Votre colère légitime ou pas ?



  • Votre colère légitime ou pas ?

    mis à jour Il y a 1 mois 11 Membres · 40 Messages
  • 602cb52692e8d bpthumb

    ation

    Membre
    12 janvier 2021 à 11 h 18 min

    Peter-Pan j’te kiff trop tu es douce comme de l’hermine et mielleuse et colorée comme une abeille ! 😍 bref juste le regret de n’avoir su dansé un peu avec toi par lâcheté ! 🙁 moi aussi j’veux mettre de la couleur dans ce monde de brute ☺ à +

  • 602cb52692e8d bpthumb

    ation

    Membre
    12 janvier 2021 à 11 h 19 min

    Ne confond pas colère et haine ! ✋

  • 602cb52692e8d bpthumb

    ation

    Membre
    12 janvier 2021 à 11 h 21 min

    TTrès pertinent Madame ! 🎩 et je comprends navré..😕

  • This content has been hidden as the member is suspended.
  • 6000162634334 bpthumb

    sawael

    Membre
    12 janvier 2021 à 21 h 46 min

    Sujet intéressant…

    Sauf que la colère est ici abordée sous un angle égocentré…
    Ce n’est pas qu’une affaire de ressenti et de perceptions (subjectives).

    Le cas échant, l’implication est illustrée dans les propos de @Max :

    “Je dirais qu’il est très rare que la colère soit légitime et encore plus rare qu’elle soit constructive. Rarement légitime car elle implique qu’on ait raison, or la cible de notre colère a probablement raison de son point de vue.”

    Cela s’appelle du relativisme. Et ce n’est pas très rationnel.

    Dans une situation avec tiers-exclus, s’il y a deux personnes et qu’une a raison, alors l’autre se plante forcément. C’est juste de la logique.

    Donc… Imaginons un quidam qui a un gros melon, qui se vexe comme un pou parce que l’autre n’est pas d’accord avec lui, et du coup il s’énerve. En toute logique, si les arguments sont valides ou corrects, sa colère n’est pas du tout justifiée, car l’autre aura raison.

    Le cas échéant, ça va dépendre surtout du sujet. S’il s’agit de savoir si oui ou non il y a de la vitamine dans les cerises, ça ne vaut pas trop le coup de se foutre sur la gueule. A moins que… lol S’il est question de savoir s’il est normal qu’on nous vire des droits, là c’est un peu plus chaud…

    Car ouep, la colère est aussi collective, ça ne concerne pas que notre ressenti et notre seule personne. Dans un système tyrannique, où règne l’injustice, il y a quand même de quoi avoir la rage. Et c’est grâce à elle que les révoltes sont possibles, avec l’espoir d’un changement de systèmes. En France, ça n’a pas arrêté…

    Quant au fait de savoir si l’expression de la colère est constructive ou pas, bah là encore ça dépend… Car la colère n’est rien d’autre qu’une modalité de la tristesse ou de la mélancolie… La tristesse est dirigée contre soi-même, la colère est dirigée contre l’extérieur… Et cela peut créer des oeuvres musicales ou artistiques, cela peut être un moteur de créations et de changements. Ce n’est pas forcément destructeur, même si ça peut l’être aussi, chacun gère ses émotions du mieux qu’il peut…

    En conclusion, j’opterais pour une bonne réponse de Normand ! ^^
    Oui et non, ça dépend du contexte ^^

  • 603961c80f832 bpthumb

    sybrock

    Membre
    12 janvier 2021 à 22 h 14 min

    Pour moi la colère est une forme d’expression, elle n’a pas à être jugée, elle exprime quelque chose et prend une forme spécifique (quoique, elle est aussi polymorphe)

    Elle n’est pas forcément violence (je ne pense pas) la violence peut prendre bien des formes, parfois même silencieuse

    En ce sens la colère en tant que forme d’expression est libre, elle peut être créatrice, constructive, ou pas, voir l’inverse, une forme d’expression, elle peut aussi galvaniser…

    En revanche elle est souvent chargée d’affect, en se sens elle impact par sa forme mais aussi par le fond, elle nous touche voir nous submerge, c’est souvent direct (dans sa forme explosive) et alors elle peut devenir harassante, nous fatiguer.

    On peut ne plus vouloir y avoir affaire, la redouter, elle épuise celui qui en est témoin ou objet et le sujet lui même (dans le sens de décharge).

    Mais ne pas “l’accepter”, la refuser n’est alors qu’une question de contrôle de soi (contrôler sa forme d’expression), demander à l’autre de contrôler son flot d’énergie, cela n’empêche pas qu’il y avait quelque chose à exprimer.

    La colère c’est un arc qui se tend en soi, et le trait file, cash…

    Je trouve que quelqu’un qui demande à l’autre de ne “plus se mettre en colère” mais n’essaye pas vraiment de comprendre la raison crée une situation de souffrance en l’autre, elle bloque la porte et demande à l’autre de ne pas la déranger…parfois pour mieux ignorer ses demandes…

    Hugh ! (calumet?)

  • 603961c80f832 bpthumb

    sybrock

    Membre
    12 janvier 2021 à 22 h 24 min

    En fait après réflexion, je trouve que parfois les gens en colère deviennent beau, ils sont animé, on voit la flamme, parfois on se dit enfin…

  • 5fe5ef6422433 bpthumb

    norbert

    Membre
    14 janvier 2021 à 13 h 53 min

    @ation

    Vous arrive t’il de vous sentir souvent illégitime quand à vos besoins d’intégrité dans une relation, en public

    Oui cela m’est arrivé, mais je pense (j’espère) avoir dépassé cette étape!

  • 5fdfc3a303f0b bpthumb

    larlequin

    Membre
    14 janvier 2021 à 16 h 40 min

    @norbert

    Donc tu à compris ce qu’il veux dire !!?

    Cher Damoiseaux, auriez vous l’amabilité d’éclairer la lanterne, d’un pauvre petit barde qui n’a visiblement pas les capacités nécessaire afin de comprendre l’expression des ces songes ?

    Car, suite à moult relectures, le pauvre bougre n’ai toujours pas parvenu, à déchiffrer cette dialectique beaucoup trop ambigu à ses yeux. Ce dernier, voulant interpréter à ça juste valeur une philosophie bien trop abstraite pour sa caboche, aurais grand besoin d’un tierce afin de traduire ces écrits.

  • 5fe5ef6422433 bpthumb

    norbert

    Membre
    16 janvier 2021 à 2 h 09 min

    @larlequin

    *(relation en public)—> tu comprends

    <font face=”inherit”>une relation en public (en particulier à la cantine, lieu le plus difficile, ou on est obligé d'</font>être<font face=”inherit”> soi même et de voir la Réalité en face, </font>notamment<font face=”inherit”> tous les problèmes qu’on n’a pas réglés</font>

    *[(besoin d’intégrité) dans (une relation en public)]

    <font face=”inherit”>la relation en public, fait voler en éclat les “</font>défenses<font face=”inherit”>” ou “croyances” qu’on s’était accordées à soi même, pour ne pas voir en face ce qui nous était insupportable</font>

    <font face=”inherit”>*</font> illégitime dans vos [(besoin d’intégrité) dans (une relation en public)]

    <font face=”inherit”>Dans ces moments, on se rend compte qu’on s’est menti à soi même, et qu’on a menti aux autres, en se/leur faisant croire qu’on était serein, alors qu’on ne l’était pas</font>

    Je crois que c’est ce qu’Aton veut dire.



Affichage des publications 21 - 30 de 39

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant