Amitié qui se décompose ? Help guys

  • Amitié qui se décompose ? Help guys

    Publié par aya le 8 avril 2023 à 2 h 05 min

    Hello,

    Je reviens vers vous pour une question relationnelle.

    J’ai une amitié de longue date (meilleure amie) qui me ronge ces dernières années.

    Je m’explique j’ai toujours eu des soucis personnels (dépression etc) mais avec elle je n’avais jamais eu de problèmes mais ces dernières années ça a changé. Au début elle avait rencontré de nouvelles personnes, à ce stade rien d’alarmant. Elle a commencé à les fréquenter régulièrement et à se faire des amis. Moi j’étais contente pour elle car cela lui permettait de se sociabiliser etc donc c’était cool.

    Sauf que dans ce processus elle a fini par ne plus me demander de faire des activités avec elle. Au début j’ai juste pris sur moi et j’ai décidé de faire preuve de plus d’initiatives et de lui proposer des trucs. Bien sûr elle acceptait mais il fallait toujours que je vienne à elle et ça a fini par me lasser donc j’ai arrêté. J’étais profondément blessée et je ne me sentais pas considérée. Je suis restée dans mon coin on va dire, on se donnait presque plus de nouvelles, elle savait à peine ce qu’il se passait dans ma vie.

    Le temps est passé et on est parties en vacances ensemble avec notre groupe d’amis et là, un calvaire. Elle était insupportable et ne faisait que de se plaindre à notre groupe. En fait, ses nouvelles relations ne se passaient pas vraiment très bien et elle se défoulait un peu de l’année qu’elle avait passé avec ses gens sur nous, qui ne lui avions rien fait. Je l’avais trouvé profondément égoïste mais j’ai pris sur moi car je compatissais de ses problèmes (alors que franchement j’avais pas passé une très bonne année non plus, mais bon on a des différentes manières de gérer).

    Je ne lui ai pas dit tout de suite que tout cela m’avait contrarié (son comportement en vacances + au long de l’année), j’ai fait l’erreur de garder pour moi( je me sentais mal aussi de lui en vouloir, j’avais du mal à accepter de que je ressentais).

    Ce n’est que plus tard, après le retour des vacances que j’ai commencé à vider mon sac. ça a été assez long parce que j’avais l’impression qu’on ne se comprenait pas. J’ai du m’exprimer un grand nombre de fois au fil des années suivantes(1 an et demi je pense) et j’ai du dire plusieurs fois que j’attendais plus d’efforts de sa part. Elle, de son côté n’arrêtait pas de dire qu’elle m’aimait vraiment etc, qu’elle ne pensait pas toujours à moi mais que j’étais dans son coeur. J’ai juste accepté ses paroles même si l’effort n’était plus vraiment présent.

    Ensuite elle a changé d’environnement et a commencé à travailler. Son emploi du temps c’est cette-fois plus chargé et bien sûr c’était compliqué de se voir. Malgré tout, j’avais toujours une rancune que j’ai toujours aujourd’hui. Je ne sais pas, malgré nos discussions j’ai l’impression que quelque chose fonctionne mal. J’ai l’impression qu’on ne se comprend plus trop et comme on passe peu de temps ensemble bah notre relation n’évolue pas plus (c’est mon impression).

    J’ai le sentiment d’être de plus en plus différente d’elle et j’ai tendance à la fuir. En fait comme j’ai eu le sentiment d’être abandonnée, ça provoque chez moi un sentiment de fuite (je le sais je le fais avec mes parents). Je m’isole de la personne et je peux être désagréable mais ce n’est pas ce que j’aime faire. Je me sens super éloignée d’elle, presque déconnectée. En fait quand elle dit qu’elle m’apprécie j’ai du mal à y croire, j’ai l’impression qu’elle se ment à elle-même.

    Je me sens juste trop exigeante. En fait je dois constamment demander et ce n’est pas une dynamique qui me plaît, je trouve ça épuisant et puis on se sent pas vraiment « appréciée » quoi.

    Aujourd’hui elle a un copain et m’avait dit que même si c’était le cas je passerais avant lui. Je ne comprends pas vraiment comment elle pense parce que pour moi c’est pas vrai et surtout je ne lui demande pas ça. Il lui apporte des choses que je ne pourrais pas lui apporter et je n’ai pas besoin de passer avant lui quoi. Je veux juste une amitié qui se nourrit/ Bref, ça devient de plus en plus incompréhensible mais à présent je ne me sens mal à l’aise.

    Désolé si c’est pas trop clair, j’aimerais avoir des avis.

    Bonne soirée !

    generatrice_de_vierges_chemins a répondu il y a 1 année, 2 mois 5 Membres · 5 Réponses
  • 5 Réponses
  • Membre Inconnu

    Membre
    8 avril 2023 à 9 h 13 min

    Presque tout le monde vit cela. On évolue et on prends des décisions, on change. C’est normal.

    Nos relations évoluent en même temps.

    Parfois deux amies font des choix opposés et s’ éloignent, ce qui n’enlève rien à la véracité de votre amitié dans le passé.

    A vous d’avancer de votre côté et trouver de nouveaux amis plus proches de vos aspirations actuelles.

    Courage ❤️

  • aya

    Membre
    8 avril 2023 à 20 h 44 min

    ça reste tout de même d’une tristesse. J’ai du mal à m’y faire, je veux bien continuer mon chemin mais ça me fait comme une douleur au fond de mon être. Je suis sens de plus, impuissante et triste, et je ne comprends pas tellement sa façon d’être. J’essaie bien d’avancer …

  • reid

    Membre
    10 avril 2023 à 5 h 31 min

    J’ai vis actuellement la même chose de mon côté, compliqué au quotidien et je ne sais plus trop quoi faire de mon côté non plus

    Courage!

  • heliod

    Membre
    10 avril 2023 à 20 h 00 min

    @aya Je suis passé par la en mettant interne a 12 ans d’amitié avec mon meilleur amis.

    Dans une relation,les efforts se font dans les deux sens quand cela ne vas pas bien et si un ne fait pas plus d’effort que l’autre, alors la seul solution c’est de lui faire comprendre cela et si elle décide de ne pas s’investir suffisamment, alors il faut mieux rompre cette amitié.Cela demande un fort mental et un lâché prise difficile a faire mais avec le travail, la persévérance et la tolérance, cela va se faire naturellement, cette prise de conscience qu’il faut laisser la personne partir. En revanche si l’autre ,malgré qu’elle a conscience qu’elle ne fait plus suffisamment d’effort pour vous, veut quand même garder cette amitié, cela devient toxique car elle va chercher a vous amadouer en vous manipulant avec un chantage affectif.

    En tout cas pour moi j’ai mit plusieurs mois pour sortir de cette amitié et j’ai pu faire le tri dans mes contact et amis plus facilement. je n’ai donc plus vraiment d’amis et c’est tant mieux car je préfère la qualité a la quantité 😉

  • generatrice_de_vierges_chemins

    Membre
    11 avril 2023 à 4 h 57 min

    Bonjour chère Aya que j’apprécie ; j’observe en tant qu’humble humaine féline que les habitant[e]s de cette planète se comportent passivement face @ leurs relations : elles & ils restent tant que la compatibilité demeure, donc tant que les vibrations psychiques des partenaires amica|les–ux| sont en communion, & s’en vont dès qu’il n’y a plus rien à en tirer soit que leurs fréquences ou leur déphasage change[nt].

    Je pensais jadis que les êtres incapables d’offrir mieux ne soient pas intérêssants & que les relations de ce type soient à fuïr quand on ait des valeurs supérieures & qu’on aspire @ mieux que cela. 〈 mode AVTHENTE 〉

    Mais le problème étant que cela semble presque impossible d’obtenir des relations d’une qualité supérieure ; donc en l’attente d’une société aux valeurs plus élevées il est probable que se priver de tout soit une mauvaise idée & qu’il soit préférable de lacher prise & d’accepter ce que le ciel nous offre bien que ce soit imparfait & éphémère… 〈 mode PLAGAL 〉 En somme se maintenir sur la vague tout en se laissant guider par le courant.
    Le plus important étant de ne pas se laisser affecter par la psychopompie soit le déclin d’une relation amicale — ce qui est vrai pour toute relation ou projet — & d’accepter la mort comme partie intégrante de tout processus.

    Il y a dans la pratique de notre époque les relations où on prend & celles où on donne. On devrait viser @ approcher – atteindre un état équilibré entre les deux mais comme notre humanité n’est pas consciente elle ne cherche ni @ comprendre les problèmes qu’elle rencontre ni @ s’améliorer, c’est pourquoi je ne crois pas en l’amitié car partager des affects & des vécus & fuïr quand il n’y a plus rien à – @ récolter n’est pas de l’amitié.

    L’amitié c’est comme l’amour mais sans la sensualité (& c’est pourquoi les plus jeunes de nos sœurs & frères Terrien[ne]s confondent parfois les deux) : il y a un engagement comme pour un couple, on doit donner @ l’autre & recevoir autant, on doit la – le gronder pour la – le pousser @ s’améliorer plutôt que de tout lui passer hypocritement.

    {{Il existe cependant une autre lecture de ce que je vous expose : on peut voir l’engagement (amical ou amoureux) comme un conditionnement rendant la souffrance possible & seulement cela c’est à dire n’étant pas nécessaire, & que profiter de ce qui vienne & de ce qui parte sans attentes soit suffisant pour bien vivre.
    Je qualifierai cela de vision innocente (sans aucun sens péjoratif bien au contraire), & vous renverrai — une nouvelle fois — aux paroles de ˣla Corneille, la Chouette & la Colombeˣ.
    @ vous de choisir votre position…}}

    J’ai publié naguère sur ChaéLande un bulletin où je présente les modes ˜authente˜ & ˜plagal˜ : on est dans une belle illustration de cette dualité avec d’un côté notre volonté de relations de grande qualité & @ l’opposé notre capacité @ nous adapter @ ce qui est possible dans l’actuelle situation pour ne pas souffrir se retrouvant totalement démuni[e].

Connectez-vous pour répondre.