relations familiales et sociales toxique à cause de moi

  • relations familiales et sociales toxique à cause de moi

    Publié par Membre Inconnu le 7 décembre 2023 à 11 h 53 min

    Attention: mention de suicide et impossibilité de supporter ce monde

    Bonjour, je n’ai pas de diagnostic de douance, je suis une femme de 20 ans et j’ai fait un test de qui et un bilan qui a indiqué une dyspraxie et de l’autisme asperger, du coup le sujet de la discussion c’est mon mal être. J’ai un frère avec des traits autistiques et il a réussi à avoir des amis et d’autres gens autistes asperger aussi dans mon école. Il y a des niveaux d’atteintes mais le fait que mon frère ce soit adapté et moi moins, je veux dire j’ai pas d’ami ‘fiable’ et que je me sois fait harcelé plusieurs fois et lui pas me fait poser des questions. Je suis en stress quand j’etais a l’école et quand je sors de chez moi et j’ai fait plusieurs dépressions dans ma vie. Aussi, je tape des colères, j’ai des idées loufoques comme créer une entreprise pour faire travailler que des femmes, peindre un terrain de basket nostalgique et je suis franche comme pas possible. En présence de mes parents neurotypique de façon certaine, je raconte n’importe quoi et je suis paniqué. Je vais tenter d’expliquer:

    -Quand j’étais jeune jusqu’à 7 ans, j’ai eu de l’épilepsie(convulsions fébriles et traitements sévères)de 2 a 6 ans, mais sinon tout allait bien, j’ai commencé en revanche à avoir moins de sociabilité en CP. Je ne me sentais pas contrôlé par eux, je pouvais être créative et être original. Mes deux parents travaillait, il m’emmenait me ramenais a l’école était présent, et mon père faisait a manger.

    -Apres ça l’école ça a été l’escalade, j’étais stressée voir phobique scolaire et ils n’ont pas voulu que je rate un jour d’école même gravement malade. Ma première dépression se passe à 7 ans j’ai voulu me suicider en m’etranglant avec un coussin. On venait me voir en primaire pour me dire que j’étais belle, que j’avais de beaux yeux et mon frère s’est senti complexé, d’accord il y a pvait déjà un peu de tension mais ça les a empirer. En 6ieme, j’ai eu des crises de pleurs et toutes les autres années également mais j’obéis a mes parents par dépendance affectives, tout comme a chaque fois qu’il m’emmène a un endroit par exemple le test de qi qui a révélé mon asperger et ma dyspraxie, la psychiatre de seconde qui m’a confirmé mon asperger bien que je ne le sentais pas avec cette personne, le psychiatre de première, je ne le sentais pas non plus, je suis peut être difficile, bref aussi dans des lieux sociaux avec des gens neurotypique alors que je n’en ai pas envie du tout mais du tout. Ce n’est pas de l’intolérance c’est juste j’aimerai pouvoir parler a des gens qui me comprennent.

    -Je ne sais pas quoi faire par rapport a tout ça, aujourd’hui je m’entend avec mon frère néanmoins mes parents parlent dans mon dos, mon père est jaloux, il se moque de moi, depuis mon asperger, j’ai moins d’ami tout le monde le sais dans le coin et on s’est mis a le persécuter, me harceler, me faire du chantage, je suis tombé amoureuse d’un manipulateur qui me dévalorise, dieu merci il n’était pas amoureux de moi mais c’est un bourreau des coeurs, un harceleur, un sexiste, un raciste et un agresseur, il a voulu le frapper, il était aimé du lycée et venait de la ville du lycée alors il était plus aimé que moi, d’autres personnes me disent: Tu es folle, il a le droit d’être une bonne personne et une mauvaise personne en amour et le lycée craignait et y avait pas le choix. J’ai contrôlé mes sentiments et il était au courant, a demandé a être dans la classe alors que je le connaissais pas, donc je voulais le dissuader, résultat il s’est plaint comme un débile l’année suivante et s’est servis de moi(comme beaucoup de gens/je vous ai dit que j’étais franche). Je sais pas me défendre d’agression verbale et de harcèlement. Je l’ai touché que par pce qu’il le manipulait me suivait partout, je voulais couper tout contact, je l’ai dit plein de fois et on le prend par les sentiments alors que je ne peux pas me le voir(c’est gratuit ce que je dit mais il a une tête d’idiot)et je l’aimais a ce moment là. Première, terminale que tu harcèlement et même de professeur et j’ai aussi été harcelé car je suis asperger, il y avait des insultes a tout va et on le reproche de pas me faire amis avec ces imbéciles? De toute évidence j’étais obligé d’avoir des amis d’autres classes et il y avait des gens qui avait pas d’ami, oui je suis timide, je veux dire ça sors des excuses comme tu es moche, mouton, tu sers à rien et des insultes comme des rappeurs et rappeuse engagé.

    -Du coup, je suis étudiante et je trouve pas de stage pour mon BTS, je vis chez mes parents, je vais peut être me retrouver qu’avec un bac ses histoire svt que je n’aime pas particulièrement. J’hésite a tout faire pour être loin de mes parents, car la relation est toxique comme avec beaucoup de monde(car ils se mêlent de ce qui ne leur regarde pas) et je sais pas quoi faire de ma vie, quel travail. J’ai des économies, je pourrais voyager et essayer de trouver l’homme de ma vie(avec les hommes c’est dure aussi, c’est le revers de la médaille, y a du bon du mauvais) mais je sais pas si c’est risqué et je sais pas dans quel lieu je peux rencontrer des gens neuroatypiques(oui car les neurotypique et moins ça passe pas), il y a la mensa et j’ai pas envie de rencontrer un homme français aller en boîte de nuit ou utiliser des applis. Aussi, j’hesite a me faire interner parce que mes parents sont toxiques. J’ai jamais cru au test de qi et en plus je suis pas un peu original, je suis très original et sur les 2000 personnes du lycée pas une n’avais ne serait ce que une affinité avec moi. Je suis très original, j’ai des comportements originaux et je dis des choses insensé. Je me sens pas déprimé mais offensé. Mes parents sont juste dépendant affectif mais j’ai du mal à croire qu’il même, je veux en finir avec ce cauchemar, avoir une solution.

    -Je veux juste ajouter que je suis rebellée contre la société, je peux être dangereuse a cause de mon manque affectif et je vais vous dire une chose insensé(pour la plupart des neurotypiques) mais si je suis sans domicile fixe, je me débrouille dans la forêt en faisait bouillir de l’eau, en confectionnant des vêtements en bois. Parce que certains neurotypique penseront que je suis rien parce que je serai peyt être sans domicile fixe mais quand ce sera a leur tour….Je pourrai écrire un essai sur les neurotypiques et en plus certains croivent qu’il savent tout connaissent tout, que parce que je suis asperger je suis associale et perché…

    Désolé encore, je suis franche

    Membre Inconnu a répondu il y a 5 mois, 1 semaine 4 Membres · 10 Réponses
  • 10 Réponses
  • Membre Inconnu

    Membre
    7 décembre 2023 à 12 h 19 min

    Solutions pas évidentes à trouver, mais je suis avec toi.

    Te ressourcer, dans la nature ou autres, sera toujours bon.

    Je te propose pas forcément la méditation là, à mon avis faut déjà que tu arrives à calmer tout ça avant de possiblement passer à autre chose.

    Et si pas de méditation, pas grave.

    Trouve tout ce qui peut te faire du bien, de la relaxation principalement je pense, sur ton lit, canapé ou autre, des séances de plusieurs minutes.

    Essayes de trouver des vidéos sur Youtube sur tout ce qui peut favoriser ton système nerveux para sympathique, versus ( = contre ) le système nerveux sympathique ( quand on connait pas le terme ça peut paraître contradictoire ) Donc para sympathique au niveau du système nerveux, pas le sympathique, qui n’est pas sympa !

    Si tu n’as pas trop de pouvoir sur ton entourage pour que ça se passe mieux, il y a des moyens d’en avoir sur toi-même aussi.

    Essaye de te choper une huile essentielle relaxante, genre petit grain bigarade.

    Fais des exercices de respiration, tu peux en trouver sur Youtube, par exemple de la cohérence cardiaque.

    Prends l’air, marche autant que tu peux, sans pour autant épuiser ton corps.

    Tout ça te fera du bien normalement.

    Mais je n’ai malheureusement pas de solution ultime à tout ce dont tu exprimes, mais normalement tout ça devrait te faire du bien.

    Bon courage à toi, on est tous avec toi, tu n’es pas seul(e)

    Pardon, j’ai pas calculé ton sexe, pas eu le temps tellement je voulais t’aider.

    Tiens le cap

    Bise à toi

  • Membre Inconnu

    Membre
    7 décembre 2023 à 12 h 37 min

    Sinon, si d’autres te font chier, faut que tu apprennes la répartie.

    Ca peut être très simple, de casser un connard ou une connasse…

    Et les gens arrêteront de te faire chier.

    Sois créatif / ve, pardon toujours pas calculé ton sexe, mais on s’en tape.

    Quelqu’un te dit un truc méchant ? Tu peux inventer ce que tu veux.

    Du genre : et ta mère elle habite pas sur Mars non plus vu comment t’es perché ?

    Au pire, fais toi une petite liste de réparties sur papier

    De cassage de connards / connasses

    Et derrière tu sors ça en freestyle.

    Voilà, je sais pas si ça pourra t’aider, mais te laisse pas faire par des cons, car c’est eux les cons, pas toi.

    Tu n’as pas à subir des brimades, défends toi et casse ces cons.

    Bien à toi

  • Membre Inconnu

    Membre
    7 décembre 2023 à 12 h 42 min

    Et si tu veux être plus balèze dans la vie, faut aussi que tu prennes soin de ton alimentation.

    Genre alimentation anti inflammatoire, ça va jouer en positif sur tes neurones

    En plus de l’activité physique que tu puisses faire, ce sera bénéfique pour ta vie en général.

    Bien à toi

  • Membre Inconnu

    Membre
    7 décembre 2023 à 12 h 46 min

    Je suis avec toi, tu es balèze, sois en sûr(e)

    La vie est parfois un combat, voire souvent

    Tu es une bonne personne, donc sois une personne forte.

    Bien à toi

  • Membre Inconnu

    Membre
    7 décembre 2023 à 12 h 57 min

    Merci, ça me rassure

    Après c’est à moi de prendre ma vie en main et faire abstraction…

  • Membre Inconnu

    Membre
    7 décembre 2023 à 13 h 00 min

    Yes, pas trop de pression non plus

    Tu n’es pas à la source de tous tes problèmes, comme tu l’as expliqué.

    Trouver des gens avec qui tu t’entends bien c’est un gros atout dans la vie aussi.

    Bien à toi

  • Membre Inconnu

    Membre
    18 décembre 2023 à 16 h 00 min

    Bonjour, Dilon, Pour mes amis qui sont aux prises avec des problèmes de taupe, j’ai découvert un article dans le journal que je voudrais partager avec vous. L’un des avantages majeurs de notre produit est sa simplicité d’utilisation. Vous n’avez pas besoin d’être un expert en lutte contre les taupes pour obtenir des résultats. Les appâts sont faciles à appliquer, il vous suffit de suivre les instructions fournies. Pas besoin de creuser des tranchées ou de manipuler des produits chimiques dangereux. Notre produit offre une solution pratique et sans tracas pour éliminer les taupes de votre jardin. source: https://www.stopmole.fr/blogs/news/what-is-a-mole

    Merci!!! Dilon

  • Membre Inconnu

    Membre
    18 décembre 2023 à 18 h 06 min

    Alors..
    Je vais pas te brosser dans le sens du poil, j’voudrais bousculer un peu tes acquis.
    J’voudrais que t’arrête de confondre la théorie et l’idéologie.

    Ta situation, elle est ce qu’elle est.
    Elle est pas mieux ou moins bien que si t’étais quelqu’un d’autre.
    Et avant de te proclamer vicieuse ou vertueuse, proclame toi.
    On n’est pas obligé d’avoir une idéologie et de comparer ce qui est à ce qui pourrait ou ” devrait” être.
    Ce qui est, est. Tu peux pas le comparer à ce qui n’est pas.

    Aussi, c’est pas parce que t’as du mal que tu dois devenir quelqu’un d’autre.
    La vie c’est dur. Et c’est pas dur parce que t’es malade.
    C’est juste dur, la vie.
    Donc avant de dire que t’es malade, que tu dois être et agir différemment pour avoir une autre vie.
    Tu es toi, et la vie c’est la vie.
    Encore une fois, tu peux pas comparer ce qui est, à des idéaux.

    Maintenant, on va pousser un peu.

    L’acier, si tu le mets dans l’eau, il rouille, si tu le mets dans le feu, il fond.
    C’est inéluctable, c’est la loi.
    C’est à dire qu’il est dans un état, qu’il a un certain nombre de propriétés.
    Et qu’il réagit, en proportion à ces propriétés ainsi qu’à celles des éléments avec lesquels il interagit.

    Les êtres vivants, c’est un peu plus sensible, ça a un champ interactif un peu plus large… Mais c’est pareil.
    Moi, tu me mets en relation avec une vidéo de raymond devos, je rigole.
    Si tu me mets en relation avec une vidéo de kev adams, j’ai envie de frapper.
    C’est inéluctable. J’y peux rien.
    Comme le fer, je suis dans un certain état, j’ai certaines propriétés, et je me comporte en conséquence.
    Et toi c’est pareil. Ton état, ton identité, se caractérise par un certain nombre de propriétés, en conséquences desquelles, tu agis.
    Et y’a pas de bon état ou de mauvais état.
    Y’a que des états.
    L’acier c’est pas un méchant malade irresponsable et vicieux, et l’inox c’est pas un gentil.
    C’est deux éléments différents, aux propriétés différentes.
    ( D’ailleurs pour avoir travaillé la viande et le bois, je peux te dire que j’aime pas ça l’inox)

    Voilà ce que dit la théorie. La science.
    Les faits sont les faits, ils sont justifiés par les faits.

    Les psys, c’est pas juste des scientifiques.
    Ils font pas juste de la théorie.
    Ils alimentent aussi une idéologie,
    Et pratiquent une déontologie pour faire correspondre les faits à leurs idéaux.

    L’idéologie, c’est quand tu dis ” l’acier devrait être de l’inox”
    Ou encore ” le bipolaire devrait pas pleurer”
    C’est quand tu penses que, les faits, qui sont justifiés par les faits, devraient être justifiés par toi, et différemment.
    Le problème avec l’idéologie… Bah c’est qu’y’a rien qui la justifie.
    Ou, plutôt, elle est justifiée par rien.
    Littéralement, elle est justifiée par ce qui n’existe pas, par un idéal.
    Par un événement non-avenu.

    Et la déontologie, c’est quand tu te sers de la théorie, pour essayer de faire correspondre les faits à tes idéaux.
    Voilà. Mais ce qui justifie la déontologie…. c’est pas la théorie…. C’est l’idéologie.

    Maintenant, soit tu justifies ce que tu es, ce que tu fais, par la théorie.
    Et à ce moment là, t’assumes qui tu es. Problème résolu.
    Soit tu justifies ce que tu es, ce que tu fais, par l’idéologie.
    Et à ce moment là, bonne chance pour assumer qui tu pourrait ou devrait être, le néant est infini.

    Donc, on va remettre les points sur les i un dernier petit coup.
    Si la pluie tombe, c’est que le soleil a évaporé l’eau.
    Laquelle s’est condensée avant de retomber.
    C’est logique, vu les propriétés de l’eau.
    C’est chrono-logique même.
    Et si les fourmis se noient, c’est pas un mal.
    Et si les plantes poussent, c’est pas un bien.
    C’est juste comme ça.
    Y’a pas de coupable, pas de responsable, pas de dettes à payer ni de compte à rendre.
    La pluie c’est pas une gentille ni une méchante.
    L’eau c’est un élément, et comme l’eau, existe, l’eau est interactive, donc elle a un comportement, elle change d’état.
    Les conséquences en sont les conséquences.

    Bah toi c’est un peu plus subtil, l’équation est un peu plus chaotique, mais c’est pareil.
    T’es pas une gentille vertueuse ou une méchante irresponsable toxique.
    D’accord.
    T’es un élément interactif.
    Et ton comportement dépend de ton état, et de l’état des autres éléments dans ton environnement immédiat.

    Tu peux passer ta vie à croire qu’elle serait mieux.
    Ou tu peux vivre, sinon.

    Alors je sais pas si ça va beaucoup t’aider.
    Parceque du coup, j’ai pas à te dire quoi faire, qui être.
    Mais au moins avec ça, tu confondra plus ce que tu es avec ce que tu n’es pas.

  • Membre Inconnu

    Membre
    18 décembre 2023 à 18 h 14 min

    @possesseusedelultimeconnaissance
    Tiens, lis ça, j’aurais très bien pu te l’écrire à toi aussi

  • Membre Inconnu

    Membre
    19 décembre 2023 à 10 h 12 min

    Merci à toi, je vais m’intéresser à tout cela.

Connectez-vous pour répondre.