Les expériences “paranormales”

  • Les expériences “paranormales”

    Posted by bartorn on 17 mai 2022 à 2 h 14 min

    @Le_bacteriophage

    Voici mon pdv au sujet de la télépathie.

    J’ai des dizaines d’expériences en rapport à ce phénomène, ce, depuis toujours. Même toi tu as des expériences dans ce domaine, tu en cites mais tu ne nommes pas le phénomène, mais le rapproche d’une hypersensibilité, dont il faut, c’est moi qui le dit, forcément faire preuve.

    En exemple de télépathie? Le fait de dire quelque chose en même temps que quelqu’un d’autre, sans le voir ; le coup du téléphone ; voir une personne faire qqch au moment où tu te dis qu’il devrait le faire ; faire taire des gens sans les voir (Wallah, ça m’arrive assez souvent) ; savoir qu’il est arrivé qqchose à un proche alors qu’il est à une grande distance (c’est arrivé à mon ex) ; y a plein de choses dont je ne peux pas parler, notamment avec les animaux, on me prend assez pour barge (j’ai une reconnaissance psychiatrique officielle 😁 mais aucune mention délirante, bien au contraire) donc je m’arrête là. Quelques personnes m’ont aussi fait part de leurs expériences télépathiques, dont une pas plus tard que ce matin qui m’a expliqué qu’elle a bien flippé (c’est pas mon ex)…
    Je ne peux cependant fournir aucune explication du phénomène, et je me fais seulement une vague idée du fonctionnement, mais cela ne l’empêche pas de se manifester. Mes expériences sont ce qu’elles sont, et je suis plutôt un pragmatique de base qu’un doux rêveur (je rappelle que j’ai construit seul 2 baraques en un peu moins de 15 ans, avec toute la partie administrative, conception et gestion de chantier, plus la vie de famille et mon taf, mieux vaut avoir la tête sur les épaules, et les épaules qui vont avec…).
    Mes propos doivent certainement te décevoir. Tu pensais peut-être que j’avancerai de grandes théories mais je ne suis pas un intellectuel. Il n’est, ici, absolument pas possible de me convaincre que mon interprétation est foireuse (cette malheureuse manie d’être catégorique), donc je te propose qu’on en reste là sur le sujet.

    J’ai de plus d’autres expériences étranges, avec témoins qui ont pu les trouver tout aussi étranges qui ne relèvent a priori pas d’une hallucination collective, ni liées à prise de substances mais pour le moment, ce sujet suffira.

    La justification systématique du mystérieux me pose un sérieux problème. En éradiquant le magique, nous perdons une dimension humaine.

    Si certains veulent faire part de leur(s) expérience(s), j’insiste sur ce terme, c’est avec plaisir, plus on est de fous, plus ils rient 😁 (à défaut de faire preuve d’ouverture d’esprit…). Merci

    kamigoroshi_no_yugen a répondu il y a 6 mois, 3 semaines 3 Membres · 2 Réponses
  • 2 Réponses
  • 626bb25d54601 bpthumb

    le_bacteriophage

    Membre
    17 mai 2022 à 8 h 36 min

    @bartorn

    Je t’avoue que la démarche de création d’un sujet dont le but n’est pas de discuter est une énigme pour moi mais c’est ton choix et je le respecte. Avec cette condition, peut-être que je me permettrai de lire les expériences paranormales des personnes qui pensent en avoir vécu en me passant de commenter mais sans doute que non. J’ai pris la décision d’apprendre à consacrer le moins de temps possible aux personnes qui ne veulent pas discuter parce que j’en ai un peu assez de donner mon temps à tout le monde, tout le temps pour qu’on ne réponde pas mes interrogations.

    Maintenant, laisse moi te préciser une chose :

    Je ne suis pas non plus un intellectuel, en apparence en tout cas (et c’est ton cas aussi, je pense). Je fais la plus part des choses d’abord à l’envie. Pour que je me permette de faire quelque chose il faut d’abord que je me dise qu’il n’y a aucune raison que je n’y arrive pas et que même si je n’y arrive pas, c’est pas grave. Du coup, pour respecter ça, il faut absolument que j’évite de lire des trucs formels. Je vais finir par le faire une fois le sujet lancé. Si je le fais avant, je vais lire et lire et lire encore pour tenter de trouver le meilleur moyen de ne pas échouer et je ne ferai finalement jamais rien étant donné que je pars vraiment très loin dans ma tête… Bref, en gros, j’ai besoin de me lancer des défis, c’est clair et net. Il n’empêche que quand on veut m’exposer quelque chose, je deviens relativement éxigeant… Jusqu’à il y a peu, je pensais être à peine exigeant, parce que je pense rester très ouvert… Aujourd’hui, je suis forcé de constater que je suis vraiment très exigeant. C’est comme ça.

    Pour le fait que tu dises ne pas être un doux rêveur, j’ai du mal à comprendre pourquoi tu n’admets pas en être un. Tout ce poste montre que tu l’es et c’est bien ton droit. Pourquoi ne pas l’assumer? C’est déjà bien que tu ais accepter de parler de sujets paranormal mais il faudrait sans doute admettre que si tu acceptes le paranormale, c’est que tu es un rêveur. Ça n’est pas forcément quelque chose d’insultant. Moi je suis un doux rêveur tu vois. Je m’émerveille de chaque histoire parlant de mondes célestes ou sous-terrain. Je rêve du monde que j’aimerais, etc… ET TANT MIEUX! Si je n’étais pas comme ça, je ne le lancerais pas dans les projets que j’ai et ca m’empecherait de constater qu’en fait, je ne suis pas si rêveur que ça en refusant d’accepter les “mais ça ne marchera jamais” qui sont argumentés à partir de biais énormes et qui ne peuvent donc me convaincre de laisser mes rêves de côtés. Au final c’est drôle parce que, dans un certain sens, quand je fais quelque chose contre l’avis de quasiment tous, que cette chose fonctionne, bah en fait ça transforme tout ces gens si pragmatiques en rêveurs et je deviens subitement celui qui aura été en fait tout à fait raisonnable. Bien sûr, difficile de faire admettre à tout ce beau monde si pragmatique qu’ils sont en fait tout l’inverse, sur ce sujet. Pourtant, pendant toutes leurs phase de travail de “sape” (conscient ou inconscient), j’aurais accepté leurs commentaires sur mes rêveries de bisounours en leur disant “oui, ça ne va ptete pas marcher mais je vais essayer quand même. Au pire je serai déçu, au mieux j’aurai montré que tout n’est que question d’ouverture…”. Donc Bartorn, je fonctionne à l’instinct, sauf que cet instinct s’avère être finalement plus souvent que je ne le crois basé sur une sorte de pragmatisme instinctif, déchargé d’un maximum de biais. Bref, je deviens juste un gros gamin qui se laisse la possibilité de tenter des choses parce qu’il n’a pas encore raison d’être convaincu que ça ne peut pas marcher. Sauf que ça s’inscrit maintenant dans mon comportement d’adulte et que ça montre même assez souvent maintenant que je suis plus adulte que j’en ai l’air (et j’ai considéré toute ma vie ne pas être un adulte à force de me comparer à d’autres qui se sont en fait inscrit dans des postures d’éternels adolescents).

    Bon, y a quand même des fois où le résultat c’est que j’aurais été un pur rêveur. C’était quasiment majoritaire avant mais plus le temps passe, plus il est difficile de me classer dans la catégorie “rêveur” après coup. Pour ceux qui acceptent de se remettre en question en tout cas, surtout dans les cas où c’est difficile de le faire. C’est-à-dire pas grand monde.

    Maintenant, je te le dis, moi j’aime vraiment beaucoup rêver. Sauf que ce qui me fait vraiment rêver, c’est quand on essaye d’analyser certains phénomènes et que je constate qu’il est très difficile d’être convaincant par l’argumentation. Là, ça va ouvrir la voie à tout un monde imaginaire fascinant pour moi. Ce sera l’occasion de devenir créatif et je vais y prendre un plaisir incroyable, en allant même jusqu’à rêver de tout cet imaginaire et vivre cet imaginaire dans mes phases de sommeil. Ainsi, j’ai au moins un véritable roman dans ma tête que je n’ai malheureusement pas les capacité d’écrire, ce domaine étant inaccessible pour moi pour l’instant à cause de ma grande rigidité d’écriture qui fait que je n’arrive pas à avancer vu que chaque moment de relecture m’amène à tout reformuler constament jusqu’à trouver la formulation qui le semble la plus adaptée.

    Malheureusement pour moi (ou heureusement, je ne sais pas), impossible de pouvoir rêver sur des sujets qui me semblent facilement contestables. Surtout quand le but n’est pas d’en discuter mais juste de les référencer.

    Tu as noté que j’ai vécu ce que tu appelles des expériences paranormales. Sauf qu’en les décrivant, j’ai pris la peine de tenter d’expliquer en quoi il serait facile de démontrer que ce paranormale n’est dû qu’à un refus de rester ouvert sur ces sujets… En acceptant de réfléchir à ce sujets, on ouvre la porte à tout. L’ouverture pour moi, ce n’est pas de ne pas tenter de réfléchir aux sujets. Bien au contraire, à mon sens, on appelle ça de l’enfermement. Chacun voit les choses comme il l’entend.

    Au sujet de l’exemple que tu prends sur le fait que tu ais construit des maisons de toi-même, je n’ai pas vu ces maisons et je ne sais pas si elles ressemblent plus à des créations de Numérobis (Astérix) qu’à des réalisation d’architecte chevronné mais, comme j’ai du respect pour toi, de base, je pense que t’es maisons ont été assez bien pensées pour pouvoir vivre dedans sans danger majeur. Le fait que tu ais construit ces maisons démontre un certain côté rêveur lui aussi parce que pour se lancer là-dedans, dans un monde où la construction de maison n’est réservée qu’à une sorte d’élite, il faut être rêveur à la base pour moi. Ensuite, une fois que tu es lancé, il faut être une sorte d’intellectuel pour réaliser une maison. Il sera difficile pour toi de me faire croire que tu n’as réalisé ces maisons qu’à l’instinct, sans questionnement précis, etc… Tu te sers d’ailleurs de cet exemple pour parler de ton côté pragmatique. Tu es donc un intellectuel sur ce sujet précis et si tu les sur ce sujet précis c’est que tu peux l’être sur de nombreux autres sujets. C’est juste que tu te laisse le confort de ne pas creuser là où tu as besoin de rester rêveur. Pour être rêveur, il m’en faut juste plus que toi.

    Maintenant, tu parles de la reconnaissance d’une pathologie mais pas délirante. Tu peux être sûr que quand quelque me dit ça, je vais lui demander “quel est ce diagnostique?”. Pas pour lancer des cailloux sur l’autre mais juste parce que je considère que c’est très égoïste de dire ce genre de chose en restant vague. Mais peu importe parce que ça n’est pas le sujet. Je voulais juste être transparent sur ce sujet.

    J’espère que tu pourras trouver ce que tu cherches avec ce sujet mais je n’en ferai probablement pas partie.

    A+ donc sur d’autres domaines. Ce sera avec plaisir et je suis très sérieux.

  • 62b60bc5d42e1 bpthumb

    kamigoroshi_no_yugen

    Membre
    17 mai 2022 à 9 h 35 min

    Vous connaissez l’histoire de l’homme et du dé à 6 faces ? C’est l’histoire d’un homme qui prend un dé à 6 faces et qui se dit “tiens, et si je faisais un 6 ?”, le lance, et obtient 6. Il se dit “tiens, se pourrait-il que j’aie influencé le résultat du dé ?”.

    Alors il retente l’expérience et obtient 3. “Arf…”.

    Il retente : 1. “😑”.

    Nouvelle tentative : 6. “Ah ! Ca a marché !”.
    Fort enjoué de ce nouvel exploit il s’apprête à continuer ses expérimentations, mais sa femme l’appelle pour le prévenir que le repas est prêt (oui, il s’agit d’un couple à l’ancienne 🤷‍♂️). Il doit donc filer.

    Par la suite cet événement se reproduit ponctuellement, durant une partie de Risk avec les copains où il parvient par la seule force de son esprit a faire obtenir un triple 1 à son adversaire lors d’une bataille décisive, ou encore durant une aventure de D&D où il sauve ses équipiers d’une mort certaine en remportant un test de caractéristique alors que les probabilités étaient contre lui.

    Il en est donc persuadé, il en a la preuve formelle, son esprit est capable d’influencer le résultat des dés…