HPI : enquête sur un très juteux marché

  • HPI : enquête sur un très juteux marché

    Posted by olbius on 3 juin 2022 à 13 h 42 min

    Surdoué. Génie. Précoce. Et depuis quelques années, un nouveau terme : HPI, pour désigner un quotient intellectuel (QI) supérieur à 130. Cela ne concerne que 2,3% de la population française, selon des études épidémiologiques.
    Et pourtant aujourd’hui, le Haut Potentiel Intellectuel s’invite partout. Sur Internet :// , sur les Groupes Facebook, les Blogs… Dans les librairies aussi, le HPI devient une mode. Parmi les livres les plus vendus sur le sujet figurent, notamment, ceux de la psychologue Jeanne Siaud-Facchin.

    […]

    Outre le test de QI classique, reconnu par la communauté scientifique, Jeanne Siaud-Facchin, psychologue clinicienne, y associe un test de sensibilité, le test Z de Zulliger qui consiste à interpréter ces tâches. C’est devenu sa spécialité.

    […]

    Sa formule a du succès. Jeanne Siaud-Facchin en a même fait une marque. Elle a fondé en 2003 les centres Cogito’z. Il y en a désormais 7 en France, et bientôt 4 à l’étranger.

    […]

    “La sensibilité chez un HPI, le monde en a besoin pour se saisir de l’invisible, comprendre l’implicite.” Jeanne Siaud-Facchin, psychologue

    […]

    Nous avons transmis ces témoignages à Jeanne Siaud-Facchin. Elle défend le sérieux de son travail et évoque “des mensonges, fanfaronnades et exagérations”, destinée dit-elle à lui nuire.

    Source : HPI : enquête sur un très juteux marché

    Quel est votre avis sur cet article et ce reportage ?

    olbius a répondu il y a 2 mois, 1 semaine 5 Membres · 12 Réponses
  • 12 Réponses
  • 62b60bc5d42e1 bpthumb

    kamigoroshi_no_yugen

    Membre
    3 juin 2022 à 14 h 05 min

    J’en pense que l’effet Barnum a toujours été un excellent moyen de faire de l’argent.

  • 62b09e43bb2c1 bpthumb

    olbius

    Organisateur
    10 juin 2022 à 14 h 44 min

    Si seulement 2% de la population française sont considérés comme «haut potentiel intellectuel», la forte demande de diagnostics pour faire partie de cette élite a encouragé charlatans et psychologues complaisants à développer un business de l’intelligence, notamment autour des tests de QI.

    https://youtu.be/5xAkm-o65cE

    Source : Diagnostics HPI: le business de la course à l’intelligence

  • 613c49deeb257 bpthumb

    petitelilou

    Membre
    11 juin 2022 à 16 h 04 min

    Je pense que du moment qu’il y a des possibilités de faire du profit, aucun domaine n’est épargné malheureusement.

    Et si l’hypothèse de base n’était pas vérifiée et que le fameux pourcentage de la population concernée par un haut QI était erroné. Si nous n’avions pas “normalisé” la répartition de la population selon le modèle de Gauss, qu’en serait-il de cet engouement ?

    http://www.evopsy.com/concepts/ln-qi-abandonner-courbe-gauss.html

  • 62b09e43bb2c1 bpthumb

    olbius

    Organisateur
    20 juin 2022 à 14 h 13 min

    Si l’on s’en tient à la définition de départ de “HPI”, qui est un enfant au quotient intellectuel élevé (QI), il n’y en a pas beaucoup plus. Mais si l’on remplace la mesure du QI par des critères qui, selon les études sur ce sujet n’ont pas grand-chose à voir avec la précocité, comme le besoin de justice et l’hypersensibilité, alors il y a clairement beaucoup plus de diagnostics. C’est logique, les enfants concernés sont plus nombreux !

    Emmanuelle Piquet, psychopraticienne

    Source : Enfants surdoués, précoces… Cette psy dénonce le “business des diagnostics HPI”

  • 603adbc53dd95 bpthumb

    matty

    Membre
    20 juin 2022 à 20 h 09 min

    Si l’on s’en tient à la définition de départ de « HPI », qui est un enfant au quotient intellectuel élevé (QI), il n’y en a pas beaucoup plus. Mais si l’on remplace la mesure du QI par des critères qui, selon les études sur ce sujet n’ont pas grand-chose à voir avec la précocité, comme le besoin de justice et l’hypersensibilité, alors il y a clairement beaucoup plus de diagnostics. C’est logique, les enfants concernés sont plus nombreux !

    Emmanuelle Piquet, psychopraticienne

    Mais que cherche Emmanuelle Piquet ? A nous montrer que sa compétence en matière de douance est pour le moins approximative ? Ou bien qu’à défaut d’être psy et “riche comme pfizer”, psychopraticienne c’est la loose ?!

  • 62b09e43bb2c1 bpthumb

    olbius

    Organisateur
    20 juin 2022 à 20 h 11 min

    @matty

    Pas compris où est le souci. Si tu peux développer et clarifier ton propos…

  • 603adbc53dd95 bpthumb

    matty

    Membre
    20 juin 2022 à 21 h 26 min

    <div>C’est bien parce que tu le demandes, parce que trop de blabla nuit à la clarté du manifestement.</div><div>

    </div><div>

    « Si l’on s’en tient à la définition de départ de « HPI »,

    </div><div>

    HPI, bonjour la définition de départ. De départ de ses études à elle peut-être, sinon c’est surdoué ou à la rigueur EIP mais c’est tout de même très récent.

    </div><div>

    qui est un
    enfant au quotient intellectuel élevé (QI),

    HQI donc, pas HPI, ça c’est Raymonde Hazan HPE HPI !

    il n’y en a pas beaucoup
    plus.

    Pas bcp plus que quoi ? Que des surdoués ?

    Mais si l’on remplace la mesure du QI par des critères qui, selon
    les études sur ce sujet n’ont pas grand-chose à voir avec la précocité,
    comme le besoin de justice et l’hypersensibilité, alors il y a
    clairement beaucoup plus de diagnostics.

    Mais qui parle de remplacer, compléter c’est pas assez clivant sûrement. Et comment fait-elle, c’te maligne, pour différencier surdoués et aspi par exemple ? Est-ce qu’elle remplace psychothérapeute par psychopraticienne ? Oups mauvais exemple ! Mais potentiellement ça pourrait éclairer sa tentative de mélanger carpe et lapin.

    C’est logique, les enfants
    concernés sont plus nombreux !

    Pour résumer si on affine les résultat d’un test QI par d’autres tests “comme le besoin de justice et l’hypersensibilité” au final il y a donc plus d’enfants concernés.

    CQFD

    D’autre part le titre du fil est d’une putaclicité remarquable. Non en fait c’est souvent que je vois passer le jet privé de Jeanne Siaud-Fachin qui s’en va rejoindre entre deux tests la jet set à Dubaï, c’te salope qui prospère sur la misère humaine !

    Putain les mecs redescendez un peu !

    </div>

  • 62b09e43bb2c1 bpthumb

    olbius

    Organisateur
    17 juillet 2022 à 17 h 04 min

    Anne viendrait de découvrir qu’elle est un haut potentiel émotionnel, une variante des HPI, ces personnes au quotient intellectuel supérieur à 130. Il est ici moins question de logique que d’émotions. En tant qu’HPE, cette mère de famille assure tout ressentir plus fort que les autres. Son “quotient émotionnel” exploserait les compteurs.
    […]
    “A l’inverse des tests de QI, qui reposent sur des éléments logiques objectifs, ces questionnaires reposent sur l’autoévaluation, ce qui induit des gros biais”, estime Juliette Jérôme Pellissier.
    Parmi eux, l’effet Barnum qui, en psychologie sociale, désigne la capacité de chacun à accepter une description s’appliquant à sa personnalité si elle est suffisamment vague… et gratifiante – pensez horoscope, ou tirage de tarot.

    Source : Après les HPI, les HPE : le juteux business de l’intelligence émotionnelle

  • 603adbc53dd95 bpthumb

    matty

    Membre
    17 juillet 2022 à 19 h 09 min

    Honte à toi @olbius de confondre ou d’amalgamer HQI HQE HPI HPE

  • 603adbc53dd95 bpthumb

    matty

    Membre
    17 juillet 2022 à 19 h 28 min

    N.B. Je rappelle qu’Olbius est administrateur du site.

Page 1 of 2