Sommes-nous seuls dans l’univers ?

  • Sommes-nous seuls dans l’univers ?

    Publié par olbius le 16 juin 2023 à 11 h 43 min

    A votre avis, sommes-nous seuls dans l’univers ?

    Question aussi vieille que l’Humanité, n’est-ce-pas…

    Je suis tombé hier sur une interview de Jean-Pierre Bibring dont je vous livre un extrait :

    Dans votre dernier livre Seuls dans l’univers, vous battez en brèche l’idée selon laquelle il existerait une vie ailleurs que sur Terre. Qu’est-ce qui vous fait dire que c’est un cas unique parmi toutes les autres planètes ?
    […] Si la Terre est devenue ce qu’elle est, avec notamment des océans stables, une tectonique et une atmosphère singulières, incluant une biosphère, c’est en raison d’une extraordinaire succession d’évènements fortuits, imprédictibles, qui ont façonné son évolution. Ceux-ci ont forgé un contexte évolutif totalement spécifique, qui a modelé les propriétés terrestres. La probabilité de retrouver ailleurs de mêmes hasards, ordonnés de la même manière, est immensément minime. Même s’il y a des milliards de planètes dans notre galaxie, la Terre est essentiellement unique.
    […]
    L’idée que nous sommes seuls dans l’univers est, à mon sens, une source d’enchantements, dans la perspective de relever ces défis ensemble. Car nous sommes nés pour être et demeurer sur cette planète.

    Source : Jean-Pierre Bibring, astrophysicien en conférence au parc Galéa : “Oui, nous sommes seuls dans l’univers”

    (l’article complet est réservé aux abonnés mais on peut déjà en lire une bonne partie)

    Je suis toujours étonné par cette façon d’affirmer les choses, qui me semble manquer d’humilité, mais je crois lire chez Monsieur Bibring plutôt quelque chose de l’ordre du fameux “pariez que Dieu existe” de Pascal… Et puis, avec un titre aussi provocateur, c’est plus facile pour vendre des livres 😉

    Alors, qu’en pensez-vous ? Sommes-nous seuls dans l’univers ? Et surtout, qu’est-ce qui vous fait répondre par l’affirmative ou la négative à cette grande question ? Qu’il s’agisse de croyances, d’intimes convictions, ou de raisonnements plus rationnels… Même si je suis surtout intéressé par ces derniers 😉

    hautpotentieldeconneries a répondu il y a 11 mois, 1 semaine 6 Membres · 12 Réponses
  • 12 Réponses
  • matty

    Membre
    17 juin 2023 à 9 h 44 min

    C’est plausible, d’ailleurs moi même je me sens parfois vraiment seul. Alors si la solitude existe ici, il n’y a pas de raison qu’elle n’existe pas ailleurs dans l’univers en vertu des lois du modèle standard.

    Autre chose ? 😁

  • matty

    Membre
    19 juin 2023 à 23 h 14 min

    À ce niveau de densité de la matière, oui assurément seul nous sommes et c’est déjà trop. Mais sinon à d’autres densités, l’univers fourmille, que dis-je grouille de Vie, d’Intelligence, de libre arbitre et d’Amour tel que nous n’y avons pas accès, mutilés que nous sommes. Ô pauvres Hommes !

  • lapin-blanc

    Membre
    20 juin 2023 à 17 h 43 min

    Après avoir regardé “K-paX”, j’en suis “sûr”. En tout cas j’en ai la conviction, nous ne sommes pas seul. Je pense que prétendre le contraire, au nom de notre suprême intelligence “inégalable”, est tout simplement la preuve de notre anthropocentrisme, notre narcissisme, et de notre manque d’ouverture d’esprit. “Peace and tranquility to earth”👽

  • hautpotentieldeconneries

    Membre
    21 juin 2023 à 20 h 32 min

    Sur le sujet j’en reste au paradoxe de Fermi.

    Malgré les probabilité infimes, le poids statistique du nombre d’exoplanetes implique avec quasi certitude l’existence d’une vie extra terrestre… unicellulaire.

    Pour une forme de vie multicellulaire c’est déjà beaucoup moins clair, même si c’est très probable. (Je rappelle que sur notre belle planète on ne sait pas pourquoi il y a eu soudainement une explosion évolutive après des eons de stagnation).

    Si on parle de forme de vie “supérieure”, la nécessité d’une évolution longue exclue naturellement toutes les exoplanetes frappées par des cataclysme trop fréquemment.

    D’ailleurs, nous sommes bénis, la somme des avantages cosmiques dont notre planète dispose est très important.

    1 sa taille

    Une planète tellurique plus petite subit le destin de mars. Elle refroidit, perd son activité magnétique et à terme se fait arracher son atmosphère par les vents solaires.

    Une plus grosse est frappée de cataclysme sismiques incompatibles avec l’évolution lente évoquée au dessus.

    2 son satellite

    En plus de stabiliser son inclinaison , sa rotation, notre brave lune s’est mangé un paquet de geocroiseurs à notre place.

    3 Saturne et Jupiter

    Ces géantes gazeuses capturent la majorité des objets stellaires dangereux venus des franges du système solaire et d’au delà.

    Ça laisse mesurer l’énormité de notre cul bordé de nouille pour avoir émerger d’une évolution si longue, et, pour in fine réussir avec brio à détruire ce havre de paix cosmique.

    Et c’est là qu’on arrive à Fermi qui dit, grosso merdo :

    Lorsque qu’une forme de vie “intelligente” accède à la puissance industrielle, elle dilapide ses ressources en 300 ans. Force est de constater que son scénario très crédible si on observe la forme de civilisation que nous connaissons…

    Il y a eu, ou il aura (si nous sommes les 1ers) plein de formes de vie intelligentes dans l’univers.

    Mais elles ne seront capables d’émettre des messages vers l’univers pendant 300ans, et on est sur un gros problème de timing.

    Pour que 2 civilisations intelligentes puissent avoir conscience mutuellement de leurs existences, il faudrait qu’elles émergent simultanément, et dans des régions très proches de l’univers…

    Bref, une rencontre du 3ème type est très très très improbable, en ce qui nous concerne.

    Je laisse maintenant la place aux esprits-cosmiques, qui eux discutent avec les extra terrestres tous les matins après leur loxapack, et qui qualifieront ma prose de vibrations basses du matérialisme^^

  • kamigoroshi_no_yugen

    Membre
    21 juin 2023 à 20 h 58 min

    @hautpotentieldeconneries

    Lorsque qu’une forme de vie “intelligente” accède à la puissance industrielle, elle dilapide ses ressources en 300 ans.

    C’est pas un peu limite de partir d’un seul et unique exemple connu pour appliquer une loi générale à toutes les (potentielles !) formes de vie “intelligente” ? xD

    Qui sait comment évoluerait une telle forme de vie sur une autre planète avec des conditions différentes, dans une galaxie lointaine, très lointaine… ^^

  • hautpotentieldeconneries

    Membre
    21 juin 2023 à 23 h 23 min

    @kamigoroshi_no_yugen

    Oui bien entendu, mais comme il se trouve que Fermi a posé ce paradoxe en 1950, bien avant que les questions écologiques se posent, il me semble que sa prédiction prend beaucoup de sens.

    On peut évidemment songer que la diversité de la vie biologique (que nous ne connaissons pas par définition pourrait conduire à l’émergence d’une civilisation plus “sage” que la notre.

    C’est une très belle idée.

    Cela dit quand on constate (en tout cas c’est mon impression) que ce qu’on qualifie d’intelligence semble émerger principalement chez les prédateurs opportunistes.

    À partir de là, il me semble probable qu’une opportunité de fournir moins d’effort pour assouvir ses besoins vitaux soit une option trop tentante pour qu’une philosophie quelconque empêche la destruction programmée (d’autant que la somme de connaissances pour s’en rendre compte nécessite justement le déploiement de la force industrielle).

    Mais bien entendu, on peut toujours imaginer autre chose.

    Je serai ravi que les xiurnux soient moins aveugles que nous, mais j’en doute beaucoup.

    @divergente2506

    Oui. Je suis d’accord. Et de plus, pourquoi, si Dieu existe, il dupliquerait les mêmes mondes avec des lois d’évolution identiques sachant que ces mondes seraient différents de part leur constitution…?

    C’est juste une interrogation.

    Et bien, d’après nos observations d’humains faiblards, par exemple, il semble que les lois de la physique soient les mêmes partout. Qu’il y a par exemple une vitesse limite, celle de la lumière.

    Je ne crois pas à l’existence du grand architecte, mais peu importe, IL ne semble pas très fantasque… Très complexe mais un peu psychorigide.

    Du coup, je postule qu’il a fait pareil avec la biologie: des règles ! 😆

  • hautpotentieldeconneries

    Membre
    21 juin 2023 à 23 h 30 min

    @zenzikoss

    À moins que ces hommes verts soient immortels (ce qui est à priori impossible étant donné que l’entropie s’impose à toute chose) il est très probable qu’ils aient inventé Dieu, comme nous, pour disposer d’une sorte d’anxiolitique gratuit ^^

  • hautpotentieldeconneries

    Membre
    22 juin 2023 à 17 h 40 min

    @divergente2506

    Le problème avec l’omniscience et de l’omnipotence de Dieu, c’est justement que ça clôt le débat, pas l’esprit scientifique si je puis me permettre.

    Plein de scientifiques croient à l’existence du grand architecte précisément à cause de la perfection des équations décrivant l’univers, il y voient une conscience supérieure possible derrière le rideau du réel.

    À vrai dire je souhaite que Dieu n’existe pas (c’est une croyance) mais mon esprit rationnel me rappelle qu’il n’existe pas de preuves, alors je suis agnostique à mon corps défendant 🤭

    Ça n’empêche pas une dose d’ironie/d’humour sur une vision religieuse du divin, bien entendu je le confesse humblement 🫡

  • kamigoroshi_no_yugen

    Membre
    22 juin 2023 à 19 h 40 min

    @divergente2506

    Il y a une Cause qui a provoqué toutes les autres. Sinon, ce serait le néant.

    Et en même temps cette cause doit bien avoir elle même une cause, qui doit bien avoir elle-même une cause, qui doit bien avoir elle-même une cause… Sinon ça voudrait dire que la cause à laquelle tu fais référence est apparue de nulle part, ce qui revient également à postuler l’existence d’une forme de néant.

  • kamigoroshi_no_yugen

    Membre
    22 juin 2023 à 20 h 45 min

    @divergente2506

    Ca revient à admettre l’existence d’une certaine forme de néant, puisque ta “cause incausée” apparaîtrait au milieu de rien. D’ailleurs ça demande aussi de postuler la possibilité que quelque chose puisse apparaître ex-nihilo. Or si l’on part sur des concepts pareils on peut également envisager la possibilité d’un infini derrière nous, avec une chaîne éternelle de causalité. En tout cas rien ne permet d’écarter l’une ou l’autre de ces hypothèses.

Page 1 sur 2

Connectez-vous pour répondre.