Une âme pure égarée



  • Une âme pure égarée

  • 5e16dea7af954 bpthumb

    mohida

    Membre
    9 janvier 2020 à 12 h 57 min

    Bonjour ;

    Après quelques jours de balade dans l’univers de mon esprit, et sur la toile française, j’aurais à peu près atterri par ici. La frustration énorme de l’utilisation de votre site (acceptation des cookies, obligation de créer un compte, l’attente insoutenable de la validation) a failli m’empêcher de mener à bien ma présentation, qui est à la fois nécessaire dans le cadre de notre rencontre, mais aussi extrêmement importante pour moi. Il faut que je reste fort et que je ne soit pas heurté par des choses si futiles.

    Je n’ai jamais été honnête.

    Ma vie à radicalement changé depuis quelques jours. Au delà de certains évènements personnels et émotionnels que je vis depuis une semaine (un possible divorce?), je me suis forcé, pour mon bien être, de considérer consulter un professionnel afin de trouver des solutions vis-à-vis des difficultés que j’ai à accepter mes émotions, au niveau des choix que je devrais envisager, et a propos mon incapacité à agir en conséquence. Après une discussion vive, intéressante, mais bien trop courte et monodirectionnel à mon gout, Madame la psy ne m’aura laissé qu’un site internet en guise de diagnostic, sans me laisser plus d’indice que cela. J’ai été frustré, je ne lui ai certainement pas fait part de ça, mais j’ai accepté par principe de faire quelques secondes de devoir à la maison. Après feuilletage de “Rayures et Ratures”, quelques heures de réflexion et de larmes, ma vie a radicalement changée.

    Je ne pensais pas, je ne savais pas ; ho non, loin de moi l’idée évidente que j’étais si différent. Je pensais être quelqu’un d’intelligent, d’affectif, et d’empathe; peut-être un peu plus que la moyenne. J’avais pourtant beaucoup de mal a comprendre les agissement de certains, ne pouvant imaginer la charge émotionnelle que cela devait être sur le cœur et l’esprit de ces gens. Finalement, il ne la ressentait tout simplement pas de la même façon.

    J’ai mal.

    Ma vie n’a pas été la plus simple. Trop de sentiments mêlés à de multiples incompréhensions des deux parties (moi contre reste du monde) n’ont fait que me tourmenter sans que je puisse les exprimer correctement. Ma mère ne m’aura pas offert l’amour et l’attention que je souhaitais. Mon entourage normal n’aura été composé que de gens me trouvant “bizarre” ou juste un peu décalé. J’en ai profité pour faire une école d’art ou je me fondais vraiment mieux dans le décor. Et encore.

    J’avais un ami quand j’étais jeune, qui a toujours suivit mes activités et mes jeux. Je me suis sentis accepté, inclus, relativement normal, si quelqu’un d’autre faisait les même choses que moi. Il a très mal tourné avec les années, j’ai jamais compris pourquoi. Depuis quelques jours, je crois savoir. Il n’était pas surdoué, il était juste très con.

    J’ai agis comme un caméléon avec excellence afin de m’intégrer à de multiples groupes sociaux sans la moindre bavure. C’était tellement simple. J’ai étudié les gens (A la fois académiquement, (Fac d’anthropologie et de linguistique), à la fois dans mes années de voyages autour du globe). J’ai fait une dizaine d’années de service (en restauration). J’étais tellement puissant. Je possédais cette capacité extraordinaire à m’adapter aux individus de mon environnement en un clin d’œil, sans la moindre hésitation ; laissant mon vrai-moi, loin dans un coin de ma psyché, prendre la poussière. Le service a été très facile au début, étant donné que mon cerveau et mon corps était bien trop occupé a gérer le stress et le travail plutôt que les émotions véhiculés dans les interactions. Et puis, j’ai fini par être habitué à l’activité, et là, les émotions ont déferlés et j’ai du quitter cette branche professionnelle à tout jamais. J’ai cru que c’était simplement un burnout, mais non, c’était bien un trait particulier de notre espèce.

    Bref. Depuis quelques années, je suis (re)devenu un Geek (Gamer) associable, renfermé sur moi-même, sans arriver à porter le malheur du monde sur mes épaules. Je voulais bien être comme les autres, fonctionnel, stable, actif, et égoïste, mais je n’y arrivais pas. La pression de la famille, la compagne, l’entourage, m’aura obligé à construire une coquille de cristal.

    Je ne saurais ce que je suis avec certitude seulement après le diagnostic d’un professionnel, évidement, mais sans vouloir m’avancer sur des suppositions, je pense avoir dans ma mémoire suffisamment de détails me permettant de m’identifier à un membre de votre groupe sans erreur. Et puis, grâce à ma psy, qui m’a gentiment demandé de “penser moins, ressentir plus, et m’exprimer sans la peur du jugement des autres” , je suis sensé m’en foutre de savoir si vous m’acceptez ou non comme un des vôtres, mais vous savez très bien que ce n’est pas si simple pour moi. Même ce premier pas, cette inscription, ce post, ont été difficile, mais je dois vous avouer, je ne me suis jamais sentis aussi libre de ma vie.

    Merci à vous.

    On m’appelle Pierre Mest, mais j’aimerais bien qu’on m’appelle Mohida, (Mo), ca a été un nom de voyage qui a beaucoup de bagage. J’ai 31 ans, et je crois être un Zèbre.

  • 5d2a2cb085eb8 bpthumb

    bagayaga

    Membre
    9 janvier 2020 à 13 h 13 min

    Eh bien! C’est tellement le sentiment de beaucoup ici ou ailleurs dans notre cas^^ Que tu dois bien en effet faire partie de la team. 

    Je ne me ferais jamais tester quant à moi. Car cela n’a aucune importance. Je pense que le premier échelon d’amour propre et de se faire confiance. De suivre ses instincts. Et quand bien même ni toi,ni moi ne le serions. Pourquoi gacherions nous notre plaisir d’être ici et de côtoyer des gens qui nous nourrissent intelectuellement.

    Quoi qu’il en soit après la colère,la tristesse, mais aussi l’émulation intellectuelle. (Personnellement en juillet, je quand tout à commencé,je me suis séparée, j’ai pas mangé ni beaucoup dormis pendant longtemps. ) Vient un sentiment de complétude et de paix divinement agréable^^

    Je me stabilise seulement là au bout de six mois. Avec l’impression que j’ai rattrapé en six mois trente et un ans de galères émotionnelles. 

    Mais là maintenant c’est le pied. Je suis moi,je sais qui je suis et je ne doute plus ^^ 

    J’espère que pour toi il en sera ainsi. 

    Et que tu trouveras ici la communauté que tu cherches! 

  • 5e2c3adf8d4d5 bpthumb

    origami

    Membre
    9 janvier 2020 à 13 h 23 min

    Salut Mo,

    Je te souhaite la bienvenue sur le site, je me suis reconnu dans quelques unes de tes phrases, échangeons tous ensemble du mieux que nous puissions et enrichissons nous de ça pour enfin pouvoir toucher de pleines mains la joie d’être compris. 

    Bonne navigation et excellente journée 🙂 

  • 5e16dea7af954 bpthumb

    mohida

    Membre
    9 janvier 2020 à 13 h 41 min

    Je vous remercie sincèrement de votre accueil et de vos encouragement.

    Et en toute franchise, je suis fier de ton épanouissement @bagayaga

    D’un autre coté, je suis très triste que tu puisses t’y reconnaitre; @origami

  • 5d2a2cb085eb8 bpthumb

    bagayaga

    Membre
    9 janvier 2020 à 14 h 12 min

    @Mohida

    Eh bien merci! ^^

  • 5e16dea7af954 bpthumb

    mohida

    Membre
    9 janvier 2020 à 14 h 43 min

    Après quelques test qui n’ont pas la moindre valeurs, quelques comparaisons qui sont certainement biaisés par mon désir d’appartenir à tel ou tel groupe, il semblerait que je me reconnaisse dans la case “Diplomate, Médiateur, Turbulent” (INFP-T).

    Ceci dit, et pouvant m’exprimer ici pour la première fois de ma vie clairement sans avoir trop peur de vous froisser, je doit mettre en avant mon sentiment : Je suis extrêmement sensible.

    N’ayez crainte ! J’ai eu l’occasion dans ma vie d’apprendre à contrôler avec une force étouffante toute émotions, qui, honte a elles, oserais transpirer de mon être et salir mon image. “Je n’en ai pas peur, et je n’en ai pas besoin”. Foutaise. Ca brule.

    J’apprend désormais, petit a petit, à les accepter de nouveau, sans trop en souffrir. Plus facile à penser qu’à faire.

    Cependant, malgré mon désir d’indépendance, et le fait d’être persuadé de n’avoir besoin ni de personne, ni d’aucun d’avis d’autrui, je souhaiterais rencontrer quelqu’un du même type afin de discuter plus profondément de cette position mentale et émotionnelle, pour mieux comprendre mon fonctionnement et obtenir les outils nécessaire pour mieux me reconstruire.

    Loin de moi l’idée de croire que les différents type de zèbres ne sont pas compatibles les uns avec les autres dans des conversations soutenus, mais au niveau de mon épanouissement ; j’en sais, en fait, strictement rien. Alors j’ose avancer a tâtons. Je ne souhaites certainement pas mettre les gens dans des cases, mais apparemment, c’est comme ça que l’on doit se positionner.

    Aiguillez-moi, j’en ai bien besoin.

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    9 janvier 2020 à 15 h 26 min

    Tout d’ abord …je voulais vous souhaiter la bienvenue à tous les trois @Origami @Daimanu ( mon fils de 12 ans s’est mis au Japonais depuis cet été) et

    @Mohida  ….je pense que si l’ on contient ses émotions et sa sensibilité, ça nous brûle de l’ intérieur …après, suivant le contexte et le type d’ émotions ( surtout quand elles sont un peu trop fortes), il faut peut être s’ autoriser à explorer ce panel dans des circonstances qui nous sont plus favorables ….

    Bon, je n’ aime pas faire des généralités …c’ est à développer …

    En tous cas, j’ espère que tu pourras échanger  de vive voix avec des personnes de ta région (regarde sur le site, il y a des groupes par régions) et par écrit aussi, si besoin ….

  • 5d5ff71276985 bpthumb

    byaku

    Membre
    9 janvier 2020 à 16 h 03 min

    Un post très touchant. on sent presque tes émotions à la lecture … 
    Beaucoup de points que tu as soulevé on fait partie de ma vie ou en font encore partie.
    Je te souhaite la bienvenue ici, et j’espère que tu pourras trouver du réconfort et de la compréhension dans ce moment qui doit être dur pour toi ( prise de conscience, divorce … ).

    Amicalement, Byaku

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    9 janvier 2020 à 17 h 21 min

    Bonjour et bienvenue Mohida !

    Ton témoignage est touchant, et sache que tu n’es pas le seul à subir ces émotions. Tout du moins je me reconnais là dedans. Je rejoins d’ailleurs @omkara sur la rétention des émotions qui peuvent être nocif à long terme.

    Bref, j’espère que tu sauras te sentir bien ici, au plaisir de te revoir !

  • 5dfd4964e20f8 bpthumb

    kaila

    Membre
    9 janvier 2020 à 19 h 36 min

    C’est tellement sidérant de voir, qu’avant d’atterrir sur ce site, on est quasiment tous passés par ce moment où on s’est dit: “Bon, ok, untel m’a offert, il y a 10 ou 15 ans, “Trop intelligent pour être heureux”, et c’est vrai qu’en lisant, on s’est dit: “Oh là là! Elle réagit comme moi celle dont l’auteur cite le témoignage!” mais rapidemnt, on rebascule: “Oh, si ça se trouve, c’est comme l’horoscope, si on lit tous les signes, on se retrouve un peu dans tous. Untel a dû se tromper de me voir là-dedans”. 

    Et on continue la route, on continue à s’adapter, s’adapter, s’adapter, épuiser toute son énergie à s’adapter, à être présentable en société, à se mordre la lèvre pour ne pas dire direct les pensées et remarques qui viennent spontanément et qui, si on pouvait les dire, éviteraient tant de malentendus entre les gens que nous croisons, simplifieraient tellement les situations. 

    Mais non, on cède, on met les emballages qu’il faut pour ne pas sortir les émotions brutes et se faire taper sur les doigts gentiment. 

    Et puis un jour, ça craque, ça explose (Etat de Stress Post Traumatique pour mon cas, Burn out pour d’autres, etc.) et le “T’es vraiment une drôle de zèbre, toi!” ou “Mais t’as tjs de ces idées bizarres, toi” ou “Toi, t’es vraiment en cas!” ou “Tu pourrais être normale un peu, ça nous reposerait”, qu’on a pris pour des reproches et qui nous ont donc amenés à essayer de nous améliorer car on est VRAIMENT un problème, c’est nous le problème, faut se corriger, se maîtriser, se contrôler, etc. MAIS ON NE PEUT PAS, en fait!! On l’a fait, mais on ne peut pas le faire! Donc toute notre réserve d’énergie y est passée!

    Donc on dit “STOP”, et on arrive sur ce site! 

    Bienvenue, Mohida, c’est ton voyage du moment, embarque tranquille!

  • 5e62202b56807 bpthumb

    cineaste

    Membre
    9 janvier 2020 à 21 h 29 min

    Bonne année nouvelle 2020 !

    J’aime bien cette pseudo symétrie, cela sonne un peu comme 1010 ou 3030 ?

    Si je fait la synthèse vous cherchez une famille d’appartenance dans laquelle vous reconnaître ?

    C’est tout à fait louable et salvateur, si cette attitude positive consolide votre être intérieur, votre développement personnel, et alimente en effet vos possibilités d’évolution à l’avenir ?

    Je mettrai un petit bémol toutefois, contre le communautarisme et l’enfermement sectaire, ce n’est jamais bon, jamais bénéfique à long terme, quelle que soit votre appartenance et vos affinités personnelles avec les autres …

    Cela dit apprenez à mieux vous connaître, et alors vous lèverez sans efforts toutes vos restrictions, tous les limiteurs que vous vous êtes imposés à vous même, pour vous adapter en société ?

    C’est un principe assez général certainement, mais les mauvaises rencontres s’auto génèrent par une méconnaissance de soi, une estime mal placée, un aveuglement de soi plus moins conditionné, par son entourage familial ou proche construit durant l’enfance/adolescence, puis par la suite l’environnement de travail et professionnel bien sûr  …

    Passé ces précautions d’usage contre tout sectarisme, un de mes contacts virtuels depuis un autre réseau social (que je ne citerai pas ici) m’a conseillé d’aller demander l’avis éclairé de cette association, qui organise des colloques dans différentes villes, communiquant sur le sujet qui semble vous concerner personnellement :

    http://surdouessence.fr/

    Pour ce qui me concerne j’amènerai mon avis critique avec moi, à l’épreuve des intervenants annoncés prochainement sur Paris pendant un week end, histoire de faire la part du vrai et du faux, de “séparer le bon grain de l’ivraie”, y voir un peu plus clair sur le sujet toujours en friche de nos jours il me semble ?

    https://www.weezevent.com/-3108

    Bonne navigation à vous Mohida …

  • 5e16dea7af954 bpthumb

    mohida

    Membre
    10 janvier 2020 à 14 h 51 min

    Encore un grand merci à vous de m’accueillir si chaleureusement, et bien que vous m’avez aussi mis en garde contre moi-même, j’apprécie le geste. Je pense enfin commencer à savoir de façon consciente les bonnes et les mauvaises choses qui découle de cet état de surdouement.

    Il faut à la fois que je me contrôle, mais a la fois que je me laisse guider par mes émotions. Il faut que je m’exprime librement, mais peut être sans abuser non plus parce que – dans mon cas , et je suppose dans le vôtre aussi – ce qui constitue mes rêves et mes cauchemars ne sont vraiment pas au goût de tous.

    Trouver la ligne ou se positionner à toujours été un long travail d’adaptation et de mensonge, couronné d’un masque pertinent ; mais n’est pas justement ce que nous devrions éviter a tout prix ? Accepter de ne pas se positionner du tout, et se retrouver naturellement là ou notre place est, un petit peu a coté de la ligne ?

    Je suis dans une grande série d’évènement changeant à la fois ma vie, et ma tête, et mon cœur. Je veux devenir meilleur – mais je ne devrais pas nécessairement en avoir ni l’envie, ni le besoin. Trouver la satisfaction d’être soi sans trop forcer…

    Je suis en train d’essayer de remettre d’aplomb mon mariage, mais je doit arriver en faire cela sans en avoir recours au contrôle, à la manipulation, au mensonge, mais simplement en exprimant et en agissant selon mon cœur et mon vrai-self que je ne connais plus du tout.

    Je suis terrifié. Je pensait être quelqu’un de normal, un peu plus smart que les autres, peut-être. Maintenant, je me rend compte de mes capacités, et elles me terrifient. J’ai très peur de l’avarice intellectuelle, social, et émotionnelle; de ne pas être capable de me contrôler à vouloir tout contrôler… et c’est une spirale sans fond.

  • 5d2a2cb085eb8 bpthumb

    bagayaga

    Membre
    10 janvier 2020 à 17 h 41 min

    Personnellement je ne m’adapte plus beaucoup. Il y a différentes pensées ici à ce sujet. Nous ne sommes pas tous d’accord sur le bien fondé de devoir faire des efforts. 

    Après si la suradaptation te pèse. Et te fais craindre de t’alterer de trop libre à toi de faire des essais. 

    Je ne suis pas bien sûre de comprendre si tu as peur de toi le vrai toi, ou celui que tu es devenu pour te fondre parmi la société. 

    Personnellement ces cinq dernières années j’ai essayé de me gommer car je pensais devoir être une personne mieux, et surtout ne pas être moi. Cela ma conduit à une déchéance absolue. 

    Finalement ,je suis mieux en étant moi et en ne perdant plus de temps à essayer de m’alterer. Mais plutôt en essayant de savoir qui je suis et comment je fonctionne. Après ce n’est que mon humble avis. Et j’imagine que le contrôle et le dépassement /sacrifice de soi qui est plébiscité par notre société convient très bien à certains… 

  • 5e34ade7118f6 bpthumb

    leventmeporte

    Membre
    10 janvier 2020 à 20 h 44 min

    Bienvenue Mo 🙂

    les commentaires précédents ont déjà donné beaucoup de points, pour ce qui est de ta peur, je pense la comprendre, tu ne devrais pas te tromper en respectant tes valeurs.

    Pour ce qui est de se sentir différents, je crois personnellement que nous sommes tous spécifiques (“normo-pensant” ou HP) avec chacun nos particularités, certains peuvent se reconnaitre dans certains groupes ; je crois que c’est la raison pour laquelle nous sommes tous ici, l’idée d’appartenir à une “famille” : rencontrer un grand nombre, voir une majorité de personnes, qui nous comprennent enfin, étant passés eux-même par les mêmes étapes que nous, même si la gestion de ces étapes peut être extrêmement différente d’une personne à l’autre.  Je rejoins aussi @Cineaste, le sectarisme ne me semble pas être LA solution, plus tu te connaîtras et plus tu auras de facilité à te faire comprendre des autres Zèbre ou non zèbres, tout en te respectant, et en n’usant plus de faux-selfs (ça a été mon cas).

    Je crois aussi profondément qu’être Zèbre n’a rien d’une maladie, nous sommes 2% de la population, normal qu’une majorité ne comprenne pas toujours, mais nous n’avons rien d’anormal, juste cette spécificité. (4% de la population européenne est roux, eux aussi pourraient se sentir anormaux… bon évidemment si tu es HP et roux, tu cumules :p) mais au final, on cumule tous avec plusieurs spécificités, la seule différence, c’est que nous en avons conscience et qu’on se remet du coup en question, soucieux d’être la meilleure partie de nous-même… la normalité n’est jamais qu’une question de point de vue, vive la relativité :p !!!

    Bon cheminement 🙂

  • 5d2a2cb085eb8 bpthumb

    bagayaga

    Membre
    10 janvier 2020 à 21 h 01 min

    https://arbre-a-zebres.net/

    J’avais adoré celui ci^^ J’ai remercié le fondateur sur Messenger tellement ça m’a fait du bien^^ 


Affichage des publications 1 - 15 de 15

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant

New Report

Close