L’enveloppement personnel ?

  • L’enveloppement personnel ?

    Posted by Usager supprimé on 14 juin 2019 à 16 h 25 min

    Coucou ! Je vous partage une partie de mes pensées exprimée pour ce début d’année 2019, parmi mes voeux et souhaits pour l’occasion.

     

    L’enveloppement personnel ?

    Voilà qu’un effet de mode est de plus en plus pesant sur notre société : le développement personnel.
    Eh bien, je dis stop ! Assez de cette mascarade trompeuse qui vise à fragiliser les individus en leur faisant croire qu’ils doivent accéder à ce genre d’accomplissement et travail pour être meilleurs et en paix. Or il se trouve que, dans le concept de développement personnel, s’imbrique le principe de s’écarter de d’être, de soi, de ce que chacun est en son fort intérieur en tant qu’humain cherchant à toujours se bonifier, pour au contraire se perdre dans le non être, le diffus et l’éparpillement de l’individu, lequel cessant alors d’exister pour n’être finalement qu’un mouton/pigeon tout juste bon à être esclave d’un système bien précis.

    Alors pourquoi l’enveloppement personnel peut il être cet autre méthode qui doit permettre de parfaire l’individu pour favoriser une belle harmonie dans le monde ? C’est très simple. Il suffit de se pencher sur une cellule vivante. Celle-ci nécessite nombre de nutriment qui lui sont utile à son développement et intrinsèquement à sa vie. On constate que la cellule possède une membrane protectrice. Par extension, le corps humain possède aussi son enveloppe protectrice. (et se rappeler que tout au long de la digestion, les aliments restent à l’extérieur du corps humain, et la machine physiologique n’agit qu’en usine à traiter et retraiter les aliments que l’on ingère.

    Le principe d’enveloppement personnel consiste donc à parfaire cette protection afin de permettre la protection de l’être vivant et favoriser le contact avec soi, son être intérieur et son âme. (De là, les croyant iront même jusqu’à dire que cela favorise alors aussi le contact avec Dieu.)
    C’est une habitude chez l’humain de penser à l’envers. Par exemple, en santé, de guérir les symptômes au lieu de guérir les causes. Soigner le corps au lieu de soigner le mental, l’esprit et l’âme. En vérité, il convient de tout traiter à la fois. Cela dit, méfions-nous aussi de ces soi-disant médecins holistiques qui, tels les charlatans, font usage d’un terme très à la mode et assez convainquant pour finalement ne vendre que des élixir placébos qui, dans le meilleur des cas ne feront rien, dans le pire des cas feront plus de mal que le mal qu’ils sont censés combattre.

    La question qui se cache derrière cette, vous l’aurez compris, partiellement pitrerie de ma part, c’est bien évidemment celle de l’amélioration individuelle de l’humain permettant un monde meilleur. Il y a sans doute des bases, des clés, à intégrer individuellement afin de nous conduire tous ensemble vers cela. Mais, ainsi que je l’évoquais l’année dernière, il convient de prendre conscience. De s’éveiller ou se réveiller. D’y voir très clair. Et d’apprendre à être heureux de ce que l’on a (faisant fi de toute la perversion de notre monde).

    Usager supprimé a répondu il y a 3 années, 2 mois 1 Membre · 0 Réponses
  • 0 Réponses

Sorry, there were no replies found.