L’amitié est elle une voie vers l’amour ou un repoussoir ?

  • L’amitié est elle une voie vers l’amour ou un repoussoir ?

  • 606f0f601062a bpthumb

    norbert

    Membre
    19 juin 2021 à 21 h 49 min

    @senseed

    “une amoureuse est également et avant tout une amie.”

    Est ce que au contraire, si une relation commence en amitié, elle risque de ne pas passer à l’amour?

  • 610a4e15173fe bpthumb

    Kitsunebi

    Membre
    20 juin 2021 à 0 h 07 min

    @norbert : je m’incruste…

    Pour moi, tout dépend de la personne qu’on a en face de nous et de la façon dont on la perçoit.

    Et quand les gens changent, ils créent le changement autour d’eux.

    Je pense que l’amitié peut être une voie vers l’amour, et inversement, l’amour peut être une voie vers l’amitié. La création d’une amitié, d’un amour, leur disparition…
    Les liens peuvent se modifier, on ne le sait que trop bien.

    Ce lien que chacun créé avec l’autre, c’est tout autant l’implication qu’ils ont dans cette relation, leur façon d’être, de se comporter, que les ressentis de chacun.

    Pour moi c’est beaucoup une question d’attentes, aussi. De ce qu’on peut donner à l’autre et de ce qu’on peut recevoir de l’autre…

    Quant au désir… c’est nous qui le créons dans notre cerveau, c’est de l’anticipation, une projection. Et ce désir, on le créé… Ou pas.

    En tout cas, lorsqu’une amitié ou un amour nait, pour moi c’est qu’on se projette dans une relation avec l’autre.

    Enfin, c’est complexe, tout cela…

    Ce qu’on ressent pour l’autre et ce qu’on pense de lui peut toujours évoluer, dans un sens ou dans un autre, car nos changeons, et nos attentes aussi. Et aussi, au fur et à mesure que nous découvrons l’autre…

    Après, ce n’est bien entendu que ma vision des choses…

  • 606f0f601062a bpthumb

    norbert

    Membre
    20 juin 2021 à 0 h 21 min

    @foolish_little_bird

    Oui ça dépend des 2 personnes!

    Mais prenons le cas standard (lol), les 2 se plaisent: mais pour se rapprocher, il est plus simple que A vienne vers B ou le contraire, plutôt que de se rencontrer sur un hypothètique point C (lol). Donc un (A) prend l’initiative. Si celui-ci, par manque de courage déclare à B, qu’il veut une relation d’amitié, B sera déçue, et cela en restera là…. non?

    Il y a aussi le cas “Quand Harry rencontre Sally”, les 2 partent en amitié, “pour ne rien gâcher”

    Un jour (20 ans plus tard, lol), ils se rendent compte qu’ils s’aiment…
    Conclusion: dans les 2 cas pour une histoire d’amour réussie, il vaut mieux d’entrée partir en Amour!

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    20 juin 2021 à 0 h 42 min

    La vérité vient du pardon il paraît, mais tell’ment j’arrive au bout de ce parcours, que j’en ai tell’ment appris, sur UNE en particulier, que tell’ment elle m’est apparue comme jamais je n’aurais pu imaginer, que tell’ment j’ai enduré, et le pire pour le meilleur je crois, que je crois que le meilleur est à venir…… On en reparle Jamais…..

  • 606f0f601062a bpthumb

    norbert

    Membre
    20 juin 2021 à 0 h 58 min

    @senseed je ne veux pas faire le psy de service mais effectivement

    pardon, tourner la page,

    …mais ce qui ne veut pas dire renoncer:

    (Les histoires non vécues peuvent parfois être aussi douloureuses que les vraies)

    Tu t”améliores dans ton coin et une autre (ou peut être elle) en profitera. La première étape est d’accepter le non, et que ca peut ne pas marcher… Mais en vue que cela marche! lol!

    Retrait à la grecque, version guerre de Troie:

    Illiade: “Les Grecs s’étaient retiré laissant sur la plage un immense cheval!”

  • 606f0f601062a bpthumb

    norbert

    Membre
    20 juin 2021 à 5 h 30 min

    @sensed @hermite

    Think Positive !

    Au lieu de voir le verre à moitié vide:

    le profil parfait recherché n’est pas présent

    [blessures complémentaires + même niveau d’HP pour pouvoir se parler + partage de “vocation” mais de façon complémentaire]

    voyez le verre à moitié plein:

    des profils voisins vous tendent la main!

    et acceptez les!

    Avec de telles pensée, les choses vont bien et s’améliorent!

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    20 juin 2021 à 10 h 41 min

    @norbert, et @foolish_little_bird (puisque je te cite)

    “Enfin, c’est complexe, tout cela…”, forcément puisque l’on est ce que l’on est, mais alors pour faire court je ne veux faire attendre personne pas plus que je n’ai d’attentes (bon c’est complètement faux mais on essaie (même pas) de s’en convaincre)

    ☺ Normalement, tout se passe bien, et ce dans ma Vision même si cette vie ne nous a pas forcément épargner, alors le verre à moitié plein je le Vide, le cas inverse je le rempli…. Hihi

    À plus tard !!!!

  • 610a4e15173fe bpthumb

    Kitsunebi

    Membre
    20 juin 2021 à 11 h 29 min

    @norbert : oui, je pense que personne ne répondra jamais totalement à nos attentes. Et en amitié et en amour, il faut trouver les personnes qui y correspondent le mieux.

    Mais je trouve ça très culpabilisant, cette “pensée positive”. Et puis généralement, quand je pense trop positif, c’est là qu’il m’arrive des merdes, parce que je ne les ai pas vu arriver, vu que j’étais justement super positive. Bref.

    Le problème, c’est que pour connaître quelqu’un, ça peut prendre du temps… Se projeter tout de suite dans une relation amicale ou amoureuse, moi, je ne sais pas faire. Il y a forcément trop de données qu’on se construit et qui sont fausses. Et plus tu creuses, plus tu en apprends… Mais à un moment, le déclic se fait. Ou ça décroche.

    Ce que je vois d’emblée peut me donner très envie d’apprendre à connaître l’autre, mais je n’oublie pas que je n’ai encore qu’alors que peu d’informations, même si elles me plaisent. Et je trouve que ce n’est pas rassurant de voir que des choses qui nous plait. Cela rend méfiant. Mais pas d’inquiétude, à un moment ou à un autre, il y aura forcément des informations qui déplairont…

    En tout cas, si on ne sait pas tout de l’autre et on ne saura jamais tout de lui, il y a un moment où on le sent, que ça y est. Ou que cela n’y est pas du tout… On peut avoir un ressenti de départ, qui va se vérifier ou non par la suite.

    Il est facile de porter des masques. Car non, on ne montre que ce qu’on a envie de montrer, si on y parvient.

    Se faire des amis et être amoureux, cela peut être une torture tout autant qu’un bonheur, si nos attentes sont trop importantes et qu’elles sont loin d’être comblées ou si on a peur de perdre ce qu’on a, si on a trop peur de ce qui pourrait arriver. Et des fois, c’est clair qu’il arrive des trucs tellement durs que du coup, tu peux ne plus rien projeter du tout. T’a juste envie de hurler et/ou de chialer et/ou de vomir. Mais des fois, tu rencontres quelqu’un qui te donne envie de faire autre chose que ça. Quelqu’un qui te donne envie de sourire, de rire… De (re)vivre.

    Mais bon, encore une fois, vu que chaque personne est si différente, je pense que c’est utopique de penser que la relation sera complètement équilibrée. D’autant plus que les attentes qu’on a ne sont pas forcément les mêmes attentes que l’autre a, loin de là.

    Et dans tous les cas, oui, c’est plus facile de partir tout de suite sur de l’amitié ou tout de suite sur de l’amour. Sauf que des fois, ce n’est pas si clair que ça, et cela demande un temps d’ajustement. Et parfois, il faut des années après que tout bascule, dans un sens ou dans un autre.

    Avec un cerveau qui a beaucoup d’imagination et qui a une grande capacité d’adaptation, tout est possible. Mais encore faut-il que ce soit le cas du cerveau qu’on a en face du notre.
    Et qu’on n’oublie pas que nous avons aussi un corps, avec lequel il faut bien faire avec.

  • 610a4e15173fe bpthumb

    Kitsunebi

    Membre
    20 juin 2021 à 12 h 00 min

    @senseed : oui, je suis d’accord, on ne peut pas s’empêcher d’avoir des attentes, même si on souhaiterait juste que les choses suivent leur cours…

    J’aime ta vision du remplissage de verre, Hugo… et des fois, il faut juste en changer, de verre ! Parce que le goût de ce qu’on met dedans peut changer rien qu’avec la nature de celui-ci ! Et tout dépend de ce qu’on met dans ce verre… pas d’alcool pour moi ! (c’est sérieux et une plaisanterie à la fois).

    Ah, j’ai envie de partir sur un délire sur la nature des verres et de ce qu’on peut mettre dedans… Et des mugs, et et et… Mais je me rappelle surtout de l’histoire du contenant qu’on rempli d’abord avec des pierres, puis du gravier, puis du sable, puis de l’eau… Oui, elle est assez connue, mais elle me plait bien :

    https://www.4tempsdumanagement.com/Les-gros-cailloux-de-la-gestion-du-temps_a4759.html

    Mais on ne va pas avaler des pierres, du gravier, etc. , hein ? Et puis il faut que l’eau soit potable, aussi, il faut que le verre ne soit pas cassé (j’ai pas envie d’avaler des morceaux de verre et me faire une lésion à la gorge, ça fait mal, merde !)… Et bref, je suis repartie… Bref bref bref.

    Et oui, la vie ne nous épargne pas, et on n’a pas d’autre choix que de faire au mieux avec ce qu’on a. Sauf que des fois, et bien on irait bien piquer le verre de l’autre, parce que cela a l’air d’être drôlement bon, ce qu’il boit… Et là tu te dis que tu ne vas pas aller lui piquer son verre, mais la bouteille qu’il y a à côté… Et, ben oui, c’est une histoire sans fin, ces histoires de verres.

    Un verre à moitié plein ou moitié vide… Au final, moi je vois juste un verre rempli à la moitié. Et si c’est mon verre, je vais le finir avant de le remplir à nouveau. Sauf si ce que je suis en train de boire a mauvais goût. Et puis j’ai pas forcément envie de boire, des fois… J’ai juste pas soif.
    Mais cette soif, elle finit toujours par revenir…

    Et je vais aller boire un coup, tiens, parce que ces histoires de verres, ça me donne soif !

  • 610a4e15173fe bpthumb

    Kitsunebi

    Membre
    20 juin 2021 à 12 h 37 min

    @norbert :

    “Mais prenons le cas standard (lol), les 2 se plaisent: mais pour se
    rapprocher, il est plus simple que A vienne vers B ou le contraire,
    plutôt que de se rencontrer sur un hypothètique point C (lol). Donc un
    (A) prend l’initiative. Si celui-ci, par manque de courage déclare à B,
    qu’il veut une relation d’amitié, B sera déçue, et cela en restera là….
    non?”

    C’est du vécu ? 🙃

    Je pense que ce n’est qu’un cas standard parmi plein d’autres.

    Le mieux est pour moi d’éviter de se projeter et d’attendre de voir comment les choses tournent.

    Je prends un exemple en amitié : il y avait un gars et moi, on ne pouvait pas se blairer. On avait une répulsion naturelle l’un pour l’autre, et ce dès le premier jour (il avait une vision des femmes qui me déplaisait, et pourtant, il avait une mère, ce gars-là…). Jusqu’au jour où il a rencontré la femme de sa vie. Il a changé d’attitude envers les femmes, j’ai changé la mienne envers lui… On est devenus potes, et il m’a invitée à son mariage ! Happy end (enfin, en ce qui concerne notre relation, car évidemment, la vie n’est pas aussi belle…)

Affichage des réponses 1 - 10 de 53

Connectez-vous pour répondre.

Publication originale
0 de 0 articles Juin 2018
Maintenant