Commençons par le commencement !

  • Commençons par le commencement !

    Publié par saintjoker le 22 octobre 2023 à 11 h 28 min

    Je m’appelle Jonathan,

    J’ai 16 ans… depuis 33 ans, fraîchement divorcé après 20ans de vie commune, tout en gardant une très bonne relation avec la mère de nos trois grands enfants, même si elle est partie à l’autre bout de la France.

    Cela fait environ deux mois ( c’est tout frais ), que je me soupçonne d’être TDAHPIE, oui, un petit mix des trois…

    Je traverse actuellement, ce que beaucoup d’entre vous ont dû connaître :

    Je suis complètement paumé, avec les différentes phases de questionnement.

    Tout d’abord, trop de cohérence dans ma vie, avec tout ce que j’ai pu lire sur le ( les ) sujet, un certain déni d’une partie de mon entourage, ce qui me fait envisager, qu’en cas de diagnostic erroné de ma part : je suis entrain de partir en sucette !

    Je n’ai plus qu’une solution, c’est aller rencontrer le psy recommandé par mon généraliste.

    Médecin que je n’avais pas vu depuis trois ans, donc, à ce niveau, je ne me qualifierais pas d’hypocondriaque.

    Je suis autodidacte dans tous les domaines possibles, c’est pour cela que je me qualifie souvent de très bon en rien, mais moyen en tout. ( Tout ou presque m’intéresse )

    Passable à l’école, imprimeur, puis carrière dans l’armée, magasinier dans le TP, et vendeur actuellement.

    Ayant du mal à envisager raconter ma vie à un inconnu, je me suis renseigné sur ce psy.

    C’est un spécialiste en addictions, puis en TDAH adulte, ayant remarqué qu’un pourcentage non négligeable de ses patients présentaient également des signes du TDAH.

    J’ai trouvé et lu certaines de ses publications, et lu la thèse d’une de ses élèves.

    Conclusion, il me semble être le spécialiste tout à fait approprié pour mon cas.

    Je vais rapidement prendre rendez-vous, car seul un professionnel pourra confirmer ou infirmer ce que je soupçonne. Et surtout cela me permettra se savoir si j’ai raison ou si je suis entrain de partir sur un épisode psychotique ou une jolie dépression.

    Ma mère pense que ma remise en question actuelle suis sûrement une mauvaise piste, et elle s’en inquiète. En revanche ce qui me conforte dans cette idée, c’est que je la soupçonne elle aussi d’être HPI.

    Elle n’a pas le bac, a repris ses études à 42 ans, par correspondance, et elle a ainsi obtenu son BTS, sa licence et sa maîtrise. Elle est devenue prof. Elle lit énormément, a toujours fait beaucoup de sport, …

    Donc, par exemple, quand je lui dit que ça turbine sans cesse dans ma tête, elle me répond… mais c’est pour tout le monde pareil. Ce à quoi je lui répond, comment peux-tu savoir ce qui se passe dans la tête des autres ?

    Moi qui ai toujours été convaincu que nous sommes tous différents, je ne serai fixé qu’après avoir rencontré ce psy.

    Je sais qu’il faut que j’écrive, que je pose à plat cet « auto-psychanalyse », mais à réussir à transposer par écrit tout ce flux de pensées… il va y avoir beaucoup de travail.

    Mais cela devient indispensable. Il faut aussi que je lutte contre ma procrastination…

    Bonne journée à vous tous,

    Jonathan

    Membre Inconnu a répondu il y a 7 mois, 1 semaine 5 Membres · 9 Réponses
  • 9 Réponses
  • hautpotentieldeconneries

    Membre
    22 octobre 2023 à 13 h 11 min

    Yo 🤘 <div>

    Direction spécialiste, l’auto diagnostic ce n’est qu’un début, auquel de toute façon on ne peut pas croire réellement…

    Comme en général, quand on est autodidacte, on se trimbale un généreux syndrome de l’imposteur (en général ne sous entend pas que ça soit ton cas, pour être honnête c’est le mien😅), il faut une vraie figure d’autorité et des tests “objectifs” pour “accepter” un neurotype singulier ou admettre qu’on a juste des problèmes psy “standards”.

    Peu importe d’ailleurs, ça nous renseigne sur notre fonctionnement et le cas échéant sur nos dysfonctionnements.

    Le point nodal, c’est ce sentiment de nécessité, d’urgence que tu ressens à creuser. Vas-y, tu ne risques rien à apprendre des choses sur toi 😉

    Je te dis ça et quand j’ai ouvert mon placard intime j’ai pris les débris de mon cerveau dans la tronche…

    Mais comme j’ai une passion pour les jeux de (re)construction bizarres je m’y retrouve quand même 😆

    Diagnostic en cours, on verra bien.

    </div>

  • saintjoker

    Membre
    22 octobre 2023 à 13 h 23 min

    Adepte de la mycologie ( je ne parle pas de mes pieds 😱 ), c’est en pleine introspection sous influence, où j’en suis arrivé à me poser la question : quels sont mes réels défauts, ceux que l’ont ne cite pas ?

    Et j’ai continué à creuser dans mon passé, pas toujours très jovial…

    Je ne cherche pas à être casé Tdah, HPI , HPE ou autres, j’ai juste besoin d’être rassuré :

    Je pars en vrille, ou est-ce que je me pose les bonnes questions ?

    Bon, il y a éventuellement quelques addictions, …

    Et un point particulier, où je me dois d’être en bonne santé physique et mentale pour quelqu’un de ma famille…

  • la-cle

    Membre
    22 octobre 2023 à 13 h 43 min

    Bonjour Jonathan

    Je te conseille fortement d’entamer une psychothérapie qui va te faire découvrir qui tu es de façon authentique et en douceur. Le challenge est de trouver la personne qui te va bien et avec qui tu te sens en confiance.

    Tu n’es pas seul dans ce cas…a 52 ans je me découvre empathe….alors ne t’inquiètes pas et gardes ton objectif.

    C’est un processus qui est assez long et qui doit se faire lentement…car effectivement le syndrome de l’imposteur est très souvent présent, et quand le faux self rabbat son caquet , ça chamboule pas mal , mais c’est le passage obligatoire pour faire eclore ton vrai self.

    D’où l’importance du psy qui va te soutenir et t’accompagner.

    Et c’est la que tu pourras être vraiment toi, t’exprimer et exister de façon authentique.

    Dans ton cas, Les tests t’apporteront des réponses.

    Pour apaiser les ruminations , essaie juste de trouver ce qui t’apaise et evacue l’énergie. Le sport est souvent pas mal, pour moi la meditation est super, parfois s’isoler pour ce ressourcer…chacun ses méthodes…

    Sois courageux et tenace ….

    Ce sera difficile mais tu es intelligent.

    Bien à toi

    Sandrine

  • hautpotentieldeconneries

    Membre
    22 octobre 2023 à 13 h 44 min

    🤘je ne peux que te partager mon expérience personnelle, même si elle est sensiblement la même pour une certaine partie de la population du site, mais pas tous, du tout, faudrait pas déconner non plus, bande de victimes sans couilles, pleureuses sans résilience! 😅🤗

    Syndrome de l’imposteur, pas de bouton off au cervella, doute constant, dépendance, dépression, sentiment de décalage.

    Rage, refus de renoncer, orgueil, sentiment honteux de supériorité passagère, sentiment honteux d’être inabouti et pathétique, de ne pas supporter la dissociation nécessaire pour accepter de vivre dans un monde sans cohérence.

    Sensiblerie gnangnan couplée à une remarquable capacité à s’anesthesier totalement les affects quand n’importe qui d’autre perdrait pied, quitte à se mettre des baffes devant cette disparition d’empathie totale et incontrôlée.

    Alors oui, après une ridicule tentative de démêler tout ça tout seul (orgueil) j’apprends des trucs sur le fonctionnement du cerveau par des spécialistes, et, intégrer que certains processus disfonctionnels complètement stupides ont des explications rationnelles, est un soulagement profond, en tout cas pour moi, je passe moins de temps à me gifler, c’est un bon début.

    Le cerveau archaïque (reptilien) est un enfoiré, surtout depuis qu’on ne croise qu’exceptionnellement des tigres à dents de sabres. Et ça, ça concerne tous les neurotypes.

    Le complot reptilien existe bien mais il n’est pas là où on le croit, il se joue dans la tête 🤭

    Le seul problème dans tout ça c’est qu’il faut être riche pour s’occuper de sa santé mentale semble t’il…

    Je vois ça comme un investissement, les nuitées d’internement après décompensation me coûteraient encore plus cher 🤣

    Je plaisante, j’ai déjà un plan d’évasion si on m’envoie à l’hp: j’attends un manque de personnel… je devrai donc me faire la belle après un internement de 5-10mn 🤭

    Et l’étiquette du produit, on s’en fout grave, c’est le mode d’emploi du produit qu’il te faut, quel que soit le modèle livré.

  • saintjoker

    Membre
    22 octobre 2023 à 17 h 49 min

    Merci à vous pour vos réponses et vos soutiens.

    « Sensiblerie gnangnan couplée à une remarquable capacité à s’anesthesier totalement les affects»

    Je confirme à 100% ! Je peux chialer devant Spiderman qui sauve une vieille, mais garder mon sang froid, et être totalement insensible, faire mon boulot et transmettre un message en morse, quand un de nos camarades vient de mourir la tête écrasée sous un camion, en Afrique.

    ( c’est le meilleur exemple que j’ai concernant cette capacité à se détacher de tout sentiment volontairement )

    Mais cela a aussi son revers. C’est ce que j’ai expliqué à mon gamin de 16 ans, pas plus tard qu’hier. Que je faisais cela pour me protéger des choses tristes. Et le fait qu’il vive depuis un an chez mes beaux-parents, donc loin de moi, cela me rend triste, et c’est la raison pour laquelle, je l’appelle trop peu.

    La méditation, j’avais essayé il y a quelques années, il faudrait que je m’y recolle.

    Le bouton off pour la matière grise, j’ai trouvé, mais c’est encore illégal comme plante, dans notre pays.

    Concernant la psychothérapie, dépenser mon pognon et mon temps…

    On va commencer par le TDAH adulte, pour infos, j’ai jeté un petit pavé sur Ameli.fr, je vous collerai le lien : Grâce à l’association hypers-supers ( je n’en fait pas partie ), le TDAH adulte est pris en charge par la sécu depuis septembre de cette année.

    Cette assos a fait la demande il y a deux ans auprès de la HAS.

    Et concernant l’évasion de l’HP, en tant qu’ancien militaire, c’est un devoir 😜👍.

    Dernière chose, vous êtes les premiers fêlés ( comme moi ) avec qui j’échange.

    Ça fait du bien !

    Bon dimanche à vous.

  • hautpotentieldeconneries

    Membre
    22 octobre 2023 à 18 h 10 min

    @saintjoker

    Comme j’explore aussi le trauma et ses conséquences post traumatiques (pas du même type que celui qu’on peut récolter sur un champ d’opération, mais peut importe ça fonctionne grosso modo pareil, quel que soit le trauma), pour déconnecter les affects, ont est les champions du monde car ça nous a déjà objectivement permis de survivre, la mémoire traumatique s’en souvient, même si l’intéressé pas forcément.

  • saintjoker

    Membre
    22 octobre 2023 à 21 h 10 min

    Étonnamment, je n’ai pas de trauma concernant ma carrière militaire. Pas que j’aie été planqué, j’ai entre autre pris une balle dans la cheville, elle a traversé le tibia, sans toucher les tendons. Car après réflexion, je m’estime heureux, si j’étais tombé ( vous l’aurez compris, ça n’est pas arrivé ), j’aurais sûrement pris une autre balle ailleurs. Donc, je m’estime chanceux.

    En revanche, c’est plus envers certains conn…., à l’école, à l’armée, certains patrons…

    D’être traité comme j’ai pu l’être par moments. Où justement quand je cherche dans mon passé, enfoui, que certains traumas ressurgissent.

    Je ne les ai pas enterrés, mais repenser à ces moments désagréables de ma vie, pour conforter l’origine de ma présence ici… c’est pas très cool. Mais ça fait partie de moi, et contribue ( en bien et en mal ) à qui je suis aujourd’hui.

    Donc je ne peux renier ces mauvais souvenirs, qui retourneront où ils étaient, quand j’aurai fini de creuser.

    Bien sûr, je suis conscient que je dois tout cela à la faible estime que j’ai de moi-même.

    M’être remis au sport depuis quelques moi, m’aide à inverser ce sentiment et à reprendre confiance en moi. Mais aussi l’envie d’arrêter de se laisser emm….. par tous les co.. qui nous entourent.

    Mais j’ai peur de devenir aussi co. qu’eux… faut que je me calme.

  • yllen

    Membre
    22 octobre 2023 à 21 h 20 min

    http://aficv.com/presentation-de-la-therapie-icv/

    Bonsoir,

    Je ne sais pas si vous connaissez cette méthode mais ce peut-être une éventuelle piste…

    Belle soirée 🌸

  • Membre Inconnu

    Membre
    23 octobre 2023 à 15 h 39 min

    Hello Jonathan,

    Juste pour dire que dès la première phrase ” j’ai 16 ans depuis 33 ans”, je trouve que c’est aussi bien tourné qu’ original comme approche.

    J’ai pas encore tout lu mais c’est super intéressant ce genre de partage…

    Oui je fais parfois ce genre de commentaire inutile, c’est quand je tombe sur un truc qui m’intéresse, je veux réagir puis je me rappelle qu’en ayant quelque chose de pertinent ou constructif c’est mieux… tant pis pour cette fois ci 😑

    A +

Connectez-vous pour répondre.