Si le fascisme est…

  • Si le fascisme est…

    Publié par matty le 7 juillet 2023 à 14 h 53 min

    Si le fascisme est la collusion entre les intérêts privés et les moyens de l’état, où en sommes nous aujourd’hui ?

    Membre Inconnu a répondu il y a 10 mois, 1 semaine 10 Membres · 123 Réponses
  • 123 Réponses
  • olbius

    Organisateur
    7 juillet 2023 à 15 h 27 min

    Ta définition me semble… Discutable.

    Le fascisme est un système politique autoritaire qui associe populisme, nationalisme et totalitarisme au nom d’un idéal collectif suprême. Mouvement d’extrême droite révolutionnaire, il s’oppose frontalement à la démocratie parlementaire et au libéralisme traditionnel, et remet en cause l’individualisme codifié par la pensée philosophique des Lumières.

    Source : fascisme (Wikipédia)

  • jeremiah

    Membre
    8 juillet 2023 à 8 h 11 min

    En même temps, @olbius un article Wikipédia n’est une source fiable que s’il contient des sources fiables 😁

  • Membre Inconnu

    Membre
    8 juillet 2023 à 11 h 03 min

    Il faut collusion entre intérêts privés, moyens de l’état et idéologies mortifères :

    des points de continuité sont le nationalisme ou la xénophobie mais identifie aussi plusieurs différences idéologiques. Là où le fascisme originel revendiquait une ambition révolutionnaire et de mobiliser les masses au service de la construction d’une utopie et d’un homme nouveau, le post-fascisme ne présenterait ainsi pas ces aspects et serait « profondément conservateur, voire réactionnaire ».

  • olbius

    Organisateur
    8 juillet 2023 à 12 h 40 min

    Tu sous-entends que “conservateur” et/ou “réactionnaire” signifie “intérêts privés” ? 🤔

    Sur la page que tu cites on peut lire aussi :

    fascisme (concept de Totalitarisme anticapitaliste de Benito Mussolini)

  • matty

    Membre
    8 juillet 2023 à 14 h 46 min

    Le monde de la finance n’a jamais aimé la démocratie, elle préfère de tout temps les régimes autoritaires qu’elle finance pour avoir les mains libres et la main sur les systèmes politiques qu’elle met en place et qui la serve pour conserver le pouvoir.

    C’est Mussolini lui-même qui a donné cette définition du fascisme comme étant la collusion ultime entre publique et privé.

  • cinematographe

    Membre
    8 juillet 2023 à 15 h 42 min

    @mattty la définition était tout à fait opérante également du temps de l’Allemagne nazi, de même dernièrement la corruption dans une large part des états occidentaux pendant la période Covid, pour faire imposer le passe sanitaire, les mesures inutiles de confinement, et particulièrement les injections de thérapies géniques expérimentales, parfaitement inutiles en population générale, mis à part pour écouler des profits financiers démentiels, n’induisant absolument aucune protection, si ce n’est de la croyance religieuse ou assimilée, absolument aucune immunisation, ce qui a permis d’élever le terme de vaccin à un niveau d’escroquerie encore jamais atteint auparavant, un niveau de cynisme digne du ministère de la vérité, tel que représenté ordinairement dans certains films dystopiques de science-fiction…

  • olbius

    Organisateur
    8 juillet 2023 à 16 h 02 min

    Tout dans l’Etat, rien contre l’Etat, rien en dehors de l’Etat.

    Discours à la Chambre des députés, 1927. de Benito Mussolini

    Il parlait d’intérêts privés au sein de l’Etat ?🤔

  • Membre Inconnu

    Membre
    8 juillet 2023 à 18 h 52 min

    Olbius : je faisais référence au volet idéologique, en plus de la collusions état/ intérêts privés, ça donne un état de type « fasciste » même si le mot est employé ici à tord car de nos jours on parlerait plutôt de totalitarisme ou de dictature.

  • jeremiah

    Membre
    8 juillet 2023 à 22 h 38 min

    Bref, on vit dans un système fascisant. Que fait-on ?

  • matty

    Membre
    9 juillet 2023 à 1 h 45 min

    Que faire ? Les totalitarismes ne rebroussant jamais chemin il ne me semble pas utile de mourir prématurément en faisant du rentre dedans.

    Peut-être en empruntant les chemins de traverses a-t-on plus de chance de se laisser du temps. Pourquoi pas par la création de communautés autonomes low tech (discrètes) ?

Page 1 sur 13

Connectez-vous pour répondre.