Intelligence Artificielle et diagnostic du Haut Potentiel

  • Intelligence Artificielle et diagnostic du Haut Potentiel

    Publié par olbius le 22 mai 2023 à 17 h 44 min

    Beaucoup ici ont tendance à dénoncer une certaines “mode” du Haut Potentiel (renforcée sans doute au moins en partie par la série HPI). S’il semble en effet, et je dirais “sans surprise”, que le nombre d’auto-diagnostics de douance augmente depuis plusieurs années, les tests ne montrent, sauf erreur, pas d’explosion du nombre d’adultes Haut Potentiel. Le Haut Potentiel serait donc peut-être mieux détecté, car le sujet est plus médiatisé, même si dans le même temps on observe aussi, forcément, une hausse de “faux positifs” (ici, certains auto-diagnostiqués).

    Et si l’Intelligence Artificielle était sur point de changer les choses en matière de diagnostic du Haut Potentiel ? Pour le pire et le meilleur…?

    Je suis en effet tombé sur une interview de Joseph Agostini, psychologue clinicien et psychanalyste, autour de l’IA (Intelligence Artificielle) en général et de ChatGPT en particulier.

    Extrait :

    Je vous avouerais encore que je m’interroge sérieusement sur l’avenir du monde globalisé quand une jeune femme m’assure avoir été « calmée » par ChatGPT la veille au soir, alors qu’elle était saisie d’une crise de panique.
    Moi : « Mais il vous a dit quoi exactement, le bot ? »
    Elle : « Il m’a dit que j’étais sans doute haut potentiel. Vous ne pouvez pas savoir comme ça m’a soulagée ! »
    Il a un peu la main leste sur les diagnostics…

    Source : “En tant que psy, il va falloir faire avec la présence déjà accablante de ChatGPT

    Est-ce que l’Intelligence Artificielle, peut-être en cherchant à relier des choses qui ne le sont pas forcément (quelqu’un a dit “théorie du complot” ? 😄), ne va pas avoir tendance à surdiagnostiquer le Haut Potentiel ? L’IA, tout comme un humain, ne sera a priori pas épargnée par les biais cognitifs (à ce sujet, deux écoles s’affrontent, l’une des deux voulant précisément affranchir les IA des limitations humaines, comme lesdits biais cognitifs)…

    Mais dans le même temps, est-ce que des personnes réellement Haut Potentiel ne vont pas gagner du temps, peut-être des années ou dizaines d’années d’errance, grâce à ces types de diagnostic sur fond d’algorithmes ?

    Quelques études ont déjà montré que de simples algorithmes détectent au moins aussi efficacement une dépression via la simple analyse d’un profil sur les Réseaux Sociaux (par exemple sur Instagram, à travers la proportion de selfies, l’utilisation des filtres, des couleurs, la présence d’autres êtres humains etc.) qu’un psy qui rencontrerait un individu pour la première fois.

    L’idée serait que la personne comprenne que l’IA n’est qu’un outil, une piste, un moteur de recherche nouvelle génération en somme, l’étape initiale d’une démarche scientifique, c’est-à-dire l’hypothèse, ou l’intuition, et non l’hypothèse validée.

    En toute, est-ce que l’IA ne va pas aussi permettre de remettre en question les certitudes de certains spécialistes de la douance, notamment via l’immense quantité de données qui seront collectées et traitées par les IA ? Comme de nombreux certitudes au sujet des animaux (du type : “seul l’être humain fait ceci ou cela” ou encore “seule une espèce animale est capable de”) se sont effondrées grâce aux immenses quantités d’observations postées sur internet et notamment les Réseaux Sociaux au fil des ans ?

    Bref, avez-vous une vision plutôt pessimiste ou optimiste du développement des IA en matière de détection du Haut Potentiel ?

    cinematographe a répondu il y a 2 mois, 3 semaines 7 Membres · 18 Réponses
  • 18 Réponses
  • matty

    Membre
    22 mai 2023 à 18 h 22 min

    La seule manière de savoir est de faire confirmer par l’IA des résultats de tests et de mesurer l’écart pour savoir si les critères utilisés par l’IA pour rendre son verdict sont pertinents ou non et dans quelle proportion.

    Sur ce sujet je serais moins surpris qu’il y ai un vrai potentiel alors que pour la santé je crie que l’escroquerie est systémique au vue des critères tout à fait idéologiques qui sont appliqués à son apprentissage.

    Nb. Chatgpt n’est pas une IA mais seulement un agent conversationnel dont le job est de simuler une IA.

  • Membre Inconnu

    Membre
    22 mai 2023 à 21 h 38 min

    Si vraiment un défaut d’expulsion du mercure est lié à la surdouance, avec l’explosion inimaginable du nombre de vaccins infantiles en deux générations, ce n’est pas surprenant que l’on en voit de plus en plus.

    Par contre il doit vraiment y avoir une grande quantité d’auto-diagnostics et de faux positifs. Ca saute aux yeux quand quelqu’un est ordinaire.
    Là, par exemple, on trouve un wagon de gens qui postent des trucs sans aucun intérêt, juste comme du bruit, du spam, pour occuper leur ennui. Allez hop, une musique ! sans aucun commentaire, rien.
    Comme les idiots qui utilisent facebook pour poster des photos de ce qu’ils ont mangé à midi.

    Sur un site qui annonce plus de 13000 surdoués ou intéressés par le sujet, je m’attendais à un festival d’idées brillantes, mais globalement il y a peu de vrais surdoués qui s’expriment ici.

    … Enfin, c’est quand même beaucoup mieux que twitter, avec ses chances qui font 117 fautes par ligne, avec une moyenne de 5 par mot de 3 lettres.
    Quand on les lit, on sent de suite que la carte du QI c’est pas du vent.

  • generatrice_de_vierges_chemins

    Membre
    23 mai 2023 à 5 h 53 min

    Alexandre_13 :

    ‟Si vraiment un défaut d’expulsion du mercure est lié à la surdouance, avec l’explosion inimaginable du nombre de vaccins infantiles en deux générations, ce n’est pas surprenant que l’on en voit de plus en plus.”

    Cela est vrai pour l’autisme, le docteur Cutler l’a mis en évidence dans ses travaux. Pour la surdouance il y a un lien aussi mais c’est moins clair & je ne me souviens pas de tout, il faudrait que je retrouve les renseignements appropriés.

    Par contre ça ne concerne que la surdouance complexe & non la surdouance laminaire qui est différente | structurellement & fonctionnellement | du point de vue cérébral & qui semble provenir d’une génétique différente de celle de la surdouance complexe — qui elle est proche de l’autisme·
    Typiquement avec le profil laminaire le système de pensée se construit pour aboutir @ la normopensance alors qu’avec le profil complexe le système de pensée se construit pour aboutir @ l’allopensance, & on pourrait même probablement étendre cela avec les neurotypes ˜laminaire˜ & ˜commun˜ menant @ la normopensance & les neurotypes ˜complexe˜ & ˜autistique˜ menant @ l’allopensance·

    Je te rejoins sur les autres points·

  • matty

    Membre
    24 mai 2023 à 14 h 02 min

    Pour être certain de bien comprendre l’idée, les métaux lourds et autres adjuvants des vaccins pourraient être en partie responsable de

    Plus de douance

    ou de

    Plus d’autisme ?

  • generatrice_de_vierges_chemins

    Membre
    26 mai 2023 à 4 h 18 min

    • Selon le croisement de plusieurs travaux récents l’autisme a besoin pour apparaître de la combinaison d’un terrain génétique propice & d’un élément déclencheur (particulièrement le méthylmercure des plombages dentaires ou l’éthylmercure des vaksins car toutes les formes de mercure n’ont pas la même toxicitéy)·

    • Pour la surdouance laminaire (typiquement le sujet le meilleur de la classe adaptable & peu original) qui est normopensant c’est totalement différent & @ ma connaîssance il n’y a aucune histoire de toxicité environnementale — mais une origine génétique oui.

    • Pour la surdouance complexe (typiquement le sujet @ problèmes inadapté @ la classe & créatif) qui est celle ayant grand nombre de traits communs avec l’autisme ce n’est pas aussi clair mais d’après des travaux récents également il y a cette même tendance @ accumuler les métaux lourds (donc le mercure) & je constate aussi un ”défaut de cohérence centrale‟ comme dans l’autisme mais pas forcément autant, ce [soi-disant] ”défaut‟ entraînant la construction du système de pensée vers un état atypique (allopensance) comme dans l’autisme (mais de manière plus variable car la rigidité d’esprit est moindre) donc bien que l’origine génétique soit indéniable il semble difficile de ne pas incriminer le mercure dans cette atypicité neurodéveloppementale — car c’est bien de cela qu’il s’agit — reste donc à y déterminer le rôle exact du mercure & quelle est la cause précise du ”défaut de cohérence centrale‟… Mais on voit bien qu’un motif commun se dégage avec l’autisme.

    J’espère que ce message adressé @ toutes les personnes intérêssées par cette discussion aura répondu @ la question de Matty que je ne mentionne pas puisqu’il n’est pas le seul @ qui je m’adresse.

  • Membre Inconnu

    Membre
    26 mai 2023 à 13 h 22 min

    Je pense que le mercure est une explication très crédible, en fonction de ce que j’ai observé.

    J’avais un syndrome de la guerre du Golfe et des Balkans, probablement suite à la grosse dizaine de cocktails de vaccins que l’armée m’a injecté en quelques mois. Avec les plombages dentaires que j’avais déjà, c’était trop pour moi.
    J’avais noté plus d’une cinquantaine de symptômes plus ou moins graves, tous sans solutions par tous les médecins. Pire, systématiquement aggravés par tous les traitements.
    Quand j’ai subitement arrêté d’un coup tous les médicaments et que j’ai commencé à purger mon corps avec des chélations de mercure, tous les symptômes ont disparu.
    (Sauf un, une fatigue chronique sans remède, mais probablement due au fait que je respire très mal, à cause d’un nez cassé cinq fois par la passion de la boxe et des arts martiaux).

    Alors qu’il me fallait relire une phrase simple au moins trois fois, tellement ma mémoire et ma concentration disjonctaient immédiatement, tout est devenu encore plus facile qu’avant.
    Pour placer le niveau, avant de tomber très malade, je dévorais jusqu’à trois livres par nuit, en lecture rapide en diagonale.
    Ma pire année avant la chélation je n’ai réussi à en lire qu’un seul. C’est à dire que mes performances intellectuelles étaient devenues durablement même plus capables de faire le millième de ce que je faisais avant.

    J’ai plein de fois lu que des gens qui sont restés très longtemps en dépression devenaient énormément plus intelligents quand la guérison arrivait.
    Le cerveau s’était adapté pour réussir à garder une vie un peu fonctionnelle, malgré la perte de performance.
    Quand les blocages sautent, les améliorations construites restent.

    Personnellement c’est comme si j’avais en permanence des centaines de milliers de résumés de fiches de lecture dans la tête. Je suis comme un classeur géant avec des mini-fiches d’index qui pointent vers des idées globales, des principes, des intuitions…
    Je peux associer plutôt facilement des idées à priori sans aucun rapport pour tous les autres. Ce qui me permet d’inventer des dizaines de nouveaux produits dans des domaines incroyablement variés.

    Jusqu’à il y a deux semaines, à force de ne jamais voir ou lire quelqu’un qui semble avoir les mêmes aptitudes, j’avais fini par croire que j’étais une anomalie unique au monde.
    … mais la lecture de ton blog m’a super intéressé. Tu as des performances comparables aux miennes, et toi aussi tu as eu des chélations du mercure.
    A priori, donc, le lien semble vraiment être le mercure, mais APRES avoir réussi à l’évacuer.

  • matty

    Membre
    26 mai 2023 à 18 h 28 min

    <div>
    </div><div>

    Intelligence Artificielle et diagnostic du Haut Potentiel

    </div><div>

    Des Avis sur CE sujet ?

    Non vous ne rêvez pas il s’agit bien du sujet de cette discussion.

    </div>

  • Membre Inconnu

    Membre
    26 mai 2023 à 20 h 19 min

    Je veux bien, mais sur quoi l’IA se baserait pour faire ses diagnostics ? Des tests qu’elle proposerait ? Lesquels ? Pas des réponses à des questions psy, qui se baseraient sur le témoignage des individus ? Car s’il s’agit des caractéristiques que mettent bien des psy en avant dans des livres vendus au grand public… Tout le monde va encore s’y retrouver dedans. Comme pour l’intelligence émotionnelle… Nous faisons tellement de projections foireuses sur nous-mêmes et sur les autres… Une partie de ma classe en terminale était prête à témoigner que j’avais des pouvoirs magiques et que j’étais une voyante, en disant que je leur avais bien prédit leur avenir, et ils ont essayé ensuite de me persuader que j’avais des pouvoirs… Purée ça m’a fait peur… Mais on peut tous se mettre n’importe quoi dans la tête… Bref. En tout cas, si déjà même un psy spécialisé dans le HPI peut se planter en beauté, alors comment une IA pourrait-elle réussir à faire ce genre de diagnostic ?

    Est-ce que l’IA va aussi faire ce diagnostic de pervers narcissique tant associé aux HPI ? Un concept bien français issu de notre tradition psychanalytique :
    https://la-parenthese-psy.com/famille/le-psy-le-pervers-narcissique-et-son-entourage/

    Déjà qu’on utilise un score de QI unique à un moment T pour statuer du HPI ou de tas d’autres trucs…

    Sinon, il y a bien des HPI qui sont identifiés avec des troubles ou déficit de l’attention, maniaco-dépressifs ou bipolaires, borderline, etc. Alors qu’ils n’ont parfois rien de tout ça (et inversement, certains qui ont des problèmes psy peuvent croire qu’ils sont HPI) :
    https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?t=5507

    Alors comment une IA pourrait-elle faire moins d’erreurs de diagnostics, dans un sens ou dans un autre ? Pour moi, il faut des tests psychométriques… L’IA pourrait-elle en faire passer ? De façon correcte ? Mais si elle les interprète aussi bien que certains psy, on n’est pas dans la merde…

    Et hop, un dernier article :
    https://www.parents.fr/actualites/enfant/covid-19-le-qi-des-enfants-nes-durant-la-pandemie-est-il-plus-faible-895407

    Et puis hop aussi, tant qu’à faire :
    https://www.youtube.com/watch?v=TZmsP4AHAKs

  • matty

    Membre
    27 mai 2023 à 1 h 12 min

    Pour qu’une IA puisse bosser sur cette question du repérage de la douane autrement (si c’est pour faire la même chose qu’un test ou un psy je vois pas l’intérêt) il faut déjà l’entraîner en lui fournissant de la data, en l’espèce lui permettre de suivre des surdoués déjà identifiés dans sa vie numérique et toute sorte de comportements numériques. Ce préalable posé, elles serait en mesure d’utiliser ses propres critères issue de cet apprentissage pour identifier les potentiels surdoués.

    Et c’est là, après avoir vérifier sa pertinence que ça pourrait être intéressant et vraisemblablement révéler des elements inaccessible à nos outils biologiques ou informatiques. Faudra t’il encore avoir accès aux critères qu’elle aura défini comme pertinents pour espérer révéler qlqs points de mystère.

    OK on n’est pas rendu ! D’autant que ça procurerait un avantage certain aux commanditaires de cette compétence IA et ils pourraient bien utiliser ces résultats à des fins moins généreuses que de faire avancer la recherche. Bref je sais que ces gens qui se seront intéressés à ce sujet et auront financer cette IA ne livreront pas leurs résultats pour faire avancer la connaissance mais seulement à leur avantage.

  • generatrice_de_vierges_chemins

    Membre
    27 mai 2023 à 6 h 56 min

    Alexandre_13 :

    J’ai également observé un lien avec le mercure, mais…

    Quand j’ai fait ma première chirurgie — appendicite — j’ai subi une augmentation de mon intoxication au mercure car c’est là que notamment je suis devenue électrosensible & ai eu de premières intolérances alimentaires marquées.

    & c’est là que je me suis mise @ avoir des quantités innombrables d’idées, @ créer sans cesse, @ être plus que stimulée par plein de domaines intellectuels, ça n’avait jamais de repos & a duré jusqu’@ l’installation des compteurs @ CPL·
    Par le passé j’étais déjà créative mais beaucoup moins & beaucoup moins vite : c’était par vagues tous les quelques temps, moins intense & moins puissant·

    Mais j’ignore ce qui m’a été administré : un désinfectant quelconque contenant du mercure pour aseptiser ou un produit hautement soufré qui aurait redistribué du mercure en moi ¿

    Il y a ainsi deux scénarios possibles, l’un impliquant une réintoxication exogène & l’autre endogène, mais il est possible — mais pas obligatoire — que du mercure ait été sorti de mon cerveau & déplacé ailleurs @ cette occasion.

    Ce n’est cependant pas le scénario que je privilégie pour le moment : selon les travaux de Cutler seul l’acide α-lipoïque isomère ˜RS˜ peut faire sortir le mercure du cerveau, le succimer & l’unithiol ne le peuvent pas, l’édétate facilite au contraire son voyage sans retour vers le cerveau, l’homéopathie ne chélatant pas véritablement ne peut que stimuler des voies préexistantes donc aboutit @ l’augmentation de la charge cérébrale de mercure en diminuant celle corporelle etc·

    & dans l’immédiat il m’apparaît donc plutôt bien que ce soit contre-intuïtif que ce soit la présence de mercure dans l’organisme (mais pas n’importe-où) qui démultiplie la capacité @ faire des liens & @ créer — dumoins en présence d’un terrain génétique favorable·
    Mais ça peut ne pas en être une cause mais une co-conséquence d’une même cause encore inconnue (comme le lien de synchronicité, l’intrication quantique)·

    En tout cas ma chirurgie suivante m’a au contraire assommée neurologiquement me transformant presque en légume alors que les intolérances alimentaires sont devenues extrêmes·
    C’est assez complexe car il y a aussi l’influence du microbiote sur le cerveau à prendre en compte & l’intestin est une autre cible privilégiée des métaux lourds comme le cerveau, le placenta ou encore les glandes surrénales — ce qui aboutit @ la fatigue chronique·

    J’ai pu mettre en évidence que certains symptômes violents d’électrosensibilité viennent de l’activité de l’intestin un peu comme s’il y avait réaction d’Herxheimer très étendue dans le temps, or on sait comme les métaux lourds perturbent le microbiote·.
    Il y a tant d’interactions, donc effet sur le cerveau ne veut pas forcément dire ‾mercure dans le cerveau‾·

    J’ignore quel protocole de chélation tu as suivi mais tu as beaucoup de chance qu’il ne t’ait pas aggravé, en général les protocoles ne prenant pas en compte la demie-vie des chélateurs reviennent @ jouer @ la roulette Rousse en fonction d’où le mercure sera redistribué, ça peut exceptionnellement aider mais ce n’est pas du tout recommandé car il y a beaucoup d’histoires avec état de santé dramatiquement dégradé… & je n’ai pas compris si tu as perdu ton électrosensibilité ou non·

    En tout cas merci pour tes compliments & je réalise aussi bien quelles sont tes capacités hors du commun·˙

Page 1 sur 2

Connectez-vous pour répondre.