Heureux les ignorants ?

  • Heureux les ignorants ?

    Posted by olbius on 7 août 2021 à 16 h 50 min

    Heureux les ignorants, paraît-il ? Est-ce que selon vous nous pouvons affirmer que “bienheureux sont les ignorants” ? Et surtout, pourquoi les ignorants seraient-ils heureux / bienheureux, en tout cas plus heureux que les “non ignorants” ?

    On retrouve cette idée dans certaines citations, en voici une :

    Les hommes les plus heureux sont souvent les plus ignorants.

    Michaïl Lermontov

    OK mais ça ne fait pas beaucoup avancer le débat. Et puis, parle-t-on vraiment des ignorants ? Et est-il vraiment question du bonheur ? Ne fait-on pas ici la même erreur que celle qui a fait dire à beaucoup de monde pendant longtemps que la dépression était une “maladie de riche”, un “luxe” ?

    Umberto Eco lui-même ne confondait-il pas “ignorance” et “stupidité” lorsqu’il déclarait, à la fin de sa vie :

    Les réseaux sociaux ont donné le droit de parole à des légions d’imbéciles qui, auparavant, ne faisaient que discuter au bar après un verre de vin, sans causer de tort à la collectivité. On les faisait taire tout de suite, alors qu’aujourd’hui ils ont le même droit de parole qu’un prix Nobel. C’est l’invasion des imbéciles.

    Cette notion apparaît dans la Bible également (“heureux les simples d’esprit” et autres variantes il me semble).

    On a également la fameuse phrase du 1984 de George Orwell, que bien des Terriens semblent avoir découvert ces derniers mois :

    La guerre c’est la paix, la liberté c’est l’esclavage, l’ignorance c’est la force.

    Bref, par quel tour de magie pourrait-on arriver au constat “heureux les ignorants”, à votre avis ? Est-ce que nous pourrions rapprocher cela de l’idée d’un mental envahissant ? En l’absence de carburant, le mental ne tournerait pas, ou du moins fonctionnerait au ralenti, et ce calme serait une condition nécessaire – mais non suffisante – au bonheur ? Les réseaux sociaux ne nous ont-il pas appris, au contraire, que les ignorants (à distinguer donc clairement des “imbéciles” !) disposent de moins d’anticorps pour faire face aux théories du complot ?

    Qu’en pensez-vous ?

    minos a répondu il y a 4 mois, 2 semaines 9 Membres · 39 Réponses
  • 39 Réponses
  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Usager supprimé

    Membre
    7 août 2021 à 20 h 39 min

    Pour comprendre cette phrase, il suffit de ce dire comment sont-ils les enfants de 6 ans ? ignorant soit mais heureux, regardez les ils ce joue de rien, ils sont heureux, la vie est heureuse pour eux, mais il y a un mais, c’est qu’il y a des moins heureux ignorants pour régler leur vie, pour l’encadrer et ce sont les parents, donc heureux sont les ignorants mais rien ne dépend d’eux et ils n’ont pas leur mot à dire sur l’avenir ou voir même ce qui doit les rendre heureux, c’est quand il devienne moins ignorant par exemple a l’âge de 18 ans qu’ils peuvent prendre des décisions et sont parfois moins heureux car face a la réalité vraie… donc quel choix faite vous ? ignorant et heureux a coup sur ou non ignorant voir une triste réalité peut être mais prendre des décisions qui vous rendrons heureux et ce pour de bonne raisons ?

  • 62b09ccaf099d bpthumb

    danaee

    Membre
    8 août 2021 à 18 h 39 min

    Bonjour,

    Tout à fait exact, les ignorants sont heureux car ils préfèrent ne rien rechercher. Ils se complaisent dans leur ignorance tout simplement et ce n’est pas à nous de les critiquer c’est leur choix.

    Tout dépend de la personnalité que l’on est.

    Personnellement et comme tout zèbre qui se respecte, nous sommes continuellement à la recherche de réponses et nous ne sommes pas forcément heureux

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Usager supprimé

    Membre
    8 août 2021 à 19 h 19 min

    @danaee

    Bonsoir,

    en temps que surdoué, je ne vais pas dire que je suis heureux, car ce qui me rendrait heureux je ne l’ai pas encore, mais je ne suis pas malheureux car je sais que j’aurait cette chose qui me rendrait heureux, j’y ai travaillé et ce en utilisant mon don si on peux dire ça comme ça, mon don de surdoué, mes travaux occulte me garantisse un résultat, et j’ai choisi le résultat a attendre, j’ai travailler dans ce sens ce que ne peux pas faire un ignorant, donc si j’avais été ignorant peut être que je serait heureux, mais bon bêtement heureux sans avoir ce qui me rendrait vraiment heureux… je ne dis pas que le surdoué est malheureux, je pense plutôt qu’il es soucieux, pourquoi il l’est, parce que il a une forme de vision divinatoire sur ce qui peut arriver, car il a un entendement avancé sur le contexte, un surdoué ne sachant pas comment résoudre un problème de vie peut être malheureux alors que l’ignorant ne verra peut pas le problème et sera dans un tempérament heureux, personnellement je préfère rester dans la réalité, être heureux alors que je ne le devrais pas et que si j’avais été plus intelligent je l’aurait vu, je préfère être intelligent et savoir, je serait triste peut être mais je serait dans le réel… les ignorant heureux, ou les simple d’esprit, pour moi c’est vivre dans une illusion. Je préfère la dur réalité et ce je l’a préfère car elle n’est pas si dure que ça et parfois même elle l’est moins dur que l’ignorance… ne pas savoir parfois ça peut rendre dingue 😉

  • This content has been hidden as the member is suspended.
  • 6106896933ec6 bpthumb

    titgwenn

    Membre
    8 août 2021 à 19 h 34 min

    Alors hier étais-je plus heureuse qu’aujourd’hui , puisque j’ai appris , découvert des infos, des questionnements , parce-que ma compréhension du monde s’est élargie, étoffée ? ou suis-je plus heureuse maintenant ?

  • This content has been hidden as the member is suspended.
  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Usager supprimé

    Membre
    8 août 2021 à 19 h 43 min

    @titgwenn

    Tu sais savoir ne rend pas malheureux, je sais des choses qui me rende heureux que je n’aurait pas su si j’était ignorant, moi être heureux sans savoir pour moi ça me rendrais malheureux, mais bon je suis un surdoué, je sais ça, par exemple si j’avais un accident cérébrale et que je perd mes capacités mentale tout en me souvenant que j’en avais c’est cela qui me rendrais le plus malheureux qui soit, l’ignorant heureux ne peut pas être malheureux pour ce fait car il n’a pas perdu ce qu’il n’avais déjà pas…

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Usager supprimé

    Membre
    8 août 2021 à 19 h 44 min

    @poucet

    merci pour ton retour 😉

  • 6106896933ec6 bpthumb

    titgwenn

    Membre
    8 août 2021 à 19 h 46 min

    Donc la vraie question serait non pas celle de l’ignorance , mais de définir la notion, toute subjective et philosophique, de bonheur … non ?

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Usager supprimé

    Membre
    8 août 2021 à 19 h 49 min

    je pense que c’est comme les gout pour les boisson fraiche, chacun selon ces critères, ses gouts, etc… 😉

Page 1 of 4