Une idée incroyablement stupide.

  • Une idée incroyablement stupide.

    Publié par Membre Inconnu le 19 avril 2023 à 17 h 03 min

    J’ai trop de temps libre en ce moment. Par contre j’ai 158 idées à la secondes et quelques une mérite une attention particulière dont celle-ci.

    Créer le parti politique du vote blanc !

    Dont un seul but sera émis : Refaire le scrutin avec de nouveau représentant.

    auto-smiley a répondu il y a 10 mois 3 Membres · 8 Réponses
  • 8 Réponses
  • Membre Inconnu

    Membre
    19 avril 2023 à 17 h 05 min

    Oui j’ai trop de temps libre et je viens de chercher dans le code électoral et j’ai trouvé ça :

    Article L52-3

    Modifié par LOI n°2019-1269 du 2 décembre 2019 – art. 10

    Les bulletins de vote ne peuvent pas comporter :

    1° D’autres noms de personne que celui du ou des candidats ou de leurs remplaçants éventuels, à l’exception, pour la Ville de Paris et les communes de Marseille et de Lyon, du candidat désigné comme devant présider l’organe délibérant concerné par le scrutin ;

    2° La photographie ou la représentation de toute personne, à l’exception de la photographie ou de la représentation du ou des candidats à l’élection concernée et, pour la Ville de Paris et les communes de Marseille et de Lyon, de la photographie ou de la représentation du candidat désigné comme devant présider l’organe délibérant concerné par le scrutin ;

    3° La photographie ou la représentation d’un animal.

    Les bulletins de vote peuvent comporter un emblème.

    Conformément à l’article 15 de la loi n° 2019-1269 du 2 décembre 2019, ces dispositions entrent en vigueur le 30 juin 2020.

    Je ne vois rien qui pourrait aller à l’encontre de ça.

  • Membre Inconnu

    Membre
    20 avril 2023 à 13 h 38 min

    L’idée est louable! Commence par instaurer un salaire max genre smic et zéro avantage de quelque nature qu’il puisse être! Cela évitera les candidatures sans conviction!

    Si tu veux y parvenir, je te suggère un parti Nationaliste conservateur indépendantiste anti capitaliste!

  • Membre Inconnu

    Membre
    20 avril 2023 à 13 h 42 min

    Là ne sont pas les questions. Juste un parti pour désavouer les personnes en place et rebattre les cartes

  • auto-smiley

    Membre
    24 avril 2023 à 17 h 20 min

    Il me semble que ça a déjà été “proposé” par le passé mais que ça n’a AUCUNE prise tant que le système de suffrage reste le même ==> “votes blancs” non comptabilisés dans les “votes qui comptent”… En d’autres termes ==> pour le moment même s’il y avait 98% de votes blancs, et la tendance joue là dessus (que ça ne sert à rien donc ça n’encourage pas à voter blancs donc nous sommes très loin d’une majorité de votes blancs) la victoire serait attribuée en proportion de tous les votes exprimés dans les 2% qui restent.

    Je ne pense pas que l’idée d’un parti y change quoi que ce soit… Le problème est politique au sens “systémique” plus global, et plus profond que ” juste dire que tous les candidats sont tous autant qu’ils sont : incompétents face aux défis à relever” bien que ce soit vrai (nous sommes beaucoup à constater ce problème même sans être HPI).

    Même si, comme toi, je trouve que c’est dommage, et que j’aimerais que ça change : qu’on ait la possibilité d’annuler une élection pour “incompétence globale”… Et ça jusqu’à obtenir une vraie adhésion. N’empêche que : ça m’amène très vite à penser qu’on serait alors également “face à” un autre problème encore plus profond ==> comment convaincre, avec les bonnes idées, lorsque les médias s’accaparent un énorme temps de parole pour désinformer et octroient très peu de temps de parole aux gens qui ont véritablement des choses à dire. De ce fait (problème médiatique et de communication) je ne suis même pas sûr que la prise en compte du vote blanc résoudrait quoi que ce soit vraiment, je veux dire “en profondeur”…

    Ce qui rejoint la vaine idée (de mon point de vue) de vouloir changer la Constitution sous prétexte que les décideurs sont mauvais (ce qui est vrai). Je veux dire par là que “si on change tout le processus démocratique, constitutionnel etc” ==> on ne se retrouverait pas forcément, comme s’il s’agissait d’un simple problème mécanique, avec une Élite (parlementaire) plus compétente et en mesure de gérer la situation globale mieux qu’avant. La plupart des problèmes à résoudre : tout ça demande énormément d’études, de connaissances, et des qualités en parallèle en plus (intégrité morale, volonté, sérieux etc). Là nous avons “dans le moins pire des cas” des gens qui ont/auraient ces qualités ‘parallèles’ mais je ne vois AUCUNE personne politique, ni publique, ni nulle part, qui se serait donné le mal d’apprendre toutes les bases utiles (scientifiques, humaines, politiques) afin de résoudre ce qu’il faut résoudre… Et même très loin de là. Je ne vois que des prétendants et tous plus incompétents les uns que les autres. Ce qui nous amènerait à reboot les élections sans cesse, à moins de développer (aussi) une intelligence sociale de communication (vœux pieux) pour voir alors plus facilement émerger, au travers des médias qui traitent des candidatures publiques, les rares gens qui se seraient donné ce mal (d’apprendre et devenir ainsi suffisamment compétents).

    Ta proposition, bien qu’elle soit louable, me semble ressembler à un problème sans finalité gérable ou “exploitable”, et sans un début correctement identifié. Au même stade de ma réflexion (à peu près) je considère que tous ces débats sont vains (dans les grandes lignes) sauf pour nous faire un minimum réfléchir etc => et que la problématique retombe inexorablement sur une logique brute de « comment obtenir le pouvoir par la force, pour un but réellement constructif, et sans faire trop de dégâts au passage pour résoudre les situations… » 🤷‍♂️

  • auto-smiley

    Membre
    24 avril 2023 à 17 h 24 min

    J’ajoute (pour alimenter le débat) que “RIEN” (vote blanc) ne constitue pas une personne morale éligible… Et donc : qu’on n’est pas plus avancé pour faire prendre en considération un tel vote dans un but précis. Il s’agit d’un vote qui ne sera pas pris en compte au même titre que n’importe quel vote nul selon les règles que tu as citées un peu plus haut. Là en imaginant un tel processus de remise en question du système électoral, on brasse des idées, surtout… 😁

  • Membre Inconnu

    Membre
    24 avril 2023 à 17 h 39 min

    @dr-imiti

    Je suis malheureusement au courant de tout ce qui tu avances. Je l’ai vu de l’intérieur et de l’extérieur. Mais du coup c’est tout naturellement qu’il va se poser 3 questions qui me semble primordiale mais au combien complexe.

    1- Qu’est-ce qu’un bon leader (dans la forme pas dans le fond de ses idées) ?

    2- Comment changer un système complexe de l’intérieur ?

    3 – N’est-il pas bon de brasser des idées pour trouver la meilleure ?

    Je vais donner mon point de vue sur ces trois questionnements.

    1- Un bon leader est quelqu’un qui n’est expert dans une seule chose, savoir écouter et s’entourer de personnes compétentes et divergentes dans le fond. C’est un lourd travail de compréhension et de synthèse qu’il faut être capable de produire, sans jamais se fermer aux idées contraires, mais en sachant faire le tri. Le leader utopique serait donc une personne vierge de connaissance mais à la capacité d’apprentissage et de compréhension énorme pour être capable d’écouter sans préjugé. En retirer une direction globale et l’appliquer avec le consentement de la majorité.

    2 – Pour ma part, je ne vois pas comment faire changer un système complexifié à des fins de protections et d’obscurantisme sans tirer sur les derniers maillons défaillants. Depuis l’extérieur c’est impossible, vu qu’en plus des barrières internes s’ajoute le problème de la légitimité.

    Ensuite l’idée de base est stupide, je te l’accorde mais je cherche quelque chose. Même si ça ne reste qu’un point de départ à une réflexion plus poussée.

  • auto-smiley

    Membre
    24 avril 2023 à 19 h 17 min

    Je vais essayer de te dire mon avis, sans trop extrapoler…

    1- Un bon Leader est un leader qui fédère (j’essaie de résumer / l’exemple du Général de Gaulle me semble un des meilleurs que l’histoire ait connue, tout court) et qui ne dévie pas de sa trajectoire lorsqu’il sait ce qu’il faut faire, tout en essayant toujours de remettre en question son point de vue et celui de ses collaborateurs/conseillers afin de s’assurer des bons choix à faire, et en continuant les échanges avec les différents représentants (pour établir des compromis, fédérer autour d’une décision plutôt que l’imposer brutalement etc). De mon point de vue, l’exercice démocratique est là, dans un exercice réel.

    2- Pour changer un système de l’intérieur, de mon point de vue, il faut en comprendre “TOUT” ce qui en découle, ce qui est lié directement et indirectement ; prendre la mesure des choses à faire évoluer, ou changer radicalement (ce qu’on pourrait appeler le ‘diagnostic’) etc. Et avoir une vraie capacité (technique) pour opérer sur les changements à faire…

    3- J’ai oublié cette question (je réponds ensuite ^^)… 😁🤦‍♂️

  • auto-smiley

    Membre
    24 avril 2023 à 19 h 57 min

    <div>@Cherichoux Je suis tout à fait d’accord avec ce que tu as ajouté concernant le 2nd point. La dimension “humaine” qui de mon point de vue fait partie intégrante d’une personne qui fédère : c’est essentiel ! Avoir des compétences (un peu comme un profiler) pour savoir s’entourer des bonnes personnes, voire des personnes qui aident à s’entourer d’autres personnes, c’est très important je le pense aussi. Savoir écouter etc. Je pense même qu’il s’agit de savoir QUOI faire pour augmenter ce processus d’Écoute, j’ai par exemple pensé qu’il serait important qu’il y ait un genre de “tournante représentative” de toutes les couches sociales imaginables, avec des petites élections internes au préalables, y compris chez les jeunes à l’école, pour siéger régulièrement au Parlement dans un but double : consultatif direct (poser des questions) et législatif (proposer des choses // la créativité, les idées, ça ne peut décemment qu’être une affaire collective, même si un Chef est là pour faire les choix en conscience à la finale)…</div><div>

    Pour le 3ème point, bah oui, bien sûr que c’est toujours mieux de brasser des idées, réfléchir, et s’instruire etc. TOUJOURS, ne serait-ce que pour ne pas s’en moquer (de notre Humanité) et puis ne pas se retrouvé complètement dépourvu de réflexion préalable lorsqu’on réfléchis à quoi que ce soit. SAUF lorsque ça bouffe la vie, que ça va à l’encontre d’avancer “normalement” etc. J’en sais quelque chose => pour moi ça a été extrêmement difficile de mener ce que je mène (en regardant juste en arrière, sans trop m’attarder sur mes difficultés sociales actuelles, vivre en marge ^^). Je le supporte parce que ça s’imposait à moi, et que d’une certaine manière je l’ai choisi (ou je l’ai accepté) comme un défi à relever ; c’était à la fois primordial, essentiel, pour moi, et en même temps je trouvais (et je le pense toujours ainsi à l’heure actuelle) que c’était plutôt un moteur, une motivation, pour avancer sur un tas d’autres choses plus personnelles, même si ça n’avait rien à voir avec la politique, tout ce que j’ai appris me servira pour un tas d’autres choses annexes, plutôt qu’un réel frein… Mais pour une personne qui voit là juste des réflexions difficiles, qui la dépassent, qui semblent insolubles ou hors de portée, et qui a clairement une tonne d’autres choses à faire pour elle-même : je ne peux pas décemment, en mon âme et conscience (moralement) la blâmer.

    Donc:

    3- Oui à 99,999999% symboliquement ==> juste par expérience, de voir des gens en souffrance, en pleine anxiété à ne plus avoir confiance en l’avenir etc ==> je ne peux contredire les gens qui disent “ce n’est pas mon affaire ni mon métier” et j’y vois même un résultat d’humilité palpable, et je ne peux m’empêcher de conseiller aux gens, d’une manière générale, de ne pas trop se soucier dans le sens “se prendre la tête” surtout si ça produit plus d’anxiété qu’autre chose, et que dans la majorité des cas => ces brassages d’idées ne mèneront nulle part de façon concrète… Même si ça n’est pas ma vie, je compatis complètement avec les gens qui cherchent simplement à réussir leur vie sans parvenir à s’engager dans des réflexions politiques qui les dépassent. 🤷‍♂️

    </div>

Connectez-vous pour répondre.