Découverte du HP et couple

  • Découverte du HP et couple

    Posted by lod on 16 mai 2022 à 13 h 48 min

    Bonjour a tous!

    J’ai découvert il y a quelques temps que mes trois enfants sont HP, je ne les ai pas tester puisque je ne trouve pas forcément utile vu leur bas âge et qu’il n’y a pas de “problèmes” dans le vie sociale et scolaire (pour le plus grand). Suite à cette découverte, je me suis pas mal renseignée sur le sujet et forcément, j’ai finit par me remettre en question. Ou plutôt, j’ai finit par réaliser une introspection.

    Vous connaissez tous la chanson, tellement de réponses quant à mon enfance, ma façon de réagir et mon caractère. Mais en même temps tellement de nouvelles questions me viennent!

    Le plus dur dans cette histoire c’est que mon mari n’est pas HP, et que malgré le HP fortement suspecté chez nos enfants et chez moi, il ne s’est pas du tout intéressé sur le sujet. Bon ok, vous me direz “qu’il ne pense pas comme nous” ou encore “que je suis trop dans l’attente” ou je ne sais quoi. Mais bon… c’est comme si on lui annonçait que nous sommes tous diabétiques et que l’idée de se renseigner sur cette maladie et les conséquences sur la vie de tous les jours ne lui traverse pas l’esprit.

    Quoi qu’il en soit, cette situation a fait exploser notre couple. C’était déjà un peu difficile sans vraiment mettre le doigt dessus, mais expliqué vite fait, 3 enfants de moins de 6 ans et pas spécialement de moyen de garde, ça donne une couple parentale à 200% pour un couple amoureux quasi nul. Alors oui, c’est normal, c’est une phase que tous les couples avec des enfants en bas âges traversent. Mais! Il n’y a plus de communication entre nous, les discussions sont fades, sans retour ni échanges. Est-ce que cela a toujours été ainsi sans que je ne m’en aperçoive? Je me suis conformée dans ce moule pendant tellement longtemps, je me suis adaptée pendant tellement longtemps, et je ne veux plus de cette vie (attention, je parle uniquement de ma vie de couple, pas de mes enfants).

    Je sais à présent que je suis dans une phase de ma vie où, toujours en parlant du couple, j’ai envie d’être seule. Je sais aussi que ma décision est prise mais que je n’ai pas le courage d’être responsable de la tristesse de mon mari. Ah oui, on est censé se marier dans un mois… mais je n’éprouve que des sentiments négatifs lorsqu’on me parle de l’organisation de ce mariage.

    Je suis certaine que lorsque j’ai rencontré mon mari il m’a apporté ce dont j’avais besoin à ce moment là. Je suis aussi certaine que les évènement de la vie arrivent pour de bonnes raisons.

    A présent je suis perdue. Je ne sais pas si cette communication est définitivement perdue. Je ne sais pas si je peux trouver de la stimulation intellectuelle suffisante auprès de mes amis et de me contenter de ce que j’ai actuellement.

    Je n’ai pas d’ami HP dans mon entourage proche et j’ai l’impression que mon comportement actuel à un mois du mariage est encore moins compris que mon comportement habituel par mes proches.

    J’aimerai beaucoup avoir votre avis. Je sais bien qu’un couple HP et non HP peut tout aussi bien fonctionné qu’un couple HP… ou pas.

    Ah et aussi, je ne trouve que très peu d’article sur le sujet, qui semble ne pas être un sujet d’étude attractif mais, quant est-il de la sexualité des HP?

    D’avance un grand merci!

    matty a répondu il y a 2 mois, 3 semaines 3 Membres · 2 Réponses
  • 2 Réponses
  • 62814e472c52f bpthumb

    pique_prune

    Membre
    22 mai 2022 à 22 h 49 min

    Bonjour Lod.

    Je peux te partager mon expérience et mon point de vue, si cela peut t’aider 🙂

    Il y a beaucoup de sujets et de questionnements dans ton post. Je pense qu’il faut distinguer plusieurs choses :

    – ta vie de femme / sa vie d’homme. Je n’intègre pas le statut d’HP ou pas dans cette équation (qui n’est pas une maladie, contrairement au diabète, donc le terme diagnostic me gène…) volontairement car, hp ou pas, tu es en droit de lui demander du soutien (l’as-tu fait ?). Mais, de toute façon, soutien ou pas, chacun(e) est de tout façon seul(le) dans ses propres cheminements. Les siens ne sont pas nécessairement les tiens et il ne sert à rien de tirer sur un brin d’herbe pour qu’il pousse plus vite.

    – ta vie de mère / sa vie de père : a-t-il une fibre paternelle qui le pousse à s’intéresser aux caractéristiques hp de ses enfants ? Quelle place y prend-il, celle qu’on lui donne ?

    – votre vie de couple / sexuelle : là il s’agit d’une affaire de désir et de temps qu’on lui accorde. Je pense que les ressorts (du lit…lol) d’une vie séquelle épanouie de couple sort du carde hp / pas hp (sauf si on se néglige car accaparé à en oublier ses besoins et celui de l’autre. Ou d’être d’orientation saphiosexuel par exemple…). Le tout c’est d’en discuter ouvertement et de se connaître au mieux. Le fait d’explorer son statut d’hp et ce qui en résulte ne peut qu’y aider (j’ai l’impression de me parler à moi-meme en fait 😉).

    J’espère que mes propres réflexions t’aideront. Il faut quoiqu’il en soit entretenir votre intimité psychologique et physique 🙂

  • 603adbc53dd95 bpthumb

    matty

    Membre
    25 mai 2022 à 15 h 29 min

    Pour une réponse par delà les conseils, je dirais factuellement qu’un divorce est nettement plus éprouvant pour la totalité de la famille qu’un mariage.