Les tribulations d’un emmerdeur à rayures

  • Les tribulations d’un emmerdeur à rayures

    Publié par lighter06 le 28 décembre 2023 à 12 h 46 min

    J’avais complètement oublié l’existence de ce site…
    Après un rapide voyage le forum, je me souviens maintenant pourquoi je m’étais enfui😅

    Et puis j’ai trouvé ces discussions… Et là ça devient intéressant.
    De la créativité, des gens qui osent se livrer un minimum. Coooool 😁 !

    Du coup je vais publier un de mes textes et lire les feedbacks.
    Il est déjà en ligne depuis un moment 😉

    Annecy, 11 décembre 2021

    Il fait super froid !!! Certes, l’hiver arrive lancé comme Zemmour pour la présidentielle mais tout de même…

    En sortant de ce parking circulaire interminable, je replace mon écharpe en grelottant. Malgré le blizzard, la plèbe a bien répondu à l’appel du marché de Noël, toujours sympa à Annecy. Je la comprends. Boire une bière aromatisée génépi puis manger une croziflette en pleine rue sont des rituels étonnamment addictifs.

    Je remonte la Rue Grenette en slalomant entre les passants. C’est un art que j’ai développé sur l’Avenue Jean Médecin à Nice durant de nombreux étés. Le marché de Noël d’Annecy, même pas peur.

    Nice. J’y habitais la dernière fois que j’ai vécu une situation similaire. J’étais sur le point de rompre une relation amoureuse de sept ans sans avoir la moindre idée de ce qui n’avait pas marché. J’avais fait tout ce qu’il fallait, pris les décisions difficiles quand il le fallait, soutenu mon épouse quand elle en avait eu besoin. Et je ne me sentais jamais à l’aise. Jamais compris. Jamais aimé. La relation avait fini piteusement. « Tu m’as brulée, je n’arrive pas à te suivre. Personne ne te rendra jamais heureux. Tu es la plus grande erreur de ma vie». Ok Germaine, tu me dois quasiment l’intégralité de ta situation mais soit. Je commençais à sérieusement tourner en rond, de toute façon.

    Cette année, rebelote, le mariage en moins et un bébé en plus. Même schéma. Et toujours la sensation d’être à côté de la plaque. Mais un nouvel élément s’est récemment ajouté. L’ajout d’une simple épice qui modifie le goût du plat entier.

    Je prends à gauche au Passage de l’Île, je passe devant le café des Arts. Un souvenir fugace de mon dernier verre dans ce café (un rencard avec une belle rousse plutôt réservée, il y a cinq ou six ans. Un mètre soixante-quinze, bisexuelle, amatrice de cocktails abominablement sucrés), je ferme tous les boutons de mon caban.

    Même avec les gants, mes doigts vont finir par devoir être amputés.

    Tandis que je remonte la Rue Ste Claire, je fais le point. Le rdv est au café Curt. Une seule personne a répondu à l’event. Je m’y attendais.

    Mon ami Hal, dans le cadre d’une thérapie, a passé un test WAIS IV à la suite d’une suspicion de HPI. Bingo, il l’était (et pas bipolaire, comme il le redoutait). Il m’a encouragé à faire ce même test.

    Englué dans mes problèmes de couple, j’avais pris rdv pour le test plusieurs mois plus tard. Re-Bingo.

    J’ai ensuite dévoré tout ce qui est disponible en ligne sur le sujet. Beaucoup de fantasmes, après analyse. Mais une nouvelle grille de lecture, assurément.

    Désireux de rencontrer d’autres bestioles dans mon genre, je me suis inscrit sur un groupe privé local. J’ai rapidement organisé une rencontre. Une personne volontaire, c’etait tout ce dont j’avais besoin. Je l’ai eue.

    En effet, en pleine période post-COVID, un event organisé par un nouveau membre sur un groupe de trois cent personnes ne soulèverait pas les foules, dans un premier temps. Personne ne m’avait jamais rencontré.

    Le café Curt est blindé. Oui, la terrasse aussi ! Je repère ma partenaire de discussion du soir, attablée à l’extérieur. Comme elle semble discrète, cachée sous son manteau et ses mèches de cheveux ! On se présente, elle m’est immédiatement sympathique. Appelons la Daria.

    Daria vit sur Annecy avec son fils, ses poules et son chien. Daria est dans l’administration et se fait bieeeeeeeeen chier au boulot. Un job alimentaire, selon ses propres dires.

    J’ai la sensation que je ne vois pas la vraie Daria. C’est comme si j’étais à côté d’une pilote de rallye qui conserve le pied sur le frein de peur de choquer son passager. Je connais le remède à ces situations. J’appelle le serveur.

    Plusieurs bières plus tard, nous échangeons de manière bien plus fluide. Daria est trop gentille. Les gens (surtout ceux à chromosome XY) profitent de cette gentillesse. Daria rend des services, jusqu’à s’oublier complètement. Puis Daria finit par foutre le déchet qui encombre sa vie à sa place légitime : dehors et loin d’elle. Après ça elle ressemble à une serpillère pendant un moment. Elle semble adorer le concept de culpabilité.

    Daria rêve de travailler dans le bâtiment (j’ai dû lui demander de répéter cette phrase).

    Daria m’est décidément sympathique. Mais tellement craintive ! Je sens un potentiel monstrueux chez elle, bloqué par un violent syndrome de l’imposteur.

    Combien de Daria, inconscient.e.s de leur valeur et écrasé.e.s par leur entourage existe-t-il, dans cette région, cette ville, rien que dans ce café ? Les sujets de conversation vont et viennent, passant de la philosophie à l’éducation, en passant par le métal et le Jack Daniel’s. Je ressens une connexion intéressante, du même ordre que celles que j’ai avec mes plus proches amis (HPI également, même si j’ignorais jusqu’au concept trois mois auparavant…). Les relations entre surdoués sont-elles toutes du même niveau ?

    Je renfile ma veste et mes gants, assurant Daria que nous nous recroiserons bientôt. Tandis que je rejoins le parking en tremblant autant que Gabriel Matzneff à l’avant-première de “Lolita”, je me demande que penser de ces éléments.

    En dehors de Hal et Angus, je ne connaissais pas de HPI réels (testés) avant cette soirée. Et leur découverte de la douance était récente, mal acceptée par les deux.

    Le contact avec Daria avait été très chaleureux, une fois passés les premiers verres. Le premier sujet de discussion était tout trouvé et permettait de partir un peu dans tous les sens. La confiance s’est installée très rapidement, les nombreux points communs aidant. Et elle n’a pas tari d’éloges sur les autres membres du groupe.

    En rentrant chez moi, le décalage avec la mère de mon fils me parait encore plus saillant. Tout ceci est nouveau, néanmoins j’ai la certitude que de nombreuses surprises m’attendent derrière la porte que je viens de franchir…

    Je vais organiser un nouvel event. ASAP.

    lighter06 a répondu il y a 2 mois 3 Membres · 4 Réponses
  • 4 Réponses
  • Membre Inconnu

    Membre
    28 décembre 2023 à 13 h 40 min

    Houa @lighter06

    J’ai adoré ton récit, tu as une vraie plume !

    Et te livrer comme ça, sans te vautrer comme moi à certaines heures avec les teckels 😂

    ( bref, n’en parlons pas hein, mais certains vont sans doute me cartonner là-dessus ^^ )

    Oui, organise un nouvel event ASAP !

    Je le sens bien tout ça !

    Tu sais, les nanas avec qui ça colle pas, comme tu expliques, lâche l’affaire comme tu expliques aussi

    Un zèbre c’est indomptable, et souvent incompris par bien d’autres aussi

    Donc si tu trouves chaussure à ton pied de ce côté ( comme tu oses pousser le bouchon de ce côté )

    Tu vas en faire des bornes en couple, et tout en confort je pense !

    Car si tu tombes sur une personne aussi intelligente que toi, bien sûr que ça va matcher !

    Bravo pour ton post

    Bien à toi !

  • haeresis

    Membre
    29 décembre 2023 à 0 h 02 min

    C’est quoi les events que t’organises ?

  • lighter06

    Membre
    29 décembre 2023 à 18 h 11 min

    @Pepperstand merci merci.
    C’est le premier post d’une suite de chroniques que j’ai mis en ligne sur un blog. Il avait eu son petit succès dans la sphère HPI.

    Je ne suis pas très bon pour la poésie et les longs essais masturbatoires du type “les surdoués et l’amour” ou “le spleen du zèbre” me font profondément ch***. Donc j’écris des chroniques 😉

  • lighter06

    Membre
    29 décembre 2023 à 18 h 20 min

    @haeresisobsoletus déjà bonjour.

    Ensuite, si tu relis mon texte, il s’agit d’une histoire passée depuis un moment (fin 2021). Je n’organise plus d’event (sauf avec des HPI que je connais, mais c’est privé).

    Bonne soirée à toi !

Connectez-vous pour répondre.