Arnaque à l’urgence

  • Arnaque à l’urgence

    Publié par Membre Inconnu le 24 janvier 2023 à 10 h 46 min

    Hey sérieux, c’est comment ou bien ?

    Loin de moi l’idée de cracher sur la médecine conventionnelle, c’est pas du tout l’idée, mais juste un truc en speed :

    Les infirmiers se plaignent, ok, aux urgences, à l’hosto, car trop de patients et pas assez de personnel.

    Mais les mecs, on gueule sur la base du problème ou ses conséquences ?

    Parce que en aval d’un prob VS en amont du prob, on peut mettre que des rustines quoi, et donc ça tient pas longtemps.

    Donc régler votre problème, bien sûr que c’est en amont qu’il faut le faire, et donc c’est pas à l’hosto que ça se gère ça, mais dans les supermarchés !

    Bah ouais le chien, mais regarde, regarde ce que les gens mettent dans leurs caddies… Comment veux tu qu’ils soient en bonne santé ?

    CQFD

    Nan mais je parle même pas du sport, de l’activité physique, du sommeil, etc, = d’autres facteurs de bonne santé.

    Si déjà tu mets pas le bon carburant dans la machine, la machine va juste pas bien tourner quoi.

    C’est juste l’hallucination, on se plaint de quoi sérieux ?

    Que des pesticides, des gras trans, et j’en passe, des trucs pas digestes, etc.

    Je le vois de moi-même tout ça, je vois certains caddies, la plupart même, à chaque fois je me dis mais nan le chien !!!!

    Bah évidemment les internes de l’hosto que vous avez trop de monde, c’est juste logique !

    Ah mince c’est vrai, aujourd’hui y’a internet, et donc pas la possibilité de s’informer sur les bonnes pratiques alimentaires 😂

    Donc les mecs de l’hosto qui sont interviewés à la télé ou ailleurs, arrêtez de gueuler pour trop de patients, gueulez sur les patients en eux-mêmes ! = Prenez soin de votre santé !

    Je dis pas du tout que les urgences et l’hosto sont pas nécessaires, mais y’a clair moyen de diminuer le flux quoi !

    A bon entendeur

    matty a répondu il y a 3 mois 3 Membres · 9 Réponses
  • 9 Réponses
  • Membre Inconnu

    Membre
    24 janvier 2023 à 10 h 50 min

    Ah pardon, j’oubliais que la bouffe c’est un truc de plaisir et pas un truc de santé

    C’est con car le plaisir et la santé niveau bouffe ça peut largement aller de pair !

  • Membre Inconnu

    Membre
    24 janvier 2023 à 11 h 06 min

    Puisqu’on en est à parler de santé, et donc de ce que les gens mangent

    On peut parler des boulangeries

    Alors certes, très triste les hausses des coûts de l’énergie

    Mais sinon, on y vend quoi ?

    Du sucre, des gras trans et des pesticides ( et aussi des cadavres d’animaux )

    Tout ce qui t’amène à l’hosto quoi.

    Mais quand il s’agit du plaisir il faut rien dire ?

    Sorry, mais jamais vu une boulangerie bio en fait, et si c’est pas bio, par contre, on marque pas pesticides dessus, alors que c’est toujours le cas.

    Mais faut rien dire parce que la boulangerie c’est le coeur du village, voiiiiilà.

    Faites votre sauce avec tout ça, mais sinon ok,

    les boulangers se lèvent bien plus tôt que moi, bossent plus que moi

    N’empêche qu’ils vendent du poison. Comme démontré dans ce topic.

    Bien à tous

  • Membre Inconnu

    Membre
    24 janvier 2023 à 11 h 19 min

    Ah mince, j’oubliais les céréales raffinées

    Et complètes ? Pas bio c’est encore pire…

  • matty

    Membre
    24 janvier 2023 à 16 h 09 min

    C’est bien beau et en plus exact ce que tu dis mais dans le fonctionnement actuel du monde si l’on commence à admettre que untel ou untel est responsable de ses déboires de santé qui conduisent certains aux urgences, il faudra admettre qu’en fonction de nos comportement, untel pourra bénéficier de, un soin, d’un crédit, une assurance, un boulot alors que pas un autre. Je ne dis pas que c’est juste, ni même cohérent et encore moins salutaire pour la santé, mais la perversion du monde est telle qu’on en arrive à ce type d’absurdité qu’il ne faut pas résoudre un problème pour éviter d’en créer un bien pire dans le contexte imposé.

    @Zouzreverse

  • Membre Inconnu

    Membre
    24 janvier 2023 à 16 h 17 min

    @matty

    Ok pour les déboires de santé, je parle pas de ça, je parle des gens qui bouffent de la merde au quotidien et qui pensent être en bonne santé quand même.

    Mais ok, ça revient au même qu’un mec qui fume et qui picole.

    Chacun ses travers, chacun est libre de s’empoisonner avec ce qu’il veut, c’est clair.

    C’était plus un message lancé à la société quoi, pour l’alcool et la clope, on sait, on nous le rabâche…

    Pour bouffer des saloperies en boulangeries tous les jours, ça quedal.

    Tu vas pas avoir un message de l’Etat qui va te dire :

    Manger du pain à la farine blanche et raffinée, pleine de pesticides et de sucre tous les jours

    C’est limite la même qu’un fumeur avec la clope niveau cancer, vu que le cancer se nourrit de sucre.

    Nan, ça tu l’entend pas, bah moi je suis là pour le dire, et donc ?

  • matty

    Membre
    24 janvier 2023 à 16 h 27 min

    Nan, ça tu l’entend pas,

    Cesse donc de prêter à autrui ce genre jugement, car il est assez classique qu’on enseigne le mieux ce qu’on a le plus à apprendre.

  • Membre Inconnu

    Membre
    24 janvier 2023 à 16 h 30 min

    Bah ok, je l’entends pas, et donc ?

    Toi tu entends ce que je dis ?

    Dialogue de sourds donc…

  • Membre Inconnu

    Membre
    14 mai 2023 à 9 h 22 min

    Bonjour vous avez omis les farines à base de grillons au graphène ………on est clairement mal barré avec cette bouffe empoisonnée qui a fait ce tas de zombies !

  • matty

    Membre
    22 mars 2024 à 8 h 02 min

    “Quand les urgences ne répondent plus ! “, le nouveau numéro de Complément d’enquête diffusé ce jeudi 1er juin.

    “Alors que plusieurs affaires ont défrayé la chronique, Compléments d’enquête se penche ce jeudi 1er juin sur ces patients morts aux urgences faute d’avoir été pris en charge à temps.

    En deux mois seulement, 43 personnes seraient décédées de façon « inattendue » aux urgences dans 22 départements en France. Ce jeudi 1er juin, Complément d’Enquête se penche sur l’hôpital, débordé par les patients.

    En 2018, la France était choquée par l’annonce du décès d’une femme, découverte morte sur son brancard, 12 heures après avoir été admise aux urgences. L’infirmière qui l’a découverte a accepté de témoigner pour France 2. Un cas qui n’est pas isolé puisque le reportage fait mention aussi d’un homme retrouvé décédé dans un couloir, 36 heures après son admission, d’un autre, retrouvé en arrêt cardiaque sur un brancard…

    Un chiffre très minoré ?

    Les cas énumérés font froid dans le dos, mais de la prise en charge au bout du fil, jusqu’à l’admission à l’hôpital, ils sont le reflet d’un milieu sinistré, “plus au pied du mur, mais dans le mur”, entend-on un médecin dire dans la bande-annonce du numéro diffusé ce soir.

    Pour Marc Noizet, président de SAMU-Urgences de France, que France 2 a rencontré, le chiffre est loin d’être exhaustif. Car si les chiffres évoqués ne concernent que 22 départements, c’est parce que 79 n’ont pas communiqué sur leurs “morts inattendues”.

    https://www.midilibre.fr/2023/06/01/decedes-dans-des-couloirs-sur-des-brancards-en-deux-mois-43-morts-oublies-aux-urgences-11234196.php?s=03

    Ça pourrait être pire, il pourrait pleuvoir !

Connectez-vous pour répondre.