Connexion au vivant

  • Connexion au vivant

    Publié par bartorn le 28 février 2022 à 1 h 34 min

    Yop @faiseuse-de-foret , je prends enfin le temps de te répondre…

    Donc concernant le ressenti sur le changement de saison.

    C’est assez indéfinissable en fait. Mais je suis vraiment bien calé par rapport au calendrier chinois.

    Un ressenti dans l’air généralement. Une brise qui m’indique que la nature se réveille ou s’endort.

    Comme je l’expliquais à seayou, j’ai passé ma vie (presque 40 ans) dehors, globalement à la campagne.

    Là où j’ai le plus appris, c’était en tant que charpentier/couvreur. Il faut souvent guetter le ciel, qd il est couvert, pour savoir quand bâcher un toit pour éviter toute dégradation matérielle dûe à la pluie. À force, j’ai commencé à devenir plus fiable que la météo sur 24h. Je n’écoute d’ailleurs plus la météo, ramassis de conneries mêlant le temps à la politique et à l’économie… Ils prennent vraiment les gens pour des cons, mais en même temps, ils ont pas tout à fait tort!

    J’ai enduré la pluie, le chaud (canicule 2003, à nettoyer 3000m2 de couverture en pleine fournaise), le froid et le vent. J’ai appris des éléments, j’ai appris des nuages. J’ai refusé les livres et des pans immenses de connaissances pour ne me consacrer qu’à l’observation et la connaissance de la nature de façon purement empirique.

    Je me refuse à trop réfléchir, même si je m’amuse bien avec seayou par exemple, globalement, je ne me sers que de mon instinct et mon intuition qui sont bien affûtés. J’ai solennellement pris la décision, il y a 20 ans de ne plus me faire souffrir avec mes pensées. Il m’en reste mais en second plan. Je suis action. Jusque dans la construction de mes maisons, j’évite de réfléchir préférant laisser jenesaisquoi digérer un problème pour que la solution émerge, parfois des mois plus tard mais sans encombrer ma mémoire vive qui doit rester dans le présent.

    Et je m’occupe de mes bébés arbres, plantes, animaux (j’ai été maman poule, j’ai couvé des poussins en vrai… j’imagine les tronches qui me lisent… ben ouais, je suis attaqué et alors? en même temps, je suis sûr que vous vous faites des idées! et ma petite dernière est canine, pas moins fille pour autant), insectes… qui me guident pour mieux pouvoir m’occuper d’eux. Plus je plonge dans la nature, moins j’arrive à me rapprocher des hommes. Le décrochage social est bien amorcé mais je m’en cogne. Mes guides m’enseignent au-delà de tout ce qu’un être humain pourrait m’apprendre. J’ai réussi ma reconnexion au vivant, le reste, le monde des hommes, les prétendues connaissances, c’est de l’esbroufe pour moi. Fiou, ça claque sévère!

    Quelqu’un d’autre éprouve cela ici?

    tres-lointaine a répondu il y a 11 mois 2 Membres · 1 Répondre
  • 1 Répondre
  • 62b09ccaf099d bpthumb

    tres-lointaine

    Membre
    28 février 2022 à 3 h 53 min

    @bartorn

    Biensoir, merci beaucoup·
    Je fonctionne sur la base d’un calendrier @ cinq saisons & crois pouvoir te comprendre car début Horizerne — qui correspond @ la fête Celte ˜Imbolc˜ — je ressens un léger changement climatique difficile @ décrire mais aussi @ d’autres moments de l’année, apparemment tous fidèles aux mêmes moments de l’année qu’il vente ou qu’il ne vente point etc donc c’est subtil, en arrière-plan·

    Mais ce que je ressens surtout c’est un changement d’ambiance indescriptible, de saveur ou de tempérament donc je dirais ‾un changement de dynamique énergétique‾ avant un changement de climat, particulièrement aux fêtes ˜Samhain˜ (la paix profonde, l’harmonie & la justesse suprême), ˜Imbolc˜ (l’inspiration & découverte étonnées & dépaysantes), ˜Beltaine˜ (une énergie lourde & hostile), ˜Litha˜ (un achèvement comme une petite mort) ; en moindre mesure ˣMabonˣ (le calme & l’ordre), ˣLughnasadhˣ (le passage d’un cap vers un sommeil ou un rythme de croisière), ˣYuleˣ (un virage un peu violent de la frénésie @ la mornitude). ˣOstaraˣ je sais pas quoi en penser mais je dirais ‾la dépression & l’isolement‾·