Dyslexie

  • 9424ac16dbf753ef31742ce8cc8d961f?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    abeille77

    Membre
    7 mai 2022 à 16 h 45 min

    à quel âge ?

  • 6273d02d3c5e9 bpthumb

    Ganymede69

    Membre
    7 mai 2022 à 22 h 01 min

    Etre dyslexique aujourd’hui n’est plus si handicapant, tu peux bénéficier y compris dans l’enseignement supérieur, d’une adaptation de la pédagogie et des examens afin de pouvoir les passer dans les meilleurs conditions. Dans ma promotion en master de droit public qui est connu pour être assez technique d’un point de vue des travaux à lire, un étudiant bénéficiait des mesures en question.

    Après, répondre à ta question n’est peut-être pas à ma portée, si tu es bien accompagné dans tes études, par l’administration pédagogique, par la médecine préventive, par des amis de ta promotion (on minimise ce point là mais c’est important car rien ne résiste à l’entraide !) tu devrais pouvoir mener à bien ton apprentissage et notamment gérer ta particularité !

    Oui, je ne parle pas de la dyslexie comme étant un handicap mais une particularité. Pour te dire, j’ai vécu pendant longtemps, mon HPI comme un handicap, je le vis encore ainsi parfois mais je me soigne ^^ j’ai repris des études en droit justement pour relever ce défi, car être HPI à l’université n’est pas forcément une sinécure, ce monde de concurrence s’accommode mal avec nos objectifs qui n’est pas forcément l’insertion professionnelle et le conformisme qui va avec ! Nous aimons surtout Apprendre, et l’école reprend ainsi le sens qu’il avait chez les Grecs anciens, la Scholeío i.e. le loisir, et non un Tripalium tel qu’il est conçu chez les latins 🙃

    Aussi, n’aies pas peur d’échouer dans l’apprentissage, car l’échec est en soi aussi une réussite, ce n’est comme ça que tu pourras avancer, tu développes une stratégie avec tes aidants, si cela fonctionne, tu passes au niveau supérieur, si cela ne fonctionne pas, tu changes le logiciel et tu recommences. J’espère que ces quelques mots seront t’aider, sinon désolé de n’avoir pas été utile 😰

  • 61dfb1250b8bb bpthumb

    minos

    Membre
    9 mai 2022 à 23 h 43 min

    Pour relater un autre exemple personnel, ce souci a été détecté chez moi lorsque j’étais en cours préparatoire, mais je n’ai été effectivement aidé qu’au CE2 (j’ai redoublé mon CM1)… Et les 2 ou 3 ans (je ne suis pas sûr) d’assistance par une orthophoniste qui ont suivies ne me semble pas m’avoir tant apporté… Aussi (certes) en ce que j’étais très réticent envers tout apprentissage forcé (indépendamment de la personnalité de la connasse qui était face à moi).

    J’ai donc accumulé beaucoup de retard dès mes premières années de scolarisation et, comme je fonctionne, je me suis bien gardé de tenter quoi que ce soit pour y remédier…

    Aujourd’hui encore, je dois régulièrement être attentif à mes écrits parce que j’inverse toujours les syllabes au sein des mots ou parce que c’est eux-mêmes qui sont mal placés dans mes phrases. Par ailleurs, j’ai rencontré de grosses difficultés d’élocution et mon manque de pratique (lié au déficit de partage avec autrui qu’induisait ma personnalité) a produit que cela s’est prolongé longtemps.

    L’école m’aura tout de même enseignée (fusse mal, mais puisque je n’y étais pas prédisposé) les bases de l’écrit et d’une maîtrise élémentaire de notre langue et j’ai progressé indépendamment d’elle par la suite, par l’intérêt que je peux trouver sur divers sujets qui l’éveillent et en ce que je peux mieux en assimiler ce que mon esprit en retient librement lorsque cela se fait à ma convenance (elle qui est intrinsèquement empirique), de la façon (donc) qui me convient. Même en ayant dédaigné de me contraindre à apprendre les règles de grammaire, d’orthographe, rédactionnelle et tout ce qui constitue le bagage de connaissances initiales lié, je me suis servi de mon attrait pour l’image (en l’occurrence, de la TV) pour acquérir les informations nécessaires à stimuler mon esprit.

    Je n’ai jamais eu d’attrait pour le fastidieux et trop didactique que m’inspirait la lecture et, conséquemment, j’ai recherché à étoffer mes connaissances par d’autres moyens… Mais l’écriture (en la notion de création qu’elle intègre et de par la possibilité de retranscription de ses propres idées qu’elle permet), j’y étais enclin et cette appétence m’a permis de progresser dans ce domaine spécifique.

    En fonction de l’individu concerné, il y a donc des alternatives d’évolution possibles qui se trouvent en dehors du cadre scolaire et sociétal préconçu. Dans mon cas (c’est vrai, assez particulier), j’ai appris beaucoup (et (bien sûr) j’apprends encore) par le biais adapté que je me suis découvert… Mais, c’est vrai, dans une situation comme la mienne, cela impliquait objectivement que je m’extrais pour une large part des attentes extérieures et je n’ignore pas que peut-être un poids trop lourd à porter pour qui n’y est pas prédisposé psychologiquement et (plus globalement) humainement.

    Quoi qu’il en soit de ta nature propre, tu concevras en cela qu’il y a différente manière de se développer et que de tendre à rechercher ce qui correspond un tant soit peu à celui que tu es peut contribuer efficacement à répondre positivement à ton ambition.

  • 6273d02d3c5e9 bpthumb

    Ganymede69

    Membre
    9 mai 2022 à 23 h 56 min

    @minos

    Tu t’en sors très bien, c’est agréable de te lire 😉

    Par curiosité, ton pseudo est-il choisi au regard du fort intérêt qui t’anime pour la mythologie grecque ? En cas de réponse positive, dois-je m’inquiéter pour ma sécurité ? 🙄 😝

  • 61dfb1250b8bb bpthumb

    minos

    Membre
    10 mai 2022 à 0 h 21 min

    @Ganymede69 … Pour mon pseudo’, je l’ai sciemment choisi (en remplacement “utilitaire” de Momosse) pour l’histoire évocatrice de ce personnage de la mythologie Grecque (lui qui est présenté comme prêtre de Zeus et juge des enfers (notamment))… Au demeurant, je ne suis pas si féru de ce qui se rattache à cette civilisation… Et n’y vois pas de sous-entendus sur ma sexualité ; quoi que je sois tolérant (ou laxiste, cela dépend de quel point de vue on se place) et sans complexe en ce domaine aussi, je ne partage pas la bisexualité du dénommé roi…^^

    Pour ce qui est de mon écriture, je n’ignore pas qu’elle peut apparaître plaisante à certains esprits… Tant mieux pour ceux qui l’apprécient et pour moi-même, donc.

  • 61dfb1250b8bb bpthumb

    minos

    Membre
    10 mai 2022 à 0 h 32 min

    Du coup, je suis retourné jeter un œil sur la page Wikipédia consacrée à Minos et elle se conclut en ces termes (qui me conviennent bien) :

    “De son règne reste l’image d’un souverain juste et bon, que son père prenait souvent comme conseiller ou confident. Après sa mort, il devint juge des Enfers avec Rhadamanthe et Éaque. Il s’occupe tout spécialement des gens faussement accusés.”

  • 6273d02d3c5e9 bpthumb

    Ganymede69

    Membre
    10 mai 2022 à 1 h 01 min

    @minos

    Cela me convient aussi, si cela te convient, au moins tu te joindras pas à Héra pour me faire la peau, celle-là jalouse qu’un mortel accède à l’Olympe pour servir d’échanson à ton père, Zeus mais, et là ce n’est pas mythologique, mais une “récupération” toute personnelle du Mythe, il se peut qu’un conflit apparaissent entre toi et moi, Ganymède69 étant amoureux de ta mère 😝

  • 61dfb1250b8bb bpthumb

    minos

    Membre
    10 mai 2022 à 1 h 54 min

    Tu sais @Ganymede69 , perso’, tu peux bien être amoureux de ma mère (de plus de 80 berges) si c’est ton kif, voir, baiser avec (si elle est consentante)…^^

    C’est sûr que les Hellènes (membres d’une civilisation réputée avancée et particulièrement éveillée) avaient en parallèle des mœurs autrement “olé olé” et débridée que nous autres en ce qu’en tolère nos sociétés dites “modernes et évoluées”, elles qui se prévalent d’un genre de “liberté”, qui en fait, est très encadrée… Mais, est-ce à regretter ?… Quand tu lis un truc du genre de ce qui suit :

    “Selon le mythe, désireux de montrer à son peuple le crédit dont il jouissait auprès des dieux, Minos pria Poséidon de faire surgir de la mer un superbe taureau, lequel lui serait aussitôt sacrifié. Poséidon répondit à cette demande en lui envoyant un magnifique taureau blanc que Minos trouva si beau qu’il décida de tromper le dieu : il épargna le taureau qu’il plaça parmi son troupeau et immola une autre bête. Courroucé par l’imposture de Minos, Poséidon anima le taureau de fureur et lui fit dévaster les terres de Crète. En outre, il inspira à Pasiphaé, l’épouse du roi, un amour passionné pour l’animal. La reine alla trouver Dédale pour solliciter son aide. L’architecte fabriqua une vache de bois creuse de manière que Pasiphaé puisse y prendre place et s’accoupler avec le taureau…”

    On conçoit alors mieux qu’outre de “sauter sur tout ce qui bougeait” sur ses deux pattes qui appartiendrait à la même espèce, aurait le même sexe ou qui serait de sa propre famille (dans toutes les variantes possibles de ces pratiques), ces esprits “érudits” (que l’on tient pour les inventeurs de la démocratie) étaient “open bar” jusqu’au point d’envisager “tout naturellement” qu’une (grosse) bête qui en possède quatre et dont on connaît la virilité exacerbée puisse enfiler une femme (elle-même très motivée) et d’imaginer les moyens techniques nécessaires à rendre un tel fantasme potentiellement réalisable…^^

  • 6273d02d3c5e9 bpthumb

    Ganymede69

    Membre
    10 mai 2022 à 2 h 11 min

    @minos

    Heu alors d’abord, j’imagine une Europe plus jeune 😝 mais dans la mesure où à certains aspect j’ai prends l’âge de Socrate comme point de départ de ma maturité, 80 ans ou 65 ans dans le cas de l’Europe que nous connaissons aujourd’hui, c’est pas cher payer 🤣

    S’agissant du récit du mythe de Minos, tu es un gros dégueulasse de laisser ta femme dans cette position 😝 en plus, le recours au Taureau blanc, c’est sous cette fois que Zeus a enlevé ta mère, ça relève peut-être d’un complexe d’Œdipe dissimulé 😅

    Plus sérieusement, les mœurs et les croyances de l’époque étaient dans l’air du temps, ils font parties de notre histoire, on leur doit certes la Démocratie, mais déjà celle-ci était critiquée par Platon et Socrate, et aujourd’hui encore nous apprenons que la Démocratie imparfaite dès lors qu’elle est Politique, à nous donc de parfaire, ce que l’ère du Taureau, la tienne, Minos, n’a pas pu faire (ère qui a vu aussi le culture du veau d’or chez les juifs) afin d’achever l’ère du Poisson pour entrer dans le MIEN : l’ère du Verseau (Ganymède étant sauvé in extremis par Zeus, et transformés en constellation du Verseau) 🤣

  • 61dfb1250b8bb bpthumb

    minos

    Membre
    10 mai 2022 à 3 h 23 min

    En tout cas, ces histoires (de cul, mais “pas que”) mythologiques en disent quand même pas mal sur ce à quoi pouvaient “déjà” mener certaines réflexions “profondes” et “élargies” (et pas qu’à cause de l’état dans lequel se trouverait qui se ferait “défoncer” (au propre ou au figuré) dans celles-ci)… Et oui, je peux très bien comprendre que l’on puisse trouver grand intérêt à découvrir ce que nos ancêtres civilisationnels pensaient en sachant que l’on dispose de pas mal de “matière” (textes) pour s’en faire une représentation étayée et nourrir notre opinion (avec discernement)… En parallèle à ces considérations mythologiques, j’apprécie spécialement pas mal de ce que j’ai parcouru (qui ne représente pas tant), et que l’on nous rapporte, de ce qui aurait été la pensée philosophale de Socrate.

    Je pense également que “la démocratie est le pire des systèmes, à l’exclusion de tous les autres” (comme l’avait énoncé avec pertinence “un certain” Winston), cependant, cela ne doit pas nous empêcher de tendre à le faire évoluer (toujours dans l’esprit du bien commun), ou d’essayer de lui rechercher une alternative viable…

Page 1 of 8