L’amour entre zèbres ?

  • 5c5812482e885 bpthumb

    moss

    Membre
    9 mai 2022 à 7 h 33 min

    Bien sûr que c’est possible salon moi. C’est une question d’ouverture d’esprit de tolérance de générosité de volonté de conscience de qui l’on est, de ses desirs, de sa volonté, de savoir si l’on est réellement prêt à s’engager….

  • 603adbc53dd95 bpthumb

    matty

    Membre
    12 mai 2022 à 21 h 32 min

    L’amour entre zèbres ? Pour moi toute autre version que celle là est une duperie, une tromperie, une escroquerie partagée !

    Je sais, ça peut sembler radical mais pour moi il n’y a pas d’autre issue humainement viable que le couple surdoué surdoué.

  • 627cd181319a9 bpthumb

    Kitsunebi

    Membre
    13 mai 2022 à 9 h 56 min

    Je trouve qu’au niveau amoureux et amical aussi, il y a une attirance plus naturelle et plus forte envers des personnes HPI… Et il n’y a pas besoin de tests pour moi pour identifier des personnes HPI parfois, tellement c’est flagrant qu’elles le sont.

    Cela peut d’ailleurs être un véritable choc, notamment au moment d’une rencontre, surtout pour une personne qui n’a pas l’habitude d’être en présence d’autres HPI, je pense, du moins en dehors de son cadre familial. Et parfois il faut savoir renoncer à des amitiés, si l’autre personne ne peut pas gérer ses sentiments amoureux et/ou son désir, et peut en perdre la raison. Et des fois, si c’est nous qui ressentons des sentiments et sens trop intenses, mieux vaut se sauver pendant qu’il en est encore temps, lorsque ce n’est pas réciproque… Sauf que parfois, c’est trop tard…

    Car non, on ne va pas rencontrer à tous les coins de rue quelqu’un pour lequel on peut ressentir une forte attirance amicale, alors pour une relation plus qu’amicale… Et parfois on peut vouloir une relation plus qu’amicale alors qu’on n’est même pas attiré physiquement tellement il peut être rare de ressentir une forte connexion avec l’autre… Ou on peut vouloir une relation amicale alors qu’on est attiré plus qu’amicalement… Mais on ne peut pas changer aussi facilement ce qu’on ressent ou ce qu’on ne ressent pas.

    Dans tous les cas, c’est déjà merveilleux de pouvoir ressentir cette sensation d’être connecté à l’autre…
    A condition que celle-ci soit réciproque.

  • 6273d02d3c5e9 bpthumb

    Ganymede69

    Membre
    14 mai 2022 à 0 h 55 min

    Je partage l’avis de @Kitsunebi à propos de la reconnaissance d’un coup d’œil les HPI. Parfois, cela peut jouer des tours. Confondre cette connexion inter-HPI surtout lorsqu’on a peu d’expérience dans les choses de l’amour peut conduire à des malentendus surtout si on se trompe de sentiments et on voit de l’amour sexuel là où il n’y que amour platonique 🤭 après encore une fois, je ne suis pas une référence, mon seul grand amour c’était dans le cadre de mon fait self antérieurement au HPI 😦

  • 627cd181319a9 bpthumb

    Kitsunebi

    Membre
    14 mai 2022 à 13 h 43 min

    @Ganymede69 : oui, pour moi on peut parfois se rendre rapidement compte d’un HPI, qu’on soit sensibilisé à la question ou pas. Mais tous les HPI n’ont pas cette aptitude. Tout dépend des facultés qu’il a et de comment il utilise ses facultés… Et puis cela dépend de si l’autre en face nous montre suffisamment ce qu’il a dans la tête… Si tu es face à quelqu’un qui ne dit pas un mot et ne présente aucune analyse et ne dit rien de lui, là, cela va être plus compliqué !

    En ce qui me concerne, une de mes plus vieilles amies m’a jetée au bout de 20 ans parce que de la “meilleure amie neurotypique avec laquelle je suis étonnamment sur la même longueur d’ondes !” je suis passée à la “pervers narcissique” quand je lui ai dit que j’avais été identifiée HPI et que je lui ai dit que je pensais qu’elle n’était pas asperger mais juste une HPI en souffrance, mais qu’il fallait qu’elle aille voir un psy pour être sûre de tout cela, parce que bon, je ne suis pas psy (mais même un psy peut se planter, en fonction de ses capacités et de comment il les utilise, et de ce qu’on veut bien lui montrer, aussi…). Elle qui tenait tant à être tellement plus intuitive que moi, je lui ai dit qu’en fait, et bien ce serait bien qu’elle accepte donc qu’elle puisse se planter dans ses analyses… Et je lui ai rappelé aussi que dès le premier jour qu’elle m’avait présenté un gars, je l’avais prévenue que je pensais qu’il méprisait les gens (et en plus, comme je démolissais toutes ses belles théories, parce que je n’aime pas qu’on prenne les autres pour des imbéciles, il avait envie de se rapprocher de moi, alors que… BEURK !) et c’était pire que ça. Et toutes les fois où je l’ai prévenue des tas de trucs et que des années après parfois elle me dise que j’avais raison ! Une intuition déficiente comme toutes les intuitions, mais bien sûr, pas possible pour elle de le reconnaître ! Bref… Tous les HPI ne peuvent pas reconnaître les autres HPI, en fonction de ce que les autres leur montre et aussi de ce qu’ils sont capables de voir et d’analyser.

    En ce qui me concerne, euh, en fait c’est moi qui ait dit au psy HPI que j’avais rencontré l’année dernière, au bout de 30 min, en soupirant, que je pensais qu’il était HPI et je lui ai expliqué pourquoi et que ce n’était pas la même de me le cacher. Le gars avait effectivement eu le Mensa, et en plus il faisait passer les tests HPI aux gamins ! Ah ah ah ! Il m’a confié à notre dernière séance sur les 3 que mon administration m’avait offertes qu’il avait su que j’étais HPI sans aucun doute possible dès la première séance. Il faut dire que je ne pouvais pas m’empêcher d’analyser tout ce qu’il disait et de le lui balancer, en lui expliquant où je pensais qu’il voulait en venir. Il est devenu drôlement enthousiaste au début de notre seconde séance, et à vrai dire on s’est bien éclaté… Et j’ai eu des compliments excessifs sur mon intelligence à la fin de la troisième séance. Trop cool. Merci merci. Mais cela met un petit peu de pression quand même, à entendre des trucs pareils… D’autant plus que c’était exagéré. Il s’est juste laissé emporté par ses émotions… Pour une fois qu’il pouvait parler de lui !

    Par contre, j’ai vu rapidement que la psy qui m’a fait passer les tests wais n’était pas HPI et qu’en plus… Euh, elle était vraiment psy ? Je l’avais prévenue que j’étais dans une profonde dépression, et elle n’en a pas tenu compte. Elle a trouvé certains résultats étranges, elle a halluciné sur certains subtests, elle n’a pas réussi à comprendre comment je pouvais complètement paniquer à certains moments puis retrouver mon calme à d’autres, réussir des tests plus compliqués et en foirer d’autres… Purée, elle m’avait dit que c’était impossible que je puisse rater ces tests, et moi j’étais dans un tel état de panique à certains moments que j’ai cru que je n’allais même pas avoir 100 ! Mais non, ouf, j’ai quand même dépassé les 130 ! Parce qu’autant avant je m’en fichais, autant j’avais BESOIN de ces résultats notamment pour me remonter mon ego (et celui d’autres personnes aussi), tellement on a cherché à m’exploser la gueule ! Y compris une de mes autres plus anciennes amies, qui m’a dit “le psy t’a dit ce que tu as voulu entendre”… Cette nana là, elle voit un psy depuis plus de 10 ans, pour qu’il lui dise ce qu’elle a envie d’entendre ? Sérieusement ? Déjà qu’elle avait essayé de convaincre mon meilleur ami de s’éloigner de moi récemment, et que cela a failli fonctionner, en plus ! Franchement, il y a de quoi être dégoûté, avec tous ses gens jaloux… Même mon ex, qui au départ était jaloux de toutes les personnes qui m’entouraient a fini par devenir jaloux de moi, et aussi de la relation que j’avais avec sa soeur… Génial. Pourquoi ne pas renforcer leur estime d’eux-mêmes au lieu d’envier les autres, et d’essayer de les démolir ??? Bref.

    Non mais sérieusement, une psy sensée être spécialiste des HPI qui ne sait pas que dans le cadre d’une dépression aïgûe la mémoire de travail peut être à la ramasse, en plus, vu qu’on ne peut plus mémoriser grand chose ou encore se concentrer correctement ? Et que lorsqu’on est hypersensible, en étant en dépression, on peut perdre grandement ses capacités à raisonner ? Bref. Je m’interroge sur la psychologie parce que cela fait de nombreuses années que je m’intéresse à cette discipline. La sociologie, la psychologie… C’est tellement limité, et on veut mettre trop de cases ! Y compris les statistiques ! Je bosse dans le domaine, je vois comment c’est construit, et j’en connais que trop les limites, aussi ! Cela a du sens, mais pas toujours cela qu’on lui donne ! Et ces cases… Non mais on peut facilement les bouger et aussi créer de nouveaux concepts pour écraser les anciens… Franchement, les sciences dures ou molles, les connaissances… Tout est si limité et si partiel et parfois erroné ! Il faut accepter qu’on n’aura jamais de réponse à tout et qu’il est si facile de se planter dans ses analyses ! Il faut accepter que nous sommes des êtres plein de failles, alors forcément que nos analyses vont parfois et même souvent être pleines de failles… Bref.

    Sinon, je pense qu’on fait trop cas de la sexualité. Mais qu’est-ce qu’on s’en fou, d’être attiré physiquement ou pas ? Ce n’est pas juste notre instinct de reproduction qui parle ? Et/ou une envie de se lier à l’autre ? Rien ne nous oblige à baiser pour autant ! Du moins on n’a pas besoin de se précipiter dans l’heure pour baiser ! Et confondre ça avec de l’amour… Pour moi l’amour passionnel n’est qu’une névrose obsessionnelle qui existe pour nous donner la motivation nécessaire pour nous rapprocher de quelqu’un et pour apprendre à le connaitre plus. Et cela finit toujours par passer. De plus, on peut tomber amoureux de quelqu’un qui ne nous convient pas du tout, et dans ce cas là, et bien il ne faut pas aller vers lui. Point barre. De toute façon, je me suis bien rendue compte qu’on ne se méfie pas toujours de la bonne personne ! On a peur de tomber amoureux de quelqu’un, et MERDE, on tombe amoureux de quelqu’un dont on ne s’était pas méfié ! Tout ça parce qu’on ne peut pas s’empêcher de faire des projections sur l’autre, et qu’on peut bien se planter ! Parce que cela demande du temps, d’apprendre à connaître quelqu’un et comment il fonctionne… Et une relation, cela se construit et elle évolue dans le temps… Elle peut même se briser à n’importe quel moment, de façon même brutale, ou encore être détruite lentement. Après, tout dépend de ce qu’on a réellement envie comme relation avec l’autre, de ce que chacun met dedans, et parfois, ça, avant de le savoir… Et bien c’est bien de prendre justement le temps d’apprendre à le connaître !

    😋

  • 6273d02d3c5e9 bpthumb

    Ganymede69

    Membre
    14 mai 2022 à 17 h 16 min

    @Kitsunebi

    Elle qui tenait tant à être tellement plus intuitive que moi, je lui ai dit qu’en fait, et bien ce serait bien qu’elle accepte donc qu’elle puisse se planter dans ses analyses…

    C’est dingue, cette course même des HPI à vouloir être dans la compétition, alors certes elle ne savait pas, elle n’a pas voulu t’écouter, ceci explique cela ! du coup, elle reste prisonnière de ce monde fondée sur la compétition et qui prospère dans la division. Le plus triste, c’est que HPI ou non, les préjugés nous dominent et ce n’est que lorsqu’on prend conscience qu’en tant qu’Homme, l’ego, doit accepter de recevoir les “messages” de l’âme ou de l’inconscient (ça) afin de se laisser enseigner pour que du “moi” on puisse devenir un “je” : ainsi du ça – cette Chose nommée cause/Dieu – et de la rencontre avec le moi nait le sujet. Moi étant objet, le ça parlant le langage de l’intuition, donne le Je parlant le langue vrai, juste, beau, celui de la Connaissance.

    En forme mathématique, ça +moi = je ; en forme littéraire, JE (DIEU) SUIS (les différents esprits de Dieu qui nous ont précédés et qui sont logés dans le ça) l’HOMME (le COD). On peut refermer le Livre, la Phrase commencée aux alentours de l’an 10.000 est achevé, la Révélation (Apocalypse) est révélée 😉

    Et je lui ai rappelé aussi que dès le premier jour qu’elle m’avait présenté un gars, je l’avais prévenue que je pensais qu’il méprisait les gens (et en plus, comme je démolissais toutes ses belles théories, parce que je n’aime pas qu’on prenne les autres pour des imbéciles,

    Cela me rappelle quelqu’un, je me comporte comme cela avec toutes les personnes qui rabaissent d’autres personnes. Et curieusement, elle s’excuse et finit par dire que Ganymède mieux vaut l’avoir comme ami que comme ennemi ! Cela dit, je ne veux pas d’ami comme ça car déjà la démarche dénote un intérêt, et ensuite comme toi je dis BEURK

    J’ai vu rapidement que la psy qui m’a fait passer les tests wais n’était pas HPI et qu’en plus… Euh, elle était vraiment psy ?

    et cela ne va pas s’arranger avec les charlatans qui se mettent sur le “marché” pour se faire de l’argent, et on revient à la culture vs l’intelligence, celle que j’ai vu avant hier OMG ! son approche systémique, ancienne ingénieur, elle s’est réorientée et ose dire : je suis cartésienne et aider les patients passent par la compréhension que le mal-être est parfois lié à la relation aux autres. Mais WTF, comment tu peux dire être cartésienne alors que la seconde partie vient en contradiction avec la thèse de Descartes puisque c’est justement ce qui lui manquait que nous apporter Spinoza à savoir l’élément modal de l’identité humaine. Bref, je lui ai glissé pendant l’entretien car ce n’est rien d’autre pour moi des mots clés pour qu’elle devine le HPI (comme l’autre psy de la semaine dernière) et le seul truc qu’elle a pu dire “c’est dingue, vous avez une culture de fou, comment vous faites pour tout connecter ?” Re WTF, et alors ton intelligence tu n’utilises pas, tu peux quand même en tirer une conclusion là ! Je dis ça dans mon coeur tu l’auras compris ! et lorsque j’essaye de faire la maïeutique avec elle pour essayer d’accoucher son esprit, elle me sort “je n’aime pas poser de diagnostics” (hum…. en fait, tu ne sais pas !) Après, j’espère qu’on se reverra et qu’on pourra travailler ensemble…. : Heu, on verra mais ne comptez pas trop dessus 😉

    Après, pour les test, perso j’en ai pas les moyens, ce serait bien comme tu dis pour l’ego mais depuis il m’a été permis d’apprendre que l’ego ne peut remonter que le ça, et lorsque je pourrais dire JE SUIS là je serai fier, en ce que je me fondrais dans le TOUT et deviendrais “le roi du Monde” non ça c’est une chanson mdr je deviendrais membre de ce que mon imaginaire me conduit à voir ainsi un Conseil – sorte de table ronde où 4 sièges sont déjà occupés (cf. développement à ce sujet –> dimanche après ta flemme ^^)

    Sinon, je pense qu’on fait trop cas de la sexualité. Mais qu’est-ce qu’on s’en fou, d’être attiré physiquement ou pas ? Ce n’est pas juste notre instinct de reproduction qui parle ? Et/ou une envie de se lier à l’autre ? Rien ne nous oblige à baiser pour autant !

    Même avant le HPI, et depuis l’adolescence, je voyais l’amour différemment, je pensais être un gros romantique, fleur bleu, plus princesse que les princesses mdr en ce sens que je m’attachais davantage à ce qu’il y a dans le corps plus que le rapport charnel ! 😚 mais si je réfute aujourd’hui l’usage de la sexualité sur la base de la reproduction dans la mesure où je ne souhaiterai pas à mon pire ennemi de vivre dans le monde d’aujourd’hui, alors avoir des enfants dans ces conditions là non ! Après ma théorie sur ceux qui ont des enfants expliqués sur le topic DIEU explique bien ce point de vue.

    Pour revenir au sexe, je n’arrive pas à me définir dans un camp. J’ai été amoureux d’une fille (une seule), j’ai été amoureux de garçons (davantage^^) et je me sens plus à l’aise avec un garçon 😚 à part mon ex première et seule copine, qui était dans le cadre de mon faux self, je n’ai jamais su m’y prendre avec les filles 😅 c’est pour ça comme Karadoc je me dis que les choses de l’amour, je n’ai pas ça en moi 🤣 une fille ne saurait être capable de me gérer, car si elles sont compliquées pour moi, je suis conscient de l’être aussi ! 😚 après je reste toujours indéfinissable au niveau préférence, mon expérience fait que je suis davantage gay mais j’ai pu par le passé “bander” (excuse moi du terme) avec ma copine, cela suppose donc il y avait quand même une attirance ? Ce qui confirme bien la sexualité est une construction sociale et comme je cherche à changer la société, je ne peux pas me catégoriser 😅 Mon guide c’est l’expérience, c’est d’ailleurs ce qui m’a conduit à “essayer” les garçons, là où les préjugés judéo-chrétiens conduisent à se détourner, j’ai vécu cet expérience et cela ne m’a pas éloigner de “DIEU” ? Les curés et l’Eglise devraient comprendre que cette lecture de la sexualité qui appartiendrait à notre nature divine n’est pas sans conséquence sur ce que l’Eglise traverse, elle est invité à comprendre que le SEXE ce n’est pas mauvais ! c’est bon bon bon …. pour le moral (comme la chanson) vu que la “morale” on ne sait que ce que l’éthique et l’expérience révèle !

    PS : je reviens lundi, n’écris pas trop sinon je vais avoir trop de boulots et après @Le_bacteriophage lui aussi aura encore plus de boulots 😚

  • 627cd181319a9 bpthumb

    Kitsunebi

    Membre
    14 mai 2022 à 18 h 37 min

    @Ganymede69 : cette course à la compétition n’est pas non plus une particularité HPI…

    Pour les tests, et bien pour moi tu es clairement HPI. En fait, je repérais certains HPI avant même d’accepter que j’en suis une… Et en parlant avec certains que je connaissais déjà et que je soupçonnais d’être HPI…. Certains étaient identifiés depuis des années voire depuis l’enfance ! 😱 Un sujet tabou, le HPI ? Pas du tout, voyons… 🤣 Mais c’est en train de changer…

    En fait, cela aide à identifier d’autres HPI, d’en connaître déjà un nombre important dans son entourage. Alors si en plus on a identifié certains fonctionnements… Mais je ne peux identifier que certains HPI, quand ils écrivent de longs pavés ou quand ils parlent beaucoup, notamment d’eux… Sinon, c’est plus compliqué…

    Selon mes recherches et ma propre expérience, la sexualité est une construction sociale et psychologique en plus d’être biologique. Le cerveau est d’ailleurs l’organe sexuel le plus important…

  • 6273d02d3c5e9 bpthumb

    Ganymede69

    Membre
    14 mai 2022 à 18 h 58 min

    @Kitsunebi

    cette course à la compétition n’est pas non plus une particularité HPI…

    je suis d’accord mais si les non HPI sont pardonnables, selon mon opinion c’est moins pardonnable pour les HPI dès lors que l’intelligence devrait leur permettre avec plus de facilités de comprendre le sens à donner à la culture. Je ne dis pas que les non HPI ne sont pas intelligent, mais que c’est moins facile de faire les connexions pour “éclairer” ce qu’ils ont appris culturellement et pour se libérer des préjugés induites par la culture.

    Et en parlant avec certains que je connaissais déjà et que je soupçonnais d’être HPI….

    J’ai aussi ce sentiment notamment avec un jeune homme rencontré récemment, on s’interromps sans cesse quand on parle et alors même que je suis à A il rebondit ce sur que je n’ai pas encore dit 🙂 j’adore ça, car c’est reposant ^^ pas besoin de tout dire

    Selon mes recherches et ma propre expérience, la sexualité est une construction sociale et psychologique en plus d’être biologique. Le cerveau est d’ailleurs l’organe sexuel le plus important…

    Je partage ton opinion, cependant dans ma démarche de la critique de la société actuelle, je prime la construction sociale sans pour autant écarter les deux autres 🙂 le but étant d’essentialiser l’Homme dans l’objectif de tout déconstruire et après on reconstruira mais pas sur les préjugés d’une société patriarcale mais sur l’égalité réelle 🙂

  • 628cbfd284a9e bpthumb

    Viclefrelon

    Membre
    24 mai 2022 à 18 h 30 min

    Alors dans sens je suis d l’accord avec tou pour la « vulgarisation » d une œuvre mais je pense que c est utopiste ou alors c est tronqué. Je m explique :

    Certes les hpi voient est interprètent ressentent des choses mais tout se complique dès lors ils doivent vulgariser leurs pensées ou émotions.

    Les non hpi au début ecoutent comprennent puis vient le moment que j’appelle de trop plein…le regard qui commence à dévier, puis virevolter…dessiner le contour du visage de l autre….dés inspiration plus longue et la c est le début du drame pour le hpi

    Qui se rends qu il l a perdu, alors il continue tente de re intéressé le autre mais finalement coupe son raisonnement…emprunte un raccourci et s oblige à couper son raisonnement….alors parfois c est de manière humoristique pour re capter l attention soit de manière laconique, lenifiant son début de mal être voir d échec de communication.

    Ça me fait penser à une guirlande de Noël quand il arrive à la fin réception d informations lol #exempledetregonflant 😂

  • 628cbfd284a9e bpthumb

    Viclefrelon

    Membre
    24 mai 2022 à 18 h 41 min

    Il y aura tjrs une différence car même si les deux etres font des efforts la fatigue s installera après la seul différence pour que cela fonctionne c est la fraternité des hommes et encore une fratrie ça ne se fait pas de cadeau mdr ou alors the power of love 😎😜😝.

    Mais j y crois qd même enfin là je me force un chouille car je suis dans une période d avoir envie de tout envoyer balader….histoire de portes à la Blake en gros