Identification du HPI



  • Identification du HPI

    5e8aa3c06fde9 bpthumb zelos mis à jour Il y a 2 mois, 2 semaines 11 Membres · 68 Messages
  • 5e6b9bdc994ee bpthumb

    jenny

    Membre
    10 février 2020 à 19 h 44 min

    Bonjour à tous,

    Je me demandais : pour être considéré comme HPI, faut il à la fois avoir un QI supérieur à la norme ET en même temps présenté les autres caractéristiques cliniques telles que l hyper empathie, l hyper sensibilité, l intuition,…

    Ou peut on être considéré comme HPI si on présente juste un des 2 versants ?

    Merci

    Au plaisir de vous lire !

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    10 février 2020 à 20 h 40 min

    Salut jenny,

    Je crois que c’est malheureusement un petit peu plus compliqué que cela. Tout le monde semble s’accorder à dire qu’il faut en tout cas, un cerveau qui fonctionne différemment (ce qui par conséquent, peut avoir une incidence sur le QI mais ce n’est pas le plus important je crois).

    Quant aux “caractéristiques cliniques”, tu comprendras que chaque être humain est différent, les HPs ne font pas exception donc tous les HPs ne cochent pas toutes ces cases.

    Je peux te conseiller quelques bouquins si tu le souhaites.

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    10 février 2020 à 20 h 40 min

    Salut @Jenny ^^

    Il me semble qu’il y a déjà un groupe parlant de ce sujet ^^, je crois Adulte Surdoué ou Haut Potentiel, parskici tu vas trouver que des gens de haute savoie, et apparemment , c’est le vide intersidéral pour l’instant ^^

    Le QI “tout seul”, sorti du contexte de la personne n’a pas de sens, et il existe en parallèle, des hypersensibles sans une once de douance. Mais le HP, de par ses connexions neuronales en arborescence et ses traitements ultra rapides est indissociable du côté hypersensible, hyperempathe, et pour beaucoup pas mal intuitifs.

    Le livre du psychanalyste Thomasella (je crois, il date dans ma bibli ^^) ” Trop sensibles pour être heureux””, traite magnifiquement bien de ce sujet et aide à s’approprier cet outil, qui peut-être autant un calvaire qu’un bijou quand on ne parvient pas à le manier

    Mais, pour une vue plus large avec un meilleur regard critique, je te conseillerais Trop Intelligent pour être heureux, de Jeanne Siyaud-Faccin, auquel celui de thomasella miroite avec subtilité.

    Être HP fait donc appel aux deux versants ^^

    En espérant t’avoir répondue ^^ (j’hallucinnnneee, première fois où je fais pas de HS)^^

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    10 février 2020 à 20 h 46 min

    Oups, on s’est croisés Stuck Out Tongue Winking Eye

  • 5d9cec85190f8 bpthumb

    sephorak

    Membre
    10 février 2020 à 23 h 13 min

    salut @jenny. Pour répondre précisément à ta question, pour être considérer comme haut potentiel il faut répondre à plusieurs critères. Je vais essayer de faire simple et d’éviter de « m’étendre »<div>

    Premier critère avoir au dessus de 130 de Qi .Généralement le test qu’on te fait passer c’est le wais pour les enfants c’est le wisch machin chouette.Sur l’échelle de weschler il faut donc être deux écart type soit 30 points au dessus de la moyenne qui est de 100 une personne en « retard sévère » sera à 70 soit deux écarts types dessous.mais cela ne suffit pas une personne précoce avec une bonne culture, peut réussir le test, mais sans répondre aux critères suivant il sera considérer comme précoce.

    Le test est divisé en plusieurs étapes. Test verbaux, culture général, épreuves de logiques…En plus de celà on te fait passer une série de tests allant du:Bilan psychométrique: on te pose une série de questions sur ton enfances, ta vie, ton histoire, les éventuelles troubles du comportements du langage que tu peux avoir…Un test projectif, test de rorschach, patte noire…. assez célèbre on te montre des taches, faut commenter librement ce que tu en pense.

    Il permet au psy de connaître ta structure psychique, ton monde iñterne comment tu perçois ton environnement.Après on te pose aussi un tas de question sur ta « vie » je crois que c’est l’anamnese que ça s’appelle. les questions sont très larges passant de ta scolarite, ta vie amoureuse, ta ration dans certaines situations… en plus de celà le psy peut tester ta gestion des émotions en essayant de te « provoquer » voir si tu es impulsif ou non….

    Cet entretien est généralement filmé, pour que le psy puisse voir vraiment toutes tes « micros expressions » face à une situation.après avoir regroupé les tests ça dure une plombe.de mémoire pour moi 4 à 5 h, le diagnostique peut s’opérer et là c’est un joyeux bordel.

    Je vais donc « vulgariser au Max »Quelqu’un qui réussira le wais mais qui n’aura pas un raisonnement dit en arborescence ne sera pas considérer comme surdoué mais plus comme précoce.Les surdoués hpe, hpi, prodiges, asperger, virtuoses, très hauts potentiels plus de 145, ou génie, ont généralement, des similarités, mais ne répondent pas tous à ses particularités.

    – curieux de tout, capable d’acquérir, des connaissances par ses propres moyens, autodidacte dans un domaine si tu préfère

    .-perfectionniste, besoin de répondre avec exactitude, par exemple dans mon cas j’avais toujours un peu de mal à gérer mon temps pendant les interrogations à l’école, car j’en mettais souvent 100 fois trois pour répondre aux questions et des fois j’étais hors sujet.

    – sens de la justice

    – peu d’estime de lui.

    – intérêt extrême sur certains sujets.- apprentissage précoce de la lecture, la géographie..

    .- hypersensibilité.altruisme, empathie, naïveté besoin d’aider et d’être aimer de tous, qui poussent daillieurs les surdoués à s’orienter parfois dans les domaines du social médical ou judiciaire.

    -solitaire, tendance à avoir des angoisses somatiser devant des difficultés.

    -langage soutenu.

    – supporte mal l’échec.

    – sensibilité à l’harmonie la musique.

    – grande maturité pour son âge.Capacité à faire plusieurs choses en même temps- mémoire hors normes.

    -introspection.

    Bref il y en a encore dautres mais se serai trop long.Mais apres se l’on si tu répond à tel ou tel particularité tu rentrera dans tel ou tel case.Un autiste par exemple peut avoir une obsession dans un domaine précis par exemple la médecine pour le docteur Shawn Murphy « good doctor » on peut supposer qu’il est hypermnesique. Par contre l’empathie, et l’intelligence sociale c’est pas ça.il aura besoin de tout planifier.Un haut potentiel émotionnel, lui pourra par exemple foiré son wais par angoisse alors qu’il connaît les réponses, mais par contre arrivera très bien à comprendre le ressenti d’autrui…Moi par exemple je suis hpe, Ben mon état émotionnel peut faire sensiblement varier la qualité de mes réponses Sans parler de ceux avec des troubles du comportements, les synesthesiques….Bref j’espère avoir répondu à quelques unes de tes questions mais le sujet est très vaste.C’est la raison pour laquelle, le surdoué ou comme tu veux l’appeler, est souvent détecté que tardivement. Peu de psychologues peuvent se targuer de traiter convenablement des zèbres.Voilà violou.

    </div>

  • 5e6b9bdc994ee bpthumb

    jenny

    Membre
    11 février 2020 à 1 h 41 min

    *désolée pour le “présenté” 😱

  • 5d9cec85190f8 bpthumb

    sephorak

    Membre
    11 février 2020 à 8 h 25 min

    J’ai pas compris jenny? Dsl pour les 2 ou 3 fautes de syntaxe et d’orthographe . Je rédige sur i pad et l’interface du site n’est pas au point quand tu veux corriger des fautes.

  • 5e8aa3c06fde9 bpthumb

    zelos

    Membre
    11 février 2020 à 8 h 51 min

    @sephorak Elle s’excusait de sa p’tite faute, participe passé au lieu d’infinitif 😉

  • 5d9cec85190f8 bpthumb

    sephorak

    Membre
    11 février 2020 à 9 h 03 min

    Merci @Zelos je viens de comprendre. Après ce n’est pas moi qui va l’accabler au sujet des fautes

  • 5e8aa3c06fde9 bpthumb

    zelos

    Membre
    11 février 2020 à 9 h 13 min

    Je la comprends cependant. Les fautes des autres ne me gênent pas mais j’ai la même rigueur envers moi-même, et je corrige aussi si je vois que je me suis planté 😉

    Merde, ça donne envie de digresser sur le langage soutenu et l’orthographe, la dichotomie entre le fond et la forme 🙂

  • 5e6b9bdc994ee bpthumb

    jenny

    Membre
    11 février 2020 à 9 h 44 min

    Merci à tous pour vos réponses ! 🙂

    En fait, ma question simplette est à la fois professionnelle et personnelle.

    Je suis psychologue spécialisée en neuropsy et formée aux TCCE donc la WAIS et tout ca je connais ++. Toutefois, il semble y avoir un consensus dans la littérature scientifique (quoi que…) pour s’accorder sur le fait que pour être dit “HPI”, il est nécessaire d’avoir à la fois un “QI” supérieur à la norme et présenter en même temps certaines caractéristiques cliniques.

    Personnellement, je m’interroge sur la pertinence du critère “évaluation de l’efficience intellectuelle” (proposée par les WAIS pour les adultes). Arguments pro : dans ma pratique clinique, j’ai rencontré (je pense) des patients HPI sans que pour autant ils aient un QI supérieur (logique imparable, extrêmement “démerde”, trouvent une solution à tout, hyper pragmatiques, … éléments non évalués dans la WAIS…). Argument peut-être perso : plusieurs personnes, dont pas mal de professionnels m’ont émis l’hypothèse d’un HPI (chose que j’ai du mal à intégrer…en termes identitaire c’est hyper compliqué en ce moment :'( ). Cependant, j’ai un QI tout à fait dans la norme et pourtant je présente absolument touuuuuuuuuutes les autres caractéristiques. D’où ce questionnement…

    <font face=”inherit”>Et à l’inverse, je me demandais s’il était tout à fait possible de présenter un QI supérieur, voire bien supérieur et n’avoir aucune des autres </font>caractéristiques<font face=”inherit”>…</font>

    Je suis toujours en recherche de réponse, d’où ma question sur ce groupe pour recueillir avis, impressions ^^

  • 5e6b9bdc994ee bpthumb

    jenny

    Membre
    11 février 2020 à 9 h 55 min

    RoseDesVents…Merci pour ta réponse Concernant les livres de Mme Facchin, je ne suis pas forcément fan : je les trouve ultraaaa généraux (n’importe qui peut se reconnaître sans être HPI). J’aime déjà mieux les ouvrages de Mme Milletre mais également avec un hic selon moi : ils ne concernent qu’une seule partie des HPI.Je vous par contre une idolatrie sans nom à l’ouvre “Les philo-cognitifs” de Mme Nusbaum, Mr Sappey-Marinier et Mr Revol ! Je le trouve EXTREMEMENT pertinent avec un appui sur les recherches scientifiques et surtout avec la distinction entre philo-complexes (ce sont ceux-là qui sont décrits en long, en large et en travers dans la littérature sur le sujet) et philo-laminaires (révolution !) !!! Extraordinaire ! Ils ont d’ailleurs développé un modèle théorique explicatif que je trouve d’une justesse…Bref, inutile de préciser que je suis littéralement tombée amoureuse de cette ouvrage et de leurs travaux. En plus, ils sont complémentaires tous les 3 dans leurs arguments, c’est magique.Si ca t’intéresse, je te le conseille 1000 fois ! C’est une Bible !

  • 5e6b9bdc994ee bpthumb

    jenny

    Membre
    11 février 2020 à 10 h 04 min

    Sephorak …Merci aussi pour ta longue réponse et d’avoir pris tout ce temps pour me répondre GrinEn reprenant ta phrase, “Quelqu’un qui réussira le wais mais qui n’aura pas un raisonnement dit en arborescence ne sera pas considérer comme surdoué mais plus comme précoce”, je ne suis pas tout à fait d’accord avec cela. Dans la littérature, quand on parle de “précoce” c’est en fait un synonyme de “surdoué”. Je déteste les 2 termes, tout comme le fameux “HPI” que je ne trouve pas très adapté non plus. Promis, promis, promis je ne vouais pas faire ma relou ! ^^Par contre, je te rejoins complètement sur l’influence de notre état interne (émotionnel, physiologique) sur la qualité des réponses…d’où mon questionnement sur la pertinence du “chiffre de QI” (ci-dessous).

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    11 février 2020 à 10 h 07 min

    Ok @jenny. Je ne sais plus si c’est Cécile Bost ou Christel Petitcollin qui parle d’hypersensibilité provoquant un tel stress que le test QI est faussé (en tout cas le score). C’est un peu ce que j’ai vécu. L’appréciation du ou des psys est je crois tout aussi important.

  • 5e6b9bdc994ee bpthumb

    jenny

    Membre
    11 février 2020 à 10 h 09 min

    A mon sens, l’avis clinique est aussi ce qui prime; à condition d’avoir une connaissance suffisante sur le sujet bien sûr ^^


Affichage des publications 1 - 15 de 68

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant

New Report

Close