Obtenir un diagnostic

  • Obtenir un diagnostic

    ?s=1&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue Anonyme mis à jour Il y a 4 mois, 1 semaine 6 Membres · 15 Articles
  • b8026310fad857bf01c809105c7d5556?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    chintsuna

    Membre
    22 juillet 2021 à 17 h 27 min

    Bonjour à tous. Je me présente, j’ai 30 ans et suis maman d’une petite fille de 2 ans et demi. Je me permets de dialoguer sur ce forum qui me semble plutôt bienveillant et qui je pense pourrait m’aider à avancer dans mes démarches au vu des nombreuses expériences vécues et partagées. Je m’excuse par avance pour le roman qui va suivre mais je préfère expliquer au mieux ce qui m’amène ici. Je vais tout de même essayer de synthétiser mais ce n’est pas mon fort. J’ai toujours ressenti un décalage par rapport à mon fonctionnement et celui de la majorité depuis mon enfance mais j’ai avancé en prenant sur moi et en me disant que cela s’attenuerait avec le temps et que tout cela n’était qu’une question de maturité. Je n’ai jamais ressenti le besoin d’effectuer de test ou d’avoir un suivi psychologique (tout d’abord parce que je ne réalisais pas encore clairement ce qui n’allait pas chez moi et parce qu’à l’époque pour moi être suivi était synonyme de faiblesse et surtout de folie) et surtout j’ai toujours réussi à « encaisser » les difficultés et obstacles (malheureusement pas sans peine (dépressions, pensées suicidaires, enfermement) mais j’avançais malgré tout et cela me permettait de tenir. J’attendais avec impatience le jour où j’entrerai enfin sur le marché du travail. La maturité, l’ouverture d’esprit et la tolérance y serait enfin différente. Ce ne fut pas le cas. La claque est douloureuse. En 5 ans j’ai changé 3 fois d’emploi et dans des domaines différents. J’ai vite réalisé que JE n’arrive toujours pas à m’intégrer et que les autres n’arrive toujours pas à m’intégrer également socialement. Désinsertion sociale totale. Rien à changé et je me retrouve de nouveau à la case départ. J’en ai donc déduis tristement que le problème ne vient aucunement de la maturité, de l’ouverture d’esprit ou de la tolérance des gens. J’ai de même noté au passage que pour réussir à évoluer dans les entreprises privées il était indispensable de participer à cette nouvelle tendance de se créer un réseau « relationnel » et qu’il était également nécessaire d’entrer dans ce moule du collègue/employé modèle agréable sociable extraverti (ce que je n’arrive évidemment pas à être et ce n’est pas faute d’essayer 🙁 ). J’ai de ce constat tenté ma chance dans le public où j’ai appris que seul la réussite à un concours vous ouvre la porte ou non à un poste qui vous intéresse, et non pas le jugement d’une tierce personne. Ce serait au moins cela de gagné. J’ai réussi le concours qui m’intéressait mais je me retrouve une fois de plus confrontée à de grandes difficultés relationnelles et j’en souffre énormément. A mon grand regret le feeling n’est pas passé avec mon service et les chefs qui ont essayé de ne pas me faire titulariser. Justifiant leur décision en prétextant une liste d’erreur que j’aurais commises depuis mon arrivée susceptibles de remettre en cause ma titularisation. Hors depuis ma prise de poste rien ne m’avait était reproché. Impossible d’obtenir le détail de ces erreurs. « On avance pas en regardant dans le rétroviseur » « vous pensez avoir la science infuse et être incapable de faire des erreurs? » « arrêtez de poser des questions et de toujours vouloir trouver une réponse quand celle-ci n’est pas nécessaire ».

    Voici le genre de répliques auxquelles j’ai eu le droit lorsque je demandais des explications. Je n’arrivais plus à travailler, je n’arrivais même plus à envoyer un simple mail. Je ne savais pas quelles erreurs j’avais commises et cela me hantait. Après l’insociable j’étais devenu en plus le boulet de mon service et tout le monde me tournait le dos. Le bonnet d’âne. La debile. L’incompétente. La nulle. La pire étiquette que je puisse supporter. Je partageai une fois de plus ma vie avec ma meilleure amie la dépression. J’ai été contrainte de faire appel aux syndicats. Moi qui n’aime pas me plaindre, faire part de mes problèmes et déteste les situations de conflit. Un combat épuisant mentalement et physiquement chaque jour s’en ai suivi. La pire expérience et la plus difficile de toute ma vie. Finalement une liste d’erreur fut montrée 3 mois après (le temps de l’inventer). Quelques erreurs classiques que font tous les nouveaux stagiaires, rien qui ne puisse bien évidemment remettre en cause une titularisation. Je suis pourtant une personne certes calme discrète et réservée mais je suis volontaire, altruiste et pacifiste. Je ne comprends pas que sans embêter personne on puisse tout de même déranger. Quelque chose m’échappe. Je suis perdu je ne comprends pas, je me torture l’esprit. Je fais certainement quelque chose qui n’est pas correct pour provoquer ces choses. J’ai obtenu ma titularisation et je suis depuis en arrêt depuis 2 mois. Je n’arrive plus à mettre un pied dans mon service. Je n’arrive pas à croiser le regard des gens. Mon étiquette n’est pas parti malgré ma titularisation et les chefs me haïssent car la direction n’a pas suivi leur décision de non titularisation. Ce qui est un gros coup dans leur égo. Sachant depuis toujours que j’avais une manière de fonctionner différente depuis l’enfance, j’ai profité de cette pause pour commencer à faire des recherches sur ce qui pouvait clocher chez moi et comment y remédier. Je me retrouve beaucoup dans le profil du hp. Que je n’envisageais pas auparavant car pour moi le hp ne pouvait être qu’une personne ayant une culture générale et un QI très élevé. Ce qui n’est pas mon cas. J’ai pris mon courage à 2 mains et j’ai rencontré une neuropsychologue hier dans une structure spécialisée dans les hauts potentiels (Happy HP). Structure très loin de chez moi mais je voulais être sûr d’avoir un diagnostic de qualité. Rendez-vous obtenu dans les 2 mois. Je ne pouvais pas attendre 3 ans pour le cra ma situation étant plutôt urgente. Grosse déception. La neuropsychologue m’a laissé m’exprimer librement sans me diriger, sans me poser de questions précises à part les fameuses questions « avez-vous subi un accident ou un traumatisme durant votre enfance? Comment étiez vous quand vous étiez plus jeune ? Plutôt calme? Plutôt turbulente? » au final je me suis totalement dispersée dans ma présentation et je n’ai même pas parlé de ma difficulté à tisser des liens avec autrui, ma désinsertion sociale, mon hypersensibilité, mon perfectionnisme, le faux self pour essayer d’être aimé et accepté, la lucidité, ma difficulté à gérer mes émotions,le fait que je sur analyse chaque chose chaque seconde etc…En fait je lui ai juste raconté ce que je viens de vous raconter plus haut. Comme quand je vais au médecin parce que je suis très mal en point et que lorsque je me retrouve devant lui je minimise et lui dis que ça ne va pas si mal alors que je je fais 40 de fièvre. Verdict de la neuropsychologue. Je ne suis pas autiste je suis faite pour travailler en tant qu’indépendante, j’ai juste un profil d’indépendante et je ne suis pas faite pour travailler dans des équipes. Super. Pas de tests proposés, pas d’autre rendez-vous proposé elle m’a dit de me rapprocher d’un CMP proche de chez moi si je souhaitais un suivi car ça faisait loin pour venir chez eux. Moi qui comptais beaucoup sur ce rendez-vous depuis 2 mois pour me relever et voir une lumière au bout du tunnel je tombe de haut. Je déprime. Je pleure. Je souffre. J’attend. J’attend une mutation de service avec l’espoir de pouvoir enfin trouver ma place et m’épanouir. Mais cette idée me semble de plus en plus impossible et irréalisable. Je ne sais pas quoi faire. Dois-je prendre rendez-vous auprès d’un CMP. Obtenir un diagnostic tel qu’il soit ne me permettra pas de me faire accepter ou intégrer socialement. Je sais que cela ne changera rien à ce niveau là. Mais cela me permettra de mieux comprendre comment je fonctionne et identifier les leviers me permettant de le vivre au mieux. De plus cela ne m’affecte pas que dans ma vie professionnelle. Du côté personnel je suis en couple avec un homme formidable. C’est grâce à lui que j’ai réussi à continuer mes études et à surmonter mes difficultés jusqu’à aujourd’hui. Il est mon bouclier, mon protecteur, celui qui parle à ma place et me fait exister. Mais notre couple est de plus en plus menacé au fur et à mesure que nous devenons des adultes. Il me reproche de ne pas avoir eu le « déclic » dans mon cerveau pour devenir une femme. Je me concentre trop sur mes centres d’intérêts (piano, dessin, lecture, écriture)et délaisse le reste (ménage, cuisine, hygiène, administratif…lui). Il dit avoir l’impression d’être mon père et que je ne prends pas mes responsabilités. Il veut une femme, une vrai, pas une enfant perdu dans son monde et ses pensées, et je n’arrive pas à lui apporter ce qu’il attend de moi. Il ne croit pas du tout au concept de « surdoué, zèbre, hpi, hpe ». Il dit que c’est un problème de fainéantise et de caractère. Que je dois me réveiller et grandir. Il est aussi fatigué de mes problèmes perpétuels au travail et avec les autres. Il dit que ce n’est rien et que je me fais trop de soucis. Il ne comprend pas que cela m’affecte autant et que je me préoccupe autant du regard des gens. Il ne comprend pas ma peur du rejet. Il dit que je dois envoyer ch*** tout le monde. Nous parlons de séparation tous les mois. Je ne veux pas le perdre. Pour information concernant le mbti je suis infj et mon conjoint entp. Je remercie ceux qui ont pris le temps de lire mon récit. Tous vos conseils sont bons à prendre. Cela m’a fait du bien de parler et de vous partager ce qui me pèse sur le cœur.

  • 60edcf120be15 bpthumb

    kosmack

    Membre
    22 juillet 2021 à 18 h 03 min

    bonjour

    j’ai bien lu et entendu tes questionnements , tes difficultés et tes craintes , pour ma part je pense qu’avant tout , il faut que tu prennes soin de toi quitte à te faire accompagner par un ou une psychologue ( tu serais étonnée par le nombre de gens qui à un moment donné de leur vie ont eu besoin de l’aide d’un thérapeute et je te rassure PERSONNE est fou !!! )

    Comprendre et accepter son fonctionnement et où sont ses failles me parait être nécessaire pour avancer sereinement dans la vie et si par la suite le besoin de passer le WAISS se fait toujours sentir , alors tu iras ailleurs le passer 😊

    bon courage et bon cheminement

  • b8026310fad857bf01c809105c7d5556?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    chintsuna

    Membre
    22 juillet 2021 à 22 h 57 min

    Bonjour Kosmack, je te remercie pour ta réponse. En effet me faire accompagner me semble une bonne idée. C’est juste que je ne veux pas perdre de l’argent inutilement. Mon conjoint ne me le pardonnerait pas. Surtout qu’il estime que tous ces gens (neurologue/psychologue/psychiatre) ne sont que des charlatans. Et mon RDV d’hier n’a pas arrangé son opinion. Il m’a laissé tenter pour que je le vois par moi-même et il a bien entendu fallu que ça ne se passe pas comme je l’espérais. Il ne croit pas du tout à la douance. J’espère qu’il me laissera retenter d’être suivi par une autre personne. Ces démarches ne devraient pas être payante c’est bien dommage.

    • 61804cfd597f0 bpthumb

      glen

      Membre
      22 juillet 2021 à 23 h 31 min

      Bonjour bonjour 🙂

      Je vais faire court mais je vais me concentrer sur ce qui me semble essentiel. J’ai été dans la position de ton conjoint même si il me semble un peu radical (mais c’est toujours splus facile de trouver les autres plus radicaux que nous). Très franchement, tu as l’air d’avoir besoin de cette thérapie et de ce test. Pas parce que tu as un problème, ça ce n’est pas à moi de le dire mais parce que tu en as tout simplement l’envie. Ton conjoint ne veut plus faire le papa ? Et bien qu’il applique ce qu’il te dit et qu’il te laisse mener ton projet sans t’influencer. Son avis, il peut le donner et tu peux le prendre, mais ça reste ton choix et je pense qu’il sera capable de comprendre tout ça. De toute façon, tu le feras probablement un jour alors autant le tenter maintenant. Votre couple vaut bien un effort financier pour te permette d’accéder à ce que tu souhaites.

      Aujourd’hui ma conjointe est partie et elle a passé ce test que je lui empêchait de passer. Pas parce que je ne le voulais pas mais parce que je me sentais obligé de lui dire que je ne croyais pas trop non plus à la douance et que ça l’influençait. Pourtant je lui disais bien que si elle voulait le faire, elle devait le faire mais comme je lui donnais mon avis, ça ne la motivait pas. Aujourd’hui je regrette de ne pas l’avoir soutenu comme il le fallait. Pas parce qu’elle me manque mais parce que ça aurait été mon rôle. En tout cas plus que celui de la freiner.

      Lances toi.

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    22 juillet 2021 à 23 h 21 min

    @Chintsuna

    “J’ai toujours ressenti un décalage par rapport à mon fonctionnement et celui de la majorité depuis mon enfance.”

    “Je n’arrive toujours pas à m’intégrer et que les autres n’arrivent toujours pas à m’intégrer également socialement”

    C’est juste qu’ils sont plus nombreux

    J’ai de même noté au passage que pour réussir à évoluer dans les entreprises privées il était indispensable de participer à cette nouvelle tendance de se créer un réseau « relationnel »

    C’est une façon de vivre qui nous vient des States et qui est très dommageable pour les HP.

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    22 juillet 2021 à 23 h 27 min

    Bonjour @Chintsuna

    Ce que tu dis me rappelle un peu mon parcours.

    Ton conjoint devrait être là pour toi et te soutenir. Je trouve qu’il te rabaisse mais je me trompe peut-être.

    Comme on te l’a déjà conseillé, tu devrais te faire aider psychologiquement pour faire face à tout cela par toi-même et peut être que cela te permettra d’y voir plus clair sur ton couplé, vos attentes respectives.

    Bon courage.

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    23 juillet 2021 à 9 h 56 min

    @Chintsuna :

    Ma façon de voir les choses :

    Ce que pensent les autres n’est que dans leur esprit, du moins en grande partie.

    A ton boulot, on dirait que cela doit les perturber, que tu sois aussi brillante et ils peuvent te ressentir instinctivement comme une menace.

    Tu payes pour leurs insécurités.

    Pour ton compagnon… Il ne comprend pas ton fonctionnement. Et/ou il refuse de comprendre.
    J’ai du mal à supporter ça. Il pense à ta place… Mais bon, on le fait tous. Sauf que c’est pas agréable. Surtout quand on dit que ce n’est pas ce qu’on pense et ressent. Bref…

    C’est très perturbant quand on veut à tout prix nous coller une image qui ne nous ressemble pas.

    Personnellement, j’ai surtout passé les tests wais pour prouver aux autres ce que je suis mais aussi pour avoir une preuve pour moi, car je me suis toujours perçue comme une HPE mais jamais comme une HPI. Bah si, j’en suis bien une. Je pense que j’avais aussi besoin de cette preuve pour l’accepter. Maintenant, ça y est.

    Je ne saurais te conseiller, ce qui convient à l’un ne convient pas à l’autre, mais bon courage pour ne pas te laisse faire, et pour tout. Et là je viens de te conseiller… Ralala… La paradoxalité de l’être humain…

  • b8026310fad857bf01c809105c7d5556?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    chintsuna

    Membre
    23 juillet 2021 à 10 h 10 min

    Bonjour, je vous remercie énormément pour tous vos témoignages et l’intérêt que vous portez à mon problème.

    @glen lorsque j’ai lu que ta conjointe était parti cela m’a rempli de crainte et de tristesse car je projete ton histoire sur la mienne et je n’ose même pas imaginer pouvoir être séparé de mon conjoint. Si cela n’est pas indiscret sais-tu quel résultat ta conjointe a obtenu? Cela a t’il changé ton opinion sur la douance ou penses tu toujours que cela n’est qu’une invention de charlatans pour gagner de l’argent et pour nous même juste se trouver une excuse à notre comportement ?

    • 61804cfd597f0 bpthumb

      glen

      Membre
      23 juillet 2021 à 11 h 28 min

      C’est une question bien compliquée que tu me poses là 🙂

      Mon ex-conjointe a réussit le WAIS-IV mais je ne connais pas le résultat qu’elle a eu ni le détail de ce qui lui a été dit.

      Tout ce que je peux te dire c’est que j’ai toujours su que mon ex-conjointe avait des capacités de compréhension étonnantes dans certains domaines qui lui étaient facilement accessible mais qu’elle était aussi incapable d’empathie, d’adaptation et d’esprit de comprehension dans d’autres domaines. C’était très marqué. Je lui ai toujours dit que je le savais mais que je ne voyais pas l’utilité de lui coller une étiquette.

      À mon sens, les psys sont là pour donner accès à des clés dont la personne disposent déjà mais qu’elle est incapable de trouver par elle même, ou pas dans des délais qui lui permette de se mettre en sécurité. Par contre, pour y arriver je considère qu’il faut en avoir réellement l’envie. Il faut se confier et ensuite la consistance des résultats n’appartient qu’à toi. Si tu ne dis que ce qui t’arrange à ton psy, et bien il ne t’amènera que vers les clés qui t’arrangent. Si tu cherches un avis très complet et que tu te livres, que tu joue le jeu complètement alors tu auras un peu plus de clés. Dans tous les cas je pense qu’il faut forcément s’inscrire dans une thérapie longue et accepter d’y mettre de l’argent. Je regrette que tout cela soit si cher mais il est clair que si ça t’intéresse vraiment et bien il faudra accepter de dédier une somme conséquente à ta thérapie en laissant certains loisirs de côté. Ne pas oublier que la psychiatrie est prise en charge mais que le traitement medicamenteux est facile à prescrire. La psychologie n’est pas prise en charge mais beaucoup de mutuelles proposent un nombres de remboursement à l’année. Pour ma part j’ai le droit à 50 euros 6 fois par an, pour des séances à 60 euros. Par contre, comme ils ne peuvent pas prescrire de médicaments, je trouve que la thérapie est plus poussée. Ce n’est que mon avis, c’est un domaine de recherche et chaque psy travaille différemment. Tu seras peut être frustré mais tu y gagneras forcément quelque chose. Moi j’ai été de nombreuses fois frustré dans les thérapies que j’ai suivi et je continue de l’être.

      Je vais être rapide sur la question des charlatan parce que je pense vraiment que tu devrais te lancer et que je ne veux pas te décourager. Des charlatans, je considère qu’il y en a et encore plus en ce qui concerne la douance. Je pense que certains professionnels en font un véritable font de commerce. Il faut donc prêter une grande attention à la recherche du professionnel qui te suivra. Il te faudra peut-être en voir plusieurs. Je laisse ceux qui ont fait le test te répondre là-dessus mais j’insiste vraiment. Si tu sens que tu en as besoin, alors fais le, s’il-te-plaît et n’ai pas peur de t’affirmer auprès de ton conjoint. C’est ton choix, pas le sien. Je vis la vie de couple comme un véritable partage mais je sais aujourd’hui il y a des choses qui n’appartiennent qu’à nous. On ne parle pas de dédier une somme pour acheter des paires de chaussures ou aller faire des tatouages, etc… On parle d’une volonté de trouver des réponses à des problèmes qui te font du mal, qui ont des impact dans tous les domaines de ta vie, y compris ton couple et qui continueront d’en avoir, même après la thérapie. Par contre, tu auras peut être les clés pour les relativiser pour revenir à un équilibre qui ne pourra que tu faire du bien si tu restes bienveillante. Il me semble que tu l’es.

  • b8026310fad857bf01c809105c7d5556?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    chintsuna

    Membre
    23 juillet 2021 à 10 h 16 min

    @Moumoun Je me dis que cela serait dommage et risqué de perdre notre amour et notre complicité pour une histoire de « douance » et de fonctionnement cognitif différent. Surtout que mis à part cela nous avons des envies communes, les projets qu’il souhaite entamer pour notre vie futur sont les mêmes que les miens. Nous sommes d’accord sur la direction que nous souhaitons prendre pour évoluer dans notre vie. On est sur la même longueur d’onde. Mais de plus en plus difficile de cohabiter au vu de mon comportement qui ne lui convient pas.

    • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

      Anonyme

      Membre
      23 juillet 2021 à 12 h 27 min

      @chintsuna le sujet n’est pas réellement la douance mais toi.

  • b8026310fad857bf01c809105c7d5556?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    chintsuna

    Membre
    23 juillet 2021 à 10 h 23 min

    @foolish_little_bird Ton message me fait réfléchir et il est vrai que peut-être moi même je souhaite faire ce test également pour prouver aux autres et à moi même que j’ai un fonctionnement différent de la majorité. Le dernier recours pour moi d’essayer d’être aimé et accepté comme je suis ? « Aimez moi je vous en supplie, j’ai un problème cognitif vous voyez? Ce n’est pas ma faute, svp m’abandonnez pas ».

  • b8026310fad857bf01c809105c7d5556?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    chintsuna

    Membre
    23 juillet 2021 à 12 h 06 min

    @glen Je te remercie pour ton honnêteté et ta franchise. Encore une question indiscrète je m’en excuse mais ton histoire m’intéresse énormément au vu des similitudes avec la mienne. Quel(s) élément(s) a déclenché l’envie de ton ex conjointe à passer le test ? La raison pour laquelle ton ex conjointe est partie est elle lié de près ou de loin à son éventuel douance ou à cette histoire de test ?

    • 61804cfd597f0 bpthumb

      glen

      Membre
      23 juillet 2021 à 12 h 21 min

      Je vais t’inviter à discuter en MP. Non pas que ça me dérange de détailler tout ça ici, je n’ai que très peu de pudeur là-dessus mais juste parce que c’est ton sujet et non le miens. Je te dis à plus tard.

Affichage des réponses 1 - 10 de 11

Publication originale
0 de 0 articles Juin 2018
Maintenant