Mal-être

  • Posted by alexa on 25 janvier 2022 à 15 h 54 min

    Bonjour à tous,

    Nouvelle sur le site, je souhaiterais savoir si vous ressentez ce vide, cette sentation de ne pas être entier. J’ai toujours, du plus loin que je me souvienne eu cette sensation et j’aimerais savoir comment vous vivez avec (si c’est votre cas).

    cha1808 a répondu il y a 8 mois, 1 semaine 6 Membres · 7 Réponses
  • 7 Réponses
  • 61b60e5a50eeb bpthumb

    ayzen

    Membre
    25 janvier 2022 à 18 h 08 min

    Salut,

    je suis relativement nouvelle sur ce site aussi, et je connais bien cette sensation de vide que tu décris, je la ressens extrêmement fréquemment aussi ces derniers temps, surtout depuis que je fais mes études. Je me sens vide et creuse, tout est teinté de la monotonie des jours. Le rythme des secondes s’abat comme le tic-tac d’une horloge dans l’océan des heures.

    Honnêtement je ne vis pas très bien avec, désolé de ne pas avoir de conseils ! Je dirais juste que cette sensation est amplifiée par l’ennui et la solitude, donc si tu peux trouver une solution à ces deux problèmes (et que ton vide fonctionne comme le mien) ça devrait aller mieux je suppose. Bon courage en tout cas !

  • 61efad9411e54 bpthumb

    clocloboni

    Membre
    25 janvier 2022 à 18 h 23 min

    bonjour! nouvelle aussi sur le site, je réponds pcq je vois très bien cette sensation également, je l’ai ressentie de la primaire jusqu’au milieu de mes années d’études supérieures : ça a commencé à partir dès le moment où j’ai commencé à faire des choses pour moi, des choses dont j’avais vraiment envie mais pour lesquelles je m’étais toujours bridée car non-conforme avec mon idéal de normalité ou de coolitude

    Le déclencheur ça a été après une relation maxi toxique en erasmus où je me suis retrouvée vraiment complètement seule, et j’ai été obligée de m’occuper de moi sans faire attention aux jugements que je portais sur ces envies que j’avais (dans mon cas c’était notamment des randos et du stand-up, j’ai commencé à écrire des textes, à me balader seule, etc.); ça paraît peu de choses mais pour moi ça a été le début d’une forme de “délivrance”, où j’ai commencé à me détacher des attentes que je projetais sur les autres, cad la fin de cette constante attention aux jugements que pourraient porter les autres sur ce que je faisais, qui, je pense, découlait de ma perception de mon décalage par rapport à eux

    Aujourd’hui j’ai encore cette pression des autres que je fais parfois beaucoup trop peser sur moi, mais je me suis lancée sur ma propre voie et c’est clairement ce qui a mis fin à cette sensation de vide

    En espérant que ce témoignage pourra vous aider 😁😁😁

  • 62b09ccaf099d bpthumb

    alexa

    Membre
    26 janvier 2022 à 0 h 45 min

    Bonjour,

    Merci d’avoir pris le temps de répondre. Je cherche de plus en plus a m’occuper mais je me lasse très vite des choses qui pourtant au début pouvaient m’intéresser.

  • 5f825ad29183e bpthumb

    faiseuse-de-foret

    Membre
    26 janvier 2022 à 1 h 35 min

    Bisoir : ce vide est-il une sorte de déconnection du monde ?

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Usager supprimé

    Membre
    26 janvier 2022 à 10 h 54 min

    @alexa
    La sensation de vide est effectivement courante chez les HP, particulièrement quand ils sont isolés où qu’ils ne sont pas dans un environnement stimulant. C’est souvent pour cette raison qu’ils sont attirés par les personnes toxiques ou en situation de mal-être. Ces dernières peuvent représenter des énigmes à résoudre dans d’autres cas, l’authenticité de leur souffrance peuvent donner une illusion de profondeur.
    Fin de la digression.

    Pour aller mieux et combler cette sensation d’irréalité ou de vide, il faut réussir à s’entourer d’un minimum de semblables, c’est-à-dire de personnes capables de donner le change et nous suivre dans nos réflexions.
    Rencontre Surdoué sert à ça aussi.

    Il y a d’autres sites mais, franchement, je ne les recommandes pas. La plupart sont remplis de personnes qui n’ont rien à voir avec les neuro-atypiques.

    La meilleure option reste le Mensa, mais pour cela il faut être testé. A partir de là, tu pourras contacter ou rencontrer des personnes réellement surdouées (ou minimiser les risques de rencontres de gens qui s’espèrent surdoués). Je l’ai expérimenté et cela marche.

    Maintenant que c’est dit, il faut aussi pointer le fait que l’époque n’aide pas non plus. Dans un bouquin formidable, le psychanalyste Charles Melman fait état des nouveaux malaises et pathologies rencontrés par l’homme moderne. Il parle de crise existentielle grave, affectant les sociétés occidentales.
    Le sentiment de dérive que toi et @Ayzen exprimez peuvent aussi avoir des origines sociaux-culturelles. Notre époque souffre en effet de plusieurs maux ou de changements de paradigmes compliqués, voire incompatible avec nos besoins fondamentaux. Nous ne sommes pas fait, en effet, pour vivre par procuration, dans un univers qui se dématérialise et qui se virtualise. Nous sommes des êtres sensuels, des êtres qui avons besoins d’appréhender le réel et de l’expérimenter.

    Le vingtième siècle a vu l’écroulement des instances spirituelles. La plupart des spiritualités – religieuses, politiques, artistiques, etc. – se sont effondrées. Il ne reste plus que des communautés paradoxalement individualistes, des fanatismes ou du cynisme culturel pour répondre à ce vide. Le monde d’aujourd’hui ne propose aucun horizon.

    Le titre du bouquin de Melman est, “L’homme sans gravité”. Nous avons effectivement besoin d’idéaux, de nous ancrer au réel et de projets de vie (gravité dans le sens de “d’attraction”) comme nous avons besoin aussi d’investissement (gravité dans le sens de “sérieux”).

    Je trouve enfin le commentaire de @clocloboni particulièrement pertinent. Il faut effectivement apprendre à vivre avec soi, à devenir son meilleur ami, à ne plus avoir d’attente et à considérer que la solitude est plus préférable aux rencontres à tout prix ; c’est se mettre ainsi dans de bonnes dispositions et sans doute, la meilleure façon de faire des bonnes rencontres.

  • 62b09ccaf099d bpthumb

    alexa

    Membre
    27 janvier 2022 à 0 h 04 min

    Je ne sais pas vraiment comment l’expliquer. Souvent je me sens comme lors de la scène de film où le héros est immobile et tout autour de lui se passe à toute vitesse. D’être déconnectée de toute situation. Comme-ci une bulle se forme autour de moi et que je suis spectatrice en permanence. Une impression de ne pas vraiment être là et d’être quasi invisible et sans importance. Une impression qu’il me manque et qu’il me manquera toujours quelque chose. Une impression d’être plus connecté à la nature et aux animaux qu’à l’homme. D’être embarrassé avec les codes sociaux

  • 61f097140aa0b bpthumb

    cha1808

    Membre
    27 janvier 2022 à 2 h 02 min

    Hello 🙂

    Moi aussi j’ai toujours eu cette sensation de vide, j’ai toujours essayé de la combler en apprenant de nouvelles choses, en rencontrant de nouvelles personnes, via le sport, l’écriture, la lecture… Mais ça n’y change pas grand chose pour être honnête 😅 j’ai lu un commentaire qui disait que les hp avait souvent tendance à s’entourer de personnes toxiques pour combler ce vide et j’avoue avoir expérimenté ça très souvent, c’est bizarre car j’ai toujours trouvé ces personnes attirante et m’occuper d’elles me faisais un bien fou, mais je ne recommande pas du tout😅 (on finit toujours détruit avec leur agissements, donc c’est vraiment à eviter😂) pour finir ma psychiatre m’a souvent répété que c’était un des symptômes de la dépression, ce qui est peut être vrai car les hp on souvent tendance à la dépression à cause de notre sensibilité et notre don pour remarquer tout les petits détails de la vie et y réfléchir des heures avec notre jolie pensé en arborescence ! En tout cas courage à vous tous 😊 j’ai pas encore de remède miracle mais ça va bien venir!!