Pourquoi tu communiques puisque tu n’as rien à foutre de l’autre?

    Je suis sûr qu’il y a de quoi nommer la déficience mental qui t’habite!

  • 5ec2a0d9097a9 bpthumb

    isit

    Membre
    24 mai 2020 à 20 h 31 min

    @Empereur Je crains de ne pas être convaincue que les émotions voyageraient à travers un corps éthérique. M’est avis que les émotions qui te font pleurer sont bel et bien les tiennes. En tant que psychopathe volontaire tu t’es peut être tellement coupé de toi même que tu en viens à croire que ce que tu ressent appartient à d’autres ? (ce n’est qu’une hypothèse…)

    Quand à ta question, je ne sais pas exactement à quel système caché tu fais référence, ni qui serait le “on” qui aurait mis les émotions en nous pour “nous retourner la cervelle” (dieu ?).

    Sur la raison de l’existence des émotions je suppose que, comme pour les mécanismes de souffrance physique, elles sont à l’origine là pour nous alerter que nous nous trouvons dans une situation délétère pour notre personne. Malheureusement le mécanisme étant généralement largement saboté durant l’enfance, il se révèle souvent assez dysfonctionnel…

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    24 mai 2020 à 20 h 59 min

    <div>
    </div>

    @Isit

    Tu supposes mal. Si je propose quelque chose c’est bel et bien parce que je l’ai analysé sous toutes ses coutures et sous tous les angles et retourné de toutes les manières possible et imaginable sinon je me tais. Etant un Impérialiste Empirique je peux te garantir que j’ai fais l’expérience une bon millier de fois avant d’en parler. Malheureusement, étant Occultiste plus que convaincu Je pense qu’actuellement je dois réussir à comptabiliser une bonne dizaine de sens dans mon corps alors que le reste du monde sais actuellement tout juste se servir des 5 sens de bases… Donc, comment pourrais-je bien expliquer ça à quelqu’un qui apparemment n’est déjà pas Empath sinon, il aurait au moins fait un petit pas dans mon sens… Ne voyez ici nul mépris de ma part mais une simple constatation.

    J’ai dit que j’étais psychopathe volontaire mais pas un être complètement refoulé… C’est juste qu’en façade je ne vais surtout rien te montrer car je ne souhaite pas être pris pour un fou bien que ça me plaise…


    Pour la question, si tu souhaite mettre “Dieu” dans le jeu, je pense qu’il est préférable de nommer ça “lui”, “le Créateur” ou “Glitche Manitou” à la limite mais le terme Dieu est à proscrire à moins que tu ne souhaites t’attirer les foudres des Religieux et autres personnes limités qui vont faire une analogie nauséabonde alors qu’ils ont oublié de s’auto-flagellé et/ou de s’agenouiller dans le gravier en vociférant… Et puis, Etant Odiniste j’ai envie de te faire croire que Dieu est Odin mais, ça serait te mentir. donc,

    “On” s’est bien car c’est justement indéfini!

    Sinon, à force de me promener dans moi même et, du coup, forcément beaucoup dans le multivers, je l’ai découvert celui qu’on appelle “Dieu” et… mouais… c’est juste un endroit assez peuplé de présences invisibles et, il y en a effectivement une qui répond à ce nom la mais, j’en ai toujours préféré d’autres.


    Je doute très fortement que les Emotions soient présentes pour nous informer de situation dangereuse ou non sinon, pourquoi suis-je condamné à ressentir celle des autres alors que pour ce qui est des miennes, tout le monde s’en fout? Serait-ce pour que je puisse les manipuler à ma guise? Plus sérieusement je pense que c’est bel et bien pour pouvoir communiquer avec les nombreuses présences invisibles qui nous entoure qui, elles aussi en produisent.


    Oui je sais que ce que je propose n’est pas à la porté de tout le monde et qu’il faudrait le proposer différemment avec une autre terminologie seulement, j’aime le mysticisme.


    Si je te met un joli dessin coloré, est-ce que ça te parles?

  • 5d5ff71276985 bpthumb

    byaku

    Membre
    24 mai 2020 à 21 h 06 min

    Tu t’identifies un peu trop à Commode si tu veux mon avis

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    24 mai 2020 à 21 h 12 min

    @byaku


    Ah non… Moi mon kiffe c’est les territoires!

    C’est fou qu’une image puisse si facilement opérer de si grande manipulation dans l’esprit des autres.

    Si tu tiens à ce point la à m’analyser, je te lit.

  • 5f05abe2a555c bpthumb

    isabelle1970

    Membre
    24 mai 2020 à 21 h 20 min

    @mdc83 j’ai un parcours long de thérapies diverses et variées … mon environnement familial n’était pas vraiment top et j’ai longtemps, via divers psy de toutes sortes , pensé que tout venait de là .

    Et puis , à mes 35 ans, pour la première fois enfin je suis tombée sur une psy avec qui j’ai pu parler de ma zébritude ( je l’avais déjà fait avant mais tout comme toi, les psy ne voulaient pas “entendre” que ça pouvait avoir tout de même un impact d’une façon ou d’une autre, il faut dire que à l’époque, oups ça fait vieux ça ^^, on ne parlait que de “surdoué” diagnostiqué avec un QI de tel nombre qui disait que j’ étais à 22 ans”intellectuellement au-dessus de la moyenne et que je faisais partie de x % de la population … =/ )

    Et enfin donc, à 35 ans je tombe sur une psy qui connait le sujet !!! Je ne renie pas tout le travail fait en thérapie avant mais il est certain que ça m’a apporté un “éclairage” en plus sur le pourquoi et comment j’avais vécu tout ça .

    ça m’a aussi permis d’utiliser des particularités de mon fonctionnement pour remonter des pentes très ardues 🙂 (remontées déjà entamées par les thérapies précédentes mais pas avec ces outils là 🙂 )

    Je reste convaincue que les thérapies ont leur utilité , qu’elles permettent d’avancer mais je pense aussi que parfois, il est bon de changer de thérapeute, juste parce que soi, on a changé justement et qu’il faut une “nouvelle” vision pour continuer sa propre évolution 🙂


Affichage des publications 1 - 15 de 19

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant

New Report

Close