Pensée en arborescence

  • Pensée en arborescence

    Publié par olbius le 5 octobre 2017 à 7 h 04 min

    La pensée en arborescence (ou pensée arborescente ou encore intelligence en arborescence), c’est quoi pour vous ?

    Il semble relativement facile de définir de mode de pensée par opposition à la pensée linéaire, ou pensée séquentielle, mais… Si vous formuliez votre propre définition de la pensée en arborescence ? 🙂

    Comment cette arborescence se concrétise-t-elle chez vous, adulte surdoué / zèbre ? Une anecdote révélatrice en la matière ? Pensez-vous que penser de cette façon est plutôt un avantage ou un handicap ? Et quid des profils plutôt Haut Potentiel Émotionnel vs Haut Potentiel Intellectuel ? Que ce soit au quotidien ou plus ponctuellement, dans la vie personnelle ou dans la vie professionnelle… 😉

    La pensée en arborescence (intelligence arborescente)

    Illustration pensée en arborescence

     

    Pensée et intelligence en arborescence

     

    Mode de pensée en arborescence vs pensée linéaire

     

    https://youtu.be/oObVe8afWEc

     

    A vous !

    Pensée en arborescence

    matty a répondu il y a 9 mois, 4 semaines 54 Membres · 300 Réponses
  • 300 Réponses
  • Membre Inconnu

    Membre
    5 octobre 2017 à 10 h 41 min

    La pensée en arborescence c’est comme un arbre avec ces branches.
    Autant cela peut-être un atout dans certaines situations autant dans d’autres cela fiche la pagaille notamment quand son amoureux nous dit des choses et que l’on décortique ce qu’il dit dans notre tête ( du genre si il dit cela est bien ce qu’il veut dire et pas autre chose….)

  • olbius

    Organisateur
    7 mars 2018 à 15 h 31 min

    Encore une petite illustration de la pensée en arborescence, cette fois-ci centrée sur la question de la concentration 🙂

    concentration et pensée en arborescence

    Je sais pas vous, mais moi ça me parle 😛

  • fikey

    Membre
    22 mars 2018 à 15 h 24 min

    Merci pour ses petit brève, j’ai bien ri =)

  • Membre Inconnu

    Membre
    26 mars 2018 à 11 h 16 min

    Bizarre, blizzard… J’ai l’impression d’être “tombée sur” un article, il y a quelques jours, qui évoquait que Jeanne Siaud-Facchin remettait en question la pensée arborescente/Zèbre, mais impossible de l’retrouver ! Gloups ! Ai-je rêvé ? Peut être…. mystère !

  • lieselyblue92

    Membre
    26 mars 2018 à 19 h 12 min

    @soizic. ..
    Tu es sûre?
    Le 5 mars Jeanne Siaud-Facchin parlait encore d’arborescence lors de sa conférence à priori.

  • Membre Inconnu

    Membre
    26 mars 2018 à 19 h 26 min

    @liselyblue92 Non pas du tout sûre ! J’ai sûrement réellement rêver !

  • deepfunpact

    Membre
    26 mars 2018 à 19 h 33 min

    Je ne suis pas sûr qu’on puisse “remettre en question” la pensée arborescente – qu’ils changent le nom si ça leur chante, mais l’existence de cette tendance à enchaîner les pensées et s’éloigner du propos/sujet initial (parfois jusqu’à le perdre de vue), c’est plutôt le constat très basique d’un phénomène commun qu’une théorie, non?
    Moi, plus arborescent, tu meurs 😁

  • hypnos

    Membre
    2 avril 2018 à 22 h 16 min

    Bien déprimant de se dire que c’est cette arborescence de pensées qui hante mes nuits depuis mes 6 ans ^^ Vive l’insomnie.

  • 0iso

    Membre
    3 avril 2018 à 1 h 41 min

    Pour moi le terme “pensée en arborescence” est inadéquate.

    Mais la définition que j’en donne est ceci :
    C’est de la “recherche fondamentale” exécuté en parallèle dans tous les sujets connexe d’un problème posé en vue de donner la meilleur solution avec l’exhaustivité la plus élevée possible de l’ensemble de mes connaissances.

    Et par “recherche fondamentale” j’entends : trouvé une/des solution(s) à un problème qui n’a pas initié la recherche de solution.
    Un peu comme CRISPR-Cas9 découvert en observant une bactérie

  • emma

    Membre
    3 avril 2018 à 7 h 02 min

    Pour moi, la pensée en arborescence, c’est prendre constamment plusieurs chemins de pensée en partant d’un même sujet et parfois, hélas, prendre plusieurs sujets en même temps qui n’ont rien à voir sinon qu’ils me tracassent tout autant.
    Au boulot, c’est clairement un atout. Ca me permet de me projeter rapidement dans les conséquences et de me faire une idée rapide de la solution la plus prudente, efficace… Je ne sais pas toujours expliquer le pourquoi et il me faut des fois du temps pour convaincre. Mais je sais que c’est ça, la bonne solution.
    En amour, ah la la, je peux errer et errer dans mes chemins de pensée…

Page 1 sur 30

Connectez-vous pour répondre.