Problème avec les autres/zombies

  • Problème avec les autres/zombies

    Posted by niko37 on 10 avril 2022 à 11 h 59 min

    Bonjour à tous et toutes, j’ai un réel problème qui est de plus en plus gênant dans mon quotidien avec les autres/zombies, dans leurs comportements et dans leurs manières d’être avec moi ou même entre eux et cela m’amène à de plus en plus éviter ou fuir pour être réellement honnête leurs compagnie ou présence .

    Je voulais savoir si j’étais le seul dans ce cas et si vous avez des clés pour m’aider .

    Merci d’avance 🙂

    Suspended Member a répondu il y a 5 mois, 2 semaines 6 Membres · 15 Réponses
  • 15 Réponses
  • 62520ca5dff05 bpthumb

    alexy

    Membre
    10 avril 2022 à 12 h 59 min

    hello, moi aussi c’est pareil

  • 62b09ccaf099d bpthumb

    niko37

    Membre
    10 avril 2022 à 13 h 32 min

    Et tu as une solution pour gérer ça ?

  • 62b09ccaf099d bpthumb

    leo-3

    Membre
    10 avril 2022 à 13 h 56 min

    Bonjour!

    Je suis désolé je ne pense pas avoir de solution miracle mais pourrais tu en dire plus?

    Est ce que tu as l’impression d’être « déconnecté » quand tu es au sein d’un groupe ou quelque chose comme ça?

  • 62b09ccaf099d bpthumb

    niko37

    Membre
    10 avril 2022 à 14 h 15 min

    Je ne dirai pas déconnecté mais plutôt dans l’incompréhension des normes et usages social qui paraissent normal à tous et qui me gène et m’incommode beaucoup .

    Ils ont des modes de fonctionnement de pensé et d’interaction les uns envers les autres que je ne comprend pas et ne valide pas surtout quand je les subis .

    Cela m’agresse particulièrement .

    J’ai depuis plusieurs années tenté par bien des moyens, essayé de comprendre le fonctionnement du zombies et trouver la raison de sont fonctionnement . Je pense y être arrivé sur bien des sujets (sociologique et psychologique) mais mes réponses me frustre alors qu’elles auraient dû me suffir / ” normes du zombies ” – question réponse –

    Et ne suffisent pas à soulager mon inconfort grandissant, qui fini par muer par une colère voir une certaine rancoeur .

  • 6253b5208bfd4 bpthumb

    francois35000

    Membre
    10 avril 2022 à 15 h 07 min

    @Niko37

    Il faut que tu prennes conscience de ta particularité, que t’arrives à être suffisamment fort intérieurement pour sortir du regard des autres dans ta propre construction. ni mépris ni crainte, mais indifférence). Après selon ton âge et ta situation, c’est plus ou moins facile.

    Indépendamment du fait que les gens soient des zombies, en ce qui concerne les normes sociales, premièrement il faut comprendre qu’elle sont nécessaires pour interagir de manière plus ou moins saine, on ne peut pas faire n’importe quoi quand on interagit d’où l’existence de “normes” et deuxièmement, les gens ont globalement peur de sortir de la norme, de leur zone de confort si bien qu’ils se conforment à plein de choses et se complaisent là dedans. Mais déjà si tu as déjà identifié ça et cet aspect “médiocre”, c’est que t’aspires quelque chose de plus grand dans ta vie.

    Penses à toi et tes projets d’abord. Et pour ce qui est de comprendre les gens si t’as besoin de réponse, on peut en parler si tu veux.

  • 62b09ccaf099d bpthumb

    niko37

    Membre
    10 avril 2022 à 15 h 54 min

    Je me moque particulièrement du regard des autres , je ne fais aucun cas de mon état donc le problème n’est pas là .

    Le réel problème n’est pas les autres ( solution problématique du zombies = rejet de la vérité ; culpabilisation de l’autre et transfert de la responsabilité .), mais moi même et l’acceptation de la réalité et que cela ne changera pas .

    J’ai 32 ans et j’ai joué au caméléon pendant des années mais j’ai abandonné c’est stratégie, maintenant je suis coincé dans un monde de solitude intellectuel et plus ou moins morale dans le sens où mes proches on des difficulté à comprendre ce que je vie .

    Malgré une quête philosophique active je n’arrive pas à oculter le temporel qui lui est de plus en plus gênant .

    J’ai beaucoup de problème avec le sujet HPI / zèbre et autres appellations .

    Je trouve qu’elles ne sont ni juste ni adéquate .

    Je me vois plus comme une personne sans chaîne psychologique, libre et normal dans un monde anormal .

    Je ne pense pas que nous sommes différents, je pense au contraire que nous sommes les normaux

    Le culte de la différence me gène beaucoup tous comme l’uniformisation généralisé .

  • 6253b5208bfd4 bpthumb

    francois35000

    Membre
    10 avril 2022 à 16 h 30 min

    @Niko37 Ok, je pensais que t’étais plus jeune. Je te présente ma vision des choses par rapport à ces problèmes.

    Je me vois plus comme une personne sans chaîne psychologique, libre et normal dans un monde anormal .

    Je ne pense pas que nous sommes différents, je pense au contraire que nous sommes les normaux

    Je me reconnais complètement dans ces phrases. Personnellement, j’ai un tempérament calme, observateur et assez empathique. J’essaie au mieux d’être conscient de ce que vivent les autres, de leur pensée, comportement, de leur manquement, leurs doutes, et je m’adapte à ça sans me prendre la tête tout en acceptant le sentiment d’être “au-dessus” dans le sens où je remarque bien que j’ai un niveau d’analyse et de compréhension des choses que la plupart n’ont pas et que si je disais tout ce que je pensais vraiment y’aurait blocage, incompréhension, etc…, mais l’adaptation n’est pas/plus un problème pour moi.

    Je ne suis pas/plus hostile à l’autre, mais j’y voie une opportunité pour m’améliorer moi-même par l’interaction que je peux avoir avec. J’essaie positif et bienveillant avec les autres tout en gardant ma place et mon intégrité.

    Voilà. Dans mon expérience, c’est comme ça que je “résous” cette problématique dont tu parles.

  • 62b09ccaf099d bpthumb

    niko37

    Membre
    10 avril 2022 à 16 h 47 min

    Je comprend ce que tu dit mais mon crédo est ” je ne fréquente que des personnes auxquelles je voudrais ressembler ” pas dans la copie mais dans la perfectionnement du mieux par le mieux . Et non du pire ou médiocre pour le mieux .

    Je suis emphatique, mais je n’ai pas de pitié productive pour les autres .

    De plus je pense que la définition et étymologie de l’empathie devrait être relue plus souvent, beaucoup de zombies particulièrement confondent empathie avec compassion …

    La compassion est une norme sociale essentiel pour éviter le rejet du troupeau, mais l’empathie n’est que rarement effectivement dans sont sens réel et non imaginé par le zombies .

    Quand on veut on peut et le savoir c’est le pouvoir .

    Je pense que ton fonctionnement est meilleur au miens parce qu’il te reste la pitié et la patience qui pour moi est aujourd’hui épuisé .

  • 6253b5208bfd4 bpthumb

    francois35000

    Membre
    10 avril 2022 à 18 h 56 min

    @Niko37 Je dirais pas que c’est de la pitié, c’est un mélange de vision holistique et de stoïcisme. Je ne vois pas les choses par rapport à mon égo, j’essaie de voir les choses telles qu’elles sont objectivement. Dire que c’est de la pitié revient à dire qu’ils sont inférieurs et que c’est ou bien insupportable, ou bien il faut être compatissant.

    Les gens ne sont pas des gogoles avec qui il est impossible de communiquer, faut pas abuser. C’est comme des enfants, il y a des choses qu’ils captent et d’autres qu’ils captent pas, et moi je fais en fonction. Mais j’ai pas à avoir de la pitié sur le fait qu’ils captent ou pas, c’est juste un fait. Et je m’adapte ou bien en disant les choses autrement, ou bien en laissant tomber. Et en effet, l’aspect pédagogique peut demander beaucoup de patience.

    Mais à titre personnel, j’ai fait le tour de tout ce qui pouvait être dimension intellectuelle (notamment spirituelle et existentielle) et actuellement, je porte un intérêt particulier à la dimension sociale. C’est sans doute aussi pour ça que c’est plus facile pour moi de m’adapter puisque c’est aussi dans ma démarche on va dire.

  • 603adbc53dd95 bpthumb

    matty

    Membre
    10 avril 2022 à 20 h 34 min

    Perso, avec le recul, la meilleur stratégie est la fuite, parce que de toutes les façons il n’y a pas d’espoir que les choses changent. Alors à part s’entourer d’atypiques (l’atypicité étant variée au-delà de la douance) je ne vois qu’une perte de temps au bout d’un tunnel sans lumière.

    Une fois qu’on se fait à l’idée qu’il vaut mieux être seul que mal accompagné, il devient possible de naviguer à vue et de faire de belles rencontres, voir mieux si affinités.

Page 1 of 2