Étatisme

  • Étatisme

    Posted by olbius on 15 avril 2019 à 13 h 38 min

    Et si le véritable débat politique se situait entre étatisme et individualisme plus qu’entre la vieille opposition et grille de lecture droite vs gauche ? Personnellement, au fil des ans, j’ai remarqué que j’ai autant de points communs et d’affinités avec des gens qui se disent de gauche qu’avec d’autres qui se disent de droite. En revanche, je n’accroche pas avec les collectivistes, et ce quelle que soit la forme de collectivisme qu’ils défendent. Et j’ai toujours trouvé plus de points communs que de différences entre l’extrême gauche et l’extrême droite (je me doutes que je vais en froisser certains : je ne juge pas, j’explique mon ressenti 😉 ).

    Mais d’abord, qu’est-ce que l’étatisme ?

    Définition de l’étatisme :

    L’étatisme, dérivé du terme État peut prendre plusieurs sens selon les contextes, il peut désigner à la fois :

    • Un courant ou doctrine politique selon laquelle l’État doit intervenir systématiquement, de façon plus ou moins directe, par le biais de son monopole territorial, dans les principaux domaines sociaux et d’activité économique.
    • L’exercice des pouvoirs de l’État, et l’expansion de son champ d’intervention sur la société.
    • Les moyens par lesquels l’État exerce et détient un monopole plus ou moins important sur des secteurs économiques (entreprises contrôlées directement ou indirectement par l’état), sociaux et médico-sociaux, culturels et de communication (télévision publique).

    Source : étatisme (Wikipedia)

    L’étatisme désigne la doctrine et pratiques politiques par lesquelles l’État intervient (voir interventionnisme) et s’impose, en tant qu’appareil de coercition, dans l’ensemble de la vie économique et sociale d’un territoire donné.

    Même si l’interventionnisme est la pratique la plus courante de l’étatisme, l’octroi de privilèges ou de faux droits relève également de l’étatisme, de même l’absence d’intervention là où la justice l’imposerait pour rétablir le droit.

    Source : étatisme (Wikiberal)

    Je me retrouve bien plus dans cette opposition étatisme / individualisme que dans ces conflits gauche / droite qui sont, à mes yeux, recouverts de poussière.

    étatisme individualisme libéralisme

    A lire à ce sujet : The Battle Isn’t Right vs. Left. It’s Statism vs. Individualism

    Quel est votre avis sur l’étatisme ? Vous considérez-vous plutôt étatiste ou plutôt individualiste ?

    Usager supprimé a répondu il y a 1 année, 1 mois 4 Membres · 4 Réponses
  • 4 Réponses
  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Usager supprimé

    Membre
    25 juin 2019 à 9 h 37 min

    Eureka

    En explorant un peu plus avant les différents forums, je trouve donc ce groupe politique, administré donc par un individualiste convaincu.

    Je sais que tu vas me corriger (pas trop méchamment j’espère) si je traduis cet individualisme par libéralisme, lequel n’est en effet ni de droite ni de gauche en même temps, comme en témoignent quelques passages des socialistes à la tête de cet état que tu détestes tellement.

    Je ne me lancerai pas dans un débat biaisé. Mais te lisant ainsi que tes ressentis sur la poussière, je n’ai pu m’empêcher d’aller rechercher cette citation de Warren Buffet :
    “Il y a une lutte des classes, évidemment, mais c’est ma classe, la classe des riches qui mène la lutte. Et nous sommes en train de gagner.”

    Et comme on dirait dans cet anglais que tu sembles affectionner : The winner takes all. Ce que nous rappelle régulièrement (entre autres) L’Observatoire des inégalités.

    Et cette explosion des inégalités, dont on se demande si elle fera péter la planète (ou au moins l’humanité qui la peuple) avant ou pas l’explosion climatique, est-elle vraiment la conséquence d’un excès d’état ?

    Mouais

  • 5ee9065644911 bpthumb

    mnxa3l

    Membre
    25 août 2019 à 10 h 06 min

    Theorie:

    – Toute chose qui existe subi l’outrage du temps d’une facon ou d’une autre. En ce qui concerne les sociétés sans au moins une “réinitialisation”  de temps en temps elles finissent par se pervertir. Les dispositifs s’en trouve détournés.
    – Plus un groupe est peuplé plus il a de chances de voir sa structure s’oxyder rapidement et deriver.

    Quelque soit le système politique choisi il ne peux s’inscrire dans la durée s’il ne respecte pas une limite dans son peuplement.

    Je suis un néo-com, donc je préferai la stabilité que confère de petites structures, dans lequel le collectivisme est extremement pertinent et la bienveillence nécessaire.

    Les grands ensembles me semblent tous avoir été pervertis et ressemblent à un jeu d’ECHEC car malgré ses responsabilités, le roi ne meurt jamais.

     

  • 62b09e43bb2c1 bpthumb

    olbius

    Organisateur
    6 août 2021 à 15 h 48 min

    Dans ce livre intitulé L’État nous rend-il meilleurs ?, Ruwen Ogien s’intéresse aux questions relatives à la liberté individuelle et la justice sociale.

    Son sentiment est que la « pensée conservatrice » a conquis une certaine hégémonie intellectuelle dans la vie publique des sociétés démocratiques, quelles que soient les orientations politiques des gouvernements. Ce système de pensée est marqué par une vision moraliste des problèmes sociaux. Les responsables nationaux seraient préoccupés par « l’effondrement d’un certain ordre moral fondé sur le goût de l’effort, le respect de la discipline, le contrôle des désirs, la fidélité aux traditions, l’identification à la communauté nationale, et la valorisation de la famille naturelle et hétérosexuelle ».

    Ruwen Ogien s’oppose à cette conception liberticide et inégalitaire. Il prône une « société beaucoup plus égalitaire du point de vue économique et social, mais aussi beaucoup plus libertaire du point de vue des mœurs ».

    Source : Ruwen Ogien, L’État nous rend-il meilleurs ? (Cairn)

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Usager supprimé

    Membre
    6 août 2021 à 16 h 15 min

    Bouduh ! Encore un sujet de complotiste ! 😱
    (décidément, cela devient une constante)