Guerre de 5ème génération – 5GW

  • Guerre de 5ème génération – 5GW

    Publié par matty le 29 septembre 2023 à 18 h 12 min

    Une intro à la guerre de 5 ème génération.

    la guerre de cinquième génération est définie par une action militaire non cinétique basée sur les données, conçue pour tirer parti des biais cognitifs existants et créer de nouveaux biais cognitifs. Ou, comme le décrivent Abbott et Rees/Herring, « la manipulation délibérée du contexte d’un observateur afin d’obtenir un résultat souhaité ».

    Les technologies de guerre de cinquième génération ont progressé au point que, lorsqu’elles sont appliquées correctement, leur utilisation même a été dissimulée. Comme nous le décrirons plus loin dans le problème d’attribution, dans de nombreux cas, il est impossible de simplement comprendre qui se cache derrière une attaque 5GW.

    Cela signifie qu’un conflit de guerre de cinquième génération peut être combattu et gagné sans qu’une seule balle ne soit tirée, ou même que la plupart de la population sache qu’une guerre a lieu. Les technologies et techniques suivantes sont souvent associées à la 5GW. Ce qu’il est important de noter, c’est que ces technologies peuvent

    être utilisées pour influencer fortement ou supprimer complètement le besoin de combat cinétique :

    Désinformation (axée sur les données)

    Faux faux

    Cyber-attaques

    Pots de miel

    Ingénierie sociale

    Manipulation des réseaux sociaux (Data Driven)

    Guerre psychologique décentralisée et hautement non attribuable (mèmes, fausses nouvelles)

    Surveillance de masse

    Intelligence open source

    Analyse des médias sociaux disponible dans le commerce

    Ensembles de données open source et marché gris

    Imagerie satellite / SA disponible dans le commerce

    Intelligence électromagnétique disponible dans le commerce

    Portes dérobées cryptographiques

    La guerre électronique, avec la réduction rapide de son coût et de sa disponibilité

    Cryptage open source / DeFi / Technologie communautaire

    Radios / SDR à faible coût

    Des ordinateurs quantiques ? (pas clair s’il est déjà utilisé à grande échelle)

    Abbot a terminé sa description de 5GW assez élégamment, citant la troisième loi de Clarke ; “Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie.”

    En résumé 5GW :

    Est une guerre d’information et de perception

    Cible les biais cognitifs existants des individus et des organisations

    Crée de nouveaux biais cognitifs (ingénierie sociale)

    Diffère de la guerre classique pour les raisons suivantes :

    Se concentre sur l’observateur/décideur individuel

    Est difficile ou impossible à attribouer

    La nature de l’attaque est dissimulée.

    https://entrainement-militaire.fr/blogs/parcours-de-militaire/une-introduction-a-la-guerre-de-cinquieme-generation

    C’est bizarre ça me fais penser à un truc. Le virus serait donc psychique à l’insu de notre plein gré et son déploiement de longue date préparée ?

    Membre Inconnu a répondu il y a 7 mois, 2 semaines 6 Membres · 32 Réponses
  • 32 Réponses
  • Membre Inconnu

    Membre
    30 septembre 2023 à 0 h 22 min

    Et ?

  • auto-smiley

    Membre
    30 septembre 2023 à 5 h 48 min

    La 5GW sera rendue inopérante par un sursaut d’intelligence (individuel suffira)… Dans le sens que TOUT repose sur les technologies de cryptage et de “dissimulation” des centres opérants tous ces trucs. Très franchement, ce type d’évolution était largement prévisible il y a une vingtaine d’année, pour peu qu’on se sente concerné par le sujet en question (sécurité informatique / communauté de hackers etc) ce qui était largement mon cas dès le début des années 2000. Comme l’a mainte fois expliqué Edward Snowden : beaucoup de gens supposaient ou avaient quelques informations (par des hackers) non officielles et lui en a simplement apporté la preuve.

    Ce sujet me donne l’occasion d’exprimer un autre point : de mon point de vue, nous sommes TOUS des abrutis/incapables potentiels davantage que des HPI ou super intelligents etc. Et tous les trucs d’égo qui donnent l’illusion que nous sommes “divisés” (alors que nous formons un “tout” lié par le destin quoiqu’on observe individuellement) et “tellement différents” les uns des autres à prétendre être mieux servis par la Nature et autre illusions du même style (image de notre égo toujours) etc.

    Finalement, pour véritablement changer la donne, non seulement il faudrait résoudre un paquet de problèmes techniques qui se présentent (énergie, industrialisation, réalisation économique devant aller vers un équilibre économique et tout un tas d’autres notions d’ordre “politiques, morales etc”) mais “ÇA” quelque part => c’est réalisable “à l’ancienne”, l’Humain étant davantage doué avec son intelligence sociale, fondée sur la transmission de génération à la base plutôt que la “logique” des poulpes autonomes en intelligence par exemple. L’autre “problème” (qui s’ajoute à la partie “non seulement il faudrait…” si vous parvenez à suivre encore ^^) c’est ==> retourner à son envoyeur, en l’occurrence l’entité centralisée (politique) qui cherche à garder son contrôle bien que depuis peu nous constatons que cette “entité centralisée” nous mène dans un mur ==> par Terre, TOUTE sa sécurité ! (donc le cryptage d’information, l’Arme Ultime de la dissimulation etc)

    Et, pour ça, il faut (en gros) résoudre complètement l’Hypothèse de Riemann. Depuis tout le temps que je me pose la question de “comment mettre le Monstre en pièce” je ne vois que cette solution sérieuse à l’horizon…

    SAUF QUE, à ce niveau là (jusqu’à preuve du contraire) : HPI ou pas, nous sommes tous autant que nous sommes de sacrés incapables complets, et ça depuis plus d’un siècle et demi. Ça illustre mon appréciation que nous sommes TOUS +proche du chimpanzés que du poulpe, en résumé, face à un défi que nous avons nous-mêmes créé ! #ridicule (pour ceux qu’on la référence du film ça rejoint là encore une fois notre époque / à brasser de l’air et nous enorgueillir sans être réellement doués au sens propre du terme selon mon avis : vu que seule la résolution de la fameuse Hypothèse pourrait qualifier la personne qui la résoudrait de “génie” à mes yeux dans la dimension vulgaire de cette appréciation que nous avons généralement, bien que ça reste une appréciation stupide idiote et définitivement biaisée puisque même quelqu’un qui résoudrait cet énorme défi mathématique ne serait de toute façon pas tellement différent – humainement – du commun des mortels si proches du chimpanzé ^^)

    Même les “puissants” n’ont pas grand chose à craindre, leurs “privilèges” sont de la merde et ils risquent chaque jour qui passe sans inverser la tendance : se retrouver la tête coupée comme en 1789 suite à un soulèvement rebelle anarchique +ou- orchestré par des entités ayant envie de se retrouver à leur place (pour finalement continuer la même merde mais ça c’est un autre sujet). Et les militaires, le bras armé, aura toujours plutôt intérêt à défendre la sécurité générale plutôt qu’un empilement d’incapables aux manettes ; eux préfèrent obéir, par définition à la base, mais aussi au regard de leur morale et de leur motivation (pour leur propre sécurité) à une logique supérieure et donc assurant la sécurité globale et non le chaos organisé que tu nous présentes. Je ne pense pas, depuis 2015 que la NSA m’a habillement fait comprendre qu’ils me snifaient le trou de balle si j’ai la bêtise de recommencer (ou d’aller plus loin) dans certaines grosses conneries “expérimentales” un brin naïves, que : nous ayons à craindre d’être surveillés, contrôlés etc. C’est plutôt une mesure de “maintien de l’ordre” en attendant mieux éventuellement, et quand on voit le niveau des incapables au pouvoir on peut le concevoir. De toute façon, les “gros riches” auxquels on pense facilement, ils sont totalement vulnérables à la moindre décision militaire contre eux, leur porte monnaie est juste un moyen de les embrigader : ne sont riches que ceux qui sont dépourvus d’initiatives à problème, simplement parce que c’est le résultat de leur parfaite adaptation au système existant, à la fois très réaliste dans leur façon d’amasser de la fortune, à la fois témoin de leur manque de génie de base. Quand on a le temps pour se préoccuper de l’argent, c’est vraiment qu’on a du temps à perdre très bêtement, c’est pas le truc le plus difficile à amasser dans la vie (même si ça emmerde quand on en manque et qu’on se préoccupe H24/7 de vrais trucs sérieux parce qu’on peut très difficilement chasser deux lièvres en même temps ^^).

    @matty Puisque tu sembles te questionner à ce sujet. Je t’invite à y réfléchir, quitte à t’informer sur le sujet précis en question (les notions de cryptages et l’importance de notre capacité à “voir” les nombres premiers +facilement et à l’infini avec une logique qui nous échappe totalement pour le moment // toute la sécurité informatique repose là-dessus en gros)… J’imagine qu’à terme, en résolvant cette Hypothèse célèbre, nous serions (dans une ère nouvelle un peu comme l’Après Albert Einstein à propos de l’énergie atomique) en mesure à la fois de “comprendre” toute cette logique jusque là imbuvable même pour les cerveaux les mieux formés aux mathématiques, puis en mesure de “casser tous les vieux trucs”, puis en mesure d’imaginer bâtir quelque chose d’un autre Âge mais là je ne peux décemment moi-même pas imaginer ce qu’il serait (peut-être un truc à la fois représentant une énorme Forteresse numérique, impossible à casser par une petite entité et son seul petit ordinateur de rebelle dans le sens “rentrer par la porte en cassant la serrure” et à la fois “totalement transparent” sur le fait que pour garantir son équité il serait possible d’être bien informé de toute “transaction” // en gros personne ne pourrait agir de façon sournoise dissimulée // comme s’il n’y avait plus de serrure à la porte du tout, et le nouveau système serait inébranlable et limpide par la même occasion ==> en tout cas c’est ce qu’un tel progrès pourrait permettre de “programmer” de mon point de vue depuis le temps que j’y réfléchis sérieusement). En tout cas, moi, une seule chose m’obsède : essayer de résoudre l’Hypothèse de Riemann, et je considère que je ne regratterais pas d’avoir échoué (dans la majorité des cas probables) dans le sens que je suis de toute façon totalement convaincu que c’est notre seule ultime chance de parvenir à casser les problèmes (je dis bien : tous les problèmes, indirectement) à la Base ! Tous les autres problèmes n’existent pas vraiment, dans le sens qu’il y a toujours quelqu’un quelque part qui “sait” comment résoudre tel ou tel petit tracas (minime en terme de complexité même dans le cas où l’importance des problèmes qu’il occasionne sont parfois énormes : et là je mets dans le même sac tous les défis du changement climatiques, les questions de l’énergie, les alternatives agricoles etc) et qu’il faut simplement s’organiser. Pour l’hypothèse de Riemann, rien à voir, il n’y a pas un seul pecnot pour résoudre et à cause de “ça” on ne peut pas facilement faire tomber un système corrompu où qu’il soit (et les “moyens étatiques” informatiques qui sont forcément dissymétriques et donc qui font obstacle à notre capacité de décision et/ou d’obtention des informations ==> au moins nous sommes d’accord sur ce point : notre capacité de décision est directement liée à notre capacité à être informés justement et pleinement // la 5GW est en quelque sorte la Guerre du Mensonge).

  • matty

    Membre
    3 octobre 2023 à 15 h 48 min

    <div>
    </div><div>

    “il faut (en gros) résoudre complètement l’Hypothèse de Riemann. Depuis tout le temps que je me pose la question de “comment mettre le Monstre en pièce” je ne vois que cette solution sérieuse à l’horizon…”

    </div><div>

    </div><div>

    @auto-smiley

    En voilà du lourd, je vais approfondir mais je crains, vu ce que tu en dis, mon niveau en math me laisse loin sur la touche, mais comme parfois l’idée générale qui met sur la bonne piste n’est pas de l’ordre du calcul mais de la vision, on ne sait jamais.

    </div>

  • matty

    Membre
    3 octobre 2023 à 16 h 05 min

    <div>Dans l’ère actuelle, le « Dead Internet » brouille la frontière entre vérité et mensonge en ligne. Momotchi révèle comment les deepfakes, les psyops et les bots manipulent la réalité.</div><div>

    Etat des lieux de la théorie du dead internet et du gaslighting ambiant entre deepfakes, fermes à clics, trolls, bots, ChatGPT pour créer des posts automatisés et la manipulation des réseaux sociaux et de notre réalité sur internet.

    https://m.youtube.com/watch?v=oJ3n-RHxcAA

    </div>

  • Membre Inconnu

    Membre
    7 octobre 2023 à 17 h 38 min

    Effectivement, nous avons l’impression de perdre pied et de ne pas pouvoir prendre intellectuellement appui sur un conduit informationnel certain.

    Il est difficile de définir la frontière entre mensonge et vérité vu qu’aucune référence n’est fiable.

    Nous sommes arrivés à un tel degré de développement technologique qu’il semble difficile de croire que nous pouvons , et de surcroît pourront, en contrôler les conséquences à savoir, entre autres, la perte du contrôle sur les connaissances ( comme le souligne Matty, avec les conséquences du Dead Internet); leur vérification ne seraient possibles qu’en les comparant à la réalité ou au vécu de chacun, ce qui est bien évidemment impossible à faire d’un point de vue pratique.

    Soit nous faisons confiance à notre réseau d’information et nous fions à notre esprit critique, notre bon sens et on échafaude notre pensée sur la conviction ( un pari que ce ne soit pas une croyance) que les bases sur lesquelles on s’appuie sont sûres et vérifiées, soit on reste dans le doute et on ne peut être certain que notre pensée n’est pas qu’une opinion dont le risque est d’être erronée 😅. Mais on n’avance guère et restons dans un constant scepticisme qui rend difficile la décision et l’action.

    La chaîne des connaissances, leur transmission se base sur un rapport de confiance jusqu’à ce qu’il y en ait une qui soit falsifiée. Tant qu’elle ne l’est pas d’un point de vue scientifique, on considère qu’elle est toujours valide.

    Et reconnaissons que le doute et l’incertitude provoquent intellectuellement un certain inconfort, que la propension de notre esprit est d’aller se « réconforter », se rassurer vers ce qu’il va « juger » être une connaissance.

    C’est l’expérience du doute cartésien : la Raison face au vide cherche une certitude sur laquelle elle peut s’appuyer pour ne pas sombrer peut-être dans la folie…

    Je ne sais pas si une « Forteresse numérique » aussi énorme échapperait à une « faille » ne serait ce que technique ( la panne technique 😂😁) avec les conséquences très fâcheuses qui découleraient d’une paralysie d’un système élaboré et perfectionné devenu vital.

    De plus, vraie question : est elle possible, voire souhaitable, dans le sens où un « marché » dont la transparence serait absolue, dans laquelle toutes transactions seraient visibles, annulerait ce qui définit un marché.

    C’est l’opacité, voire l’invisibilité des meneurs et des suiveurs qui font fluctuer les prix et qui rend possible ainsi la bourse, la valorisation, l’enrichissement des entreprises et des actionnaires S’il n’y a plus d’ « inconnu », il n’y a plus de risque, plus de prix, plus de marché, plus d’enjeu … Un système sans économie et sans aucun gain? .

    Le gain serait la jouissance de contrôler et manipuler les populations…Triste « jeu » lorsqu’il n’y a plus de résistance face à soi, plus d’adversité.

    Ceci dit, on tend quand même vers un système qui nous impose de plus en plus de transparence sur nos « transactions » , nos « mouvements », agissements via la traçabilité numérique excusée ou plutôt justifiée par des arguments fallacieux.

    Une certaine Forteresse continue à se construire , un Monstre à grandir.

    Pour pouvoir le détruire, il faut en avoir à la fois la volonté ( pas sûre que dans la balance bénéfices / risques, on ne privilégie pas les seconds car cette technologie offre entre autre une rapidité de traitement, une efficacité de plus en plus grande ) et la capacité technologique.

    Serait ce possible de détruire le premier Monstre par un Monstre encore plus fort (et de même nature probablement ) au risque que lui même soit piraté un jour, et à notre détriment, par un autre encore plus puissant encore ou faut il renoncer ( je ne crois pas à un ralentissement) à cette course sans fin vers une technologie qui nous contrôlera car devenue incontrôlable ?

    Plusieurs voix scientifiques tirent la sonnette d’alarme sur ce risque.

    Serait il irréversible ?

  • hautpotentieldeconneries

    Membre
    7 octobre 2023 à 19 h 02 min

    @Divergente.

    Leur monstre fonctionne au pétrole.

    Personne n’est en mesure de le tuer, si ce n’est lui même, car il scie la branche sur laquelle il est assis, et ceux qui le mettent en place sont dans le déni de cette réalité énergétique.

    C’est certain que l’hécatonchyre deviendra omniscient rapidement quand les ordinateurs quantiques seront une réalité, mais pour une courte durée historique.

    Quand aux monstres qui lui succéderont ils s’appellent guerre, torture, coercition, machette, esclavage, génocide…

    C’est certes moins fascisme 2.0 mais ça a prouvé son efficacité opérationnelle dans la durée.

  • Membre Inconnu

    Membre
    8 octobre 2023 à 10 h 44 min

    @Divergente.

    voilà; il n’y a pas vraiment de chef d’orchestre

    @matty

    C’est bizarre ça me fais penser à un truc. Le virus serait donc psychique à l’insu de notre plein gré et son déploiement de longue date préparée ?

    pas la peine de stresser inutilement à chercher des coupables, le coupable c’est le capitalisme, présent depuis bien longtemps, qui, comme disait très justement un ami hier, ne se contente pas de mettre en concurrence les entreprises, mais aussi impose une guerre qui va bien au delà de l’aspect économique, pousse l’employé contre son patron, l’élève contre le professeur, le riche contre le pauvre et on pourrait rallonger la liste…

  • Membre Inconnu

    Membre
    8 octobre 2023 à 10 h 57 min

    Ce scénario apocalyptique est probable et son envergure nous échappe.

    Il pose la question de l’ « usage » et des aboutissements de notre intelligence. Une intelligence qui se retourne contre elle même, dans une précipitation de plus en plus incontrôlée pour devenir incontrôlable.

    À croire que le HPI se dé-sert lui même et finalement s’avère contre productif 😞.

    L’économie tente de se restructurer au rythme du développement de l’IA sans y parvenir car l’adaptation demande du temps et le progrès va trop vite.

    Certes, Alexander, le capitalisme est criticable à bien des égards ; mais il donne aussi la possibilité à certains de trouver un moyen de survivre . Ne soyons pas naïfs au point de croire que ce qui le remplacera sera meilleur.

    L’inactivité guette une grande partie d’entre nous ; on nous dit que les emplois qui disparaissent aujourd’hui seront remplacés par de nouveaux. C’est faux. Nous sommes pour la première fois confrontés à un progrès qui détruit de l’emploi plus qu’il n’en créer .

    D’ici à la fin de l’année, et ce n’est qu’un exemple, la moitié des tâches répétitives réservées aux « juniors » en entreprise seront remplacées par une IA; la plupart des consultants disparaîtront car leurs compétences seront remplacées elles aussi par une IA beaucoup plus rapide, efficace et surtout moins onéreuse ; ne resteront sur ce secteur ( et encore sûrement temporairement) que les plus ingénieux , capables de créativité et de mettre à profit leur talent.

    Les emplois de demain seront sûrement beaucoup trop techniques et réservés à des personnes qui auront les compétences suffisantes pour être formées à l’entretien du monstre d’un point de vue technologique et énergétique.

    Que feront tous les désœuvrés ?

    Que se passera-t-il quand le système s’effondrera et qu’il ne maintiendra donc plus rien et plus personne ?

    On se massacrera , bouffera entre nous sûrement effectivement via guerres, génocides, extermination en tout genre.

    L’humain disparaîtra paradoxalement parce qu’il répondra et obéira sans limite à l’instinct de survie. La morale, la pitié, la solidarité plieront face à cet instinct tout à fait naturel.

    Et quelque part, est-ce criticable ?

    Devenu un animal, après tout nous ne condamnons pas le loup qui dévore l’agneau parce qu’il a faim.

    La loi du plus fort ne sera plus maîtrisée par la loi législative comme il n’y a pas de crime en temps de guerre.

    Le désastre écologique reste effectivement planqué au fin fond des cervelles…La bête est grosse et a grand appétit ; la main qui la nourrit mourra avec elle.

    Parenthèse ridicule. Des projets se mettent en place pour rechercher du lithium dans le Puy de Dôme sans aucune consultation des maires ou des populations. Une aberration écologique concernant les émissions de CO2 dégagées pour son exploitation doublée d’une quantité de consommation d’eau insupportable à une époque où on en manque . Un micro exemple d’un non sens écologique et un désastre parmi des milliers d’autres encore bien plus graves ; mais à côté de cela, on fait des pistes cyclables …🤔.

    Mais ce constat et la difficile lutte contre l’hécatonchyre ne doit pas nous plonger dans l’inaction non plus.

    Les efforts fournis pour préserver, protéger, mieux gérer les ressources doivent maintenir une dynamique, une résistance.

    Peut-être qu’ils sont vains; mais l’inaction , la passivité restent à mon sens bien pire.

    Nous sommes nombreux à agir, ce qui signifie que nous sommes tout de même animés par, si ce n’est l’espoir, au moins la volonté de ne pas laisser à nos enfants un monde au sein duquel certains, dont leurs parents, ne se seront pas battus pour le préserver.

    L’action est ce qui laisse des traces dans la réalité… au profit de l’intention qui souvent est oubliée.

    J’ai envie de croire le contraire pour ne pas sombrer dans le désespoir.

  • Membre Inconnu

    Membre
    8 octobre 2023 à 11 h 11 min

    Certes, Alexander, le capitalisme est criticable à bien des égards ; mais il donne aussi la possibilité à certains de trouver un moyen de survivre . Ne soyons pas naïfs au point de croire que ce qui le remplacera sera meilleur.

    ce ne sera qu’en en essayant d’analyser le phénomène de façon indépendante et en essayant de modifier ce qui foire qu’on pourra avancer, mais il y a trop de fric en jeu, t’as raison, vivons donc ça comme une fatalité

  • hautpotentieldeconneries

    Membre
    8 octobre 2023 à 12 h 39 min

    @Alexander

    Champion du Monde de résumé fallacieux.

Page 1 sur 4

Connectez-vous pour répondre.