Besoin de conseils…

  • Besoin de conseils…

    Publié par ronald le 26 janvier 2023 à 16 h 10 min

    Bonjour, je suis heureux davoir enfin franchi le pas de m’être inscrit sur un forum dedié aux personnes atypiques.

    Je n’ai jamais été diagnostiqué car je n’ai pas les moyens de consulter des psychologues ou même de passer des test.

    Je vous explique ma situation, et si quelqu’un se reconnait ou sait me dire ce que je veux entendre je serais tres heureux de discuter avec vous.

    Jai 22 ans et petit j’avais des facilités d’apprentissage et de comprehension du monde, ce qui m’a valu d’être qualifié d’insolent par mes proffesseurs. Ayant une mere qui m’a appris a exprimer ce que je ressentais et de ne pas me taire quand j’ai raison, j’ai un peu trop poussé la chose, je n’ai jamais su me taire face a l’autorité, je me souviens avoir eu des professeurs très debile et tres academique des la primaire. Je n’avais aucune peur de les affronter et de les contredire sans arret. Jai été le premier de la classe jusqu’en cm2 alors que je n’ai jamais rien appris et jamais fais de devoir ou reviser mes lecons, jai donc jamais pris l’habitude de bosser dur.

    En 6eme ma vie a pris une autre tournure, etant completement degouté de tout ce sui est academique jai choisi des amis qui etaient tout l’inverse des intellos qui levaient la main pour parler et qui faisaient tout ce qu’on attendait d’eux. Mon objectif etait de devenir populaire et respecté, je pensais qu’a ça. Tout en restant énervé contre ces proffesseurs qui ne cherchent pas a nous comprendre et ce systeme scolaire ou l’enfant doit juste se taire et ecouter betement. Plusieurs fois j’ai fais le justicier en insultant des profs pour le mal qu’ils faisaient a moi ou d’autres eleves. Je me rappelle qu’en 6eme je n’avais peur d’aucun adulte, et ça n’a rien avoir avec de l’insolence car les bons professeurs m’aiment beaucoup et j’avais un rapport privilégié avec ces professeurs, j’ai aussi toujours été qualifié d’aimable poli et de tres respectueux avec les amis de mes parents et j’ai toujours été quelquun de confiance. Malgres ma moyen’e qui a chuté a 6/20 en sixieme du a mon relachement et du fait que je n’ecrivais pas les cours j’ai été elu delegué quasiment a chaque fois que je me presentais. Bref ca a duré comme ça jusqua la premiere au lycee ou j’ai arreté totalement les cours pour me lancer dans le dropshipping ^^

    Aujourd’hui depuis ma 6e je suis dégoûté de tout ce qui est académique, systeme, le monde du travail. Aujourd’hui j’ai 22 ans et je veux vraiment reussir ma vie mais je ne sais pas quoi faire, jai tout essayé et j’abandonne tout, je ne sais pas si c’est du au fait que je n’ai jamais eu a bosser de ma vie pour avoir ce que je voulais mais la je suis actuellement en formation de marketing pour ouvrir mon agence mais je n’arrive pas a me mettre au travail. Pour regarder une video quo dure 30mn je met 3h car a chque terme que je ne comprend pas je vais chercher sur internet que veut dire ce terme etc.. j’ai aussi un autre probleme c’est que je regarde enormement de video de developpement personnel mais je n’applique rien. Depuis 2018 je regarde enormement de videos et de conseils sur internet sans vraiment trouver les reponses que je cherche. Et tout ce que je fais dans ma vie je cherche une reponse ou un conseil sur internet. Mais vraiment tout

    Je sais que mon message est tres long mais ça me fait du bien d’en parler et si quelqu’un sait m’aiguiller je serais tres heureux.

    Ma plus grosse question c’est : comment gagner de l’argent pour pouvoir enfin profiter de ma vie.

    Membre Inconnu a répondu il y a 1 année, 4 mois 3 Membres · 4 Réponses
  • 4 Réponses
  • Membre Inconnu

    Membre
    26 janvier 2023 à 19 h 03 min

    Comment gagner de l’argent pour pouvoir enfin profiter de ta vie ?

    N’es-tu pas le seul qui puisse répondre à cette question ?
    Sinon, certaines personnes font un bilan de compétences ou vont voir un conseiller d’orientation.
    Autrement, si plusieurs métiers nous attire, mieux vaut pour moi bien se renseigner sur ceux-ci et établir une liste “pour” et une liste “contre”, et aussi d’avoir un entretien avec quelqu’un qui exerce ce métier.

    Pour ce qui est de prendre des décisions, je me suis offert récemment “le livre des décisions”, que j’ai bien apprécié…
    https://www.google.fr/books/edition/Le_livre_des_d%C3%A9cisions/E4BqDwAAQBAJ?hl=fr&gbpv=1&printsec=frontcover

    Mais ta priorité pourrait être d’apprendre à te concentrer et créer et/ou produire quelque chose avec tout ce que tu as déjà appris ? Et à t’organiser, trier, hiérarchiser, synthétiser ? Et à te dire stop ? Le perfectionnisme peut être contre-productif… Je pense que tu dois avoir suffisamment de clés pour ouvrir toutes les portes du monde, là ! Un passe-partout serait certes intéressant, mais il faut aussi faire des choix sur les portes que tu vas pouvoir ouvrir… Euh oui, c’est ce que tu aimerais faire, donc. D’où l’intérêt du livre des décisions !

    Autrement, je pense que la méthode des petits pas fonctionne particulièrement bien quand on veut changer les choses. Par exemple apprendre à choisir ou encore à se concentrer, à travailler. Un pas après l’autre, un rituel après l’autre. En commençant parfois par 5 minutes à faire quelque chose, mais il faut que ce soit régulier. Le changement, c’est un peu de volonté et beaucoup d’imagination, et nul doute pour moi que tu ne dois pas en manquer… Ni de l’un ni de l’autre.

    En ce qui me concerne, quand je lis un livre ou quand je regarde une vidéo de développement personnel, je prends des notes. Puis je les relis. Encore et encore. Et j’essaye de les appliquer ensuite. Nul besoin de 10 000 conseils, mais effectivement, les utiliser de façon concrète. C’est ainsi qu’on peut réapprendre à se concentrer, à mieux gérer ses émotions, à changer sa façon de voir les choses et de les ressentir, etc.

    Sinon, le problème quand on a peu de filtres et qu’on a de grandes facilités, c’est que la plupart des gens peuvent nous trouver insolents, étranges, difficiles à supporter, ou encore avoir peur de nous. De nos capacités et/ou de notre personnalité. Et sans apprendre à mettre de filtre et à ne pas trop se faire remarquer, on peut d’attirer bien des ennuis…

    Et lorsqu’on n’a pas eu besoin de trop travailler, de fournir d’efforts, il faut donc apprendre à se concentrer et à produire des résultats… A commencer par faire des synthèses, peut-être, de ce que tu aurais appris, donc ? Enfin, à toi de… Choisir, bien sûr !

    Bonnes recherches à toi ! Et bonnes décisions !

  • matty

    Membre
    26 janvier 2023 à 19 h 19 min

    @Ronald Aujourd’hui j’ai 22 ans et je veux vraiment réussir ma vie.

    Ça parait être un bon début, si déjà tu sais ce que tu mets derrière ce vague concept, pour le reste, ta créativité, ton imagination, les rencontres et une fine bonne connaissance de la douance qui est la tienne devraient faire office de boussole.

  • ronald

    Membre
    26 janvier 2023 à 22 h 12 min

    Merci beaucoup pour vos réponses, je vais tout de suite trouver le livre dont tu m’as parlé, merci.

    Pour ce qui est des petites actions à mettre en place, en faite j’ai souvent acheté des formations en ligne qui m’apprenaient des business modèles mais j’ai un problème à appliquer exactement ce qu’on m’apprend, et j’ai l’impression que mes méthodes d’apprentissage ne sont pas les mêmes que la plupart des gens qui achètent ces formations, à chaque fois il y’a quelque chose qui me dit que ça ne sert à rien de continuer, car pas adapté à moi. Enfaite je suis totalement perdu sur la façon de faire les choses, j’écoute tous les conseils de tout le monde et tout le monde se contredit

  • Membre Inconnu

    Membre
    27 janvier 2023 à 7 h 20 min

    You’re welcome, bro ! 🙂
    Aucune formation n’est complètement adaptée pour soi, mais en suivant plusieurs d’entre elles tu peux justement en faire une synthèse qui pourra te convenir, en écartant tout ce qui peut te paraître contradictoire et/ou en précisant le contexte. Chacun peut développer effectivement ses propres méthodes d’apprentissage et de travail, aussi. D’ailleurs, une formation pour adulte bien construite est plus adaptée pour un enfant haut potentiel que les formations scolaires… Chercher à éduquer un enfant haut potentiel comme on le ferait avec un autre enfant qui ne l’est pas… Même nos parents n’ont pas pu être des guides pour nous, y compris alors qu’ils pouvaient être HPI ! Le problème de voir des idiots et/ou des aveugles mentaux partout et de ne faire confiance à personne, y compris à soi-même selon les situations, c’est qu’il n’est pas facile de faire des choix, ensuite. On voit effectivement des failles partout, les paradoxalités… Mais il faut apprendre à jongler avec tout cela et prendre en chaque chose comme en chacun ce qui nous convient le mieux, et rejeter le reste. Et faire donc des choix. Ou encore accepter qu’on ne peut parfois pas tout démêler et faire de choix… Et tout jeter parce qu’on ne peut pas faire de choix ! Mais c’est mieux si on peut en faire, du moins, en fonction des situations… Dans tous les cas, on peut toujours prendre certaines choses et en rejeter d’autres. Par exemple, on lit plein de conneries sur les HPI même dans les livres de psychologues renommés, y compris des HPI. Mais il y a aussi des informations intéressantes. Comme le fait qu’un HPI, et encore plus un THQI, à mon avis, peut se voir poser un diagnostic de TDAH par erreur. Ce n’était pas précisé pourquoi, mais il est évident en effet pour moi qu’un HPI particulièrement hyperstimulable peut avoir du mal à canaliser ses pensées, ses émotions, et risque de bien trop se disperser et avoir du mal à se concentrer (et à travailler et à rester motivé) s’il ne l’apprend pas. Et tu dois apprendre à te focaliser ! Cela augmente aussi l’intensité et la durée de ta concentration, et tu peux travailler ensuite même au milieu d’une pièce où tout le monde parle, sans entendre ce qu’ils disent. Je conseille la sophrologie pour cela. Cela aide aussi à mieux gérer ses émotions, notamment en apprenant des techniques de respiration. L’activité sportive aussi, et tu peux augmenter tes performances en écoutant de la musique. Mais attention, si la musique peut doper la concentration et le rythme de l’effort quand tu fais du sport, et permet de moins ressentir l’ennui et la fatigue lors d’activités intellectuelles répétitives, si tu as besoin d’une plus importante compréhension et réflexion, il ne faut pas écouter une musique accompagnée de paroles, sauf si ne connais pas la langue… Car le cerveau va se concentrer aussi sur celles-ci inconsciemment et ta concentration va diminuer fortement même si tu ne t’en rends pas compte et cela va te demander plus d’efforts pour cela. Et te fatiguer plus, même si cela peut aussi te détendre… Mais je m’égare et je dois aller travailler !

    Conclusion : n’écoute que TA voix ! Je plaisante à moitié, mais tu n’as pas d’autres choix parfois que de faire appel à ton intuition, car l’inconscient est plus efficace pour traiter un nombre plus important d’informations ! Il peut certes y avoir beaucoup de biais cognitifs, mais je pense que vu ta formation, cela ne devrait pas te poser de problèmes pour leur exploser la tronche ! Du moins en bonne partie.
    D’ailleurs : https://inbound.lasuperagence.com/blog/infographie-biais-cognitifs-marketing

    Bref, je ne peux que te reconseiller de faire des synthèses écrites de ce que tu as appris. Ecrire permet d’ailleurs de remettre de l’ordre dans ses idées, de les hiérarchiser, etc. Et tu pourras te tenir toi-même un discours adapté à la personne que tu es. Et si tu partages tes connaissances, chacun pourra ensuite aussi y piocher dedans ce qui pourra l’intéresser… Et écarter ce qui ne lui sembles pas suffisamment juste et/ou clair et/ou adapté pour lui…

    Euh, j’y go…

Connectez-vous pour répondre.