Paradoxe de Fermi



  • Paradoxe de Fermi

    08cad9ee378c11b265eb49edb0459f0a?s=1&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue guiguis mis à jour Il y a 3 mois, 2 semaines 19 Membres · 79 Messages
  • aa6997a963fd61ac83b95b5ba000fd55?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    olbius

    Organisateur
    2 juillet 2018 à 15 h 50 min

    En bons zèbres que vous êtes, vous avez tous forcément beaucoup réfléchi au paradoxe de Fermi 😉
    Il s’agit de répondre à la grande question : “sommes-nous seuls dans l’Univers ?” (ou “les univers” héhé)

    Si certains l’ignorent encore, le paradoxe de Fermi peut s’énoncer ainsi :

    S’il y avait des civilisations extraterrestres, leurs représentants devraient être déjà chez nous. Où sont-ils donc ?

    Je viens de tomber sur un énième article intéressant, bien qu’un peur court, autour du paradoxe de Fermi (We may have answered the Fermi Paradox: We are alone in the universe). Article dont je ne partage pas la “conclusion” ceci dit… 👽

    Quel est votre avis sur le paradoxe de Fermi ? Oui, c’est un vaste sujet ! 😍

  • 5af77a7fab1e2 bpthumb

    raphaelb

    Membre
    15 juillet 2018 à 23 h 29 min

    @Olbius.
    Une réponse rapide du probleme s’enonce ainsi: L’univers est tellement grand qu’il existe nessesairement d’autres formes de vie “intelligentes” (le paradoxe vient-il de ce mot? Les fourmis sont-elles intelligentes? Fondent-elles des civilisations? Etre intelligent ne commence-t-il que quand on a construit une fusée? Dans la nanoseconde ou l’on a aussi detruit la moitié de la biodiversité de sa planete? Etc…)
    toutefois, il est tellement grand que la probabilité que l’on rencontre une forme de vie intelligente,est nulle.
    Cette reponse repose tacitement sur l’idée que L=~0 (duree de vie d’une civilisation) dans l’equation de Drake, AU REGARD DE LA DISTANCE A PARCOURIR pour contacter une forme de vie extraterrestre.
    D’ailleurs, dans l’article que tu as mis en lien, les calculs effectués sont ceux correspondant a notre galaxie et a l’univers observable.
    Quand est-il dans cet article de la l”expension de l’univers et de son potentiel infini? (Il n’y aura pas de big crunch…) De son potentiel infini a créer des formes de vie?

    Aussi une petite interpretation personnelle de premieres probabilités obtenues par l’equation de drake:
    53/100: on ne sait pas du tout s’il y en a (environ la connaissance d’un jet de pile ou face)
    99.6/100: nous sommes seuls.
    Pour resumer le resultat indique qu’on sait qu’il y a peut etre d’autres vie mais on ne le sait pas , et, on est seul… Super

    Pour ma part, j’ai cru comprendre que l’evolution a créé des fleurs a differentes especes de plantes qui étaient generiquement disjointes et devenues trés differentes, et chacune dans leur petit coin, elles ont muté, et ont créé leurs premieres fleurs. Il y a a mon sens convergence de la vie vers des formes optimales qui se formeront en adaptation des lors que la vie, meme simple,surgit: la fleur,le felin, l’aile, l’epine, les dents, le capitalisme.
    Le capitamisme comme forme de convergence optimale de l’individu des especes individués? Comme mort certaine de formes de vie intelligentes qu’on aurait pu croiser si L n’etait pas si petit?)
    Le 100/100 de l’eq de Drake?

    Des bisous a tous.

  • 1288b69b79c789256cf41fd66da0d9cc?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    ver1976

    Membre
    16 juillet 2018 à 8 h 59 min

    Ah le paradoxe de Fermi. ^^^
    Il faut reconnaître que cela fait des décennies que nous sommes à l’écoute de signaux radios ou visuels d’autres civilisations et nous n’avons toujours rien.
    La vie est probablement répandu dans l’Univers mais un premier problème est que nous visons des êtres intelligents qui nous ressemblent d’une part, d’autre part qu’ils soient à un stade technologique suffisant pour capter/émettre des signaux radios. (si çà se trouve on avait reçu un message radio venant d’ailleurs à l’époque de Phillipe Auguste sauf que ben faute d’appareil radio…)
    Alors on peut miser sur de la convergence biologique dans l’Univers mais est-ce le cas forcément ?

    @raphaelb : ce que tu dis est tout à fait juste. L’Univers est immense. Même notre seule Voie Lactée est gigantesque par rapport à nous et il est possible que les civilisations soient séparées par des distances tels qu’il soit possible de rentrer en communication.
    Toutefois je me dis qu’une civilisation très avancée technologiquement aurait pu résoudre ce problème de distance. (trou de ver ? Hibernation ?…) Certes cela représenterait un coût important pour ces civilisations. Mais après tout nous allons bien à notre modeste échelle sur la Lune puis peut-être sur Mars.
    En fait je ne comprends pas qu’une civilisation extrêmement avancée n’ait pas déjà croisé notre route.
    Alors après il y a des hypothèses :
    * à un stade de leur développement les civilisations s’auto-détruisent (pollution, armements, etc.)
    * peut-être une tentation de voyage vers le centre de la galaxie (sachant que nous nous sommes au bord) ?
    * peut-être une collusion entre civilisations interdisant de rentrer en contact avec d’autres moins avancées ?

    En fait plus que des extraterrestres, c’est surtout l’absence de machines dopées à l’Intelligence Artificielle qui me troublent. Elles ont un potentiel quasi-infini et pourtant elles ne viennent pas nous voir non plus.

    Bref : au secours !! ^^’

  • aa6997a963fd61ac83b95b5ba000fd55?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    olbius

    Organisateur
    21 juillet 2018 à 13 h 35 min

    Si il y a des adeptes de jeux vidéo par ici, çe genre de choses me fait un penser aux Moissonneurs de Mass Effect 🙂 :

    Les sursauts gamma expliquent-ils le paradoxe de Fermi ?

    depuis quelques années, l’étude d’un certain type de catastrophes cosmiques – les sursauts gamma – suggère que la vie complexe est peut-être beaucoup moins fréquente qu’on ne le pensait

    (évidemment je ne suis pas abonné donc je n’ai pas pu lire l’article en entier ^^)

  • 5b4d1b1009b78 bpthumb

    veronyx

    Membre
    21 juillet 2018 à 17 h 37 min

    N’est-ce pas la plus belle question métaphysique de tous les temps humains?

    Certes, l’univers est infini. Mais il est surtout long.
    Impossible de ne pas citer Woody : “L’éternité c’est long, surtout vers la fin”.

    A ce titre, et même si l’homme est sur le point de découvrir plein de vie extraterrestre pas si loin que cela, vu l’explosion de découvertes d’exoplanètes réalisées depuis quelques décennies, des civilisations capables de voyager entre les galaxies ou de les visiter ont d’énormes probabilités soit d’avoir disparu depuis longtemps, soit de ne pas encore être parvenues a ce stade de développement technologique. C’est plus ou moins ce que dit l’équation de Drake, n’est-ce pas, @raphaelb ?

    D’autre part, notre cerveau, même le plus génial, est tout de même fort limité en représentation temporelle. Nous avons déjà beaucoup de peine à nous représenter l’écoulement du temps entre deux générations humaines, un petit demi-siècle, alors imaginer des milliards d’années est totalement impensable, et pourtant une réalité physique concrète, qui reste d’ailleurs philosophiquement largement impensée…

    Depuis que mon père m’a expliqué cette improbabilité de rencontrer des extraterrextres quand j’étais ado (alors, largement, pour me rassurer), je suis devenue fan de SF mais aussi un peu metaphysiquement triste, et je me sens un peu seule dans l’univers… heureusement que vous êtes là 🤗

    Quant à notre incapacité à détecter toute trace, quelle qu’elle soit, de ces autres civilisations (rêve d’archéologue de l’espaaaaace !), elle reste enlisée devant deux écueils majeurs. Notre anthropocentrisme ne nous permet pas de penser en-dehors de clous, ou très mal. Sinon, nous serions déjà capables de discuter avec les aliens à portée de notre existence: chiens, dauphins, singes, arbres, abeilles, fourmis. Sur ce point, je suis super optimiste. On va y arriver, d’ici quelques générations. Je crois au génie humain, des fois.

    Le deuxième écueil relève d’une question aristotélicienne, déjà, ou du rasoir d’Okham, pour les plus geeks (à savoir pourquoi chercher une réponse compliquée à une question simple) : nous ne sommes, tout bonnement, pas encore assez bien outillés en… archéologie interstellaire.

    PS: et oui, @Olbius, comme Astérix, nous pouvons craindre que le ciel nous tombe sur la tête, saletés de sursauts gamma!

  • aa6997a963fd61ac83b95b5ba000fd55?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    olbius

    Organisateur
    21 juillet 2018 à 18 h 26 min

    Je n’aurais su mieux dire @berenice ! Ou plutôt “mieux écrire 🙂

  • 78e1568fa32fd2d03c53dd4eb14e4426?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    alchemiste

    Membre
    21 juillet 2018 à 22 h 14 min

    Je pense savoir la réponse de pourquoi on a pas de signes d’Alien (bien que y’ait des théories avec Roswell and cie) !

    Pour moi c’est simple : si une espèce atteint un degré d’intelligence suffisant, il /elle ne voudra plus influencer l’évolution des espèces qui l’entoure (dans notre cas, les animaux, les insectes etc…)
    Plutôt que de finir à 1 seule espèce qui survive toutes les autres, le seul moyen d’éviter cette destruction est de partir ailleurs.
    En conséquence, je pense que les espèces les plus évoluées partent dans une autre dimension (peut être crée par elles même) pour ne pas détruire leur environnement proche, tandis que celle qui échouent à protéger les autres espèces de leur planète sont vouées à s’autodétruire.

    Une forme de sélection naturelle sur l’éthique et la bonté d’une espèce.

    Le problème que la plupart des scientifiques font c’est qu’il considère que tout doit se passer dans un seul univers. Pourquoi on les voit pas dans NOTRE univers etc… alors qu’il faudra parler de l’ensemble des possibles. D’autres univers ouvrent des portes aux explications du paradox, qui n’en serait pas un au final.

  • 5c36aecc7594c bpthumb

    jabberwocky

    Membre
    22 juillet 2018 à 2 h 38 min

    A mon avis Drake et Fermi n’ont pas beaucoup lu de science-fiction (Lovecraft, Bradbury, Silverberg, Matheson, Bob Shaw, Arthur C. Clarke ou Jack Vance…). Les scénarios sont nombreux qui peuvent expliquer le paradoxe sur lequel nous nous penchons. @Berenice et les amateurs du genre, savent de quoi je parle.

    On peut commencer par se demander si par exemple, l’humanité ne pourrait tout bonnement pas avoir la plus évoluée de toutes les civilisations de l’univers ? Improbable certes, mais pas impossible…

    Ensuite, dans la mythologie Lovecraftienne, il existe des races interstellaires très évoluées qui n’ont absolument rien à faire de l’humanité comme les Anciens (Elder Ones)

    La grande race de Yith

    D’autres préfèrent les étudier de loin ou en se travestissant comme la grande race de Yith ou les extraterrestres de Bob Shaw (lire, “Qui va là ?”)…
    Scide Splitters Apr2 2015 Image 1

    Si les races de Bob Shaw voyagent par télépathie, les Hommes de Leng le font par le biais des rêves… D’autres ont une intelligence si évoluée que leur corps ne leur servent plus vraiment (Arthur C. Clarke).

    Azpiri au début des années 80 avait imaginée une histoire (intitulée, “Invincibles”, dans le recueil “Colonisateurs”, ed. Delcourt) où une race extraterrestre belliqueuse, en prenant connaissance des arsenaux nucléaires Russes et Américains, faisaient demi-tour terrifiée et décidait de se cacher à tout jamais de l’humanité.
    les colonisateurs alfonso azpiri

    Une histoire publiée par Weird Science (je ne sais plus qui en est l’auteur), racontait le débarquement d’humains à bord d’un astronef sur une planète où vivait une autre espèce d’humanoïde qu’elle décimait. Les rescapés livrés à eux-même finissaient par régresser et devenaient ceux que nous appelons maintenant Homo Sapiens. La race terrestre exterminée étant celle des Néandertaliens…
    wood
    Il existe une autre histoire un peu similaire où les dinosaures sont pour la plupart intelligents…

    On peut inventer tout un tas d’autres scénarios plausibles comme des extraterrestres minuscules, des plantes intelligentes (voir le premier remake de “Invasion of Body Snatcher”)… On peut supposer encore que si nous n’avons pas de contacts c’est en raison d’une charte que nos voisins supérieurement évolués se seraient données selon laquelle, une interaction avec une culture archaïque risquerait de la dévoyer…

    Imaginons une sorte de Lévy Strauss acturusien, faisant loi, qui profère dans son dernier ouvrage “qu’il hait les voyages” interstellaires et que l’étude des peuples extrarcturusiens ne doit se faire qu’au moyen d’une observation aussi stricte qu’indétectable…

    Supposons que les Dirdirs, Chaschs, Wankhs et Pnumes soient tellement occupés à se faire la guerre qu’ils négligent toutes autres questions…
    71ukooWJDFL

    Supposons qu’ils soient déjà là, déguisés maladroitement à l’aide de prothèses mal dégrossies…
    6e8b91f133ef9cd8cd7837c732adeffa les freres bogdanov seraient en garde vue apres des soupcons d escroqueries

    Supposons que…
    Supposons que @Olbius soit l’un des leurs…
    Supposons qu’il lise ce message en se massant l’appendice occipitale au moyen de sa quatrième tentacule droite pendant que la deuxième qu’il a à gauche s’affaire au curetage de ses mandibules !

    Hein ?
    Hein ?!

  • 5ae196cbc7e70 bpthumb

    siciliana

    Membre
    23 juillet 2018 à 9 h 47 min

    Je découvre ce site et, pour le moment, je suis plutôt en phase “d’observation”… Mes connaissances sur le sujet “Fermi/ Drake”sont si pauvres que je viens de me nourrir de vos écrits. Pardon de ne pas apporter d’eau au moulin mais merci pour vos partages !

  • 4b30e858a68f48072513bb301241f9c9?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    lepassant

    Membre
    23 juillet 2018 à 19 h 55 min

    Je connais bien le paradoxe de Fermi, depuis longtemps, mais je suis aussi en phase d’observation… et je me mare ! Surtout avec le dernier message de Jabberwocky qui m’a presque fait pleurer de rire sur la fin 🙂

    Pour le reste, pour sortir un peu de l’observation et tuer le temps en attendant que les bouchons se dissipent et que je puisse donc quitter le bureau et rentrer chez moi normalement… quelques lignes de réflexion…

    Il y a dans le raisonnement scientifique un concept important, celui du “rasoir d’Ockham”. En gros, de deux hypothèses, choisissons la plus simple. Ainsi, j’ai beaucoup de mal avec les extraterrestres cachés sur Terre ayant voyagé dans des dimensions additionnelles qui restent pour l’heure tout à fait hypothétiques. Nan… ça fait de la bonne science-fiction, je ne dis pas le contraire, mais pas de la science à proprement parler : on n’a pas assez d’éléments en notre possession pour traiter cette question scientifiquement et en arriver à ce résultat. Un jour, peut-être, on n’en sait encore rien pour le moment, mais en tout cas, là tout de suite, non, cette hypothèse n’est pas rigoureuse.

    On ne peut bien sûr pas prouver qu’elle est fausse, mais on ne peut pas la considérer comme réfutable, donc, pour le moment, scientifique.

    Alors, que reste-t-il ? Je suis de ceux qui pensent, d’après les données concrètes dont nous disposons, que l’Univers est immense (ça on en est sûr !) et la vie… pas si fréquente (on a de bonnes raisons de le penser). Je vous épargnerai le speech (sauf si vous y tenez 😉 ) sur la foultitude d’exoplanètes qui se trouvent dans une très théorique “zone habitable” autour de leur étoile, mais sont en orbite synchrone autour de celle-ci, donc ont probablement une face en permanence surchauffé, et l’autre congelée… avec peut-être une bande à la limite des deux où l’eau pourrait être liquide (dans certaines autres conditions évidemment). Je passe des tartines d’autres info là-dessus, mais c’est très intéressant, j’ai vu il y a quelques mois une conférence donnée par un ami chercheur spécialisé là-dedans, vraiment passionnant.

    Bref, tout ça pour dire que les conditions que l’on a sur Terre semblent statistiquement vraiment très rares dans l’Univers, plus on étudie de nouvelles exoplanètes, plus ça se confirme (sans parler du fait que le Système solaire tout entier passe lui aussi pour une exception, avec les planètes rocheuses proches de l’étoile, et les gazeuses éloignées – avec tout ce que ça implique sur les conditions nécessaires à l’apparition de la vie…).

    Avec ces nouveaux éléments cumulés (qui étaient encore très loin d’être connues à l’époque de Fermi), on ne peut pas dire que la vie n’est apparue nulle part ailleurs, évidemment, mais on peut supposer que les extraterrestres intelligents, s’ils existent, sont probablement très loin de nous. Mais alors vraiment très, très loin (je sais, ça n’a pas de valeur scientifique comme distance, mais c’est pour donner une idée 😉 ).

    Hé, très loin de nous à l’heure actuelle. S’ils sont aujourd’hui ne serait-ce que dans un rayon de 100 millions d’années-lumière, tout petit à l’échelle de l’Univers observable, il ne faut pas oublier qu’on ne les verra que… dans 100 millions d’années, et qu’aujourd’hui on voit leur galaxie telle qu’elle était il y a 100 millions d’années, donc quand ils n’avaient probablement rien à voir avec les êtres intelligents qu’ils seraient devenus (selon notre fantaisie 😉 )

    Ha oui, dernier truc. Le conférencier que j’ai vu, bon ami à moi, m’a glissé ainsi qu’à un groupe d’amis-convives, lors d’un repas, en aparté, que l’on annoncerait certainement la découverte de la vie ailleurs dans l’Univers d’ici une dizaine d’années tout au plus !

    Paradoxal étant donné ce que je viens d’écrire plus haut ? Ha ha… d’après lui, que ce soit au bout du compte vrai ou faux, ça aura au moins le mérite de justifier des crédits de recherche, quitte à être démenti plus tard ! 😉

    Pour ceux que ça intéresse, on cherche la vie sur les exoplanètes par analyse spectrale : lors du transit de la planète, le spectre de l’étoile se modifie microscopiquement à cause du passage de l’atmosphère de la planète au premier plan. On peut donc déduire la composition chimique de cette atmosphère et tenter d’y repérer les marqueurs typiques de la vie (méthane, etc.). Cette pratique va se développer dans les prochaines années !

  • 4b30e858a68f48072513bb301241f9c9?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    lepassant

    Membre
    23 juillet 2018 à 19 h 58 min

    Ha, mon image ne s’affiche pas, dommage je l’adore…

  • 1288b69b79c789256cf41fd66da0d9cc?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    ver1976

    Membre
    24 juillet 2018 à 7 h 43 min

    @lepassant : je suis d’accord avec toi ^^
    Il y aussi un mot important que @raphaelb a cité c’est la “convergence”.

    On est d’accord : nous recherchons des formes de vie “comme nous” avec un anthropocentrisme évident et on peut très bien “zapper” des formes de vie “intelligentes” mais d’une intelligence différente qui rendrait un communication directe compliquée.
    Mais certains font remarquer que les lois de la physique et de la biologie s’appliquant de la même façon à tous les coins de l’Univers, nous devrions plutôt voir de la convergence. En d’autres termes, si il y a une forme de vie intelligente qui apparaîtrait ailleurs elles auraient plutôt tendance à nous ressembler.

    Le souci est que nous ne connaissons qu’une forme de vie “intelligente” : nous. Et on ne peut pas (en l’état) en faire une Loi de l’évolution de la vie qui serait généralisable au reste de l’Univers. (c’est d’ailleurs bien le problème de l’équation de Drake)

  • 1288b69b79c789256cf41fd66da0d9cc?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    ver1976

    Membre
    27 juillet 2018 à 8 h 26 min
  • 4b30e858a68f48072513bb301241f9c9?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    lepassant

    Membre
    27 juillet 2018 à 12 h 09 min

    Merci @ver1976 pour l’article.

    Déjà, il confirme ce que je disais plus haut, ça me fait plaisir car je n’ai pas toujours le temps ou la patience ou la présence d’esprit de sourcer mes commentaires autant que je voudrais. Donc cet article dit lui aussi que la vie, selon toute probabilité en l’état actuel de nos connaissances, ne se développe pas systématiquement partout où elle peut, et ce même en considérant le paramètre de “zone habitable”.

    Ensuite, il pose la bonne question : et s’il était impossible de s’établir ailleurs que là où on est apparu ? Pour commencer, la biologie répond très clairement à cette question : oui, c’est bel et bien impossible, il n’y a pas à discuter. Si les espèces sont apparues et ont évolué sur Terre de la façon dont elles l’ont fait, c’est parce qu’elles sont adaptées à cet environnement. Une espèce est forcément adaptée à son milieu et pas à un autre.

    Et contrairement aux chimères de certains, Musk et consorts, l’espèce humaine comme toutes les autres est faite pour vivre sur Terre, et sur Terre uniquement. Rien ne nous prédispose à la quitter, rien ne nous le permet. Les conditions nous sont hostiles partout ailleurs dans le Système solaire (température, pression, composition chimique de l’atmosphère, champ électromagnétique, et j’en passe), ces paramètres sont ingérables (on ferait quoi ? Un mélange de “terraformation” comme ils disent très doctement, et de vie emprisonnés dans un scaphandre ??? – Faudrait arrêter les délires…). Ajoutez à cela que le seul fait de voyager dans l’espace nuit gravement au corps humain (accélération, apesanteur, exposition aux vents solaires…). C’était le petit aparté pour dire qu’on ne partira jamais d’ici car les fantasmes seront toujours rattrapés par la réalité des choses. 😉

    Et pour ce qui concerne les extraterrestres alors ? Ben dire qu’il y a forcément au moins une espèce qui à un moment ou un autre a colonisé la galaxie, c’est une hypothèse gratuite et ce n’est tout simplement pas de la science. 😉 On suppose, on invente de toute pièce à partir d’idées vagues, d’intuitions subjectives, quelque chose que l’on ne peut pas montrer par l’observation. Bidon ! 😉 Cela ne veut pas dire qu’on peut affirmer qu’ils n’existent pas et qu’ils n’ont pas colonisé la galaxie. Cela veut seulement dire qu’en l’état actuel des connaissances, avancer une telle hypothèse relève de la croyance et pas de la science. C’est de la parascience du même niveau que les ectoplasmes, mais c’est plus vicieux car ça ressemble plus à de la vraie science.

    Mais si l’on veut traiter la question rationnellement, il faut purement et simplement oublier ce postulat de base que certains tiennent presque comme acquis, qu’il y a forcément eu une civilisation très développée qui a conquis la galaxie et qui est passée par ici. On n’en sait rien, et même, si l’on regarde les probabilités, elles sont faibles, pour toutes les raisons déjà évoquées.

    Fermi était un scientifique de haut vol, je me demande si dans son “où sont-ils donc ?”, il ne fallait pas entendre aussi “est-ce que ce n’est pas des conneries de supposer qu’ils sont là ?”. Mais bon, on ne le saura jamais. 😉 Et à l’époque de Fermi, les connaissances en exoplanétologie étaient certes beaucoup moins avancées qu’elles ne le sont aujourd’hui.

    Dès que j’ai le temps, je continue le commentaire de l’article, car il y a encore beaucoup à dire, notamment sur l’évolution de la stabilité du climat 😉

    En attendant, bisous et toujours “STAND UP FOR SCIENCE !” 😉

  • 1288b69b79c789256cf41fd66da0d9cc?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    ver1976

    Membre
    27 juillet 2018 à 13 h 20 min

    De rien 😉 @lepassant

    Si êtres vivants biologiques (nous, les extraterrestres…) ont des limites, les machines n’en ont (théoriquement) aucune.
    Hors même eux ne sont pas parmi nous !
    Et çà je trouve cela inquiétant (inquiétude dans le sens “le silence éternel de ces espaces infinies m’effraient)
    L’article parle de “grand filtre” c’est à dire le fait qu’une civilisation avancée finisse par s’auto-détruire. Je pense que nous avons actuellement une belle démonstration du réchauffement climatique d’ailleurs…
    Hors il semblerait (si c’est vrai) aussi que les machines dopées à l’intelligence artificielle ne soient pas non plus en mesure de pouvoir empêcher ces catastrophes ou même de se sauver elles-mêmes.
    Et là çà me pose question. Peut-être que intelligence artificielle “forte” n’est-elle finalement qu’une chimère ?
    Non mais franchement plus je vieillis plus je trouve que le paradoxe de Fermi se renforce ! Et j’aime pas çà :-/


Affichage des publications 1 - 15 de 65

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant

New Report

Close