Pensée en arborescence et hypersensibilité

  • Pensée en arborescence et hypersensibilité

    aa6997a963fd61ac83b95b5ba000fd55?s=1&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue olbius mis à jour Il y a 3 semaines, 4 jours 1 Membre · 1 Article
  • aa6997a963fd61ac83b95b5ba000fd55?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    olbius

    Organisateur
    8 novembre 2021 à 13 h 37 min

    Pensez-vous qu’il y a un lien entre pensée en arborescence et hypersensiblité (direct ou indirect) ? Autrement dit, que la pensée en arboresence ne peut aller sans hypersensibilité (et vice-versa) ? (je ne parle pas ici d’hyperémotivité, mais bien d’hypersensibilité)

    L’idée serait que la pensée se trouve un chemin chaque seconde au milieu de stimuli incessants, un peu comme un arbre dont les branches partiraient dans tous les sens, à la recherche de multiple sources, changeantes, de lumière. Le fait d’être hypersensible développe ainsi la pensée en mode arborescent. Et, dans l’autre sens, l’arborescence favorise l’hypervigilance, qui se traduit pas une grande sensibilité.

    Personnellement néanmoins, j’aurais tendance à penser qu’on peut être hypersensible sans pour autant avoir une pensée en arborescence très développée, tout comme on peut présenter certaines signes de pensée en arborescence sans forcément être hypersensible mais… Tout est relatif, évidemment.

    Au final, est-ce que la pensée en arborescence et l’hypersensibilité seraient deux faces d’une même pièce ?

Affichage des réponses 1 de 1

Publication originale
0 de 0 articles Juin 2018
Maintenant