Solitude



  • Solitude

    5eb6cc8df1e70 bpthumb veronica27 mis à jour Il y a 1 mois, 4 semaines 14 Membres · 51 Messages
  • 5f06e9aad9f47 bpthumb

    arol

    Membre
    30 août 2020 à 1 h 06 min

    Bonjour à tous,

    Sur plusieurs posts la solitude revient, mais j’aurais une question quand au sentiment de solitude quand on est avec des gens.

    Personnellement, j’apprécie fortement être toute seule et c’est souvent les moments les plus apaisés que je passe. Par contre lorsque je me retrouve en compagnie d’autres personnes je me sens ultra seule. A chaque fois ce sont dans ces moments que la solitude me dérange. Souvent à un point ou je suis obligée de m’exiler à nouveau pour me sentir moins seule, ce qui en soit est un énorme paradoxe Rofl Est ce qu’il y en a à qui ça parle ? est ce que vous avez des réponses ou du moins des pistes de réflexion quand au pourquoi de cette situation ?

     

  • 5fb6792a68c0e bpthumb

    angevoyageur

    Membre
    1 septembre 2020 à 13 h 04 min

    Cela me parle énormément j’ai vécu ça toute ma vie. Quand je me retrouve seul, pas par choix, assez vite j’ai besoin de voir des gens, je SAIS que ça me fait du bien (bon si c’est des gens que j’apprécie, amis ou mes enfants par exemple). Mais il m’arrive alors, pas tout le temps heureusement, après un moment de vouloir me retrouver seul, trop de bruits, pas assez de profondeur dans les interactions ou que sais-je encore. Je n’ai pas vraiment trouvé d’explication ou de solution à ce paradoxe, mais pour le moment de je ne le vis plus vraiment.

    Tu as aussi les situations où tu te retrouves avec des gens, mais tu te sens seul te disant “mais qu’est-ce que je fais ici”, tu t’ennuies à mourir. Pour cela j’ai beaucoup progressé, premièrement en remédiant à mes problèmes d’estime de moi, qui m’ont permis de m’ouvrir aux autres (je communique au lieu de rester dans ma tête), et en trouvant le moyen d’apprécier le présent et les petites choses, donc en acceptant les gens tels qu’ils sont (sont forcément attendre les grands échanges sur l’origine de l’univers). Bon ça reste difficile si l’ennui perdure, mais c’est possible d’avancer selon mon expérience.

    Et puis il y a ce que je vis actuellement, qui m’a poussé à chercher sur le forum où j’ai trouvé ce topic. Merci Arol. Je me suis ouvert aux autres, en réel et en virtuel, alors que j’étais il y a quelques années encore quelqu’un qui pouvait être hyper refermé sur lui-même, c’est super et ça m’apporte beaucoup. Sauf que depuis plusieurs semaines, je supporte très difficilement la solitude, je suis comme accro aux autres…j’ai du mal à me concentrer sur mon travail ou de lire, bref je ne suis plus bon à grand chose sauf la communication, Rofl incroyable mais c’est ce que je ressens. Je n’ai bien sur pas de solution pour le moment.

  • 5f5fa1d4e0475 bpthumb

    shimauma

    Membre
    1 septembre 2020 à 13 h 09 min

    Bonjour. Je suis nouveau sur ce site, et ceci est ma première réponse à un commentaire du Forum. Si tu réponds et constates que je ne réagis pas, cela voudra juste dire que je n’ai pas vu (encore) la réponse… Il me faut le temps de trouver mes marques 😉 Ceci étant dit, je me lance.

    Tu n’es certainement ps la seule à ressentir cela. J’ai la chance d’avoir plusieurs amis comme nous, donc je peux parler pour moi, mais aussi pour eux.

    En réalité, il est possible d’être dans un groupe, avec des personnes qui ne communiquent pas vraiment, même si elles parlent entre elles, et avec nous. Dans un tel cas, j’ai envie de fuir.. et mes amis me disent qu’ils ressentent la même chose. La solitude avec soi-même est franche et honnête, forcément puisqu’on est seul avec soi, la foule solitaire, avec des conversations superficielles ne l’est pas. C’est ça qui nous fait mal, je crois.

    Tout ceci me fait penser à la chanson “Sound of Silence”. Ca vaut la peine d’écouter les paroles (il existe des transcriptions et même des traductions sur le web). Ma version préférée est celle du groupe “Disturbed”. 😉 https://www.youtube.com/watch?v=u9Dg-g7t2l4

    Tu sais, je reviens de 4 semaines de vacances, et j’ai passé un long moment seul, le sac au dos. Tu n’imagines pas le bien que ça m’a fait! Et pourtant, je suis très social, je parle avec tout le monde, et “brise la glace” très facilement. Il n’y a pas de mal à vouloir s’isoler de temps à autre. Ca permet de se reconnecter à nous mêmes…

  • 5fb6792a68c0e bpthumb

    angevoyageur

    Membre
    1 septembre 2020 à 13 h 17 min

    @Shimauma Tu as raison, il n’y a pas de mal à s’isoler de temps à autre. Et cette envie de fuite je le connais bien aussi, mais tu ne peux pas fuir à chaque fois, le mieux c’est d’apprendre à la gérer (qui sait peut-être à ne plus la ressentir, je ne sais pas si c’est possible). En tout cas j’arrive à mieux gérer cette envie de fuite, en sortant de ma tête, en étant dans l’action et en m’ouvrant aux autres.

    Maintenant je cherche à me reconnecter à moi-même, parce que c’est nécessaire, alors que je ne pense qu’à me connecter aux autres.

    Comme quoi tout est possible, surtout l’impossible.

  • 5f5fa1d4e0475 bpthumb

    shimauma

    Membre
    1 septembre 2020 à 13 h 30 min

    Content de voir que le site est “réactif”. 😉

    @angevoyageur moi aussi, je ne pensais qu’à me connecter aux autres, en m’oubliant moi-même. C’est suite à une longue discussion avec une personne inspirante que j’ai pris conscience de l’importance de prendre soin de soi-même aussi.. comme si c’était un vieil ami. 😉

  • 5fad60629df69 bpthumb

    hanae

    Membre
    1 septembre 2020 à 13 h 33 min

    Je suis tout à fait d’accord, ou un petit enfant dont on est responsable et auquel on doit prendre soin.

  • 5fb6792a68c0e bpthumb

    angevoyageur

    Membre
    1 septembre 2020 à 13 h 35 min

    Moi aussi content de voir que c’est réactif, surtout quand tu cherches à te connecter aux autres Stuck Out Tongue

    @Shimauma

    Je suis totalement conscient que c’est important, mais je n’arrive pas trop à le faire. Connais-tu une personne qui pourrait m’inspirer ? Wink

    Comment as-tu fait pour y arriver ? Sans se replier de nouveau sur soi.

  • 5d2a2cb085eb8 bpthumb

    bagayaga

    Membre
    1 septembre 2020 à 14 h 34 min

    C’est inspirant oui, nous oublions souvent je crois de prendre soin de nous^^ La solitude est un réel moment de don à moi maintenant^^

    Le rapport à l’autre, le dialogue agréable, l’amitié nourrissante c’est quand on peut être soi même. Déposer les masques sociaux.

    Puis c’est entretenir un espace de liberté entre soi et l’autre dans lequel les esprits peuvent gambader librement et jouer ensemble.

    Si la personne en face annexe cet espace. Pour n’y faire exister que elle et ses désirs.si ce qu’elle y partage n’est pas ludique, attractif ou enrichissant.

    C’est selon moi vécu comme une perte de temps et un kidnapping.

    Si la personne en face ne peut pas te comprendre, et t’apporter c’est frustrant. A la longue avec eux nous finissons que par donner,donner,donner. Et se faire bouffer. Ou s’introvertir.

    D’où l’intérêt d’avoir de vrais amis qui te correspondent. Et pas seulement des amitiés de longues date. De féodalité.

  • 5f06e9aad9f47 bpthumb

    arol

    Membre
    1 septembre 2020 à 21 h 54 min

    Bon première discussion que je crée. J’avais pas pensé me retrouver face à autant de réponses. Pas facile de répondre à tout ça. Sweat Smile

    Tout d’abord merci pour la participation Slight Smile

    @angevoyageur “Pour cela j’ai beaucoup progressé, premièrement en remédiant à mes problèmes d’estime de moi, qui m’ont permis de m’ouvrir aux autres (je communique au lieu de rester dans ma tête), et en trouvant le moyen d’apprécier le présent et les petites choses, donc en acceptant les gens tels qu’ils sont (sont forcément attendre les grands échanges sur l’origine de l’univers)” :

    c’est exactement là où mon problème se pose, comment est ce qu’on arrive à faire ça ? qu’est ce qui t’a aidé ? quel chemin as tu parcouru pour arriver à ce résultat ?

    @angevoyageur “j’ai du mal à me concentrer sur mon travail ou de lire, bref je ne suis plus bon à grand chose sauf la communication, incroyable mais c’est ce que je ressens”

    Une blessure qui s’est rouverte ? besoin de combler un vide qui vient de se créer ? (je n’attends pas de réponse à ces questions, elles sont seulement pour toi).

    @Shimauma “En réalité, il est possible d’être dans un groupe, avec des personnes qui ne communiquent pas vraiment, même si elles parlent entre elles, et avec nous. Dans un tel cas, j’ai envie de fuir..”

    Oui je suis devenue experte en fuite Rofl là réside le problème, comment arriver à ne plus fuir. Je suis assez d’accord avec angevoyageur, on ne peut passer son temps à fuir… La terre est ronde, on finit toujours pas revenir sur ses pas…

    @Shimauma Tout ceci me fait penser à la chanson “Sound of Silence”.

    Mais oui ! tellement Star Struck bon par contre je n’est pas réussi à écouter la reprise. Dur après la version de simon and garfunkel, mais ça c’est on ne peut plus perso Yum

    @Shimauma “Tu sais, je reviens de 4 semaines de vacances, et j’ai passé un long moment seul, le sac au dos. Tu n’imagines pas le bien que ça m’a fait!”

    Si j’imagine très bien Rofl la randonnée salvatrice je pratique !

    @angevoyageur @Shimauma :

    “Comment as-tu fait pour y arriver ? Sans se replier de nouveau sur soi.”

    Je suis preneuse de la réponse aussi !

    @bagayaga

    “Si la personne en face ne peut pas te comprendre, et t’apporter c’est frustrant. A la longue avec eux nous finissons que par donner,donner,donner. Et se faire bouffer. Ou s’introvertir.”

    Je n’arrive pas à comprendre pourquoi un rapport social devrait se baser sur ce que la personne peut t’apporter… surtout que cela se base sur ses propres attentes. Comment justement franchir le seuil de l’utilité des gens et des choses. Au final chaque chose est susceptible d’apporter, si seulement nos limites et nos attentes ne sont pas définit, non ? Si tu donnes, donnes et donnes, n’est ce pas que tu attends qqc en retour ? Est ce que dans ces cas là tes attentes définissent la relation ? Plus les attentes sont grandes et plus la relation sera difficile non ? (Ce n’est en aucun cas un jugement de tes propos, j’en suis justement à ces questions là parce que j’ai donné, et peut être un peu trop pour mon propre bien, mais la fuite ne résout pas les problèmes, ca les repousse jusqu’à la prochaine fois sauf si on finit dans une grotte)

    J’ai essayé de résumer, dsl c’est raté Rofl

  • 5d2a2cb085eb8 bpthumb

    bagayaga

    Membre
    1 septembre 2020 à 22 h 21 min

    Ben tu le décris toi même^^ Pour je plus être seule entourée. A donner sans rien attendre à tous sans faire de discrimination, on finit par s’épuiser. C’est aussi plaisant de recevoir. Je connais ça depuis pas longtemps. Mais ça venait de moi pour le coup. Je n’avais pas envi de partager de trop sur moi. Et la stratégie était de donner aux autres. Ou d’avoir des rapports futiles.

    J’ai découvert ici l’émulation intellectuelle. Et pour rien au monde.je je reviendrai un an en arrière^^

  • 5fb6792a68c0e bpthumb

    angevoyageur

    Membre
    2 septembre 2020 à 2 h 03 min

    Discussion très intéressante, mais pas le temps de répondre en profondeur maintenant, je reviens bientôt avec mon apport.

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    2 septembre 2020 à 8 h 52 min

    Salut Arol, Raymonde Hazan a parlé sur le sujet sur YouTube, je te copie le lien. C’est très intéressant ! J’espère que ça pourra t’aider 👋

    https://youtu.be/QMNU-5WXjWo

  • 5f5fa1d4e0475 bpthumb

    shimauma

    Membre
    2 septembre 2020 à 10 h 16 min

    La personne qui m’a inspiré est juste une personne rencontrée au hasard d’un voyage. Une discussion s’est engagée, et elle m’a dit que mon meilleur ami, celui qui a toujours été a mes côtés depuis ma naissance, c’était moi-même, et elle a ajouté que cet ami méritait autant d’attention de ma part que tous les autres. Cette phrase a été une révélation pour moi.

    Un livre inspirant, pour moi en ce moment est “L’essentiel et l’art de vivre.” de Krishnamurti.

    Comment j’ai fait ? Eh bien j’ai commencé par me donner juste une heure, que j’ai réservée dans mon agenda, juste pour moi. Puis j’ai repris contact avec les autres. Ensuite j’ai recommencé. Et petit à petit, j’ai pris de plus en plus de temps pour moi. Mais à chaque fois, je vois ça comme un rendez-vous, qui me rend TEMPORAIREMENT indisponible pour les autres. Quand je retrouve les autres après ça, enfin ceux parmi les autres que je considère comme des amis, l’accueil est toujours très chaleureux.

    Note bien qu’avant cela, il y a eu une phase de ma vie où j’ai dû faire le tri… éliminer de ma vie les personnes toxiques (eh oui… j’ai eu du mal à l’admettre, mais ça existe, des personnes toxiques)… mais ça, c’est un autre sujet.

    J’espère que mon expérience de vie t’aidera à voir clair sur ton propre chemin. 😉

  • 5f5fa1d4e0475 bpthumb

    shimauma

    Membre
    2 septembre 2020 à 10 h 23 min

    Eh bien !!! C’est la première fois de ma vie que je communique sur réseaux sociaux “rempli de zèbres”. Quelle richesse dans les échanges !! C’est génial.

    Je suis content d’être tombé sur ce site.Slight SmileSlight SmileSlight Smile

  • 5f5fa1d4e0475 bpthumb

    shimauma

    Membre
    2 septembre 2020 à 10 h 33 min

    @bagayaga “Oui je suis devenue experte en fuite Rofl là réside le problème,”

    Tu m’as fait rire… c’est exactement ça… 😉 Mais un groupe de perdu, 10 de retrouvés… enfin c’est ce qu’on dit… Blague à part, je pense qu’il vaut mieux être seul et donc disponible pour d’autres groupes (ou personnes individuelles) plus inspirants que de perdre son temps à cultiver un “faux self” qui ne nous apportera à terme que de la frustration et un manque de confiance en soi.


Affichage des publications 1 - 15 de 51

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant

New Report

Close